Quand le choix de notre nom ne nous appartient (presque) plus

Mais POURQUOI faut-il que les gens donnent toujours leur avis sur tout, même (et surtout) quand on ne leur a rien demandé ? Et POURQUOI est-ce que les gens me rabâchent, scandalisés, que je dois absolument prendre le nom de mon futur époux ? Mais enfin laissez-moi tranquille !!

Pourquoi changer mon nom après le mariage ?

Crédits photo (creative commons) : qimono

Tu l’auras compris, aujourd’hui, je parle de noms de famille post mariage. Prendre le nom de son mari, garder le sien, prendre le sien, en plus du mien ? Voilà un joli casse-tête, qui en stress plus d’une (coucou Mlle Tournesol !), mais pas moi. Mais alors là, absolument pas.

En France, nous avons tout un tas de choix qui s’offrent à nous : nous pouvons tout simplement garder notre nom de naissance, ou bien garder notre nom de naissance et y accoler celui de notre futur-e, je crois même qu’on peut d’abord y placer le nom de futur-e avant le sien (à vérifier quand même, j’ai comme un doute), ou alors, prendre le nom de futur-e. Bon, en vrai, tout ça, c’est du vent. Parce que sur les papiers importants, c’est notre nom de naissance qui apparaît et qui apparaîtra toujours. M’enfin bon, puisqu’il faut faire un choix…

Mais vois-tu, ça, c’est dans le cas « simple », dans le cas où tu n’as toi-même qu’un seul nom ! Mais dans d’autres cas, tu as déjà un nom composé ! Et alors là c’est encore plus le gros casse-tête !

Et mon nom, à moi ?

Mon nom à moi est composé. Je ne suis pas née avec ce nom composé, j’ai le nom de mon papounet. Et puis quand ma petite Mamy est décédée, il m’est devenu vital d’avoir son nom avec moi, le nom de jeune fille de ma Maman, donc. J’ai fait toutes les démarches, et voilà, aujourd’hui et depuis quelques (nombreuses) années maintenant, je suis Mademoiselle [ɑ̃]ncre Papounet-Mamounette. Et ces deux noms là, autant te dire tout de suite que j’y tiens. J’y tiens même à mort !!

Tu le sais, je t’en ai déjà parlé, nous sommes une famille recomposée. Ce qui donne un joli micmac aussi dans les noms de famille de la tribu. Du côté de M. Tao, les choses sont simples, tout le monde a le nom de M. et c’est réglé. Nous avons donc M. Tao, Frimousse 1 Tao, et Frimousse 2 Tao. De mon côté à moi, nous avons donc moi, [ɑ̃]ncre Papounet-Mamounette, et nous avons Miss Bavarde Pèreabsent-Papounet (c’est compliquéééé).

Bon, et je choisis quoi, alors ?

En fait, pour moi les choses sont très simples.

Abandonner complètement mon nom pour prendre celui de M. Tao voudrait dire que je n’ai plus aucun rapport avec le nom de ma fille. Même pas en rêve. Garder mon nom et y accoler celui de M. Tao aurait pu être envisageable, mais alors quel nom j’abandonne ?

Tu l’auras peut-être déjà compris, je n’ai envie d’en abandonner aucun. Qui plus est, et c’est peut-être mon côté très féministe qui ressort, pourquoi je me casserais le crâne à trouver une solution ? M. Tao, il se pose des questions lui ? Il envisage de prendre mon nom ? Ou de l’accoler au sien ? Non. Et c’est la raison principale que je donne aux personnes qui m’enquiquinent joyeusement à ce sujet. Pourquoi je devrais sacrifier mon nom, avec lequel je me sens si bien, alors que ma moitié, elle, ne se pose même pas la question ? Pourquoi je devrais faire ce sacrifice ? Avec quoi en contrepartie ? Pourquoi moi, sous prétexte que c’est comme ça depuis des années, sous prétexte que je suis une femme ? En plus, le nom de M. Tao n’a aucune résonance en moi, il est très bien mais il ne m’est pas familier, mis à part pour me rappeler mon premier petit ami qui portait aussi ce nom, on repassera hein !

