Celle qui a choisi sa robe sans réaliser le choix qu’elle faisait – Partie 1

Sache, avant toute chose, que je ne sais pas prendre de décision. Si tu me demandes ce que je veux manger, je vais te dire « je ne sais pas », quel film je veux voir, « je ne sais pas », je prends cette robe « je ne sais pas ». Alors, les essayages, s’annoncent chaotiques. Et pourtant !

Quand la vendeuse sélectionne les robes pour moi...

Crédits photo (creative commons) : Scottwebb

Me voici donc dans la jolie boutique, entourée de toutes ces robes de mariées, faisant la liste de ce que je ne veux pas à la vendeuse et surtout en lui disant : « je veux quelque chose de fluide ».

Et elle, d’aller et venir dans sa boutique pour me choisir quelques robes en tout genre. Je dis en tout genre car il y avait des matières et des looks vraiment différents. C’est à ce moment-là que j’ai compris que j’avais eu raison : ne lui ayant pas montré de photos, la vendeuse m’a montrée des robes que je n’aurais jamais eu idée de regarder. Aussi bien de la soie que du tulle, toujours long et fluide. Et dans chacune des robes passées je me sentais bien, mais je n’ai pas eu LE coup de cœur.

(Malheureusement, il ne m’est pas venu à l’idée de faire de photos lors de tous ces essayages.)

Et pendant ce temps, ma meilleure amie et belle-maman partagent le même avis que moi, seule ma maman est toujours à notre opposé. J’ai comme eu l’impression que ma maman est celle qui me connaît le moins. Ne vas pas croire que ça a été déplaisant. À vrai dire, c’est quelque chose que je savais déjà. Mais je crois que ma maman l’a un peu découvert à ce moment-là. Alors j’ai eu un peu l’impression qu’elle me découvrait encore ce jour-là, à ce moment-là. Et bin, après 25 ans, moi ça me fait plaisir de savoir que mes parents me découvrent encore et encore.

Revenons-en à nos moutons robes

La vendeuse est très gentille, très attentive et surtout elle m’écoute. À chacune de mes remarques, elle cherche une nouvelle robe. J’en suis à la quatrième, que j’enlève, quand elle me dit : « Je pense à une robe, mais j’ai peur que vous la trouviez trop sage » (dans l’idée de quelque chose de trop classique parce qu’en vrai, j’aime bien l’originalité). Et je me suis dit à ce moment-là que je ne pouvais pas dire non à une robe sans, au moins, y avoir jeté un petit coup d’œil.

Mais la vendeuse prend un air embêté : « j’espère qu’on l’a encore ! ». Pour tout te dire, cette robe a été présentée lors des défilés grandes tailles. Seulement en mai, les dernières de ces robes allaient être ou étaient déjà renvoyées je ne sais où. Alors, quand la vendeuse s’est retrouvée face à mon envie de voir cette robe elle a eu peur de ne plus l’avoir en boutique.

La voilà partie dans le fin fond de la boutique… et moi j’ai gardé cette quatrième robe sur moi histoire de ne pas rester en petite culotte quand même.

Puis la voilà de retour, une housse sous le bras, l’air victorieux !

Elle suspend la housse (qui était transparente), le temps de m’aider à enlever la robe que j’avais encore sur moi et je la vois…

Affaire à suivre !

Et toi, tu as montré des modèles précis à la vendeuse ? Ou as-tu décidé de lui faire confiance et de voir ce qu’elle avait à te proposer ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



3 commentaires sur “Celle qui a choisi sa robe sans réaliser le choix qu’elle faisait – Partie 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *