Choisir nos témoins de mariage | Mademoiselle Dentelle

L’épisode des témoins

Tu le sais, le mariage amène beaucoup de bonheur, de joie et d’amour, mais également beaucoup de questionnements, de remises en questions de compromis et même des problèmes parfois. Laisse-moi te raconter aujourd’hui comment nous avons choisi nos témoins et comment certains ne sont pas restés témoins jusqu’au bout. (Oui, je t’enlève le suspense un peu tôt).

Pour choisir ces témoins, certains ne se posent pas la question, d’autres hésitent longuement. Pour nous, enfin moi, j’ai fait face aux deux alternatives.

Choisir nos témoins de mariage

Crédits photo (creative commons) : Brian Scheider

Les témoins de la mariée

Pour les faciles, il y a ma sœur, unique et évidente. Ensuite, je décide d’en choisir trois parmi mes 7 amies (ça va, je ne déborde pas de copines de partout, c’est déjà ça). Ma copine M va donc représenter mon groupe de copines de vacances d’Irlande d’il y a bientôt 20 ans (non, ça ne nous rajeunit pas je te le confirme). Copine J, étant seule survivante de mes années d’études se retrouve d’office témoin, d’autant plus que si elle ne l’est pas, je sais que ça va mal se passer entre nous (oui, elle tient à avoir un rôle officiel pour le plus beau jour de ma vie).

Pour le choix difficile et la dernière place disponible, il me reste mes deux amies de lycée hôtelier, copine Ma et copine Mu.

Copine Mu étant enceinte et accouchant quelques mois seulement avant le mariage, je me vois mal lui demander de stopper son allaitement en pleine cérémonie pour venir signer et être prise en photo. Malgré tout, je me dis que c’est dommage, j’ai d’abord pensé à prendre Copine Mu car de toutes mes amies, c’est elle qui maîtrise le mieux le côté catholique et qui avouons-le, est le plus ancrée dans la religion catholique. Ça me semblait mieux que ce soit elle, mais l’argument du bébé penche en faveur de Copine Ma, qui accepte avec grand bonheur.

Évidemment, tu te doutes bien que si je te raconte tout ça, c’est qu’il y a eu des petits changements.

Je te replante donc le décor rapidement :

à J -2 ans : envoi du save-the-date avec la date prévue pendant les vacances scolaires de tous les invités

à J-6 mois, début de l’envoi des faire-parts, fin à J-4 mois (oui, on n’a pas tout envoyé en même temps, la famille proche d’abord, puis la plus éloignée).

Entre ces deux dates, nous espérons que chacun aura réfléchi a son organisation et à sa venue.

Mal nous en a pris.

Copine Ma, témoin, m’annonce deux mois avant le jour J par texto qu’elle a mal prévu son coup et ne pourra venir qu’à l’église et au vin d’honneur, puisqu’elle ne peut pas fermer sa boutique un troisième weekend (en plus des deux autres des vacances, qui commenceront tout juste pour elle). Elle propose donc d’assurer son rôle et d’être tout de même présente à la cérémonie et au vin d’honneur.

Je le prends plutôt mal (bon ok, plutôt très mal), je laisse couler et lui rappelle juste de donner sa réponse.

Après quelques semaines à dormir mal, à demander des conseils à celles qui sont passées par là (il s’avère que je suis loin d’être la seule), j’explique par mail à mon amie que je préfère, comme elle me l’a proposé dans son texto, ne plus l’avoir comme témoin. Je précise aussi que je serais mal à l’aise de la voir dans l’assistance lorsque les témoins seront justement à nos côtés. Rapidement après ça, elle me répond que pour ne pas gâcher notre journée, elle préfère ne pas venir.

Voilà comment conclure une amitié de 15 ans. Évidemment, après réflexion, je me suis rendue compte que notre relation avait déjà fortement changé, et que nous n’étions plus si proches que ça. Sache qu’après le mariage, Monsieur For It a croisé le mari de ma désormais apparemment ancienne amie, en lui disant qu’elle pouvait appeler si elle le souhaitait, ce qui n’a donné aucune suite, comme quoi, c’est plutôt un mal pour un bien.

Les témoins du marié

Pour Monsieur For It, le choix s’est fait facilement.

Il a choisi son frère unique, son amie d’enfance S et son amie R, qui était là lorsque nous avons commencé à nous fréquenter (mot emprunté à ma belle-mère).

Enfin pour le dernier, il a choisi notre ami J, que nous connaissons depuis que nous sommes arrivés dans notre hôtel, et qui de client est devenu ami, jusqu’à nous inviter par deux fois à des vacances chez eux. Il a accepté avec plaisir et sans aucun problème.

Le problème justement, est apparu plus tard, après notre séjour chez eux peu avant Noël (donc deux mois tout juste avant le mariage).

Nous nous sommes quittés très normalement, mais ensuite impossible d’avoir des nouvelles. Nous avons testé toutes les voix modernes, n’avons pas eu de réponse par texto, ni par mail, et avons été bloqués de la page Facebook (non, non ce n’est pas vexant du tout), tout cela sans explication.

Un dernier mail de notre part nous a quand même libéré (délivré bien sûr) de cette attente, grâce à la réception d’un courrier, avec la clé de chez nous (prêtée car ils avaient prévu d’arriver dans la nuit de vendredi à samedi du mariage) et un tout petit mot disant que pour des raisons personnelles ils ne pourront être présents.

Et rien d’autre.

Comment te dire qu’il m’a fallu quelques semaines pour m’en remettre.

Dans ce cas,

  • tu te fais pleins de films,
  • tu te repasses tout le séjour dans ta tête en cherchant ce qui a cloché,
  • tu te demandes ce que tu as fait de mal,
  • tu te repasses tout le séjour dans ta tête en cherchant ce qui a cloché (oui, plusieurs fois),
  • tu dors mal parce que tu penses à tout ça un peu trop souvent à ton goût,
  • tu agaces au plus haut point Monsieur For It qui lui a déjà fait son deuil et est passé à autre chose.

Conclusion

Si toi aussi tu hésites, hésites encore !

Plus sérieusement, le mariage aide vraiment à faire la part des choses et à faire les tri dans ses relations. je n’aurais pas cru que ça nous arrive, et je t’avoue que deux fois de suite c’était un peu chaud patate.

D’ailleurs, Monsieur For It ne s’est pas arrêté là au niveau hécatombe des témoins. En effet, sa témoin R nous a annoncé quelques temps après la demande de Monsieur For It être enceinte, avec une date prévue d’accouchement un mois tout juste après notre mariage. Autant te dire que nous ne comptions pas trop sur sa présence, et nous avons bien fait, puisque sa sage-femme lui a déconseillé de faire un si grand trajet (elle a quand même 6 heures de route) si proche de la date d’arrivée de sa jolie petite fille.

Monsieur For It, après la défection de son premier témoin et se disant qu’il n’allait plus en avoir que deux sur quatre, a proposé à deux de ses cousines de remplacer un témoin et un seul. Celles-ci sont jumelles et Monsieur For It s’entend aussi bien avec l’une qu’avec l’autre, libre à elles de choisir qui sera sur les photos officielles. Elles ont bien assuré, ont choisi sans se taper dessus et ont été présentes sur ces dernières semaines et le jour J, donc nous sommes ravis. J’ajoute que je les apprécie aussi grandement, donc j’étais bien d’accord avec ce choix.

Au final, tous nos témoins, 6 au lieu des 8 de départ, ont assuré et même si nous avons perdu des amis en route, nous savons que ceux qui étaient présents avaient envie d’être avec nous et là pour nous.

Je te laisse méditer sur qui tu vas choisir comme témoin, surtout, s’il n’y a qu’une conseil à retenir de cet article c’est : « prends ton temps ». Je reviens très vite pour te raconter comment nous leur avons demandé, qu’on rigole un peu plus ensemble.

Et toi, as-tu aussi eu du mal avec tes témoins ou demoiselle d’honneur ? Ont-ils assuré tout du long ou ils ont abandonné en route aussi ? Raconte ! 



4 commentaires sur “L’épisode des témoins”

  • J’ai hésité à laisser un commentaire. Je n’aime pas trop remué le couteau dans la plaie mais comme tout ça s’est passé il y a un an pour toi, j’espère que tu pourras prendre mon commentaire totalement extérieur sans que ça te blesse.
    Je me suis mariée aussi récemment alors je peux comprendre le stress et peut-être que ça t’a fait tellement peur que tu t’aies fermée et tu ne donnes pas beaucoup de détails donc je commente sans connaître tous les faits, désolée pour ça.

    Je ne comprends pas comment comment tous vos contacts avec les témoins compliqués ne sont jamais par téléphone, ce qui me semble être le 1er moyen de contact moderne existant. Tu perds ta témoins par texto, (c’est vrai votre relation ne devait plus être ce que c’était pour que toutes les deux vous n’arriviez pas à vous parler en vrai) après qu’elle ait dit qu’elle était prête à rester témoin. Ou alors il y a un problème dans ton texte. Et finalement c’est un peu toi qui l’a poussé dehors en disant que tu serais mal à l’aise. Je l’aurai très mal pris car ce n’est pas parce qu’on n’est plus témoin pour un problème pratique qu’on ne se réjouit pas de vivre le mariage de son amie.
    Quand au témoin J, pareil, pas d’appel ? (J’avoue que leur façon de faire est super moche et j’en suis désolée pour vous)

    Finalement, est-ce que ça n’aurait pas été plus simple de n’avoir que 2 témoins chacun ? Perso j’aurai eu du mal à en avoir plus que je considère comme vraiment indispensable dans ma vie et j’espère dans la leur. Même si avec R, ça n’a pas empêche les problèmes.

    ps : je suis aussi étonnée du fait que les cousines n’ont pas pu être toutes les deux sur les photos officielles. C’est pour avoir un nombre pair ?

  • Oh ben alors là, c’est vraiment pas de chance… J’étais désolée pour toi en lisant la « perte » de ton amie, et puis rebelotte du côté de M. For it !! Comme quoi, le mariage sert aussi à faire le tri dans son entourage… et comme tu le dis, pour qu’une amitié se termine ainsi, c’est qu’elle avait changé déjà depuis un petit moment. Tu n’as rien perdu de toutes facons, et l’important est que vous ayez été entourés de personnes qui vous aiment, et qui souhaitaient vraiment être là pour votre beau jour 🙂

  • C’est courageux de raconter cet épisode qui n’a pas du être facile à vivre, surtout à 2 mois du mariage…
    Je retiens le conseil de prendre son temps pour choisir les bonnes personnes qui participeront pleinement à cette journée !
    Merci de ce partage

  • Je n’ai pas eu a vivre un désistement de la part de nos témoins au contraire même le témoin de Mister Fox est revenu de Sibérie pour le mariage. Mais ça aurait pu si il y a quelques saisons la vie ne m’avait pas pousser a faire le ménage. Pas dans les memes conditions, mais j’ai aussi du vivre le deuil d’une fin d’amitié donc je comprends. J’espere que c’est digéré maintenant et que tu vas mieux.

Partager un commentaire...