Si je te raconte tout ça, c’est que la dernière fois, lors d’un apéritif avec tout pleins d’amis de mes parents, une dame que je connais depuis de longues années m’a presque fait une leçon de moral quand elle a su que je ne prendrai pas le nom de mon futur mari. Et moi, dans ma tête, déjà scandalisée par le fait qu’on puisse vouloir m’asséner des choix qui ne sont pas les miens, mais qu’en plus ça vienne d’une femme, je me suis dit que quand même, nous les femmes, nous avions encore du travail à faire pour faire comprendre aux autres que nos choix, quels qu’ils soient, méritent d’être respectés, et que quand ça, ce sera acquis, nous en vivrons toutes tellement mieux !

Et toi, est ce qu’on a déjà tenté de te convaincre par tous les moyens que ton choix n’était pas le bon ? Comment as-tu réagis ?



25 commentaires sur “Quand le choix de notre nom ne nous appartient (presque) plus”

  • Comme je te comprends ! Chez nous, Monsieur a envisagé de prendre mon nom, mais finalement chacun a gardé le sien. Peu de temps après le mariage j’ai fait refaire ma carte d’identité qui allait être périmée. Eh bien l’employée de mairie était choquée que je ne prenne pas le nom de monsieur !

  • Ton article est plein de bon sens et criant de vérité 🙂 Finalement la loi nous laisse désormais la possibilité de faire nos propres choix… mais côté mentalités il y a encore du boulot. Les « traditions » ont la vie dure :/
    Ici je ne me suis pas posé tant de questions, j’ai pris le nom de Mister Simba. J’en ferai certainement un article à l’occasion, car mes raisons sont particulières…

  • pourquoi les gens se permettent de donner leur avis sur tout même quand on ne leur demande absolument pas ? voilà une excellente question ! pour ma part, je n’avais vraiment pas envie de me prendre la tête à déclarer un changement de nom auprès des dizaines d’organismes concernés… le nom de naissance prime pour toutes les choses importantes (santé, formation diplômante, etc.) donc je ne vois pas l’intérêt et, dans la vie courante, on m’appelle déjà depuis des années par le nom de mon mari… il a d’ailleurs compris que ce n’était pas un choix contre lui (et sa famille) mais vraiment une façon de protéger mes nerfs face à l’administration française (et sa complexité et sa lenteur parfois), d’ailleurs, il a le feu vert pour faire toutes les démarches à ma place s’il tient vraiment à ce que je prenne son nom : bizarrement, le sujet est clos depuis ^^

    • Ha ha ha! J’ai ri à ta dernière phrase! Je n’ai rien du tout contre les personnes qui veulent prendre le nom de leur mari, je voudrais juste qu’on laisse les gens faire comme ils le veulent, sans jugement, et là, il y a encore beaucoup de travail!

  • Mon chéri et moi avons déjà eu cette discussion lors de l’évocation de nos projets mariage. Pour moi, prendre son nom de famille est une évidence pour plusieurs raisons : quand on aura des enfants, je veux que tout le monde ait le même nom de famille. Je sais que ce n’est pas le nom qui créé réellement la famille, mais c’est important pour moi car je n’ai pas grandi avec un véritable noyau familial, et ça se répercute maintenant. Et aussi parce que je n’aime pas mon nom de famille, d’abord parce qu’il n’est pas esthétique, et aussi parce que j’ai coupé les ponts avec quasiment toute ma famille suite à de gros soucis, et que ne plus porter ce nom sera couper le dernier lien qui me relie à eux.

    Après, j’aime bien l’idée de garder son nom de naissance et y accoler le nom de mariage après, mais au bout de la 2e génération ça commence à poser problème car on se retrouve avec des mariés qui ont chacun un nom composé, et là c’est la prise de tête ^^

    Mais c’est clair que chacun fait comme il veut, une amie à moi va garder son nom de naissance et c’est son futur qui va prendre son nom à elle, car elle est la dernière à porter ce nom de famille dans sa lignée et ne veut pas que son nom « meure ». Je trouve ça cool aussi, et jamais je n’irais juger le choix de quelqu’un. Notre nom, c’est quand-même quelque chose de trèèèès intime, et je trouve ça totalement inapproprié de juger, et encore plus de faire la morale !

    • Tes raisons sont tellement compréhensible, et je suis tellement contente de lire des témoignages aussi différents les uns des autres, de personnes qui font selon leurs propres choix, lui, elle, eux, c’est juste géniallissime!

  • Personne ne m’a rien dit.
    On m’appelle par défaut du nom de mon mari (qui est celui de nos enfants), depuis bien longtemps, bien avant qu’on ne se marie. Je parle des interlocuteurs comme l’école, le centre de loisirs, etc…
    Au travail je suis et je resterai Mme NomDeJeuneFille. J’y tiens beaucoup, depuis la mort de mon grand-père paternel. Je ne me sens pas Mme MonMari, c’est comme ça. Je suis Mme LaMèreDeMesEnfants, donc ça ne me gêne pas qu’on m’appelle comme ça en tant que telle, mais personnellement je reste Mme NomDeJeuneFille.
    Et bonne chance à qui essayerait de me critiquer là-dessus. 🙂

  • Même « problème » / atout ( 😉 ) du nom composé « de naissance » pour moi, et je râle déjà suffisament quand les gens coupent mon nom au milieu en estimant que le second est moins important que le premier (alors qu’en plus, c’est l’inverse, si je pouvais je supprimerais le premier ! )

    J’ai gardé mon nom après le mariage, mon mari le sien….et pour les enfants, le débat est toujours ouvert, mais il est possible que mon nom « gagne » !!

    Tenons bons ! 🙂

    • Mais tellement!!! Moi non plus je n’aime pas (je déteste et je mords) que l’on coupe mon nom composé!! La question du nom des enfants ne s’est pas encore posée chez nous, si cela devait arriver, je vois déjà venir le gros bordel 😀 😀

  • Cest assez drôle, j’ai eu également beaucoup de remarques et de jugements, de “franchement, je ne pensais pas ça de toi !”, “je suis quand même déçue il faut l’avouer”, … lorsque j’annonce que je prendrai le nom de mon époux. Je n’ai presque pas eu de remarques positives, mais beaucoup de questions et tentatives de me faire changer d’avis.

    Comme quoi les gens trouvent toujours à râler, alors que c’est un choix très personnel qui dépend de chaque situation.
    Et à force, j’en ai eu marre de me justifier. Je rappelle juste que ce choix est déjà mûrement réfléchi et puis tant pis pour eux.

  • Perso, je n’étais pas spécialement attachée à mon nom (j’ai eu le droit à tellement de blagues même encore maintenant) mais il avait l’avantage d’être court, une seule syllabe. Et puis j’ai 3 frangins, si eux ne font pas d’effort pour la « lignée », pourquoi moi ?^^
    Le nom de mon mari fait 3 syllabes mais il en est fier car ça le rattache à ses origines corses. Je voulais aussi que mes futurs enfants et moi ayons le même nom mais qu’il ne soit pas à rallonge. J’ai donc pris le nom de mon mari, qui est long et que tout le monde écorche (merci le chi à prononcer en ki) et abandonné le mien, mais ça lui a fait tellement plaisir que ça valait le coup !

    Ce raisonnement ne marche que si on n’est pas attaché à son nom je pense^^

  • Pareil ici, j’ai gardé mon nom, mais certaines banques, la poste… ont automatiquement changé mon nom (soit directement le nom de mon mari, soit nos noms accolés) en apprenant le mariage, grrrr ! Ça a en revanche été très bien accepté par la famille, belle famille ou les amis, c’est le principal 😊

  • Ici j’avais voulu changer de nom et prendre celui de mon mari car plus facile a écrire et puis nous avions déjà une fille qui était née avant mariage. Je voulais avoir le meme nom qu’elle car je voulais pas être « exclue ».
    Par contre quand ma fille est née la tradition aurait voulu qu’elle prenne le nom de famille de son pere (du moins celui de son grand mere car nom de famille composé) et le mien. C’est moi qui est changé pour elle et mon mari je trouvais que le sien avec le mien n’allait pas ensemble donc j’ai choisi celui qu’elle prendrait.

  • Je me retrouve beaucoup dans ta réflexion ! Notamment le « Et toi chéri ? Tu as déjà pensé ne serait-ce qu’un instant à changer de nom ? » Euh ben non … ça ne l’avait pas effleuré …
    Et bien après réflexion on a finalement décidé d’accoler nos 2 noms et donc de porter le même (sauf sphère professionnelle pour nous deux) … et il assume très bien 😉

  • De mon côté, j’y ai pas mal réfléchi puis j’ai choisi de prendre le nom de mon futur mari, ca me tient à coeur. Et bah j’ai quand même eu le droit à des réflexions : « Mais quand vous allez divorcer, tu vas devoir rechanger ?! » (merci pour l’optimisme …) ou « bravo, tu soutiens le sexisme » (c’est quoi dans j’ai choisi que tu ne comprends pas ?) ou d’autres remarques intelligentes. Bref, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer ta décision 😂

    • Ah bah sympa les proches!! Tu peux aussi leur répondre que de toute façon, ton nom de jeune fille vient de ton père, alors côté sexisme on repassera!

  • Eh ben très étonnamment j’ai un collègue de travail masculin qui se demandait s’il avait le droit de prendre le nom de sa future femme car il ne voulait plus de liens qui le rattachent à son père. Et bien sachez que c’est possible, le mari peut aussi prendre le nom de sa femme, tout est possible en fait mais la société patriarcale a encore ses vieilles habitudes.
    Moi je prendrai le nom de mon mari, je n’ai pas trop d’attaches avec mon nom et je le trouve trop long (heureusement j’ai un frère pour continuer la lignée quand même). et puis de toute façon, on garde notre nom de naissance toute notre vie. Par contre, je pense qu’au travail je garderai mon nom de jeune fille, plus simple pour les collègues, clients, fournisseurs qui me connaissent depuis toutes ces années sous ce nom (et puis changer d’emails, cartes de visites…rohhh la galère).
    Après je n’ai pas du tout les mêmes problématiques que toi: nom déjà composé, enfant d’un précédent mariage (bien évidemment qu’il n’est pas question que tu n’ait plus aucun lien de nom avec ta fille)…bref, je comprends le gros casse-tête que ça a dû être. Et les gens…si ils se mêlaient un peu de leurs affaires !!

  • Pour ma part, c’est mon cher et tendre qui n’est pas trop pour l’idée que je change de nom. Il ne m’empêchera pas de le faire et comprend que je veuille avoir le même nom que nos futurs enfants, cependant il me dit qu’il m’a connue et est tombé amoureux de moi en Mlle L et qu’il n’a pas envie que je devienne Mme M et que je change d’identité.

    Sauf que dans ma tête, c’est compliqué : on vit à l’étranger et mon nom il est vraiment français, la chauvine que je suis en est fière et le revendique (alors que le sien est un héritage de son grand père immigré de la seconde guerre mondiale), c’est nos racine (raison pour laquelle son grand-père avait refusé de franciser son nom 70 ans plus tôt). Mais si je garde mon nom, je ne suis plus son épouse « vraiment »; et puis mon nom il est français ok… Mais c’est celui de mon papa et même si j’aime mon Papa, son côté de la famille, je m’en cogne et je préfèrerais avoir celui de jeune fille de ma maman…

    Bref… La question est bien loin d’être résolue de mon côté non plus… Pas grave, j’ai jusqu’au 23 mai… On est laaaaarge comme ils disent!

    • Je crois que tu peux même changer plus tard si tu le veux, dans 10 ans, si tu n’en peux plus de ton nom de jeune fille 😀 😉

  • Alors ici en Belgique tu dois garder ton nom de jeune fille pour toutes les administrations les hôpitaux etc ….
    Donc dès que je le peux je prends le nom de mon mari mais pas assez souvent à mon goût . d’ailleurs bien avant qu’on soit marié sa comptable m’a appelé par son nom
    Bizouille
    J’espère que ton pied va mieux !

Leave a Reply to Madame [ɑ̃]ncre Cancel reply