Changer de nom ou pas ?

Se marier n’est pas que l’occasion de passer une journée fabuleuse, c’est aussi le début d’une nouvelle vie. Une vie administrative. Aux yeux de la loi, toi et ton (ta) conjoint(e) formez dorénavant une famille. Et ça ne va pas toujours sans quelques complications, surtout quand vous devez faire un choix aussi important que celui-ci : votre nom de famille.

Il y a encore quelques années, tout était très simple : vous n’aviez pas le choix. Madame, en entrant dans la famille de son époux, prenait son nom. Les enfants issus de cette union porteraient le nom de leur père suivi, s’ils le désirent à leur majorité, du nom de leur mère, relié au premier par un tiret. Ce nom n’avait toutefois aucun caractère officiel, il s’agissait d’un nom d’usage, il n’était pas transmissible aux héritiers futurs.

Simple, mais pas nécessairement satisfaisant.

Aujourd’hui, le système s’est assoupli et un vent de liberté s’est abattu sur les patronymes français. Du moins en apparence…

Changer de nom ou pas ?

Crédits photo (creative commons) : Jahovil

Rappel : que dit la loi ?

Selon l’article 225-1 du Code Civil, « Chacun des époux peut porter, à titre d’usage, le nom de l’autre époux, par substitution ou adjonction à son propre nom dans l’ordre qu’il choisit. »

Le site Internet vosdroits.service-public.fr précise même :

Utilisation facultative du nom d’usage

Nom d’usage et nom de famille

Toute personne possède un nom de famille (appelé auparavant nom patronymique). Ce nom figure sur votre acte de naissance. Il peut s’agir, par exemple, du nom de votre père ou de votre mère.

Il est néanmoins possible d’utiliser, dans la vie quotidienne, un autre nom appelé nom d’usage.

Ce nom d’usage ne remplace en aucun cas le nom de famille qui reste le seul nom mentionné sur les actes d’état civil (acte de naissance, de mariage, livret de famille, etc.).

Liberté de choix

La possibilité d’utiliser un nom d’usage est totalement facultative et n’a pas de caractère automatique.

Si vous êtes marié(e), vous pouvez utiliser le nom de votre époux(se) ou uniquement votre propre nom de famille. Il s’agit d’un choix personnel qui ne peut pas vous être imposé.”

Donc, techniquement, toi et ton époux(se) avez le choix. Techniquement…

Et concrètement ?

On entend souvent parler des problèmes que rencontrent les jeunes mariées qui souhaitent conserver leur nom, notamment dans cet article très intéressant ; l’administration n’est pas toujours tendre avec celles qui font le choix de conserver leur nom de naissance.

Personnellement, je ne crois pas connaître de jeune femme qui ait choisi cette solution, à part peut-être parmi les demoiselles Dentelle, mais ce n’est sans doute qu’une question de temps. Un couple de mes amis vient de se fiancer, et le futur époux a émis le souhait d‘adopter le nom de sa future. D’autres amis ont accolé leurs deux noms, mais n’ont pu le transmettre ainsi à leur fille, car d’après l’officier de l’état civil, c’était « soit deux tirets (pour quoi faire ?), soit pas de tiret du tout ».

Quant à moi…

Oui, et toi, Mademoiselle Poupée, tu vas faire quoi ?

Moi je vais prendre le nom de mon mari. Quand j’ai annoncé ça à certaines de mes amies, ce fut une levée de boucliers. J’enterrais 50 ans de féminisme, à les entendre. Mais je ne crois pas qu’on puisse dire ça.

Je vais en effet changer de nom. Et ce n’est pas anti-féministe, parce que le nom que je porte n’est pas que le mien, il est celui de mon père, et celui de son père avant lui. Je n’ai donc pas vraiment l’impression de trahir la cause féminine en changeant de nom ; au pire, je remplace un patriarcat par un autre.

Ensuite, pour comprendre au mieux la situation, je crois nécessaire de préciser que je suis la petite dernière d’une famille recomposée. Vois-tu, j’ai trois frères et sœurs, et je ne porte pas le même nom qu’eux. Ce n’est pas très grave, sans doute, mais je me souviens que petite, ça me perturbait beaucoup. De plus, mes parents se sont mariés quand j’avais six ans, ce qui fait que je n’ai pas porté le nom de ma mère pendant six ans. Au final, dans cette famille nombreuse, seul mon père partageait mon nom. Et je n’aimais pas ça. J’adore mon père, hein, là n’est pas la question. Mais dans une famille de six, on a un peu l’impression d’être isolé du coup, surtout quand on est une toute petite fille.

Donc je vais prendre le nom de mon fiancé. Pourquoi pas l’inverse ? Parce que mon fiancé a perdu son papa, et je pense que son nom lui est précieux, du coup. Parce que je ne suis pas spécialement attachée au mien, hyper courant en France.

Et nos enfants porteront son nom aussi. Je veux construire une famille unie, et pour moi ça passe par un nom de famille identique pour tous.

Et toi ? Vas-tu changer de nom ? Ton époux(se) prendra-t-il/elle ton nom ? Ou allez-vous accoler vos deux noms ensemble ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



40 commentaires sur “Changer de nom ou pas ?”

  • Nous ça sera nos deux noms collés le sien et celui de ma mère (j’ai un nom d’usage père-mère du coup il a fallu en éliminer un) mais ça fait des années que je me bats pour que les fameux doubles tirets apparaissent mais apparemment les mairies ne lisent pas les mises à jour car ces doubles tirets servent à distinguer les noms accolés de ceux déjà composés avec un seul tiret. Je pense qu’on va bien rire pour le livret de famille et tous les changements de papiers

  • ? Pour les enfants, on ne peut pas leur donner un nom de famille composé???? Je ne savais pas du tout… Ah mince, c’est très embêtant ça…

  • Avant, les 2 tirets étaient obligatoires si les parents voulaient donné chacun leur nom. Maintenant, ce n’est plus possible, et c’est forcément une espace.
    Du coup, j’ai dû faire des démarches pour enlever le double tiret à ma fille. C’est rapide et automatique, mais c’est galère. Natacha, vérifiée bien, mais il me semble avoir vu que, comme les double tirets ne sont plus possible, ils t’obligent à mettre le nom à jour en cas de nouvelle naissance ou de mariage.
    Ici, je ne pense pas prendre le nom de mon fiancé. De toute façon, le prendre/ne pas le prendre pourquoi ? Qui connait mon nom de famille ?

    • oui, ils obligent à mettre à jour les noms des enfants en cas de mariage maintenant, je suis dans ce cas. A la naissance de mes garçons, les doubles tirets étaient obligatoires (ce que moi je trouvais absurde), et lorsqu’on s’est marié, nous avons reçu un courrier de la mairie disant qu’il fallait enlever les tirets dans les noms de nos fils : demande au tribunal avec papiers divers à l’appui.. c’est simple, c’est sur, mais complétement inutile vu que c’est obligatoire, ils n’ont qu’à le faire systématiquement !! C’est d’autant plus “urgent” quand un autre enfant arrive dans la famille car dans ce cas, le nouvel enfant devrait avoir un nom sans tiret, mais il est aussi obligatoire que tous les enfants d’un même couple porte le même nom…

      • J’ai de la chance, je m’en suis rendu compte alors que ma fille n’avais que 2 ans et des poussières. Du coup, j’ai fait la démarche immédiatement (ça a pris 3 semaines je dirais) mais c’est clair que les greffiers du tribunal de grande instance ont sûrement mieux à faire que de tamponner un papier pour la suppression de deux tirets !
        L’avantage pour moi, c’est que ma fille était jeune et donc pas encore répertoriée dans beaucoup de bases. Il n’y a que la CAF qui a été chiante…

  • Article très intéressant. Comme on est sans doute nombreuse à réfléchir à la question, voici mon propre cheminement.

    J’ai choisi de prendre le nom de mon mari un peu partout (travail, courriers, abonnements etc.) sauf dans les trucs administratifs où j’indiquerai les deux si c’est possible (impots, banque principalement, boites aux lettres pour etre sure que rien ne se perd).

    Comment j’en suis arrivée là? J’ai un nom de famille déjà long (en fait un nom composé), et que j’aime beaucoup. Très sincérement, si j’avais eu un nom de famille court, j’aurais fait accoler les deux, mais ça n’est pas le cas ! Mais j’ai réfléchis que si j’accole les deux (avec celui de mon mari en premier) et bien je n’utiliserai dans la vraie vie que le premier (un peu long de se présenter comme Mme Nom1–Nom2-Nom3 😉 ) du coup je me suis dit que c’était idiot d’indiquer les 2 noms à part pour compliquer la vie de tout le monde. J’ai donc choisi de ne mettre que le sien.

