Le choix des prestataires : le compte à rebours – Partie 2

La dernière fois, je t’ai raconté comment nous avions réservé traiteurs et photographe. Aujourd’hui, je poursuis…

Je précise à nouveau que cet article n’est en aucun cas sponsorisé ; la plupart des prestataires ne savent même pas que j’écris sur ce blog. Et si je t’en parle, c’est dans l’espoir que ce te soit utile, notamment pour te donner une idée des délais nécessaires.

M moins 7 – suite et fin : la wedding-planner

Forte des conseils de Mlle Dentelle, je tenais absolument à déléguer l’organisation du jour J à quelqu’un. Si possible, pas ma famille proche que je ne voulais pas voir stresser (et que je ne voulais pas avoir à engueuler au cas où quelque chose se passe mal). Pas non plus mes amis qui venaient de loin ou à qui je demandais déjà beaucoup.

Via le site mariages.net, j’ai trouvé une wedding-planner habitant juste à côté de notre lieu de réception, qui a accepté de gérer le déroulement du jour J : Auréline du Rêve à la Réalité. Simple, sympa et efficace : elle nous a bien rendu service, surtout au moment délicat de l’arrivée des invités, que, tu te souviens, nous hébergions presque tous sur place. Or, accueillir les invités, leur indiquer leur chambre, et vérifier qu’ils sont tous là (voir les guider par téléphone pour ceux qui se sont égarés), au moment où tous les proches sont occupés à se faire beaux et où les mariés sont joyeusement partis jouer les stars faire leur séance photos de couple… c’est assez prenant !

M moins 5 : La maquilleuse et la coiffeuse

En avril, j’ai commencé à chercher une maquilleuse et une coiffeuse, car j’avais une exigence particulière : je voulais qu’elles viennent sur le lieu du mariage pour ne pas avoir à courir partout le jour J… J’ai eu un peu de mal à trouver, mais j’y suis arrivée : Patricia (EsthéBio) et Émilie (Les Ciseaux d’Émilie) travaillent ensemble et en même temps (gain de temps !), et pouvaient aussi s’occuper de quelques invitées. J’ai adoré ce moment des préparatifs avec elles, mais j’y reviendrai plus tard !

coiffure gypsophile

Crédits photo : Sonia Blanc

maquillage

Crédits photo : Sonia Blanc

En guise de teasing : deux photos du résultat !

M moins 4 : L’officiant de cérémonie

Ça aussi, je le garde pour une autre chronique ! Sache seulement que c’étaient deux amis très proches, qu’on leur a demandé d’être nos officiants environ 4 mois avant le jour J, et qu’ils nous ont offert un moment gé-nial.

tablette pour maitre de cérémonie

Crédits photo : Sonia Blanc

En attendant, tu sais déjà que l’officiant était un bon geek qui préférait la tablette au papier !

M moins 4 – bis : Déménagement de MonChéri

Oups, pardon, ça n’a rien à voir.

De M moins 4 à M moins 1 : Fromages, vins et softs

Bien sûr, ayant dit au traiteur qu’on apportait nous-même vins, fromages et boissons sans alcool, ben, fallait s’en occuper ! Je t’avoue que je me suis un peu maudite d’avoir eu cette idée, car ça nous a fait pas mal de petits soucis logistiques qui ont encombré notre dernière semaine de préparatifs, et aussi le lundi qui a suivi le mariage. Si c’était à refaire, je confierais tout cela au traiteur.

Néanmoins, nous avons pu acheter du très bon vin et champagne chez Capsule et Bouchon à Baume-les-Dames, qui m’avait été recommandé par une copine se mariant aussi dans le coin. Totale satisfaction : un monsieur disponible et réactif, de bon conseil, ne poussant pas aux achats… Nous avons choisi du champagne au cocktail et du crémant au dessert.

coupes de champagne

Crédits photo : Sonia Blanc

les mariés trinquent

Crédits photo : Sonia Blanc

Le champagne, nous on aime ça ! On ne s’est pas privés…

Le fromage venait d’un fromager réputé de Besançon, le Trou de Souris, qui nous a fourni exactement ce que je voulais (MonChéri n’aimant pas le fromage, j’avais carte blanche) : comté, morbier, saint-nectaire et chèvre frais.

Quant aux softs, on est tout simplement passés par HyperBoissons.

M moins 2 : mon déménagement

Ha non, ça non plus ça n’a rien à voir. Sauf, si ça peut te rassurer : oui, on peut vivre en mode « cartons et sac-à-dos » dans les mois qui précèdent le mariage… et s’en sortir quand même. Il suffit “juste” de n’avoir pas de projet DIY en cours et de ne pas perdre les devis et autres dossiers récapitulatifs. Et d’avoir mis sa robe en sûreté, bien sûr.

M moins 2 – bis : Le non-DJ

C’était clair dès le début : on ne voulait pas de DJ. Comme la salle avait tout le matériel nécessaire, on a tout géré nous-mêmes, en faisant notre playlist dans les deux derniers mois avant le grand jour, et on a été enchantés de notre propre prestation (en toute humilité).

DJ home-made[/ziofix-credit]

Voici l’assistante du non-DJ : ma Super Petite sœur, qui a brillamment su cliquer sur “Suivant” quand l’ambiance mollissait.

Voilà pour notre organisation « compte-à-rebours » … en espérant que cette liste pratico-pratique t’aura rendu service.

PS : Si tu te maries près de Besançon et que tu veux plus d’info à ce sujet, n’hésite pas à me contacter à mllesuzette@mademoiselle-dentelle.fr.

Et toi, comment as-tu géré les quelques mois précédant le mariage ? Roue libre ou total contrôle ? Grands déménagements ou ateliers mariage ? Raconte-nous !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Le choix des prestataires : le compte à rebours – Partie 2”

  • C’est gentil de nous mettre quelques photos pour nous faire patienter 🙂 tu étais superbes.
    J’ai vraiment hâte d’avoir tous le récit de ton mariage !!!

  • Bonjour Madame Suzette!
    Merci pour cette chronique!
    Je t’admire: 2 déménagements à quelques mois du mariage, gloups !
    Ton expérience concernant l’achat par vos soins des fromages et boissons est très intéressante pour moi, qui souhaite procéder de la sorte:
    Les problèmes logistiques étaient de quel ordre?
    Penses-tu que vous auriez pu faire certaines choses plus en amont afin de décharger la semaine du mariage?

    • Soucis logistiques :
      – nombreux déplacements chronophages dans les derniers jours + le lundi suivant le mariage.
      – Du coup, beaucoup de coordination nécessaire avec les parents (“t’oublieras pas de passer chercher le formage, hein” – “ha oui, rappelle-moi l’adresse déjà” “mais je l’amène à la salle ? yaura de la place dans les frigos ? sinon on le laisse au frigo à la maison” “non sinon on va l’oublier” etc.).
      – Beaucoup de manutention de caisses de bouteilles + problématique de l’évacuation des bouteilles vides (qui, quand, où, avec quelle voiture).
      – Problématique des bouteilles à mettre au frais : quel frigo, à quelle heure (parce pas la place pour toutes les mettre deux jours avant), qui y pense (réponse : moi).
      – Problématique des règlements séparés à chaque fois (= confier un chèque en blanc aux parents qui vont chercher le fromage par exemple).

      Quant à faire des choses en avance : non, pas vraiment possible :
      – pour le fromage : impossible.
      – pour les boissons : on laisse une caution (empreinte de CB par exemple) et on paye ce qu’on a réellement consommé, en faisant les comptes après la fête.
      Donc pas possible d'”emprunter” les bouteilles sans payer pendant plus de quelques jours. Sinon, il faut tout payer comptant et tant pis si on a prévu trop gros (nous, on avait prévu trop mais en même temps c’est confortable de savoir qu’on a de l’eau et du champagne “en rab” au cas où).
      Voilà … pas mal de jus de cerveau du coup comme tu peux le voir. Je ne conseillerais pas une organisation comme ça honnêtement.

  • Ton expérience positive sans-DJ me rassure beaucoup car c’est aussi le choix que nous avons fait et il n’est pas toujours facile de l’assumer face à certaines personnes très proches pour qui, sans animateur la soirée (je cite) “sera nulle, morte et sans ambiance” (merci à ce personnes de nous faire confiance, et surtout de refuser de s’impliquer dans l’animation de la soirée…)

    • Honnêtement, ça demande un peu de travail en amont (télécharger et trier les musiques) + un bonne dose de confiance en certaines personnes proches le soir même (ceux qui sont chargés de cliquer sur “Next”). Mais si tu as souvent fait des soirées avec ces personnes, vous aurez à peu près les mêmes “feelings” le jour J et ça devrait aller. Franchement, on a eu une soirée totalement sur-mesure, on a adoré.

  • Idem, rassurée par ton expérience sans DJ car on risque de prendre cette option là.
    Très belle ta coiffure ! 🙂 Je pense aussi opter pour une maquilleuse que se déplace sur place le jour J pour éviter le stress du déplacement;

  • ouh là là, deux déménagements et la préparation…j’admire ton organisation. A côté j’ai la sensation d’être en total freestyle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *