Le choix du nom de famille

Je fais une petite pause dans le récit de nos préparatifs de mariage pour te parler d’un sujet qui a été abordé plusieurs fois déjà (ici, ou ) : le changement (ou non) de ton nom de famille.

Peut-être est-ce pour toi une évidence, ou au contraire source d’une grande réflexion… Pour te dire la vérité, je ne me suis jamais posée la question : il était pour moi évident que je prendrais le nom de mon mari lorsque je me marierais. Je vais t’expliquer pourquoi, et surtout, ne le prends pas personnellement : il s’agit de mon ressenti et de ma décision, et j’ai hâte de lire ton opinion dans les commentaires !

La tradition

Je pense que la raison pour laquelle je n’ai, à la base, jamais pensé à garder mon nom est tout simplement traditionnel. Ma maman a pris le nom de mon papa : nous avons donc tous le même nom. Mes sœurs, qui se sont mariées récemment, ont également pris le nom de leur mari : l’une d’entre elles a deux filles, et je pense qu’elle était heureuse d’avoir le même nom que ses enfants !

Et moi, j’aime bien les traditions, alors voilà !

Il n’y a pas que la tradition dans la vie…

Tu as bien raison !

Si je ne changeais de nom que pour « respecter la tradition », ce serait un peu léger, comme motivation (mais pourquoi pas, hein !). Non, en plus d’aimer les traditions, je n’ai jamais particulièrement aimé mon nom de famille. Il n’est pas moche hein, il n’a rien de mal (le pauvre) – si ce n’est le fait d’avoir été première de l’ordre alphabétique depuis le début de ma scolarité, et d’avoir passé tous mes oraux à 8 heures du matin ahah).

Mais voilà, je n’aime pas spécialement sa sonorité, et je n’y suis pas attachée. Le fait de vouloir faire perdurer un nom, loin de moi cette idée (et puis si on va par là, mon frère s’en chargera ahah). Pour moi, un nom n’est qu’un nom, et c’est tout.

Devenir Madame…

Je dis qu’un nom n’est qu’un nom, mais ce n’est pas tout à fait exact… En fait, je suis fière de devenir Madame Claddagh, de laisser mon nom de famille pour devenir Madame et prendre le nom de mon mari. Il y a un côté sentimental au changement de nom : j’épouse mon mari, je prends son nom, et je deviens un petit peu irlandaise. Moi qui suis tombée amoureuse de l’Irlande il y a 15 ans (bien avant de tomber amoureuse de Mr Claddagh), je trouve chouette de pouvoir embrasser un petit côté irlandais, grâce à mon nouveau nom de famille (même si, manque de pot, il ne sonne pas très irlandais. J’aurais adoré m’appeler McGuinness ou O’Halloran, mais c’est raté !)

Le choix du nom de famille après le mariage

Crédits photo (creative commons) : Sefgrt

Et puis c’est pratique !

Exit les traditions et la sentimentalité : changer de nom, c’est surtout PRA-TI-QUE ! Et oui, désolée de briser un monde de paillettes et de Bisounours !

Si ce n’est pas la raison pour laquelle j’ai décidé de prendre le nom de mon mari, c’est en tout cas une conséquence bien agréable : en irlandais, je ne me suis jamais appelée Mademoiselle Claddagh. Je me suis toujours appelée Mademoiselle C.L.A.D.D.A.G.H. Que je réserve un restaurant, prenne un rendez-vous chez le médecin ou chez le coiffeur, je devais continuellement épeler mon nom (sans parler de mon adresse email). Maintenant, je dis Madame Claddagh, tout le monde comprend du premier coup : eurêka !

Oui mais…

Il y a bien un petit aspect négatif à mon changement de nom : je suis professeur de français en Irlande, j’ai créé ma propre école, et avoir un nom de famille qui sonnait français, c’était la certitude pour les élèves d’avoir une « vraie » prof native. Maintenant, ils le savent bien évidemment en me rencontrant, mais pas forcément en prenant ma carte de visite ou en voyant mon nom quelque part. Tu vas me dire : j’aurais pu garder les deux. Oui mais non. J’ai toujours été contre les deux noms mis côte à côte : je trouve ça long, compliqué (et puis alors à épeler, n’en parlons même pas ahah !). Je suis Madame Claddagh, point final.

Si contente de changer de nom que…

j’ai changé mon nom sur Facebook le lendemain de mon mariage, et à tous les autres endroits (banques, assurance, etc.) dans le mois qui a suivi. J’ai refait ma carte d’identité et mon passeport peu de temps après également.

Et à l’heure où j’écris cette chronique (un an après mon mariage), l’état irlandais a ENFIN changé mon nom sur les sites officiels (impôts, sécu, etc.). J’ai même reçu mes nouvelles cartes de visite ! (Ben oui, il m’en restait plein, je n’allais quand même pas les jeter !)

Et toi ? As-tu décidé de changer de nom ? La décision a-t-elle été facile pour toi ? Quelles ont été tes raisons ? Raconte !

Hey ! Moi, c'est Madame Claddagh (et tu comprendras vite pourquoi), 29 ans, prof de français langue étrangère au pays des moutons. Lui, c'est Monsieur Claddagh, 31 ans, Irlandais pure souche, rencontré il y a presque 4 ans dans la petite ville irlandaise où je vis depuis 7 ans. Nous avons organisé notre mariage à distance pour août 2018, en Charente Maritime ! Au programme : un mariage civil la veille, une cérémonie religieuse bilingue, une belle salle et de vieilles pierres, des bougies, des fleurs et de la dentelle (of course) partout pour un mariage franco-irlandais qui mélange les traditions de chaque côté de la Mer Celtique ! Pour me contacter, c'est par ici : carolineandciaran2018@gmail.com !

Commentaires

  • Avatar
    Mlle couture
    Répondre
    17 octobre 2019

    Hahahaha, le changement de nom est une vraie question pour moi, je ne suis plus une gamine maintenant j’ai tout un monde surtout professionnel qui me connaît avec mon nom de jeune fille, aussi je m’interroge, pourquoi pas garder mon nom de jeune fille dans le milieu pro et prendre son nom dans la sphère perso. Un peu schizophrène peut être mais j’aime assez cette idée ! J’en parlerais sûrement dans une chronique 😘😘

    • Avatar
      Mlle Pomme de Pin
      Répondre
      17 octobre 2019

      Non mais t’inquiète je me fais exactement les mêmes réflexions. Ou alors on est toutes les deux schizo.
      C’est pour moi une évidence de prendre son nom dans toutes les autres sphères de la vie mais au travail…ça fait plus de 4 ans que je suis dans la même entreprise et au-delà des collègues, je travaille surtout dans un secteur de niche où tout le monde se connait et tout le monde me connait sous mon nom de jeune fille. J’ai peur d’apporter de la confusion en changeant de nom au travail.

  • Avatar
    Madame Québec
    Répondre
    17 octobre 2019

    Je vous envie en France (et en Irlande, d’ailleurs ma nièce française vit à Dundalk depuis près de 2 ans!) Au Québec, je l’ai déjà mentionné, nous n’avons pas (plus) ce choix depuis le tournant des années 80…j’aurais bien aimé prendre le nom de mon mari même si ici je dois continuellement l’épeler (il n’est pas compliqué, il vient du Nord et c’est une marque connue chez vous dans l’industrie alimentaire mais pas ici! 😉

    Bref, je ne suis Madame Chéri que pour les réservations au resto et sur Facebook, où j’ai mis les 2 noms de famille! 🙂

      • Avatar
        Madame Québec
        Répondre
        17 octobre 2019

        Voilà, c’est obligatoire…et les demandes de changements de noms sont très, très rarement acceptées https://soquij.qc.ca/fr/ressources-pour-tous/articles/une-epouse-peut-elle-porter-le-nom-de-son-mari

        Toutefois, je suis madame Québec-Chéri dans ma vie sociale et juste Madame Québec dans ma vie juridique, ça me console un peu 😉

        • Avatar
          Fanette
          Répondre
          18 octobre 2019

          C’est marrant j’ai réaliser ça y a pas longtemps pour le Québec. De bons amis à nous que je connais depuis petite. Je connaissais le nom de Mr et je suis toujours parti du principe que Mme avait le même… Jusqu a ce que Mme écrive des livres et que je vois un autre nom… Je lui demande pourquoi et là elle le répond « ben c’est mon nom » ! On a bien ri sur le coup et j’en ai appris davantage sur le Québec et sa législation

          • Avatar
            Fanette
            19 octobre 2019

            Dans mon histoire les enfants ont le nom de leur père pour le coup

  • Avatar
    Madame Québec
    Répondre
    18 octobre 2019

    Mme Claddagh, alors c’est là que ça devient marrant car pour les enfants ils ont le choix entre le nom du père seul, le nom de la mère seul ou père-mère ou mère-père… Mais nous avions écarté l’idée des noms composés car ça complique et rallonge pour rien d’autant plus que de nombreuses personnes plus jeunes que moi (disons entre 25 et 35 ans) ont déjà un nom composé.

    Alors pour leurs enfants, ils auront le choix de choisir A-B seulement, C-D seulement, A-C, A-D, B-C, B-D, C-A, C-B, D-A, D-B ou même un seul des quatre si je me souviens bien… :p comme on dit ici, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué!

    Alors du coup mes 2 premiers fils ont le nom de famille de leur père (mon ex), et mon 3e fils le nom de famille de son père français, et il a la double nationalité (que moi je pourrai avoir après 4 ans de mariage)..ouf!

  • Madame Sirène
    Madame Sirène
    Répondre
    20 octobre 2019

    Ce cher nom de famille… Celui que j’avais, celui que j’ai pris (par choix, par envie, par besoin aussi de me séparer de l’ancien).
    Mais j’en ai marre des démarches administratives qui prennent du temps ! Et à l’Université, je reste Mlle Sirène, jusqu’à la fin.

Poster une réponse