Récit de quête n°9 : nos choix à propos de notre mariage – Partie symbolique

Après avoir parlé de nos choix en matière de nourriture, j’aimerais maintenant te parler de nos choix « symboliques », ou plutôt de notre parti pris de ne pas en faire.

Nos choix pour notre cérémonie de mariage

Crédits photo (creative commons) : demonteirogil

Une cérémonie après la commune ?

Tout d’abord, Chéri et moi nous marions à la commune (l’équivalent de la mairie française), et nous ne faisons ni cérémonie religieuse, ni fête laïque. Ça peut te sembler parfaitement acceptable, mais de mon côté à (quasi) chaque fois que j’explique qu’il n’y aura rien d’autre que le mariage civil, on me répond « Euh, mais ça vous suffit ? Vous ne voulez pas un VRAI mariage ? ». Non merci, ça nous va très bien comme ça.  Alors, ce n’est pas pour des raisons financières (on peut très bien organiser une cérémonie à petit prix), mais plutôt pour le symbole qu’elle représente.

Chéri et moi sommes deux scientifiques, très (trop ?) cartésiens et terre-à-terre. Bien que nous ayons été baptisés tous les deux (Bébé n’a pas son mot à dire…), que nous ayons tous deux fait notre scolarité dans une école primaire catholique et que Chéri ait même fait sa confirmation, nous nous sommes très vite éloignés de l’Église (en courant même) et nous sommes maintenant deux fidèles pratiquants de l’athéisme le plus pur. Se marier à l’Église était donc inconcevable pour nous, même sous prétexte que « ça fait plus mariage ». De plus, je ne me voyais pas « jouer la comédie », c’est un manque de respect envers les vrais croyants. Une cérémonie laïque alors ? En plus c’est « à la mode » ces dernières années.

Alors oui mais non.

Parce qu’il y a le côté « cérémonie » justement, et malgré que l’on puisse totalement la personnaliser, et bien ça ne nous correspond pas. Je m’excuse par avance si dans les propos suivants, je peux froisser certain(e)s d’entre vous, mais pour nous, tout ça c’est du blabla (j’entends quelques « Ooooh ! » choqués là-bas dans le fond). Ce qui fait que nous sommes maris et femmes, c’est qu’un Monsieur (ou une Madame) portant une écharpe tricolore nous l’ait demandé, que l’on ait dit oui et que l’on ait signé le registre. Point. Je ne me sentirai pas « vraiment unie à mon homme » parce que « quelqu’un » (religieux, officiant ou ami proche) nous l’aura déclaré… vu que le bourgmestre l’aura déjà fait. Tu me suis ?

Et pour la symbolique ?

De même, nous n’avons pas besoin de rituel ou autre symbole d’union (planter un arbre, mélanger deux sables colorés, préparer un cocktail, nouer des rubans,… le choix est vaste) pour nous sentir « véritablement unis ». Devant qui ? Dieu, Allah ou autre (Lemmy à la limite, dédicace aux fans de MotorHead et au monde du métal en général), on s’en fiche. Devant notre assemblée ? Ils l’auront vu de leurs yeux lors de la cérémonie civile, pas besoin de le faire une 2e fois… Bref tu l’as compris, tout le côté cérémonial, traditionnel, solennel, spirituel, rituel, etc., ce n’est pas pour nous. Nous, nous voulons du CON-CRET : des alliances et nos signatures sur un bout de papier, ça ça nous parle.

Et puis il y a le côté « obligatoire » (participatif diront d’autres) pour les proches. Dans une cérémonie (religieuse ou laïque), il est normal (et même très souvent requis) que les témoins, la famille proche voire certains amis participent d’une quelconque manière, que ce soit en écrivant un discours, en lisant un texte ou pour les plus timides, en faisant écouter une chanson. Nous ne voulons pas imposer ça à nos proches. Attention, Chéri et moi serions plus que ravis si certains d’entre eux nous faisaient la surprise d’un discours, d’une chanson, d’un PowerPoint ou que sais-je durant le repas ou la soirée… Mais c’est parce qu’eux l’auront décidé, pas parce que nous leur aurons imposé. Et la valeur de ce texte/jeu/surprise n’en sera que plus grande à nos yeux.

Nos choix pour notre cérémonie de mariage

Crédits photo (creative commons) : Tim Medrano

Je ne prends que ce dont j’ai envie

Néanmoins, il y a deux choses qui nous plaisent lors des « cérémonies », deux choses qui nous permettent de personnaliser un peu notre mariage (étant donné que les articles du code civil sont les mêmes pour tous) : le choix des musiques et l’échange des vœux.

Pour les musiques, pas besoin d’en mettre 10 différentes. Je vois parfois certaines cérémonies avec une musique pour l’installation des invités dans la salle, une pour le marié, une pour la mariée, une pour l’échange des alliances, une pour la sortie, plus toutes celles qui font parties de la cérémonie et celles qu’ont choisies les témoins… Quel casse-tête !

Pour nous ce sera une musique d’entrée dans la maison communale (la même en continu pour l’entrée de Chéri et la mienne), et une musique de sortie (le temps de signer les registres et que les gens sortent du bâtiment). Et encore, ces deux musiques seront sans paroles, plutôt des musiques d’ambiance qui seront sans doute peu remarquées par les invités, mais qui ont cependant une signification pour nous. Pour les autres musiques « importantes », il y aura celle de l’entrée dans la salle et celle de l’ouverture de bal. Et c’est tout.

Pour l’échange des vœux, j’avoue que mon idée de départ était de les formuler à la commune, avant l’échange des alliances. Pour moi, c’était une façon de dire aux gens présents (et à Chéri surtout) pourquoi nous voulons nous engager l’un avec l’autre et ce que nous nous promettons de faire pour que notre couple perdure. Ça me semble important dans le cadre du mariage, et puis c’est aussi une jolie déclaration d’amour que nous nous faisons l’un à l’autre, tout simplement (et ça fait toujours plaisir !).

Mais Chéri étant pudique et ne souhaitant pas dire des choses si intimes devant des gens, fut-ce nos très proches, il souhaitait plutôt me laisser une lettre à lire au matin, avant que la journée ne commence réellement. Sauf que je voulais absolument entendre ces mots de sa bouche. Ça ne me dérangeait pas qu’il écrive une lettre afin de mettre ses idées en place et qu’il me la lise simplement les yeux dans les yeux. Cependant, Chéri m’a dit que l’écriture et lui ça faisait deux, qu’il n’était pas très à l’aise avec les mots et qu’il avait peur d’être ridicule à côté de moi car, je cite, « tu es écrivain » (scientifique mon Chéri, je ne rédige pas des déclarations d’amour dans le cadre de mon métier…).

Bref, nous sommes arrivés à un compromis : j’écris mes vœux sur papier et je les lui lirai dans la voiture au retour de la commune, lorsque nous serons fraîchement mariés et rien qu’à deux. De son côté, lui me préparera un PowerPoint pour me déclarer tout son amour, que je visualiserai sur tablette. Oui oui un PowerPoint, comme lors de sa déclaration, il se sent plus à l’aise avec ce format qui permet d’incorporer autre chose que du texte (images, musiques, animations, etc.). Et oui, Chéri est original jusqu’au bout !

J’espère que mes propos n’auront vexé personne, le but ici étant d’exprimer notre point de vue à propos de la symbolique des cérémonies du mariage, qui peut parfois sembler « trop strict », voir « pas assez romantique » par rapport à ce qui est « communément admis dans un mariage » de nos jours. Quand je vois des personnes comme Mlle Gypsophile qui se décarcasse à faire 3 cérémonies dans 2 pays différents, avec des ambiances différentes à chaque fois… Je suis évidemment très admirative de son courage à se lancer dans une telle entreprise, et en même temps je me dis que je suis très heureuse avec une seule journée de mariage (avec un simple passage à la commune) à gérer !

