Les petits elfes de notre mariage, ou « comment avons-nous trouvé nos autres prestataires »

Il y a quelques temps, je t’avais raconté comment nous avions trouvé nos premiers prestataires à distance : notre salle, bien sûr, notre traiteur et notre photographe.

Mais, toi aussi tu le sais, la recherche des prestataires ne s’arrête pas là ! Je t’emmène avec moi pour trouver les autres petits elfes de notre mariage…

La wedding-planner

Je me suis longtemps demandé si je souhaitais une wedding-planner pour mon mariage. Je dis « je », car Mr Claddagh n’avait aucune hésitation sur le sujet.

(Parenthèse culturelle : en Irlande, les mariages sont organisés dans des hôtels. Il y a donc très très peu de préparatifs : la déco est faite et installée par l’hôtel, la gestion du jour J est prise en charge également. Les prestataires sont également proposés, voire imposés, par l’hôtel (le photographe, le DJ, etc.). Les futurs mariés paient pour un « package » qui inclut absolument tout : la salle, le repas et les prestataires.)

Pour moi, le rôle d’une wedding-planner était un peu flou… Je ne voulais surtout pas quelqu’un qui prendrait les décisions à ma place : je voulais choisir mes prestataires, et décider de ma décoration toute seule. En revanche, je n’étais pas contre quelques avis et conseils, et surtout, surtout, un coup de main pour tout installer la veille du mariage, et gérer toute situation le jour J.

Choisir les prestataires de son mariage

Crédits photo (creative commons) : RawPixel

Pour les mariages de mes sœurs, je me souviens très bien du vendredi passé à installer la décoration, les tables, dans une ambiance bon enfant, toute la famille et les amis donnant un coup de main. Je sais que ma famille aurait été heureuse de nous aider pour notre mariage également.

En revanche, Mr Claddagh ne se voyait pas du tout demander de l’aide à sa famille : encore une fois, ça ne se fait pas en Irlande, et il souhaitait qu’ils profitent pleinement du weekend, sans avoir à donner un coup de main, ce que je comprenais tout à fait.

Et après tout, ce serait sympa aussi que ma famille puisse profiter, sans s’inquiéter de boules chinoises à accrocher ou de centres de table à installer ! Pour le jour J, pareil : ne vivant pas en France, il nous semblait pratique qu’une tierce personne fasse le relais avec nos prestataires, les recontacte avant le mariage, organise le planning de la journée avec eux, et gère les imprévus si besoin.

C’était donc décidé, nous souhaitions une wedding-planner pour la veille du mariage, et pour le jour J. J’ai donc repris mon tableau Excel, trouvé quelques contacts et envoyé des emails. Nos critères ? Si possible une personne qui connaissait notre salle (pour avoir des conseils pour la déco, etc., puisque nous n’étions pas sur place pour y retourner quand nous le souhaitions), et qui parlait anglais (pour pouvoir parler à Mr Claddagh autant qu’à moi, et avec les invités si besoin). Et puis surtout, comme pour chacun de nos prestataires, il fallait un bon feeling !

Nous avons fait un appel Skype, et notre wedding-planner était trouvée ! Je reviendrai sur notre expérience avec elle dans un bilan, mais nous ne regrettons pas du tout d’avoir pris cette décision qui nous a beaucoup aidés !

La fleuriste

Soyons honnêtes : je n’y connais absolument RIEN en fleurs. Je peux distinguer une rose d’une marguerite, d’une pivoine et d’un coquelicot, et mes compétences s’arrêtent à peu près là. Nous souhaitions donc une fleuriste qui comprenne le style que nous souhaitions (romantique, flou, avec de la dentelle, de la ficelle…) et qui puisse nous proposer des choses et nous conseiller.

J’ai sélectionné trois fleuristes, avec une grosse préférence pour l’une d’entre elles (dont les commentaires en ligne étaient très élogieux). Finalement, nous n’avons rencontré que celle-ci, et c’était une évidence : pas besoin d’aller voir les autres !

Choisir les prestataires de son mariage

Crédits photo (creative commons) : RawPixel

Stéphanie a tout de suite compris notre style, grâce aux photos que je lui ai montrées, nos couleurs, et après nous avoir demandé si nous souhaitions des fleurs en particulier (non), elle a pu nous proposer les fleurs (de saison) qui pourraient fonctionner, la location de vases pour les centres de table (ouf, ça de moins à trouver !), et même leur décoration (avec de la dentelle, of course !).

Connaissant notre salle, Stéphanie a été d’excellents conseils et a pu nous conforter dans nos idées. Nous avons donc commandé les centres de table, une composition pour l’autel, des fleurs pour décorer la salle du repas, des fleurs pour mes cheveux, des boutonnières pour Mr Claddagh et ses garçons d’honneur, mon bouquet, et des bracelets pour mes demoiselles d’honneur.

Conseil pour toi : regarde bien le site des fleuristes, pour te faire une idée de leur style. Imprime des photos à montrer lors de ton rendez-vous : ce qui est clair dans ta tête ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre ! Si la fleuriste connait ta salle, c’est encore mieux. Fais attention aux saisons : si tu veux choisir tes fleurs toi-même, assure-toi qu’elles sont disponibles au moment de ton mariage ! Et comme toujours, fie toi à ton intuition ! Si le feeling passe bien, tu auras beaucoup plus de facilité à discuter de tes préférences !

Le coiffeur / maquilleur

Trouver mon coiffeur fut un peu plus compliqué. Il n’y en a pas énormément dans la petite ville où nous nous marions, et je ne les connais pas, puisque je vis en Irlande. Cette petite ville est aussi en majorité une ville de résidences secondaires, et de « troisième âge » le reste de l’année : j’avais donc quelques craintes quant aux coiffeurs…

J’ai donc choisi le salon qui me semblait le plus moderne (et qui avait donc des avis sur Internet), et je l’ai contacté pour savoir s’ils s’occupaient des coiffures de mariées, puisque ce n’était pas sur leur grille de tarifs (en même temps, les mariages ne courent pas les rues là-bas !). On m’a répondu oui, sans souci, et j’ai pris rendez-vous pour un essai lors d’un passage en France.

Pour l’essai en question, j’ai apporté des photos de ce que je souhaitais, et la (très) jeune coiffeuse a fait plusieurs essais, se rapprochant plus ou moins de ce que j’imaginais. Conseil pour toi, lors d’un essai coiffure, demande un VRAI essai : c’est-à-dire la coiffure telle qu’elle sera le jour J (la tonne de laque en moins).

Je n’ai pas eu de vrai essai, mais plusieurs tentatives avec quelques épingles, qui m’ont donné l’impression que la coiffeuse avait bien compris ce que je souhaitais. Spoiler alerte : ce n’était PAS le cas. Ou tout du moins, elle avait bien compris, mais ne savait pas le faire. Et tu en conviendras, ça pose un léger problème… mais j’y reviendrai !

Pour l’heure, la coiffeuse m’a dit qu’elle s’entraînerait jusqu’au mois d’août, que je reprenne rendez-vous pour un essai une ou deux semaines avant mon mariage, et que ce serait parfait. Ma coiffeuse était donc trouvée.

Choisir les prestataires de son mariage

Crédits photo (creative commons) : vasev_artem

Pour le maquillage, j’ai la chance d’avoir une amie maquilleuse professionnelle, diplômée d’une des écoles de « make up artist » les plus renommées : ma maquilleuse était toute trouvée, et c’était en plus super agréable et « anti-stress » d’être maquillée par une amie, à quelques heures de mon mariage ! Nous avons fait un essai lors d’un de mes passages en France, et c’était parfait ! D’ailleurs, si tu cherches une super maquilleuse en région parisienne, n’hésite pas à la contacter !

Et voici comment les petits elfes de mon mariage ont été trouvés ! Si tu as bien suivi, tu as remarqué que nous n’avions pas choisi de DJ… mais ça fera l’objet d’une chronique à part ! Je reviens très vite te raconter tout ça !

Et toi ? Comment as-tu trouvé tes prestataires ? As-tu choisi d’avoir une wedding-planner ? T’y connais-tu en fleurs ? Et la coiffure ? Raconte !



12 commentaires sur “Les petits elfes de notre mariage, ou « comment avons-nous trouvé nos autres prestataires »”

  • Ah la la, à un mois de mon mariage, ton post me fait stresser ha ha ha! Je n’ai pas encore eu le temps de faire les essais maquillage et coiffure puisque je ne suis moi non plus pas sur place et que je ne connais pas ces personnes (arg!), les fleurs, c’est ma témoin qui s’en occupe mais je n’ai pas encore fait le point avec elle sur ce qui est possible en octobre (re arg) et là, je me dis que vraiment, j’aurais DU prendre une wedding planner!! Mais pourquoi?? Pourquoiiii??? *respire dans un sac en papier* 😀

    • Respiiiiire 🙂 alors déjà dis toi qu’une wedding planner ne pourrait pas faire l’essai coiffure à ta place, et qu’à moins de lui faire une confiance aveugle tu vérifierais avec elle ce que la fleuriste te prépare 🙂 Je suis sure que tu peux faire confiance à ta témoin ! Pour l’essai coiffure par contre j’ai voulu garder l’ordre chronologique des événements, mais une chronique arrivera sur “comment je me suis retrouvée sans coiffeuse à 3 jours du mariage” ahah, donc je te conseille mille fois de faire un essai très très rapidement : je suis sure que ça se passera bien mais au moins tu seras rassurée 🙂

    • Ahahah ! Ecoute, je ne te dirais qu’une chose : je ne ressemblais pas à un épouvantail à moineaux le jour de mon mariage, donc tout est bien qui finit bien ! Mais un lééééger stress à 3 jours du mariage !

  • le choix des prestataires n’est déjà pas une mince affaire quand on vit sur place (comparer les styles; les prix, les disponibilités, les voir une fois, une seconde fois pour des précisions… je suis fatiguée rien que d’en parler), alors à distance je n’imagine pas le stress que ça doit être.
    J’ai pu faire 2 essais maquillages, mais justement parce que ma maquilleuse n’était pas loin de chez moi ! Quel stress pour ton coiffeur par contre ! J’espère que ta coiffure du jour J t’a quand même plu.

    Par contre, pas de WP ici (Monsieur Triton n’en voyait pas l’intérêt). J’ai joué ce rôle pendant les préparatifs, et j’ai délégué beaucoup le jour J. . J’en aurais bien pris une pour tout coordonner le jour J, et ça aurait peut-être évité 2 ou 3 pics de stress… Mais nous avons pu gérer sans 😉

    • Pour nous c’est vrai que nous avons principalement géré les prestataires par email (ce qui m’arrangeait parce que je déteste le téléphone ahah). Bon parfois ca nous stressait un peu car évidemment, ils n’ont pas forcément le temps de regarder ou de répondre à leurs emails, mais on s’en est sorti ! Et je suis quand même allée en France quelques fois au cours des préparatifs, heureusement que la France n’est pas si loin !
      C’est chouette que tu aies réussi à déléguer : c’est vrai que c’était une grande aide pour nous, mais je ne dirais pas qu’on n’aurait pas pu s’en passer : avec de la famille et des amis sympas, et une bonne organisation, tout est possible !

      • Je pense qu’avec la distance, avoir un WP était quand même d’une grande aide, et vous avez bien fait.
        La famille et les amis aident bien, mais on ne se permet pas les mêmes exigences non plus. Surtout qu’on a envie qu’ils profitent quand même de ce jour à nos côtés.

        Comme je te comprends pour le téléphone. Je suis un peu comme toi. Du coup, j’ai laissé cette tâche à Monsieur Triton ^^. Juste partage des tâches mariagesque 😉

        • Ahah chanceuse ! Mr Claddagh ne parlant pas français je ne pouvais même pas me reposer sur lui pour les coups de tel, mais il se rattrape maintenant qu’on achète une maison : notaire, banque, courtier, agence immo : il appelle TOUT le monde ahahah!

  • Comme tu le sais, mariage à distance pour moi aussi – bon moins que toi certes, mais 300km tout de même. Je prends vraiment plaisir à tout organiser et planifier (c’est un peu mon boulot donc déformation professionnelle je suppose ^^) même de loin, il ne m’est donc jamais venu à l’esprit de faire appel à une WP pour lui confier certaines étapes. J’aurais eu l’impression que les préparatifs (voire mon mariage dans son ensemble) m’échappait… C’est bête à dire sans doute mais voilà !
    En revanche, je te rejoins à 100% pour le choix de la coiffeuse/maquilleuse. C’est encore pour moi, le prestataire le plus difficile à dénicher sans être sur place. La preuve : j’hésite encore à signer avec celle que j’ai trouvée !! 🙁
    Concernant le fleuriste, pas de souci puisque nous n’aurons pas beaucoup de compositions sur les tables et mon bouquet ne sera pas réalisé en fleurs naturelles. Je fais donc appel à mon prestataire habituel, à 5 minutes de chez moi 😉 Elle fera en sorte que nos centres de tables puissent voyager en toute sérénité jusqu’à notre lieu de réception…

    • Je te comprends tout à fait pour le besoin (et le plaisir!) de tout planifier : c’était aussi un peu mon cas, et c’est pour cela que je ne voulais une WP que pour la coordination du jour J (et la veille du coup). Je n’aurais pas du tout aimer que quelqu’un organise mon mariage à ma place !
      Pour la coiffeuse / maquilleuse, tu as possibilité de te déplacer pour faire un essai avant de signer ? Je te le conseille vraiiiiiment !
      Et tant mieux pour le fleuriste, c’est toujours ca de moins à chercher 🙂

  • Prévoir ses prestataires à distance n’est vraiment pas une chose qui me parait facile à faire, quand je vois comment c’est déjà compliqué quand ils sont dans la régions. Donc je dis chapeau bas madame (et à celles et ceux qui prévoit un mariage à distance).

    Pour le WD, pas besoin, ma femme à parfaitement rempli ce rôle (j’avoue elle a plus géré que moi sur ce point).
    Et pour le jour J, ‘délégué’ a été l’un des maitres-mots 😊

  • Oh la la tu nous parles de tes prestataires et moi à 2 mois du jour-J il me manque encore coiffeur-maquilleur et devis pour les fleurs. Faut vraiment que je me bouge. Mais pareil j’habite à la campagne, il n’y a qu’un coiffeur par village et difficile de trouver des tarifs ou des commentaires d’anciennes mariées. Alors c’est dur de se décider.
    Mais quelle histoire le coiffeur à J-3, mon dieu vite, raconte-nous.

Commente ici !