Choisir ses vins de mariage (Partie 1) : accords mets-vins, dégustation, budget… les conseils de M. Golf

Ça faisait à peine trente secondes que je venais de croiser le regard de M. Golf à un afterwork qu’il me proposait déjà un verre de vin blanc. Je ne connaissais même pas encore son prénom ! Notre premier rendez-vous, et les suivants ? Dans un bar à vins, évidemment.

Alors que le choix des vins du mariage est souvent considéré par les mariés comme une n-ième case à cocher sur la to-do list, pour nous, ça a été toute une aventure ! À vrai dire, la question de déléguer cette responsabilité à un oncle ou un papa connaisseur ne nous a même pas effleuré l’esprit.

Amateur de photographie, connaisseur en vins… M. Golf partait avec quelques atouts pour m’aider à organiser notre mariage, je ne te le cache pas ! Bénéficiant de la caution du connaisseur de la part de nos proches, il avait aussi un peu la pression…

Même si nous avions conscience que le vin n’était pas ce que nos invités retiendraient en premier de notre soirée de mariage, nous nous sommes fait une joie de dégoter les meilleurs rapports « prix-plaisir » !

À quelques semaines de faire péter les premiers bouchons de Champagne pour notre mariage civil, j’ai proposé à M. Golf de te parler accords mets-vins, astuces de dégustation et prix des vins pour un mariage.

M. Golf prend la plume…

V-I-N… Derrière ces trois lettres se cachent un breuvage à la capacité de plaire, et surtout d’émouvoir. Le vin attire les abeilles aussi sûrement que le miel (« Champagne à volonté ?? J’arrive à ton mariage !! »)

Sache que je ne suis ni œnologue, ni sommelier ! J’ai cependant quelques expériences : je participe à un club de sommellerie, je suis de temps en temps dégustateur pour les Vignerons Indépendants et nous devons faire quatre à cinq dégustations dans l’année avec Mlle Saphir.

Mais au fait, un vin, c’est quoi ?

Si tu as déjà quelques basiques sur le vin, je t’invite à passer au paragraphe suivant. En revanche, si tu es novice, voici ce que je pourrais te dire :

C’est un juste équilibre entre :

  • Le type de raisin, qu’on appelle « cépage » (exemple : le fameux Chardonnay)
  • Le terroir, qui est l’endroit où est planté le raisin (exemple : Saint-Emilion)
  • La météo
  • Le (la) vigneron(ne)
Comment choisir le vin du mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Vue sur le vignoble bourguignon

Quels accords mets-vins privilégier ?

En général, le vin rouge accompagne bien une viande rouge. Le vin blanc est parfait sur le poisson, la viande blanche et la majorité des fromages (oui, oui, les amateurs de vins boivent du BLANC sur le fromage !). Le champagne, quant à lui, peut se boire tant à l’apéro (et oui, la minéralité fait saliver), que sur un poisson (on choisira plutôt un millésimé dans ce cas), ou les desserts (le top, c’est un champagne rosé sur un dessert à base de fruits rouges).

Si tu veux accompagner un plat, le plus simple est de choisir selon les deux premiers facteurs : cépage et terroir.

Tu aimes les vins rouges fruités et légers ? Dans ce cas, le Pinot noir ou le Gamay sont parfaits ; peu importe le terroir. Tu aimes sentir le soleil ? C’est parti pour un Languedoc !

Il existe beaucoup de sites qui expliquent le vin, je ne vais donc pas approfondir davantage. Je vais plutôt essayer d’orienter cet article sur ta passion du moment : le mariage.

Voilà mes goûts et associations favorites (c’est donc subjectif, hein) dont tu pourras t’inspirer pour ton repas :

  • Poisson sans sauce / huîtres : Chablis ou Sancerre (Bourgogne), Riesling (Alsace)
  • Poisson avec sauce : Bourgogne (souvent un certain budget…), Chardonnay dans d’autres régions (de belles surprises), grands crus alsaciens, #chateauneuf-du-pape-blanc-lover (Côtes du Rhône)
  • Canard : Crozes Hermitage (Rhône), Côte Rôtie (Rhône), Gigondas (Rhône), vins de Languedoc
  • Volaille : mêmes choix que pour le poisson avec sauce – ou rouge « léger » : Moulin à vent ou Morgon (Beaujolais), Pommard (Bourgogne)
  • Veau : la majorité des rouges peuvent convenir, tant qu’ils ne sont pas trop tanniques (ah tiens, c’est quoi les tanins ? En fait, c’est la peau du raisin qui, macérée, donne cette impression de bouche « pâteuse »)
  • Bœuf : tout ce qu’il y a en dessous de la Loire ! Mes préférés : Pessac Leognan ou Graves (Bordeaux), Côtes de Duras (Bergerac), Languedoc.

Et maintenant, comment on le goûte ce vin ?!

Tout d’abord : non, tu n’es pas obligée de recracher pour goûter (personnellement, je n’y arrive pas). Ce qui compte avant tout, c’est d’avoir un palais « neutre ». Ça veut dire quoi ? Ne pas fumer avant, ni avoir manger un plat bourré d’oignons par exemple.

Entre deux vins, n’hésite pas à boire une gorgée d’eau ou à manger un petit bout de pain pour “réinitialiser” tes capteurs sensoriels.

Comment choisir le vin du mariage ?

Crédits photo (creative commons) : Gareth Davies

Allez, c’est parti, tu as le verre à la main et qu’une seule hâte : le boire !!! (mon précieuuuuuux !)

Patience… D’abord, on le renifle (comme les chiens). Ça permet de se mettre dans l’esprit du vin.

Il faut savoir qu’une partie de la sensation vient de l’état psychologique dans lequel on se trouve. Le champagne bu au moment de ta demande en mariage a été le meilleur, n’est-ce pas ? À l’inverse, le vin bu après une engueulade n’est jamais très bon…

Alors, il a quoi comme arômes ce vin ? Floral, fruits exotiques, agrumes ? Et pour les vins rouges : plutôt fruits rouges ou fruits noirs ? Déjà, ça te donne une idée de ce qui se cache derrière.

Ensuite, moi je ferme les yeux lors de la première gorgée pour me concentrer sur les sensations : l’attaque (aïe, il râpe !), puis le goût en bouche (il est puissant, ou bien aromatique) et enfin la « finale » (combien de temps reste-t-il en bouche).

En évaluant ces trois items, on déguste le vin et on l’évalue en fonction de notre goût.

N’oublie pas de prendre des notes des vins que tu dégustes. Au bout de 4-5 vins, même le plus fin des connaisseurs ne se souvient plus vraiment de ce qu’il a goûté… (à moins d’être professionnel, bien sûr !)

Combien consacrer à mes vins de mariage ?

En général, le coût d’un vin reflète ce qu’il a coûté.

C’est très rationnel :

  • Les vins de Bourgognes sont chers car : 1. les terrains y sont hors de prix, 2. la demande dépasse l’offre.
  • Une vendange manuelle coûte plus chère que par machine, ce qui explique que ça se répercute sur le prix de la bouteille.
  • Plus les vignes sont vieilles, plus les raisins se font rares et aromatiques, donc le vin est souvent très bon… mais plus cher.

Il n’y a pas photo : dans la majorité des cas, un vin à 10€ est « meilleur » qu’un vin à 5€, même si, comme précisé plus haut, le goût est une notion qui reste très subjective.

D’après mon expérience, tu peux espérer trouver de bons vins pour ton mariage à partir de :

  • Rouge : 12€ (nous avions trouvé à 11€ un Gascogne mais il s’est avéré trop alcoolique : on ne veut pas d’invités saouls à 22 heures !)
  • Blanc : 13€ (si le vin n’est pas assez haut de gamme, il y a fort à parier qu’il y aura trop de sulfites dans la bouteille : mal de crâne assuré le lendemain !)
  • Champagne : 16-18€ (le nôtre – à 16€ la bouteille – a nécessité de déguster près de 40 cuvées différentes… en plusieurs fois hein !)
  • Crémant : je ne m’y connais pas assez pour te renseigner sur ceux-là.

Note : ces prix sont hors frais de port (parfois négociables) et valable pour des vins français. Il existe aussi d’excellents vins italiens (les fameux Barrolo) et quelques pépites espagnoles.

Je ne te parle pas des quantités à prévoir. Tout dépend de ton menu et du nombre de (gros ?) buveurs parmi tes invités. Tu trouveras facilement l’information sur le net ou auprès d’un caviste.

Au final, comment savoir que c’est le “bon” vin ?

Ah, Mlle Saphir me rappelle de te parler d’une chose qui a été importante dans notre cas : pour une fois, il faut (essayer de) plaire à tout le monde !

À force de boire de bons vins, nos goûts ont évolué, notamment vers des vins plus complexes et pas évident à boire de prime abord. Par exemple, on aime beaucoup les Champagnes « vineux », avec une belle puissance aromatique. Mais problème : la majorité des gens apprécient un Champagne frais et vif en bouche. Ils s’en fichent d’avoir un goût de noisette. Ou encore, tu peux être fan de Châteauneuf du Pape (comment ça, je l’ai déjà dit ?!) mais ce sont des vins très puissants, avec des notes de fruits noirs, de cuir, d’épices, ce qui assez particulier à servir pour un mariage.

Il faut donc savoir trouver des vins consensuels.

Et je dois l’avouer, je crains que notre Champagne ne le soit pas assez. Pourquoi ? En voulant avoir le meilleur vin possible, on a opté pour des magnums, plutôt que des bouteilles. Techniquement, le champagne est souvent vieilli plus longtemps en cave dans le cas de magnum, ce qui lui permet de développer des arômes plus complexes. Notre champagne étant déjà très aromatique, il est probable qu’il soit encore plus “difficile” à boire en format magnum… Nous verrons !

Comment choisir le vin du mariage ?

Crédits photo : Photo personnelle

Lorsque tu dégusteras tes potentiels vins de mariage (avec un grand sourire), pense au moment du mariage auquel ils seront servis et au plaisir de tes invités.

Malheureusement, s’ils l’apprécient, ils l’oublieront le lendemain (« le vin ? ah oui il était bon ! »), alors que s’il est mauvais, crois-moi, ils s’en souviendront…

Tu l’auras compris, le vin est avant tout une affaire de goût ! Faites-vous plaisir, toi et ton futur mari, mais pas trop : il faudrait que vos invités aiment tout autant !

***

Voilà, j’espère que ces quelques explications de M. Golf pourront t’être utiles dans ta recherche des breuvages les plus adaptés. La prochaine fois, je reprends le clavier pour te raconter comment, en pratique, nous avons choisi les vins qui nous combleraient, autant que nos invités !

Le choix des vins de ton mariage est-il important pour toi et ton fiancé ? As-tu délégué cette mission à un proche ? Quel budget t’es-tu fixé ? Quels sont tes vins favoris ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



17 commentaires sur “Choisir ses vins de mariage (Partie 1) : accords mets-vins, dégustation, budget… les conseils de M. Golf”

  • Mon futur et moi, on aime bien le vin aussi, même si je ne pense pas qu’on soit aussi passionné que toi M. Golf. Et ça a été un réel plaisir de choisir les vins pour le mariage (d’autant que ceux que proposait notre traiteur avec le menu étaient plus que moyen voir le rouge très désagréable).
    On a une préférence pour le bourgogne, qui “tape” moins que les bordeaux et qui est assez subtil. Sauf que c’est vrai, le bourgogne est souvent assez cher. Mais je trouve que les prix donnés par M. Golf, qui je suis sûre ne sont donné qu’à titre indicatif me semble très élevé. Oui il y a beaucoup d’appellation renommée en bourgogne mais justement, il ne faut pas viser les vins avec des grands noms mais ceux produits dans les parcelles à côté. Du coup on baisse en prix mais pas tant que ça en qualité. Autre conseil pour baisser le prix, se fournir dans les caves plutôt que chez des cavistes et se déplacer pour aller chercher le vin.
    Sans faire de pub mais juste pour aider à faire une sélection (car visiter 10 caves, ça prend du temps et on oublie ses impressions) : il y a la maison des vins à chalon-sur-saône qui vend les bouteilles des producteurs au même prix qu’en cave et permet de goûter beaucoup de vins différents en restant dans le budget donné. En plus ils sont très sympas là-bas.
    Ca nous a permis de trouver une côte chalonnaise et un Bouzeron à 8€ la bouteille.

    Du coup la vraie question est : quels ont été les vins sélectionnés ??? =)

    • Bonjour Agnès, tu as tout à fait raison : une excellente méthode de baisser les prix est d’aller directement chez le vigneron, thème que Mlle Saphir va illustrer dans la prochaine chronique.
      Pour la petite histoire, notre 1er Week end en amoureux a été fait en Bourgogne pour remplir la cave 😊
      Question budget, je n’ai pas encore trouvé de Bourgogne correspondant à mes attentes à moins de 12€. Mais il est vrai que les (trop) nombreuses dégustations faites m’ont rendu très exigeant (fondu des tanins, acidité maitrisé, complexité aromatique représentative du cépage, …).
      Côté blanc en Bourgogne sur du chardonnay, c’est encore plus compliqué que le rouge. Il reste cependant la piste de l’aligoté, mais le goût est différent.
      Pour les vins choisis, stay tuned 😉
      M. Golf

  • Bonjour bonjour, mon petit coeur de Berrichonne (et chauvine) a sursauté… Le Sancerre en Bourgogne nan mais ho 🙂 tssssssssss c’est pô sérieux . Centre / Vallée de la Loire plutôt.
    Allez, sans rancune -:))))

    • Bonjour, tu portes bien ton pseudo : cash ! En effet, pour simplifier la lecture de la chronique, j’ai volontairement raccourci. Difficile de trouver le point d’équilibre entre les personnes qui connaissent très bien une région et les autres.
      Mis à part ça, as-tu des éléments qui t’ont paru intéressants ?
      M. Golf

      • Oui Monsieur Golf, cet article est très intéressant et “éclairant”.
        Pour notre mariage, j’ai eu un grand plaisir à échanger avec notre ami qui nous a fourni les vins.
        Et si je t’ai taquiné, M. Golf, n’y voit que de la malice 🙂

  • Eh bien quel article bien complet !! Je suis sûre qu’il aidera beaucoup les lectrices de MD ! Trop tard pour nous malheureusement 😉 Merci Monsieur Golf !