Et toi, comment envisages-tu ces symboliques autour du mariage ? Quels choix as-tu fait pour ta cérémonie ? Dis-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



18 commentaires sur “Récit de quête n°9 : nos choix à propos de notre mariage – Partie symbolique”

  • Ce fut pareil pour nous : mariés à la mairie et c’est tout. Même si personnellement, je suis habituée à « être sur une scène », je me voyais mal dire des choses intimes devant un public ! Et quand je pense que l’après-midi est déjà si vite passée (on s’est mariés à la mairie à 14H pour avoir du temps ensuite pourtant), je me dis que ça aurait été pire avec une cérémonie laïque en plus. De notre côté, pas de cérémonie autre que la mairie donc, mais… pas de voeux non plus… ça ne nous est même pas venu à l’idée ! (bon, depuis, je lis « Mlle Dentelle », peut-être que j’aurais voulu faire ça).

    • Et oui, on peut très bien aimer quelqu’un au point de vouloir exposer son amour au monde entier via un mariage, et pourtant rester pudique devant un déclaration si intime…

  • Je ne vois aucune raison d’être « choquée » ou offusquée par tes propos sur le cérémonie laïque ou le mariage à l’église. Chacun est libre de faire le mariage qui lui ressemble et dont il a envie, et ne devrait même pas avoir à s’en justifier auprès de quiconque.
    Le mariage civil est ce qui a du sens pour vous, alors soit, ne faites que cela 🙂
    Je préfère mille des mariés qui suivent leurs convictions profondes à des mariés qui vont à l’église parce que « ça fait plus vrai mariage ».
    Nous, nous avons opté pour une cérémonie laïque très légère, pour que notre échange de voeux et d’alliance se fassent dans un cadre plus vert et chaleureux que la salle de la mairie.
    Je vous souhaite un merveilleux mariage;

    • Merci pour ton commentaire !
      Disons que le fait de ne vouloir faire peut apparaître comme « froid » pour certaines personnes, pour qui la partie symbolique est très importante.
      C’est comme si j’enlevais les paillettes et le « chocolat » pour ne garder que le « biscuit sec » (comme le dit si bien Mme Suzette).
      Pourtant ce mariage, Chéri et moi pouvons assurer qu’il s’agit à nos yeux de bien plus qu’un bout de papier…

  • Nous sommes dans la même optique, pas de grande déclaration d’amour publique, le mariage signifie déjà cette déclaration.

    J-12, pas trop de stress, commune en petit comité et big soirée avec bcp d’invités, on va gérer et se laisser porter, on devrait éviter le stress… Même si je dors déjà moins bien 😉

    • Tout à fait, quelles plus belles preuves d’amour que le mariage et/ou un enfant ?
      Même si j’aurais bien voulu une jolie déclaration d’amour, je me console en me disant que je l’aurai mais en privé et sous une autre forme que des mots 😉

  • C’est bien des témoignages comme ça parce que ça rassure. Je n’ai fait qu’une cérémonie à la mairie et même pas vraiment personnalisée (juste un petit discours d’accueil et l’échange des alliances, pas de musique), j’ai stressé pendant des mois pour savoir si ça ferait assez mariage, si les gens allaient pas s’ennuyer… Et ça s’est très bien passé, les gens ont été émus, le tout petit discours les a touché venant de timides comme nous, et on a eu plein de temps pour papoter et faire des photos et manger et faire la fête après, et aucun sentiment d’avoir raté mon mariage (j’ai été élevée dans une famille très catholique et j’ai toujours rêvé d’un mariage à l’église, mais on n’est pas croyant alors ça n’aurait pas été honnête).

    • Et ton commentaire me rassure, donc c’est réciproque !
      Je voulais personnaliser un peu la cérémonie civile en rencontrant la personne qui va nous marier pour qu’elle puisse personnaliser un peu son discours, mais Chéri n’est pas chaud…
      Et bravo à toi d’avoir suivi tes convictions personnelles, même si cela a peut-être étonné ta famille…

  • Le principal c’est de faire à son image !!! c’est ça qui rend les choses jolies, touchantes et qui apportent l’émotion 😉

    • Oui, c’est ce que j’essaie de me dire.
      Et puis je suis une pratico-pratique doublée d’une légère fainéante, donc pour ce qui n’est pas important à mes yeux, hop je n’y consacre (presque) pas de temps !

  • Mme o’Hara ou Mme Peps, pour ne citer qu’elles, ont aussi fait le choix d’un seul mariage à la mairie et ils n’en étaient pas moins réussis ! L’important, c’est vraiment que vous fassiez des choix qui vous correspondent, et alors ça ne pourra être que du positif <3

    • En effet, mais il faut avouer que la part des mariées qui ne font QUE le civil est très petite en comparaison des combo tels que civil + laïque ou civil + religion.
      Des fois ça met un peu la pression, que ce soit dans le réel ou sur notre blog préféré ^^

  • ce sera pareil pour nous, juste la commune. Team Belgique 🙂
    et je trouve très mignon votre compromis pour exprimer vos voeux

    • Oui j’avais bien noté ton passage unique à la commune, mais ça ne t’a pas empêché de préparer un mariage sur 3 jours donc niveau organisation c’est tout de même bien au-dessus de ce que je fais, et je suis très admirative !
      Et merci pour le compromis, on verra ce que ça donnera ^^

  • C’est exactement pour ça que j’aime Mademoiselle Dentelle, il y a autant de mariages différents que de chroniqueuses et c’est ce qui rend le tout si intéressant!

    Il n’y a pas de complexes à avoir quand on se marie uniquement à la mairie, c’est votre mariage et la seule chose qui compte c’est qu’il vous ressemble!

    • Oui en effet, vive Melle Dentelle pour ça car le choix est si vaste qu’on trouve forcément des similitudes avec l’une ou l’autre chroniqueuse (et le mariage qui va avec ^^).

      Par contre je te rassure je n’ai aucun complexe à ne pas faire de cérémonie laïque ou à l’Eglise, car vraiment ça ne nous parle pas.

      C’est plutôt le fait que l’on doive se « justifier » assez souvent qui est agaçant, comme si le mariage devait absolument avoir une partie symbolique autre que la cérémonie civile…

  • Il n’y a rien de blessant et il est important de suivre les envies du couple et ou de trouver un compromis si besoin. Nous n’avons pas fait de cérémonie laïque ou religieuse, nous avons invité tout le monde à la Mairie qui a fait une salle bien remplie ! La cérémonie rend de belles photos, c’est un moment qui fait rêver sur les photos. Très franchement, mon mariage a été loin des mariages que je vois sur les blogs (photos avec des fleurs partout, de la déco à n’en plus finir : c’est très beau et ça fait rêver), ça m’avait donné envie de créer une cérémonie laïque beaucoup pour ça. Je me suis dit que la Mairie aller manquer d’émotions. Faux. J’ai écouté mon cœur et celui de mon mari et on est resté sur la Mairie seulement. A la mairie, il y a eu des rires, quelques larmes mais légères, des applaudissements, des sourires, des youyous 🙂
    Pas de cérémonie et pas de discours (juste des remerciements avant de passer à table) et qu’est ce que je me suis amusée et qu’est ce que mes convives ont adoré notre mariage, mais vraiment, j’ai senti ça dans leur voix, yeux. Les cérémonies marquent beaucoup la beauté mais ça peut vite être ennuyeux …Qui a dit que se marier à la Mairie n’était pas un vrai mariage ? ça reste une cérémonie non pas religieuse, laïque mais civile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *