Choisir son photographe de mariage quand on est passionné de photographie

Tous les couples de futurs mariés veulent garder des souvenirs de leur grande journée. Que ce soit les photos d’un professionnel ou bien les photos de tonton Georges qui s’est acheté le dernier reflex (mais qui ne sait pas s’en servir) ou encore cousin Enzo qui s’est acheté un hybride d’occasion et qui s’intéresse à la technique grâce à des tutos Youtube.

Un mariage représente un budget conséquent et chaque couple de mariés décide combien il va attribuer à chaque poste de dépenses selon ses centres d’intérêt. Pour nous, la question n’était pas “est-ce qu’on prend un photographe professionnel pour notre mariage ?” mais bien “quel photographe va-t-on choisir pour notre mariage et sur quels critères va-t-on le choisir ?”.

Vois-tu, je suis passionnée de photographie. Il était évident que nous allions faire appel à un professionnel pour notre mariage et y mettre le prix. Pour moi, c’est le critère numéro un, à égalité avec le lieu de réception.

La passion des voyages… et de la photographie

Choisir son photographe de mariage... quand on est soi-même passionné de photographie

Crédits photo : Photo personnelle

Presque jamais sans mon appareil photo, mais très rarement SUR les photos.

J’ai rapidement associé la photographie avec ma passion des voyages.

Forcément, quand on est au bout du monde, on veut capturer des souvenirs de ce moment et on veut être sûr que le souvenir est bien capturé car il y a peu de chances que l’on revienne là un jour. C’est pour cette raison que j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la photographie et à la technique.

Lorsque mon père a renouvelé son matériel de photo, il m’a donné son ancien reflex semi-professionnel. Je me suis intéressée au mode ouverture puis au mode vitesse tout en travaillant toujours mon cadrage et ma composition. J’ai progressé et je me suis acheté un reflex plus récent, plus lumineux. La technologie avance tellement vite. J’ai acheté de nouveaux objectifs et des filtres pour pouvoir capter toute sorte de scène, dans tout type de condition. Bref, aujourd’hui, je me retrouve avec un bel attirail photographique presque digne d’un professionnel qui se lance. Voici quelques-unes de mes photos prises en voyage.

Choisir son photographe de mariage... quand on est soi-même passionné de photographie

Crédits photo : Photo personnelle

Emerveillée par les beautés de la nature, l’Islande a été mon terrain de jeu favori

Choisir son photographe de mariage... quand on est soi-même passionné de photographie

Crédits photo : Photo personnelle

Les macareux moines

Chaque photographe, qu’il soit professionnel ou amateur comme moi, développe un style, une discipline dans laquelle il s’éclate le plus.

Moi par exemple, j’adore photographier la nature, des paysages au grand angle, des cascades en pause longue. En revanche, je ne ferais jamais des portraits ou de la photographie urbaine ma spécialité. J’aime moins ou je suis moins à l’aise et ça se ressent directement dans mes photos qui deviennent plus banales.

Choisir son photographe de mariage... quand on est soi-même passionné de photographie

Crédits photo : Photo personnelle

Les cascades sont un sujet fort intéressant

Choisir son photographe de mariage... quand on est soi-même passionné de photographie

Crédits photo : Photo personnelle

Parfois je fais du portrait. J’adore cette photo prise au Punjab en Inde. Timing parfait entre le déclenchement et le regard de l’enfant qui se pose sur moi.

Le photographe de mariage idéal

Pour notre mariage, il ne fallait pas viser un photographe voyageur, type reportage National Geographic (même si ça fait rêver). Il nous faut un photographe doué pour les portraits et qui a le contact facile, qui sait mettre les gens à l’aise (parce que nous on est un peu coincés, il faut nous guider et nous détendre). On appelle ça un photographe lifestyle.

Je suis donc partie en quête du parfait photographe lifestyle, basé en région Rhône-Alpes.

J’ai écumé de nombreux sites Internet et j’ai rapidement détecté deux types de photographes de mariage :

  • ceux qui font poser les individus
  • et ceux qui prennent des photos sur le vif.

Je préfère de loin les photos prises sur le vif. Elles sont plus naturelles, authentiques et bien souvent, elles dégagent une émotion car elles sont le reflet sincère d’un instant-T, sans préméditation.

Après avoir trouvé le photographe qui faisait le type de photos que j’aimais, je me suis plus attardée sur le style artistique du photographe en regardant plus profondément ses photos. J’allais être exigeante là-dessus. Je ne cherche pas seulement un bon photographe. Je cherche quelqu’un qui a du style et qui fait des photos puissantes. Ce côté artistique se développe le plus souvent lors de la phase de post-traitement sur l’ordinateur. C’est là que le photographe affirme sa personnalité, y met sa patte, sa touche perso.

Je suis tombée sur le site de Guillaume dont un certain nombre de photos avait déclenché chez moi de l’émotion envers ces couples de mariés que je ne connaissais absolument pas. C’est ça que j’appelle des photos puissantes. On décide donc de le rencontrer. Il nous invite chez lui pour un café car comble du hasard, il habite dans un village juste à côté du nôtre.

Il nous explique sa démarche, sa façon de travailler, nous montre des livres et des tirages d’art (fine art) qu’il a fait. Il nous montre les délivrables que l’on va recevoir après le mariage. Je suis conquise, c’est très qualitatif et j’adore déjà son style photographique. Je commence aussi un peu à stresser. Combien va-t-il nous prendre pour cette prestation ? Vois-tu, je savais que pour un bon photographe de mariage, les tarifs démarrent à 1500€ et j’étais prête à y mettre ce prix, même plus. J’espérais vraiment que la formule de base de Guillaume ne commencerait pas au-delà de 2000€.

Heureusement, il se trouvait pile poil dans la fourchette de prix que j’étais prête à mettre. J’avais visé juste. Il faut bien compter entre 1500 et 2000€ pour un bon photographe en province (prévoir sûrement plus en région parisienne). Nous bookons auprès de lui la première formule qui comporte :

  • 10 heures de reportage sur la journée de mariage,
  • le photobooth en libre-service pendant le vin d’honneur et le repas,
  • une séance d’engagement avant le mariage,
  • les photos HD traitées, sans watermark
  • un book photo de notre mariage imprimé sur du papier 720g/m² avec couverture en toile tissée. Un très bel objet, qui n’a rien à voir avec les livres-photo que l’on peut se créer sur les sites grand-public.
  • accès à la galerie web des photos de notre mariage par mot de passe, avec téléchargement possible en définition web. Un plus qui ravira nos invités, j’en suis sûre.

Voilà, nous avons réservé notre photographe de mariage. Un choix plutôt facile, unanime dans le couple, comme une évidence. C’est vrai que j’avais des exigences beaucoup plus élevées que M. Rider pour ce prestataire, étant donné ma passion de la photo. Chez M. Rider, le feeling est bien passé avec le photographe et il appréciait aussi son travail.

Dans la prochaine chronique, je te raconterai notre séance d’engagement et tu sauras alors si nous avons fait le bon choix de prestataire ou pas pour la photo.

Vas-tu prendre un photographe professionnel pour ton mariage ? Recherches-tu un style photographique particulier ? As-tu de grandes exigences envers ton photographe de mariage ?



10 commentaires sur “Choisir son photographe de mariage quand on est passionné de photographie”

  • Super démarche, chercher un style qui plait avant toute chose est pour moi primordial. Ensuite si le feeling passe et que les propositions correspondent aux attente, c’est top !

    • Exactement. Et ce que j’ai remarqué qui est génial c’est qu’il y a des photographes lifestyle pour tous les budgets et tous les styles. Chacun devrait pouvoir y trouver son compte.

  • J’adore ta première photo, on dirait un gros mammouth sur cette plage ! J’aime beaucoup la photo également (sans atteindre ton niveau, par contre moi aussi je suis rarement sur les photos ;)). Le choix d’un photographe pour notre mariage, puis nos séances photo en famille, est un réel plaisir. A l’époque de mon mariage, je bavais sur un photographe de ta région, Robin et les super héros. J’ai hâte de voir le résultat avec votre photographe (je ne le trouve pas si cher que ça en plus, vu les prestations proposées…).

    • La première photo c’est le rocher Hvitserkur, un de mes lieux préférés en Islande.
      Effectivement avec toutes les prestations comprises, c’est très honnête. Mais il faut avouer que ça représente un gros budget et que tous les couples ne peuvent pas se le permettre.

  • Je me retrouve à 99% dans ta chronique, je suis moi aussi une photographe amateure, plus souvent derrière l’appareil que devant, pour moi aussi le choix du photographe était hyper important, et son style primordial. Comme toi, je souhaitais un photographe qui nous mette à l’aise, parce que nous ne le sommes absolument pas, et qui ne nous fasse pas poser, un vrai mariage pris sur le vif, comme un reportage photo. Tes photos d’Islande sont sublime, c’est mon pays de cœur, ça me fait toujours un bien fou (et ça me plonge dans une mélancolie terrible) de revoir ces lieux que j’aime tant. La seule différence (les 1% 😉 ) sont que moi je suis plus à l’aise dans les photos de portrait et de street life justement 😉 J’ai hate de voir vos photos d’engagement!

    • C’est exactement le terme que tu utilises, un « reportage » photo. Moi aussi les photos d’Islande on un effet « madeleine de Proust », mélancolie, plus beaux souvenirs de ma vie.
      Ah si tu es à l’aise en portrait les gens de ta famille doivent te considérer comme photographe attitrée des événements familiaux, non ?

  • J’aime beaucoup ta façon d’appréhender la photographie… et j’y adhère à 100% 🙂

    Comme toi je suis plus à l’aise derrière un objectif que devant, et la photographie est un vrai plaisir durant lequel je m’évade totalement. La recherche du photographe de notre mariage était donc une étape primordiale à mes yeux ! C’est vraiment LE prestataire incontournable selon moi, davantage que le lieu ou le repas ^^
    Nous avons choisi le nôtre en fonction de son style avant tout… puis le feeling a confirmé notre impression première lorsque nous l’avons rencontré. Le contrat a été signé le jour-même, on ne s’est même pas consultés avec Chéri. C’était lui et personne d’autre, une évidence pour nous 2 🙂 Nous ne regrettons absolument pas notre décision, notre photographe est juste le meilleur (oui oui, rien que ça !) : il sait se faire discret quand il le faut, nous rassurer lorsqu’il sent que nous perdons pied, nous mettre à l’aise devant l’objectif, capter des moments d’émotions intenses sans que nous n’y prenions garde… et surtout, c’est un traitement anti-stress à lui tout seul !!! 😛
    Il a fait l’unanimité auprès de nos proches lors de notre cérémonie civile le mois dernier, et nous avons hâte de le retrouver pour un week-end entier à l’occasion de notre fête d’amoureux en 2020 ^^

    • C’est tellement bien quand on est sûr de son prestataire mariage, ça enlève tellement de stress et de doutes. Je sens que vous êtes totalement conquis par votre photographe. Comme nous.

  • Ohlala mais que de suspense !! Trop hâte de voir les photos ! Compte tenu de tout ce que comprend la formule, si c’est entre 1500 et 2000€, je ne trouve vraiment pas le tarif exagéré. Nous avons payé notre photographe 1200€ : le feeling était très bien passé et nous aimions beaucoup ses photos. Je suis certaine que nous aurions pu trouver encore « mieux » si nous le voulions : nous avions d’ailleurs rencontré un photographe « plus pro », qui nous avait parlé pendant 2 heures du côté technique (alors que nous n’y connaissions rien), et nous ne nous étions pas du tout sentis à l’aise avec lui, pour un tarif bien bien plus cher ! Si vous avez eu le coup de coeur pour son style ET le feeling, pour moins de 2000€, moi je dis : banco 😀

    • Oui pour toutes les prestations, le travail fourni et la qualité, c’est un tarif très honnête.
      Le feeling c’est super important. Moi je voulais que chaque prestataire choisi soit une évidence pour nous deux. D’ailleurs pour les officiants de cérémonie, on en a contacté/rencontré 4 et nous n’avons eu le feeling pour aucun des 4. La sentence est irrévocable, nous n’en avons pris aucun. Je préfère ça plutôt que d’avoir des regrets avec un prestataire moyen ou avec qui ça ne passe pas.

Partager un commentaire...