    En fait, ce qui m’a décidée c’est déjà d’avoir le choix. Si on m’imposait de prendre le nom de mon mari, je le vivrai plutot mal. Mais là j’ai réfléchis, et ce choix est MA décision. Deuxième argument dans la balance que tu cites dans ton article : au nom de la loi on ne change pas de nom. Ca veut dire que sur les pièces d’identité (carte d’identité, passeport) il sera indiqué Nathalie Nom2-Nom3, épouse Nom1. Et ça, ça me va très bien. Du coup comme au nom de la loi je garde mon nom de naissance, j’aime bien que pour les parties administratives (impots, sécurité sociale, banque) je garde les 2 :).

    Bon, tout ceci est en cours de mise en place : j’ai fait les changements au travail (ce qui a pris plus d’1 mois), maintenant je vais m’attaquer aux changements ailleurs !

    Merci Mlle Poupée pour cet article !

  • Je vais accoler son nom et mon nom de famille, ils sont tous les deux très courts donc ça ira très bien. S’il y a des enfants, ils auront les mêmes noms que moi. Mon futur aurait bien aimé accoler mon nom au sien (une famille = tout le monde le même nom), mais malheureusement, il sait que cela ne passera pas très bien dans son entourage…. Beaucoup de mentalités sont encore à changer…
    Pour l’administration, il faut également citer les hôpitaux qui n’y mettent pas du sien. Lors de la naissance de leur fille, un couplé d’amis mariés en a fait les frais. L’épouse avait gardé son nom de jeune fille + rajouté son nom d’épouse. Ça ne passait pas dans le logiciel pour la chambre! Du coup, lorsque la petite était en néo nat, la maman etait Mme “nom de jeune fille”. Arrivée dans la chambre, elle devenait Mme “nom du mari” (qu’elle ne portait donc pas…)

  • Juste une précision : prendre le nom de son mari n’a JAMAIS été obligatoire. D’ailleurs personne ne change de nom, la loi prévoit simplement qu’une fois marié il est toléré d’utiliser le nom de son conjoint.

    Je connais plusieurs couples maries il y a plus de 30 ans dans lesquels la femme utilise toujours son nom ou des couples qui ont choisi les deux noms. Et c’est pas forcément des militants feministes…
    Je sais que mes parents ont pas mal hésité avant que ma mère adopte progressivement le nom de mon père par facilité.
    Bref rien de nouveau sous le soleil!

  • Même témoignage que Margot : Monsieur Glenn a pris mon nom 🙂
    Mais s’il n’avait pas fait ce choix, j’aurais sans doute pris le sien, car comme toi je suis attachée à l’idée d’un nom de famille unique pour tous les membres de ladite famille.

  • Chez nous, chacun gardera son nom. J’ai choisi de garder mon nom simplement parce que ben… c’est le mien! Changer de nom, c’est changer d’identité et après 31 ans avec le même nom, je trouve ça «étrange» de changer mon nom. Pour moi ça a le même effet que si demain je changeais mon prénom.
    Mes parents ont divorcé quand j’avais 5 ans donc j’ai pour ainsi dire toujours eu un nom différent de celui de ma mère et je n,ai pas souvenir que cela ait changé quelque chose pour moi. Et surtout je pense que c’est aussi très culturel car nous avons vécu 5 ans au Québec où, depuis 1981, les femmes ne peuvent tout simplement PAS prendre le nom de leur mari. Là bas tout le monde garde son nom et les parents peuvent donner leurs deux noms aux enfants s’ils le souhaitent (ou juste celui du père ou de la mère). Donc je me suis complètement habituée à ce qui est la norme là bas. On vit maintenant en Écosse, où on va se marier, et la loi autorise toute les options, mais je pense garder mon nom.

  • ralala les administrations…
    pour ma part nous avons donner le nom de chéri a nos enfants je prendrais donc son nom aussi. ca ne me derange pas de changer de nom au contraire, je n’aime pas beaucoup mon nom car toute ma vie j’ai du reprendre les gens sur sa prononciation et systematiquement l’eppelé et meme avec ca beaucoup n’arrive ni a l’ecrire ni a le dire, mon fiancé a un nom assez simple du coup ca m’arrange ^^

  • Article très interessant Mlle Poupée! De mon côté je ne sais pas encore si je garde mon nom + celui de mon Viking ou seulement le sien! C est un dilemne! Nos enfants ont deja le sien alors ce serait plus simple… J y réfléchis encore!

  • L’article que tu met en lien racontant l’histoire de cette femme et des banque est intéressant. A l’hopital on a souvent des problème a cause d’un prénom ou d’un nom qui diffère de celui noté sur la carte d’identité. Je me demande si ce genre de situation ne pourrait pas aussi s’y produire.Quelqu’un a-til déjà été confronté à ce genre de problème?
    En tout cas ton article est très interessant merci à toi Mademoiselle poupée

  • Je prends aussi le nom de mon petit mari. J’aime cette idée et lui aussi l’aime. Ca aurait pu être dans l’autre sens (que lui prenne mon nom) mais nous avons une fille qui a déjà son nom. Alors je prends le sien. Et je suis ravie de ne plus devoir me retrouver un jour dans une situation gênante à la douane l’année dernière : je voyageais seule avec ma fille, on présente chacune notre passeport et là le gars me demande qu’est-ce qui prouve que c’est mon enfant ? Euh… ! C’est vrai ça, je n’ai rien là sur moi, comment on fait ? J’imaginais déjà ma fille seule dans un bureau et qu’ils ne voudraient pas me la rendre. Bon, tout s’est bien passé, mais on m’a bien fait comprendre que ça aurait pu être bien + compliqué…
    Pour le changement administratif j’ai fait tous les courriers et m’apprête à recevoir le déluge de papiers à remplir. J’ai un commerce, je suis donc inscrite à la Chambre des Commerces (CCI) et voulais les prévenir aussi. En pensant qu’un simple courrier suffirait. Que nenni. C’était en oubliant qu’ils sont les pires voleurs : 30€ et qqs pour la CCI pour faire le changement + 103€ pour le greffier… Ben oui quoi… Et sans compter les 5 pages à remplir. Bref. Du coup, juste pour la CCI, je laisse tomber le changement, ils se gavent trop !

    • Avoir une copie de son livret de famille sur soi. Une page A4 photocopié, dans le passeport et hop ! Plus de soucis !
      Je n’ai jamais eu aucun souci avec ma mère avec cette technique 😀

      • On est bien d’accord Mme Sourire (c’est d’ailleurs ce que j’ai direct fait ensuite) ! Cette anecdote ne voulait pas tant mettre en lumière l’obstacle pratique mais davantage l’envie et le grand plaisir de partager un même nom. J’ai lâché prise sur la rationalisation de tout. Avant, j’aurais trouvé mon propos très réac, il l’est peut-être toujours. Mais qu’importe, je l’assume pleinement !

  • Très bel article ! Je suis toujours abasourdie quand je lis vos articles et que je vois des gens dans l’entourage qui jugent vos choix… Tu prends le nom que tu veux !! Après moi je vis dans une famille traditionnelle ma mère portant le nom de mon père depuis 30 ans. Je pense que de ce fait pour moi la question ne se posait pas: moi aussi je prendrai le nom de mon mari, c’est trop mignon ! Je n’ai jamais voulu d’un gros mariage (mariage intime en février pour ma part) mais le nom si ! Peut être que le fait que je suis avec mon futur mari depuis nos 15 ans et qu’à l’époque je m’amusais à coller son nom à mon prénom a quelque chose à voir là dedans 😉 !
    Mais pour moi, comme pour toi, rien à voir avec un mouvement Anti-féminisme. Faut pas pousser !!

  • Bonjour Mademoiselle Poupée !

    Je pense que tu vas faire des émules avec ton article. Non pas par un levée de bouclier féministe, mais parce que finalement, tu nous parle surtout d’identité.
    Aussi bizarre que cela puisse paraître, moi aussi, je viens d’une famille recomposée, où personne n’a le même nom, à part mon père et moi. Et pourtant je n’en tire pas les mêmes conclusions que toi. Je ne pense pas que ce soit le nom de famille qui fasse la famille. D’ailleurs, on peut le voir dans certaines familles, tout le monde a beau avoir le même nom, personne ne se parle. Je pense que ce sont les souvenirs et l’amour qui font les fratries et les familles.

    Je ne porte pas le nom de Grumpf. Il ne porte pas non plus le mien. Les impôts ne nous ont pas cassés les pieds, car on fait les déclarations sous mon numéro.

    Au travail, non nom est primordial. Je ne veux pas me sentir déguisée. Même si j’aime Grumpf énormément, je ne crois pas que prendre son nom soit une marque de respect et d’amour, mais plutôt une coutume. Qu’on respecte ou pas. Comme le jarretière. Bon ok là j’exagère un peu… 😀

    Je pense surtout que c’est une question de choix, et il est important que la loi encadre, mais qu’elle laisse le choix !

    Tu dis que tu as des commentaires de tes amies féministes. C’est un peu idiot de leur part, même si je comprends parfaitement ce qu’elles veulent dire. Mais tu n’as pas eu de commentaires de vos familles car elles trouvent cela normal. Moi, mes copines ne m’ont fait aucun commentaire. En revanche, mes beaux-parents et ma famille ne se remettent pas de ce choix.
    Car tous choix entraînent certaines conséquences que tu dois assumer. Le nom est un choix et doit rester un choix pour te permettre d’être une Madame Nounours et pour me permettre de rester une Madame Sourire. Malgré les avis des autres, malgré l’envie de certains d’uniformiser toutes les familles, la loi a cette puissance de nous laisser le choix. Et je m’en porte pas plus mal… !

    • Je suis assez d’accord avec cette façon de voir. Heureusement pour moi vivant en Belgique la question ne se pose même pas: “Un mariage n’a en droit belge aucune influence sur le nom de famille des époux. Vous conservez le nom de famille que vous possédiez avant votre mariage.”
      Après ça ne me dérangerait sans doute pas d’adopter son nom officieusement pour les activités liées aux enfants mais ça s’arrête là 🙂

  • Ah lalala!!!! bel article! Pour ma part je me suis mariée le 13 septembre dernier et niveau nom de famille le choix avec Mr le prince charmant n’est pas défini….nous ne sommes pas d’accord!!! Petites explications : j ai un fils de 11 ans qui porte le nom de son papa et le mien, nous lui avons transmis les deux noms suite au décés de mon frére car dans ma famille mon frére était le SEUL garçon (toutes générations confondues) du coup je voulais laisser un souvenir de mon nom de famille pour la plus grande fierté de mon papa! ensuite j ai eu 2 enfants avec Mr le prince charmant donc naturellement nous leur avons aussi donnés nos deux noms…puis le mariage arriva et là question fondamentale Mr le prince charmant me dit tu vas prendre mon nom?…. Ben non chéri je ne l ai pas envisagé comme ça je préfére garder le mien ou si tu veux on prend conjointement nos 2 noms comme ça pas de jaloux, les enfants ont les même noms que nous et mon grand porte aussi le nom de sa maman = on a tous un nom en commun!!!!! Tous ça pour dire qu’a ce jour rien n’est fixé, personne n est d accord, pour ma part je continue à utiliser mon nom pour tout ce qui est administratif, rendez-vous, banque, école et autre par facilité car on me connaît tout simplement sous ce nom là! Voilà j espére en tout cas qu on trouvera rapidement un compromis!!! Merci pour cet article je me sens moins face à cette situation compliquée!

  • Merci beaucoup pour cet article très instructif. Pour ma part du point de vue travail il est plus commode de garder mon nom de jeune fille. Mon réseaux me connaissant sous ce nom et mes articles en tant que chercheuse le sont également.

    Du coup, il n’y a que pour la vie courante où je prendrais celui de mon fiancé. Il a un gros avantage que son nom étant celui d’un métier c’est très facile au téléphone. Beaucoup plus que le mien avec son tréma et son accès grave où on me fait toujours répéter pour finalement mal le prononcer !!!

  • Personnellement, je vais accoler son nom au mien.
    Mon nom de naissance est peu répandu, et je suis connue avec celui la dans mon boulot.
    Mais le nom de mon futur est important pour moi, féminisme ou pas.

  • salut,

    Moi je vais prendre celui de mon mari. D’abord parce que mon nom est assez long et le sien a consonnance espagnole donc les deux ensemble ça fait un truc bizarre (et j’aime pas les noms composés). Ensuite parce que je préfère qu’on ait tous le meme nom dans une famille, père, mère et enfants.

    Par contre, j’ai mis au début je vais, meme si le mariage est déjà fait puisque je suis actuellenent aux US et que j’ai pas eu le temps de faire changer mon passeport et autre avant de partir, alors je ferais tout à notre retour dans deux ans!

    A+
    Karine

  • J’aime bien cette question… que je n’ai pas tranché définitivement (l’avantage que ce soit un nom d’usage)

    Mon nom patronyme est une erreur de l’administration au temps de mon grand-père. Il n’a donc pas une grande valeur dans ma famille et pour moi, c’est chiant car c’est un nom d’origine néerlandaise donc j’ai du apprendre à le prononcer différemment quand je suis arrivée ici… Et je dois toujours me justifier en tant que “prof de français native”.
    Donc bon, pas trop d’attachement et déjà l’impression d’avoir changé de nom (oui, la prononciation nl est très différente de fr)

    Mais un bon réseau pro sous ce nom.
    J’aime aussi bien l’idée d’un nom commun pour fonder une famille donc qu’est-ce que je fais ?

    Pour l’état néerlandais, il suffisait de remplir un papier quand on a publié les bancs. L’amoureux a gardé le sien (il était prêt à accoler le mien si ça me tenait à coeur mais les deux ensemble, c’est vraiment trop chiant à prononcer et comme je ne suis pas attachée à ce nom…), moi j’ai officiellement accolé les deux pour ces papiers – oui, c’est contradictoire avec ce que je dis au dessus… Mais je n’utilise pas les deux ensemble et ne compte pas le faire, c’est juste les lettres administratives qui me désignent comme ça.

    Pour le réseau pro, j’ai décidé pour le moment de garder mon nom. Et comme je compte lancer ma boite, je me demande si je vais pas prendre un “nom d’emprunt” avec le nom de ma famille qu’on devait porter mais qu’on ne porte pas (ça sonne plus français ce qui est cool pour ma pub et je l’aime beaucoup)

    Pour la vie privée, je comptais prendre le sien mais pas encore eu le courage de changer ma carte d’identité et mon passeport. Je pense que j’utiliserai surtout quand on aura des enfants. En attendant y a que sur facebook que je m’appelle Madame SonNom (comme mon compte est pour le privé, ça me cache un peu de mes élèves qui me chercheraient…)

    Est-ce que cette solution (un nom patronyme utilisé majoritairement, un double nom pour l’administration, son nom pour le privé, peut-être un nom d’emprunt pour ma petite boite ?) me convient ? On verra à l’usage. Le risque c’est surtout que ce soit un peu confus mais je crois que je peux facilement répondre à plusieurs noms, ça ne perturbe pas mon identité !

    Et comme beaucoup ici, je suis bien d’avis que tout le monde fait ce qu’il veut et que c’est cool que la loi le permette 🙂

  • Je pense que la question n’est pas que philosophique ou sentimentale. je me suis remariée il y a peu et je voulais adopter la formule des deux noms accolés. Mouai… sauf que sur la carte d’identité le mot “épouse” ne figure plus dans ce cas là ! Et moi j’ai une confiance très modérée en l’administration… Alors compte tenu du fait que derrière ce beau mariage, les fleurs et les bisous il y a aussi une situation matrimoniale, des questions juridiques et des histoires de succession… j’ai préféré inscrire sur ma carte mon nouveau nom d’épouse, ce qui en m’empêche pas de continuer tous les jours à me faire appeler soit par mon nom de jeune fille ( que j’avais déjà eu un mal de chien à me réapproprier…) soit par mes deux noms accolés. Pensez y les filles… le mariage c’est aussi un acte juridique qui a des conséquences juridiques.

  • Je me suis aussi posée la question…

    Pour ma part, mon fiancé est congolais et porte un nom de famille + post-nom (choisi par ses parents), du coup c’est un nom en trois mots. Le tout fait assez long, donc rajouter le mien (nom d’origine allemande), ça ferait vraiment trèèèèès long. Et je ne trouve pas ça esthétique… Alors je pense prendre son nom même si je suis attachée au mien et ses origines. Et je me dis que ma belle fratrie (j’ai de nombreux frères et soeurs) pourront peupler le monde de mon beau nom de famille 😀

  • J’ai toujours su que je changerais de nom, dès mon enfance : le nom de mon père est ultra-répandu et je le trouve plat et sans saveur. On est aussi une famille compliquée, alors je n’y avais aucun attachement émotionnel. A l’inverse, le nom de monsieur Lagon est très beau, et j’adore matérialiser mon changement de foyer en portant son nom :-D. Je trouve ça juste difficile de changer mes réflexes de signature et de présentation à l’improviste !

  • Je trouve le système français (pas que français vu qu’il est identique à beaucoup d’autres pays) excessivement compliqué… Quel intérêt à avoir un “nom d’usage” ? Au final, tu n’as qu’un nom dans ta vie, pas deux : soit on autorise un changement total (sur TOUS les actes, où l’Etat te considérera comme X définitivement et plus comme Y), soit tu gardes Y et puis c’est tout. C’est vraiment se casser la tête pour rien, surtout de nos jours où il y a autant de procédures administratives pour tout et n’importe quoi.
    Puis quoi, en cas de divorce ou de remariage, rebelote, on repart pour tout changer ? Pitié non.

    Je suis belge et ici, c’est très simple : on ne change pas de nom. Ce n’est pas prévu par la loi et le nom d’usage n’est reconnu par rien ni personne (ouais, à part Facebook et tes potes…). Si tu veux vraiment changer ton nom, il faut non seulement apporter une justification solide (“je viens de me marier” n’est donc pas une raison suffisante pour l’Etat belge) mais en plus tu devras payer 500€. Autant vous dire que personne ne le fait et ON SE PORTE TRES BIEN COMME CA !
    Personnellement, je suis à 150% pour cette façon de faire, sûrement pas pour des raisons “féministes” (puisque comme quelqu’un l’a dit, ton nom de famille vient généralement d’une tradition patriarcale) mais bien pour des raisons purement pratico pratiques et que surtout, ça a été mon nom toute ma vie, je ne vois pas pourquoi je le changerais parce que je me marie ! On fonde en réalité une nouvelle famille composée de X et de Y, on ne prolonge pas la famille Y uniquement.
    Avant d’arriver sur Mlle Dentelle, je n’avais même jamais entendu parler, ni pensé à l’argument du “mais mes enfants auront un nom différent !” : heu oui de fait… et c’est un problème parce que…? De mon point de vue belge, c’est un peu comme dire “mais la neige est froide !” 😉 En revanche, je suis d’origine espagnole, avec les deux noms de famille qui vont avec, et de ce point de vue espagnol, je trouverais ça beaucoup plus sympathique et logique d’utiliser leur système : pas de changement en cas de mariage mais les enfants prennent le 1e nom du père suivi du 1e de la mère. La Belgique vient d’autoriser un tel système (il est même beaucoup plus permissif : on peut intervertir les deux, n’en mettre qu’un seul, mettre un tiret ou non, etc.) et je trouve ça absolument génial 😉 Mais on s’écarte du sujet…

    • Hihi, le problème-qui-n’en-est-pas-un du nom de famille différent m’a bien fait rire !

      Cela étant il est vrai qu’en France, étant donné que la plupart des familles portent le nom du père, certaines personnes bornées sont fichues de ne pas laisser Mme Dubois récupérer ses enfants Léon Lepré et Sophia Lepré si elle ne présente pas son livret de famille. 😮 (Ben quoi, tu ne te balades pas partout avec ton livret de famille toi ? 😆 ) Du coup, cela peut s’avérer être un problème.

      Problème que je n’ai donc jamais connu moi-même, bien que ne portant pas le même nom que ma mère. (Peut-être que le fait de passer toute la primaire dans de très petites structures a contribué à éviter cela.)
      Ce qui ne m’a absolument jamais dérangé. En revanche, ce qui me “choquait”, c’est que les parents de tous mes camarades de classe portaient le même nom. Et je n’ai jamais aimé que tout soit pareil partout, du coup, je trouvais ça nul. 😆

      • Personnellement, je me fiche aussi de savoir si j’ai le même nom ou pas que ma fille (ma fille ayant les deux noms, ce serait de toute façon ridicule que je prenne exclusivement celui de mon fiancé)
        Par contre, j’ai des amis qui ont donné à leurs enfant le nom de la mère car le nom du père est un mot qui n’est pas facile à porter. Et il lui est arrivé à plusieurs reprises de devoir se justifier en allant chercher ses enfants à l’école (“vous ne pouvez pas être le père… elles n’ont pas le même nom que vous”)

  • Nous, on a gardé chacun notre nom, non sans moult triturages de méninges (développés par ici : https://www.mademoiselle-dentelle.fr//changer-nom-apres-mariage/ ).
    En fait, j’aurais bien aimé qu’on puisse choisir un nom. Mais pour de vrai, pas juste choisir entre les noms de nos pères et grands-pères, choisir de les accoler ou pas. Mais plutôt choisir d’être “M. et Mme Lutin” (pour de vrai et pas comme pseudonyme), et que nos enfants s’appellent donc Pimprenelle Lutin, Zébulon Lutin, etc.
    Mais nous vivons en France et nous n’avons donc pas le droit d’être la famille Lutin pour de vrai. (Snif.)

  • Pour ma part c’est encore plus complique! J’ai le nom de mon Pere (turc) avec lequel j’ai coupe les ponts. Ma mere (francaise) n’ayant pas pense a me donner son nom a la naissance, j’ai uniquement celui de mon pere sur mon certificat de naissance. Lorsque je me suis mariee, j’ai pris celui de ma mere et accole celui de mon mari (anglais). Dans tous mes papiers adminstratifs (secu, impots, boulots, banque etc) j’utilise mon nouveau nom, mais il est tres complique de rajouter mon nom francais sur mon passport. Les demarches sont penibles, voir impossibles. Par contre comme j’habite au UK, et qu’ils sont moins chiant qu’en France je pense que mes enfants auront le sroit de porter ce nouveau nom du 21 eme siecle! Si vous qve des tuyaux je suis preneuse! ah et j’oubliais, le nom compose Franco-Anglais est magnifique et on me consille de lancer une nouvelle fragrance!

  • Article très intéressant Mademoiselle Poupée.

    Pour ma part, j’avoue aimer mon nom mais je me suis toujours vu prendre celui de mon futur mari.

    Ayant un petit frère je me suis dit “OUF le nom est sauvé”, c’est peut-être un peu bête mais ça m’a aidé à prendre la décision de prendre le nom de Monsieur.

  • 2ème vie, tribu recomposée…ce changement me fait hésiter. ( j’ai le temps.. je me marie en aout 2015…)
    Ce qui a été le plus difficile en fait pour moi…c’est de ne pas porter le même que mes enfants à leur naissance + l’école + rdv pédiatre…etc…(car le papa était contre le mariage..)
    j’ai toujours eu l’impression de devoir me justifier..( trop nul….je sais) Et lorsque leur papa..s’est marié 2 mois après rencontré l’autre ( mignone, jeune et bien foutue)….en plus de me piquer mon conjoint et elle avait le droit de porter le nom de MES enfants…AHHHHH monde cruel ….je dirai plutôt même la S………E 🙂 ) et puis on oublie.

    On se définit à présent comme une tribu élastique et à nous 5 nous avons 3 noms sur la boîte aux lettres…alors prendre son nom….( alors que son ex a demandé à le conserver après leur divorce…beuuuurrrrkkkkk )

  • Bonsoir excusez moi mais il y a quelque chose qui me perturbe: vous parlez de double tirets mais il suffirait simplement que la maman face une reconnaissance anticipée du bébé… Donc l’enfant porterait d’abord le nom de jeune fille de sa maman , puis le papa aura juste à déclarer son enfant à la naissance : il aura donc le nom de sa maman ET celui de son papa qui suivra!!! Je ne comprends cette histoire de tirets! Il s’appellera par exemple :
    -Paul TRUC , MACHIN enfant de Madame Truc épouse MACHIN et de Monsieur MACHIN
    – PAUL TRUC, MACHIN enfant de Madame TRUC et de Monsieur MACHIN
    – PAUL TRUC, MACHIN enfant de Madame TRUC épouse MACHIN et de Monsieur MACHIN époux TRUC
    – Paul TRUC, MACHIN enfant de Madame TRUC et de Monsieur MACHIN époux TRUC.

    Alors je ne comprend le problème avec le nom de l’enfant…

  • Je viens de lire l’article et j’ai appris pas de choses !
    Mais pour moi je portais le.nom de mon futur et le mien tout simplement parce que j’ai un fils qui a mon nom et celui de son père biologique donc je ne veux pas rompre ce lien du nom.
    Donc je deviendrai Mme Mazenc (nom de Mr) Fernandez (mon nom).
    Mais juste une question on fait ce choix quand pour les noms accolé ? Je n’arrive pas à savoir c’est le maire qui nous demande ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *