Tenue d’un jour où quand les papillons ne sont pas au rendez-vous… – Partie 2

J’ai bien conscience de t’avoir laissée la dernière fois sur un suspense insoutenable. Souviens-toi, j’étais en plein doute sur ma tenue du jour. Avais-je fait le bon choix ?

Les doutes de mes essayages de robes de mariée

Crédits photo (creative commons) : Jennifer Murray

À ce stade de l’histoire, tout ce que j’aurais pu dire, c’est qu’il n’était pas normal de ne pas être sûre à ce point. Je suis du genre indécise, d’accord, mais de là à cogiter toute la nuit à cause d’un bout de tissu (qui coûte un bras, j’en conviens), alors là, je dis non ! Non parce que vois-tu, mon sommeil, c’est sacré. Je ne vais quand même pas me faire perdre de précieuses heures de mon précieux sommeil pour un truc que je ne porterai qu’une fois. Ah ça non !

J’ouvre maintenant une parenthèse pour te dire que tout récemment, j’ai justement reçu un e-mail d’Anne, tu sais, Anne, qui nous envoie des petits conseils bien utiles selon l’avancée de notre mariage ? Si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à vite t’inscrire à ce coaching au top. Bref, Anne m’a donc envoyé un petit mail concernant les robes de mariées, et ça m’a bien fait marrer ! Je te spoile un peu avec le titre « Tu as des doutes à propos de ta robe de mariée ? Lis ça ! »

Pour en revenir à mes moutons, j’ai décidé que ce n’était plus possible de cogiter, et que donc, je continuerais les essayages. Au mieux, ça me rassurera, au pire, ça me confortera dans mon idée que j’ai fait une erreur.

Dans ma ville, il y a 3 boutiques qui vendent des modèles d’exposition, ou qui vendent et louent des robes d’occasion. J’avais déjà tenté la première, sur laquelle j’avais apprécié de voir les photos des robes, leur prix, etc., directement sur le site. J’ai donc tenté la deuxième, sur laquelle là aussi, on peut voir les photos des robes, certes un peu moins mises en valeur (ce qui en a certainement fait mon 2e choix) mais quand même bien présentes. Là encore, large choix, je m’arrête sur une robe que j’aime beaucoup, mais voilà, cette robe sera louée quelques temps après, et raccourcie. Je ne te fais pas languir plus, elle s’avérera trop courte au final. La vendeuse était très gentille, mais là encore, pas d’une très grande aide sur ce qui me va ou non.

Après tout ça, mes doutes sont toujours plus que jamais présents. Je dors mal, je cogite, rien ne va plus. Je prends donc rendez-vous avec la troisième boutique, qui ne montre absolument pas ses robes sur son site. Je n’ai rien à perdre, j’y vais.

« Even miracles take a little time »

Me voilà dans une petite boutique fort jolie, dans une rue qui ne paie pas de mine. La vendeuse est charmante, compétente, elle met à l’aise, bref encore une fois, je n’ai pas rencontré de méchante et acariâtre belle-mère vendeuse.

Elle me montre de loin les robes, m’explique comment elles sont classées, m’invite à enfiler de jolis petits gants blancs, et à aller me glisser dans tous ces tissus. Et là, elle commence à me conseiller. MIRACLE n°1 ! Premier avis (même si celui-là pour le coup j’avais pu le constater) « les deux pièces ne vous vont pas. Il faut être très grande pour porter ce genre de choses, ça tasse, c’est donc très difficile à porter. » Ok, exit les deux pièces. Je me dirige naturellement vers ce qui me plaisait le plus au démarrage, les robes un peu blousantes. Mais je décide également de me surprendre, de choisir des robes que je n’aurais pas sélectionnées au premier abord. Je n’ai pas pris de photos alors je ne me rappelle pas des robes…

Sauf une.

Le miracle est arrivé. Non, il n’y a pas eu de larmes, mais peut-être y a-t-il eu deux trois papillons quand même. Je me suis surprise dans cette robe, vraiment, ça a été une grande surprise. Elle est légère, je peux bouger en restant très à l’aise (oui parce que je gigote beaucoup surtout quand je suis stressée), elle est très classique sur les photos avec mannequin, mais sur moi, elle est originale. Elle est cintrée à la taille, ce qui la met en valeur (dixit la dame), elle tombe pile poil aussi pour mettre mes tatouages en valeur sans trop en faire non plus, elle est faite pour moi, c’est étonnant (dixit encore la dame). Et je suis assez d’accord avec elle.

J’ai besoin de temps.

Je ne veux pas refaire la même erreur. L’une de mes témoins sera dans la région bientôt, il faut qu’elle voie les robes, il faut qu’elle me dise ce qu’elle en pense. Malheureusement, nous ne trouvons pas de créneau pour essayer avec elle la première robe. J’y retourne seule et je me désespère devant le miroir. Je vois tous mes défauts (hola culotte de cheval !), rien ne me met en valeur, c’est terrible, comment ai-je pu laisser un acompte comme ça sur cette robe ? Bref, ma témoin est là par contre pour le deuxième essayage, et ses yeux pétillent. Oui, ce sera celle-là.

Ma seconde témoin m’avouera plus tard qu’elle aussi s’était trompée de robe, elle n’est donc pas choquée du tout. Ma mère préfère ce modèle (il faut qu’elle la voie en vrai maintenant), bref, cette fois, mon choix est fait. Il était temps d’ailleurs, parce que cette seconde robe a failli me passer sous le nez ! Et tu sais quoi ? J’ai retrouvé le sommeil, les autres robes ne m’intéressent plus, mes doutes se sont envolés (même si je n’ai AUCUNE photo de moi dans cette robe).

Mais cette fois, ça ira !

Et toi, as-tu eu des doutes sur ta robe au point de vouloir en changer ? Raconte-moi !



5 commentaires sur “Tenue d’un jour où quand les papillons ne sont pas au rendez-vous… – Partie 2”

  • Des doutes, si j’ai eu des doutes sur ma robe ? Mais tellement !
    Au point de vouloir en changer.. je ne saurais dire car je n’ai plus la manoeuvre (temps + argent) de me poser cette question.
    Mais ma mere et mes copines sont du meme avis : ca sera parfait. Alors j’essaie de faire confiance et de ne pas perdre trop d’heures de sommeil…
    Mais quand allons-nous voir cette robe si bien faite pour toi ?

    • Et bien Mademoiselle Sirène, il va te falloir t’armer de patience, car je ne veux pas que M. Tao la découvre autrement que sur moi le jour J 😉

  • Depuis ton dernier article (et mon commentaire), j’ai trouvé et commandé ma Précieuse… mon Évidence… 🙂 Pas un modèle coup de cœur immédiat, mais après en avoir essayé une dizaine d’autres et l’avoir repassée à 3 reprises ce jour-là, j’ai appris doucement à l’apprivoiser puis à l’apprécier. Enfin plutôt, à m’apprécier 🙂

    J’ai encore quelques doutes persistants et donc hâte des prochains essayages (à réception de la robe en boutique à la fin de l’année), mais je sais qu’il s’agit d’un modèle qui me correspond et dans lequel je suis à l’aise. Ça me rassure déjà énormément.

    Vivement de pouvoir te découvrir dans ton Évidence à toi 😉

    • Bonjour Nala, je te remercie! Je peux t’avouer que j’ai pu découvrir ta robe sur le groupe facebook de Mademoiselle Dentelle, elle te va magnifiquement bien!

      • Oh ! merci beaucoup Mademoiselle [Ɑ̃]ncre, ça me touche énormément <3

        Ça va être long de patienter jusqu'en octobre pour te découvrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *