Ceux qui cherchaient un traiteur – Partie 2

Ne pas désespérer, ne pas désespérer, ne pas désespérer… J’ai écumé les environs, et je n’ai pas encore trouvé de traiteur. Je crois qu’il va falloir se résoudre à élargir le champ de recherche !

En route !

Ma recherche est peut-être trop pointue. Ou je suis trop difficile. Ou on s’y prend trop tard. Ou alors nous n’avons juste pas assez d’argent. Hmmmm, j’hésite ! Pourtant, je n’ai pas l’impression qu’on recherche la lune. Mais puisque de toutes façons, la plupart des traiteurs nous facturent des frais de déplacement même quand ils se trouvent à 15 minutes de notre lieu de réception, je pense qu’on peut s’aventurer hors du département pour trouver notre bonheur.

C’est une nouvelle fois mon tonton (le photographe, tu te souviens ?) qui nous met sur la piste d’un traiteur devenu un ami à la suite des nombreux mariages qu’ils ont assurés ensemble. Vite, vite, nous sommes à tout pile J- 1 an avant le mariage, et avec les nombreux refus qu’on m’a déjà opposés parce que « je m’y prenais trop tard » (oui, oui, tu lis bien, un an avant, c’est déjà « trop tard »…), je ne tarde pas à le contacter. Et j’ai eu raison de ne pas traîner, car il ne lui reste déjà plus qu’une place à la date de notre mariage !

Nous voilà donc en route pour la campagne bordelaise par une très chaude après-midi du mois d’août. Après avoir un peu tourné en rond et cherché notre chemin, nous arrivons à destination. Nous découvrons un grand bâtiment qui abrite les cuisines et les bureaux (notre prestataire est uniquement traiteur et non restaurateur, et il n’assure donc aucun service sur place), avec un espace pour recevoir les clients. Tout semble très pro et très bien étudié, sans que ça paraisse trop guindé. On sent que c’est une entreprise familiale et je dois t’avouer que j’aime bien ça.

Nous avons déjà reçu par mail une plaquette assez complète des prestations possibles, et cette rencontre est faite pour affiner les propositions et les adapter à notre budget et nos envies. Pas mal comme postulat de départ, non ?

La proposition

Ici, tout est possible. Tu veux commander seulement le repas sans le cocktail ? C’est possible. Tu veux un brunch le lendemain ? Toujours possible. Tu veux un cocktail traditionnel uniquement composé de bouchées, petits fours et verrines ? C’est encore possible. Tu préfères un cocktail avec des stands à volonté ? Everything is possible, Honey !

*Ce traiteur a le swag*

Menu

Crédits photo : Photo personnelle

Bref, nous lui indiquons juste que nous aimerions un cocktail, ni trop expéditif, ni interminable (comment ça, c’est pas précis comme demande ?), mélangeant des pièces de cocktail traditionnelles et des stands un peu plus « ludiques », puis que nous voudrions éviter un repas assis qui traîne en longueur, et pour le reste, nous nous laissons guider. Il nous questionne sur nos goûts, nos envies, notre budget, et nous fait des propositions réparties en trois gammes de menus, de la plus abordable à la plus onéreuse.

D’entrée (et c’est bien toute la différence avec le traiteur précédent !), il joue carte sur table : les prix indiqués comprennent la mise en place des tables et leur débarrassage, la rémunération des serveurs (service compris jusqu’à 3h du matin, possibilité de supplément ensuite) et de la brigade de cuisine, la consignation des bouteilles même si ce ne sont pas les leurs mais celles que nous avons fournies. Aucun frais supplémentaire donc, sauf bien évidemment les frais de déplacement…. qui sont moins élevés que ceux annoncés par les traiteurs de mon coin ! Cherchez l’erreur.

La prestation comprend aussi le choix de la vaisselle (ronde, carré ou rectangulaire) et de la verrerie, des nappages et des chemins de table pour le cocktail (couleur à choisir parmi une vaste gamme !).

Petit plus, et c’est franchement appréciable, il nous oriente vers les deux premières gammes de menus, moins coûteuses, plutôt que de vouloir à tout prix nous refourguer le menu le plus cher. Il a free, il a tout compris. Il a déjà bien cerné nos attentes, et vraiment, c’est chouette. Il voit même nos yeux plein d’envie devant certains plats du menu le plus cher, et, devant notre air de cocker malheureux, revoit ses propositions et arrive à intégrer certains éléments un peu plus « hauts de gamme » dans le menu que nous choisissons, pour nous faire plaisir tout en restant à portée de notre portefeuille. C’est pas trop gentil, ça ?

Finalement, qu’avons-nous choisi ?

Devant tant de choix et de belles propositions, le plus dur, c’est de se décider ! Quand certaines ont des étoiles plein les yeux devant des sacs à main, moi je me pâme devant les mots « écrevisses », « risotto » et « croûte de parmesan »… Chacune son dada ! Pour nous aider, notre traiteur nous propose de choisir trois plats principaux à goûter pendant la dégustation.

Alors, qu’aurons-nous finalement dans notre assiette ? Voilà le détail de notre menu, qui peut éventuellement te donner quelques idées si tu te lances dans le fait-maison ou que tu ne sais pas quoi demander à tes futurs prestataires (et qui peut aussi te donner faim au passage, dans ce cas, je te souhaite un bon appétit virtuel et on se retrouve un peu plus bas !) :

Le cocktail

Le principe est d’accueillir les invités avec des jus de fruit, des sirops et de l’eau servis en gobelets, histoire de les faire patienter agréablement en attendant que tout le monde soit bien arrivé sur place. Ensuite, le cocktail débute avec 7 amuse-bouches (plusieurs pièces de chaque par personne), que nous avons choisis et/ou adaptés par rapport à la proposition initiale (quand ton traiteur est vraiment flexible et sait s’adapter à tes goûts, c’est vraiment le pied !) :

Dégustation Mlle Peach

Crédits photo : Photo personnelle

  • Cuillère noix de St Jacques, brunoise de mangue et coulis de crustacés
  • Verrine de saumon fumé maison, crème aux herbes et tomates confites
  • Verrine de queue d’écrevisse, guacamole et noix de pétoncle
  • Coupelle de riz-de-veau pané sauce madère
  • Duo de canard en cuillère aux oignons confits
  • Tomate d’amour
  • Petit nem tiède

Le cocktail se poursuit avec des stands d’animation réalisés devant les invités, le tout servi à volonté :

  • Stand « Sud-Ouest » : découpes de terrine de foie gras maison aux figues, de lobe de foie gras poché au vin de Bordeaux, de terrine de foie gras maison au piment d’Espelette, de jambon Serrano, le tout accompagné de pain toasté et de pain d’épices
  • Banc d’huîtres et mareyeur : 3 huîtres Marenne d’Oléron/pers et découpe de filet de truite marinée aux agrumes et aneth, le tout accompagné de pain de seigle, beurre demi-sel échiré, billes de vinaigre à l’échalote, blinis, tapenade et crème aux herbes
  • Stand plancha : Brochettes Sa Tay de volaille marinée, brochettes duo de canard, brochettes de gambas en persillade, et brochettes d’encornets au Piquillos.

Et qu’est-ce qu’on boit avec tout ça ? Car c’est bien beau d’accueillir les invités avec des jus de fruit, mais j’en connais qui vont attendre que les choses sérieuses commencent ! Mon papa tenant à fournir le champagne et le vin (j’ai oublié de préciser que le traiteur ne prend pas de droit de bouchon), nous ouvrirons les premières bouteilles de champagne dès l’apéritif. Mais comme je n’y tiens pas particulièrement – si, si, les gens qui n’aiment pas le champagne existent bien réellement, je te jure – notre traiteur nous a proposé de le coupler avec l’un des cocktails qu’il propose (également à base de mousseux) pour que tout le monde y trouve son compte. Ouf, nous sommes sauvés, la mariée ne sera pas totalement sobre le soir de son mariage !

Le dîner

Sur les conseils du traiteur et après ce cocktail quelque peu copieux, nous préférons une petite mise en bouche – granité de melon et pipette de porto – à une entrée traditionnelle. Pour le plat principal, voici les trois plats que nous avons décidé de goûter :

  • Tournedos de bœuf, purée de pomme de terre Vitelotte, boutons d’artichaut et échalotes confites
  • Duo de magret de canard et petit carré d’agneau en croûte d’herbes, croustade de pommes de terre au romarin et tomate cocktail confite
  • Filet de bar en croûte de parmesan, crème de petits pois et risotto aux girolles et aux fèves

Dégustation Mlle Peach

Crédits photo : Photo personnelle

Dégustation Mlle Peach

Crédits photo : Photo personnelle

Dégustation Mlle Peach

Crédits photo : Photo personnelle

Pardonne-nous les présentations des plats : la dégustation s’est faite à la maison, avec des indications précises pour réchauffer chaque élément, et on a partagé chaque plat pour que tout le monde y goûte un peu, du coup le visuel n’est pas à la hauteur du goût !

Sur le papier, ma préférence va tout de suite au plat de poisson : j’adore ça, et en plus, c’est servi avec du fromage (l’une de mes grandes passions) et un risotto (une autre de mes passions !). Mais je dois t’avouer que la dégustation nous pose un vrai problème : tout est juste succulent ! Même l’agneau, que je déteste vraiment d’habitude, remporte mon vote, c’est te dire ! Finalement, après avoir écarté le plat de poisson (tous les hommes de la dégustation ont penché pour les plats de viande…) et avoir eu beaucoup de mal à choisir entre tournedos et duo de viandes, le traiteur nous propose un compromis : remplacer le magret dans le duo de viandes par du filet de bœuf. Proposition validée à l’unanimité !

Le fromage

Manger, c’est bien. Passer des plombes à table, c’est beaucoup moins bien. Notre traiteur-qui-a-décidément-la-solution-à-tous-nos-problèmes (ah non pardon, c’est juste qu’il sait faire son métier !) nous propose alors de servir les fromages sur une ardoise pour chacune des tables plutôt que de prévoir une assiette par convive. Cette version nous plaît, d’abord parce que quelques-uns de nos proches n’aiment pas le fromage (si, ça existe), ensuite parce que certains seront déjà bien rassasiés à ce stade du repas (moi la première, je pense !), enfin parce que le temps de service s’en trouvera forcément réduit et qu’on trouve que c’est une solution conviviale. Proposition accepted, donc !

Le dessert

On doit le choisir parmi plusieurs propositions alléchantes (comprendre : je n’arrive pas à choisir tellement tout est cro bon !), et sera accompagné de café et de mini macarons ou de cannelés de Bordeaux. Devant notre éternelle incapacité à nous décider (« choisir, c’est savoir renoncer » qu’ils disaient), Super-Traiteur émet l’idée de deux saveurs différentes pour le dessert, et d’opter pour « 50% macarons, 50% cannelés », qu’il servira sur notre bar de nuit pour contenter les petits creux de 3h du matin. Top idée, c’est validé ! À l’heure où je t’écris, nous devons organiser une nouvelle dégustation « spéciale desserts » car nous n’en avons goûté qu’un seul le soir de la première dégustation et nous sommes incapables de choisir avec des propositions faites seulement sur le papier ! L’affaire « sucrée » est donc en cours.

À présent, tu sais absolument tout sur notre futur menu de mariage, et je te présente mes excuses si ça t’a donné très faim (mais aussi si ça ne t’a pas plu, d’ailleurs !).

Bien sûr, je te livre une version light de nos recherches, histoire de ne pas te noyer parmi des détails qui seraient sans importance pour toi. Du coup, tout ça peut te paraître bien idyllique, mais même avec ce traiteur qui répond très bien à nos attentes, nous avons fait des compromis. Pourtant, nous ne le regrettons pas, et tu sais pourquoi ? Parce qu’on a l’impression, sans avoir trouvé LE meilleur prestataire de la terre entière, d’avoir simplement trouvé celui qui a su nous rassurer et nous proposer ce qu’on attendait. Je radote, je radote, mais je reste persuadée qu’avoir un bon feeling avec les pros que tu choisis, c’est la clé d’une journée réussie… même si on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises (et en te disant ça, je touche du bois pour conjurer le mauvais sort !) !

Et toi, qu’est-ce qui est important pour toi dans le choix du traiteur : sa flexibilité, ses prix, le type de cuisine proposé, tout cela à la fois ? Tu as aimé cette étape des préparatifs, et plus particulièrement la dégustation ? Raconte-moi !

Prenez (beaucoup) de fleurs, des matières brutes, du kraft, du liberty pour la touche de peps, une (bonne dose) d'humour et de bonne humeur, de la douceur, quelques (fortes) émotions, du fait maison, beaucoup trop d'idées, et vous obtiendrez... un mariage de fin d'été en pleine campagne ! Je suis Madame Peach, et je suis mariée à Roméo depuis le 27 août 2016. Ici, je te raconte (presque) tout : nos doutes, nos joies, nos couacs pendant les préparatifs, et surtout... notre belle journée de fin d'été !

Commentaires

  • Avatar
    Mademoiselle Ambrym
    Répondre
    22 mai 2016

    Pas facile en effet de trouver le traiteur idéal. De notre côté et après dégustation nous lui avons confié le dîner et le vin d’honneur avec bouchées salées et sucrées mais avons commandé le le foie gras et le dessert chez d’autres prestataires. Un traiteur ne peut pas être bon partout surtout dans les petites structures….

  • Avatar
    Madame Belle-mère
    Répondre
    22 mai 2016

    Tout ça est très appétissant ! D’expérience, la formule cocktail +ateliers est très plaisante pour les invités et permet effectivement de se passer d’entrée en prenant une mise en bouche qui fait le lien entre cocktail et dîner.
    Sans indiscrétion quel est le prix par personne pour l’ensemble ?

  • Avatar
    Monsieur Darwin
    Répondre
    22 mai 2016

    Content de lire que ton histoire se termine en happy end. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir trouvé le traiteur très rapidement et surtout que le feeling (aussi important que la qualité des produits) soit passé dès le premier coup de fil.

  • Avatar
    MlleSnowhite
    Répondre
    22 mai 2016

    Votre traiteur me semble parfait et la façon dont tu en parles, ça a l’air de t’avoir vendu beaucoup beaucoup de rêve ! C’est très important d’avoir confiance en son traiteur, on a beau dire mais c’est un point essentiel dans ta réception. Nous avons cherché un moment le nôtre, et quand nous sommes tombés sur une dame qui elle aussi avait free, tout compris, en appliquant des prix TOUT INCLUS, en expliquant qu’elle détestait les devis où on ne s’y retrouve pas, on n’a plus hésité ! En tous les cas ça l’air vraiment appétissant !

      • Avatar
        MlleSnowhite
        Répondre
        26 mai 2016

        Oui c’est évident, tout le monde s’y retrouverait, et ce serait moins de stress, tellement moins de stress. Il n’y a pas de raison que ça ne se déroule pas bien pour vous, je suis sûre que ce sera à la hauteur ^^

  • Avatar
    Madame Suzette
    Répondre
    22 mai 2016

    Trop bien ! toi aussi tu as trouvé ton traiteur-chouchou 🙂 comme quoi, oui, ça existe. Je valide complètement le fromage servi en ardoise pour toutes les tables, c’est le meilleur compromis je pense. Et … ça me donne faim 😀

  • Avatar
    Monsieur Darwin
    Répondre
    22 mai 2016

    J’attendais la suite de ton récit avec impatience et heureux de lire que tout se termine en happy end. Pour ma part, le traiteur à su me rassurer dès notre premier contact et le feeling était au rendez vous (aussi important que la qualité des produits)

    • Avatar
      Monsieur Darwin
      Répondre
      22 mai 2016

      Désolé pour le double post.

  • Avatar
    Mademoiselle Myrtille
    Répondre
    23 mai 2016

    Wouah !!! du manger …. Heureusement que j’ai pris un bon petit-dej et là maintenant je n’ai pas faim …
    Il a l’air vraiment top ce traiteur. Je trouve aussi qu’il est important que le courant passe avec les prestataires. S’ils voient que tu as confiance en eux je pense (dans la mesure où ils sont bien intensionnés) qu’ils donneront le meilleur.
    Et si ça peut te « consoler » j’aurai aussi choisi le poisson 😉
    Ca avait l’air vraiment délicieux…

  • Avatar
    Mademoiselle Frisette
    Répondre
    23 mai 2016

    Nous avons également opté pour le fromage servi sur ardoise, maintenant il faut qu’on réfléchisse aux quantités…

  • Avatar
    Mademoiselle Miaou
    Répondre
    23 mai 2016

    Wahou les ateliers ! Je salive rien qu’à y penser. Nous aussi on adore le poisson et c’est ce qu’on a choisi du coup !
    En plus, pour 64 euros pas personne je trouve que c’est raisonnable (à moins que ce soit les traiteurs de PACA qui abusent )!

  • Avatar
    véronique
    Répondre
    23 mai 2016

    Il a l’air super ce traiteur. En tout cas, il m’intéresse.
    Je suis actuellement en pré-recherche, chéri de moi préférant me faire tourner en bourrique jusqu’à LA demande (elle a intérêt à être superbe, vu les insinuations qu’il fait, mais j’attends d’avoir la bague, je me vengerais après). Il n’arrête pas de faire des insinuations sur sa future demande (histoire de bien me frustrer… enfin je pense qu’il a surtout hâte de la faire) et ensuite il s’étonne que j’aille visiter des blogs mariages.
    Enfin bref, je disgresse, mais serait-il possible de connaître le nom de ce traiteur, puisque nous nous marierons dans le médoc ?
    En tout cas, tu m’as mis l’eau à la bouche !

      • Avatar
        véronique
        Répondre
        23 mai 2016

        Oui, il est sadique, mais je me vengerai…

        En tout cas merci pour les noms, je les rajoute à ma liste.

  • Avatar
    Madame Plumetis
    Répondre
    27 mai 2016

    Un traiteur « chouchou » c’est le pied ! Euh, sinon, j’arrive… vous acceptez les copines Dentelles incrustes ?? 😀 😀 Non, mais ça a l’air trop bon quoi.
    Nous aussi, le poste « bouffe et picole » était dans nos priorités et on ne l’a pas du tout regretté.

Poster une réponse