  • Super article, merci Mlle Saphir et M. Golf ! 🙂

    J’aime les bons vins (les sentir, les déguster plus que les boire au sens premier du terme…) mais je ne m’y connais certainement pas aussi bien que M. Golf. Je sais que l’Amoureux a fait de belles découvertes grâce à moi et j’ai hâte de commencer les séances de dégustations pour notre mariage 😉 Nous organisons notre réception à quelques kilomètres de Chinon, nous nous ferons plaisir je pense ^^

    Pour ma part, je suis une inconditionnelle du Sauternes ou du Monbazillac pour le blanc.
    J’ai également découvert il y a plus de 20 ans le Frascati en Italie, très difficile (voire impossible) à dénicher en France mais une véritable pépite gustative <3
    Certains vins chiliens sont aussi de bonnes surprises.

    Pour les plats d'huîtres ou de crustacés, je reste fidèle à un bon cru de chez moi à savoir une bouteille de Muscadet !

    • En effet Nala, rien de mieux que de trouver soi même ses petites pépites, ses vins chéris. En plus, on se rappelle souvent le contexte d’achat au moment de les déguster 😊
      C’est super d’avoir ses bouteilles préférées en mémoire !
      Je vous souhaite une belle sélection en amoureux !
      M. Golf

  • Super article ! Merci Mlle Saphir et merci Monsieur Golf. Très instructif ! Nous aussi on est fans de vins, et on a adoré partagé des petites dégustations avec vous 😉 Vivement les prochaines ! 😉 Et je suis sûre que votre Champagne va plaire, il est très bon !!

  • Merci pour cet article Mlle Saphir et M. Golf ! Je suis amatrice de vins mais ne m’y connais pas suffisamment pour prétendre choisir seule les vins pour le mariage. Et M. Grand ne buvant pas d’alcool, ce n’est évidemment pas sa priorité ! Tes conseils sont donc bienvenus M. Golf 😉

  • Hello Monsieur Golf,

    Pour ma part, je trouve ton article super intéressant ! J’aurais aimé l’avoir en début de préparatifs pour m’aider.

    Je rajoute mon expérience personnelle qui aidera p-e des futurs mariés..

    Lors de notre recherche de champagne, nous sommes allés à Reims chez un caviste pour prendre une dizaine de bouteilles. Nous avons crée un grille de critère puis nous avons dégusté une bouteille après l’autre à l’aveugle

    Ensuite, notre perle rare trouvée nous avons négocié directement avex le producteur. La bouteille nous revient à 13 euros pour 200 bouteilles commandées.

    En allant chercher les bouteilles nous nous sommes rendus compte qu’il y a un sigle sur chaque bouteille. Si tu souhaites un champagne où le producteur réalise lui même toute sa production, de la culture du raisin à la mise en bouteilles, il est mentionné RM (Récoltant Manipulant). C’est un gage de qualité pour des produits qui ne sont pas millésimés. Enfin pour notre part, nous sommes ravis de la qualité et de son prix. Il ajoute très peu de sulfites, il est donc très digeste pour l’estomac et la tête !!

    Concernant le vin, nous avons pris du Hautes Côtes de Beaune en rouge et en blanc et nous sommes ravis de ce choix !

    • Bonsoir TP,

      Merci pour ton partage d’expérience. Les divers moyens de trouver les vins que tu cites (caviste, vigneron en direct, à l’aveugle) sont en partie reprises dans la prochaine chronique de ma chère et tendre ((à paraître semaine prochaine) 🙂
      Pour le prix du champagne, notre RM démarre sa gamme à 15€ . J’imagine qu’en prenant beaucoup de bouteilles, il est possible d’avoir une marge de négociation. En tout cas bravo à toi, nous n’y sommes pas arrivés !
      J’apprécie beaucoup les hautes côtes de Beaune en rouge. Une valeur sûre . Quels sont les plats prévus pour accompagner ces Bourgogne ?

      M. Golf

      • Je vais lire sa rubrique avec attention, après le mariage, j’aimerais bien démarrer une petite cave !
        Je ne sais pas si j’ai bien négocié mais merci 🙂

        Les Hautes-côtes sont biens et son chouettes pour un mariage car beaucoup plus abordable que les grands crus type Pernand Vergelesse que j’apprécie particulièrement.

        On sert un poulet au noix de cajou et aux courgettes et un plateau de fromage (saint Marcellin, sainte Maure, & Neuchatel .
        Comme les gouts des invités varient notamment sur le fromage, on a choisi de partir sur un blanc 2016 et un rouge 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *