Choisir sa bague de fiançailles chez un gemmologue-joaillier

Alors que je te racontais ma demande en mariage à Cuba, l’absence de bague de fiançailles n’a pas dû échapper à ton radar de bride-to-be !

Lorsque nous avions évoqué le sujet avec M. Golf, je lui avais exprimé l’envie que nous choisissions la bague ensemble. Non pas parce que je n’aime pas les surprises ou parce que je n’avais pas confiance en sa capacité à choisir seul, mais j’en avais une idée assez (très ?) précise : un saphir bleu, monté sur de l’or blanc, avec une pointe de modernité dans le serti.

Ça enlevait-il de la magie au moment ? Pour nous, non. Nous nous disions que ça nous ferait un beau moment de partage et un souvenir associé au bijou. Et c’est exactement ainsi que ça s’est déroulé !

Je te raconte ?!

Une pierre bleue à tout prix

Fraîche fiancée pleine d’entrain, je n’attends pas notre retour de voyage pour affiner mes goûts sur la toile. Merci le wifi de l’hôtel ! (Une ressource rare dans le pays…)

Et je voudrais du bleu. À tout prix.

Tout est bleu chez moi : mes yeux, mes habits, ma cuvette de WC… J’aurais pu m’appeler Mademoiselle Blue !

Tu le sais peut-être, six pierres précieuses sont bleues : l’aigue-marine, le lapis-lazuli, la tanzanite, le diamant bleu, la topaze et le saphir. Sans trop m’expliquer pourquoi, j’ai davantage à l’esprit un saphir (l’effet Kate Middleton ?).

Pour sa transparence, en fait, mais ça, je ne l’apprendrai que plus tard.

Ma bague de fiançailles achetée chez un gemmologue

Crédits photo (creative commons) : PublicDomainPictures

*Minute culture on*

Le mot saphir vient de l’hébreu sappir, « la chose la plus belle ». Il symbolise l’honnêteté, la vérité, la fidélité, ce qui en fait une des pierres précieuses favorites pour les bagues de fiançailles.

*Minute culture off*

Cette signification nous parle bien.

À l’origine, j’avais à l’esprit une marguerite de ce style-là :

Ma bague de fiançailles achetée chez un gemmologue

Crédits photo : Compagnie des Gemmes

La marguerite traditionnelle

Mais à la réflexion, je la trouve un poil désuète à mon goût. Je l’imagine beaucoup mieux avec un twist de modernité.

Et puis, alors que nous n’étions pas encore fiancés (toi aussi, tu louchais déjà sur les bagues AVANT la demande, je ne suis pas la seule, dis ?!), j’ai eu un gros coup de cœur pour la bague de fiançailles de Madame Vanille ! À l’époque, je ne sais pas (je ne sais toujours pas, d’ailleurs…) si je souhaiterai porter mon alliance à la main gauche. J’ai donc tiré parti de son expérience (tu peux retrouver l’histoire ici, ici et ) : si je choisis un modèle similaire, le socle devra être monté suffisamment haut pour permettre à l’alliance de se glisser dessous.

M. Golf n’est pas très emballé… à ma grande déception. En revanche, il est d’accord pour choisir autre chose qu’un solitaire diamant.

Choisir SA pierre chez un gemmologue

Au fil de mes pérégrinations sur le net, je découvre la Compagnie des Gemmes. Cette maison de joaillerie, fondée en 1992 par deux gemmologues, est spécialisée dans les pierres de couleur : rubis, émeraude… et bien sûr, saphir !

Un bon compromis entre les grandes maisons de la Place Vendôme et les joallieries “de chaîne”, à mon sens.

Ma bague de fiançailles achetée chez un gemmologue

Crédits photo : Compagnie des gemmes

La boutique Compagnie des Gemmes, rue de Commerce, Paris 15ème

Nous prenons rendez-vous un samedi de janvier dans l’une de leurs boutiques parisiennes, et avons l’immense chance d’être accueillis par l’un des fondateurs, véritable passionné de gemmes.

Après nous avoir présenté les différents modèles de la collection, il nous donne le choix entre :

  • Opter pour l’un des modèles et choisir la pierre (aussi appelée “gemme”) avec lui
  • Dessiner un modèle sur mesure

L’un des modèles nous plaît beaucoup (même M. Golf est partant, YES !), nous partons donc sur la première option.

M. Golf inscrit discrètement sur un bout de papier la fourchette de budget qu’il souhaite consacrer à ce joli cadeau, le glisse au gemmologue… et c’est parti !

S’en suit une heure et demi de discussion autour des pierres, de leurs particularités, de ce qu’il est préférable de choisir pour la bague d’une vie. Il va chercher une boîte dans l’arrière-boutique et en sort les pierres une à une, au fil de nos échanges. Elles sont toutes méticuleusement emballées dans de petits papiers individuels. Il est à l’écoute de nos préférences (« Oui, vraiment, on préfère un saphir bleu ! »).

Grâce à lui, nous allons de découverte en découverte :

  • Bien que le bleu soit la couleur la plus connue du saphir, cette pierre existe en des couleurs très variées : rose, jaune, orange, vert… ! (« Dis Chéri, on retournera chez eux pour mes 30 ans ou la naissance de notre premier enfant ?? »)
  • Il vaut mieux choisir une pierre un peu plus imposante que ce que l’on cherchait à l’origine, car avec les années, on s’habitue à la bague, qui nous paraît alors plus petite (beaucoup de femmes viennent le voir après quinze, vingt ou trente ans de mariage pour rajouter un tour de diamant, et ainsi « agrandir » leur bague de fiançailles… étonnant, non ?).
  • Les pierres n’ont pas toutes la même clarté, la même transparence. Certaines sont d’un bleu presque translucide, d’autres beaucoup plus foncées. Il nous propose même d’aller les voir à la lumière naturelle. Armés d’une petite tige au bout de laquelle est crochetée la pierre, nous nous retrouvons donc en pleine rue (!) à constater ces différences, infimes mais perceptibles.

Et puis, après avoir vu une dizaine de pierres, certaines taillées en rond, d’autres en coussin (i.e. en carré), nous avons un coup de cœur pour l’une d’entre elles : ni trop claire, ni trop foncée. Parfaite.

J’ai un annuaire minuscule (taille 45, si tu te poses la question !). Alors que d’autres bijouteries auraient demandé un supplément pour « taille non standard », pas ici. Si toi aussi, tu es à la recherche d’une pierre qui ne soit pas un diamant, je te conseille vraiment la Compagnie des Gemmes. Ce moment est un très bon souvenir de nos préparatifs.

Et un mois et demi plus tard, tadaaaaaa ! Elle était là.

Ma bague de fiançailles achetée chez un gemmologue

Crédits photo : Photo Personnelle

Ma bague que j’aime d’amooour, sur l’arbre bonsaï de M. Golf

Ma bague de fiançailles achetée chez un gemmologue

Crédits photo : Photo Personnelle

Nous avons fêté ça autour d’un bon dîner !

Tu connais désormais l’histoire de mon nom de Mademoiselle. À très vite !

Et toi, as-tu choisi ta bague de fiançailles avec ton amoureux ? Pour quelle pierre as-tu opté ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “Choisir sa bague de fiançailles chez un gemmologue-joaillier”

  • Wahou, elle est superbe ta bague de fiançailles! (Très Kate Middleton :P)
    J’adore l’idée de choisir ta pièce, le modèle etc… Et du coup, pour ton alliance, tu l’as fait faire sur mesure également ? 🙂
    En tous cas, très bon choix 😀

    • Merci Madame Impatiente ! J’ai légèrement été influencé par la sublime bague de Kate, il est vrai 😉
      Mon alliance n’a pas été faite sur mesure, elle est très classique et sublimera (je l’espère !) ma bague de fiançailles.

  • Merci Mlle Saphir pour cette jolie chronique. Super intéressant ! Je n’y connaissais rien en pierre et ça donne envie!… d’une deuxième bague de fiançailles !! 😆 et que dire, ta bague juste magnifique ! Vite une photo à ton doigt ! 🙂

    • Ohhh merci Mademoiselle Chaton ! Je suis bien d’accord avec toi, on prends vite goût à ces belles choses là 😀
      Bien vu, j’ai oublié de vous la montrer à mon doigt. Je me rattraperai dans les prochaines chroniques :p

  • Bonjour, je souhaiterai faire fabriquer deux bagues et je souhaiterai savoir si il est possible de fournir les pierres et l’or?
    Cordialement, philippe VERRECHIA.

    • Bonjour, je vous invite à contacter directement la Compagnie des Gemmes. Ils sont très à l’écoute et sauront vous aiguiller vers la meilleure option. pour vous., chez eux ou chez un autre joaillier. Je vous souhaite de bons préparatifs !

  • Ta bague est magnifique Mlle Saphir !!! ❤
    Ce n’est pas du sur-mesure à proprement parlé mais j’aime beaucoup l’idée de pouvoir choisir malgré tout son tour et surtout sa pierre ! ☺

    • Merci Nala pour ton gentil mot ! <3
      Avant de découvrir cette joaillerie, je ne savais pas que le demi-mesure était possible. C'était juste parfait pour nous, qui avions à cœur de partager ce moment à deux 🙂

  • Ahhhh, enfin ! Trop contente de découvrir ta bague Mademoiselle Saphir ! Cette pierre est superbe, elle prend vraiment bien la lumière. Et j’imagine bien votre joie avec ton amoureux en choisissant la pierre et la monture ensemble, à la carte. (Peut-être que je projette, en tout cas mon chéri et moi nous étions amusés comme des petits fous pendant ce processus, donc je te souhaite d’avoir vécu la même chose 😉 )
    Je n’avais jamais entendu cet adage selon lequel on se lasse de sa bague et il vaut mieux donc la choisir plus grosse que prévu initialement… N’est-ce pas un peu le serpent qui se mord la queue? i.e. on s’habitue aussi à sa bague plus grosse, donc de toute façon dans dix ans, quelle que soit la taille de la pierre initiale, on reviendra pour un tour de diamants… L’avenir nous le dira, il faudra revenir nous faire un article pour tes noces d’étain ! 😉

  • Elle est très joli cette bague ! J’adhère complètement à l’idée de choisir à deux la bague de fiançailles et de la faire faire par des joaillers car c’est ce que nous avons fait avec mon chéri.
    Nous avons la chance ‘avoir un très bon joailler dans la famille, le cousin du père de chéri. Du coup j’ai pu choisir moi-même la pierre. Et c’est vrai qu’à la lumière naturelle mais aussi et surtout posée sur la peau, ça permet vraiment de voir le rendu d’une pierre. C’est d’ailleurs à cette occasion que je me suis rendue compte que le saphir ne rendait pas bien du tout sur ma peau. Malgré la beauté des différentes pierre, elles paraissaient complètement éteintes et fades sur ma peau, contrairement au magnifique grenat pour lequel j’ai finalement craqué. Il a été monté en solitaire (traditionnel du coup mais original car ce n’est pas un diamant) sur un anneau de diamants… Bon et pour le coup je ne pense que je la trouverai trop petite un jour car le grenat est assez imposant. Au début j’étais un peu gêné, mais au bout de quelques je m’y suis habituée ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *