Le choix des prestataires : le compte à rebours – Partie 1

Maintenant que je t’ai parlé de ma robe et de mes prestataires « prises de tête » (la salle et le fleuriste), place aux prestataires « tout va bien ». Je précise que cet article n’est en aucun cas sponsorisé… La plupart des prestataires ne savent même pas que j’écris sur ce blog. Et si je t’en parle, c’est dans l’espoir que ce te soit utile, notamment pour te donner une idée des délais nécessaires.

M moins 8 : le traiteur

Alooooors … comment dire ? Pour moi, la bouffe, c’est la vie Je suis une vraie gourmande. J’attendais donc avec une grande impatience le moment de choisir le traiteur. Au début de nos recherches, nous avons eu quelques sueurs froides : « Non madame, nous sommes complets à cette date », ou « Ha non, désolés, nous ne faisons pas les mariages en-dessous de 80 convives ». Je crois qu’en fait, on était à la bourre : 8 mois, c’est un peu juste pour réserver un traiteur.

Heureusement, nous sommes tombés sur une petite pépite, j’ai nommé le traiteur Thierry Garny, qui, en plus d’être disponible à la bonne date, pas trop cher, et très bon, et aussi trèèès flexible et trèèès accommodant avec les futurs mariés et leurs envies casse-pied inhabituelles…

    • Vous voulez apporter le vin vous-même ? Très bien, nous ne prenons pas de droit de bouchon (YES !).
    • Vous souhaitez acheter le fromage auprès de votre propre fournisseur ? Aucun problème, disposez-le sur des assiettes et on le servira (sans supplément).
    • Vous aimez beaucoup les desserts ? Oui, bien sûr, on peut vous fournir une part et demie de dessert par personne, en plus de la pièce montée.
    • Vous préférez de la baguette tranchée plutôt que des pains ronds individuels ? Je le note, ce sera fait.

traiteur Thierry Garny

Crédits photo : Sonia Blanc


Bouchées au foie gras, cappuccino aux morilles et buffet de desserts complètement décadent : aperçu de notre régal du samedi soir !

C’est simple : avec eux, tout, mais vraiment TOUT est allé comme sur des roulettes. Mention spéciale pour le déjeuner-test qu’on a fait chez eux en février : on a été reçus comme des princes (j’en connais d’autres qui, alors qu’on allait peut-être leur lâcher un chèque de 10 000 € pour salle + dîner, nous ont fait poireauter debout 20 minutes sans même nous offrir un café. Hem.).

M moins 7 : la photographe

Tu as déjà commencé à voir ses photos dans mes chroniques : nous avons choisi la photographe Sonia Blanc, qui a aussi immortalisé notre mariage à la mairie en mars. À la base, nous voulions d’abord juger la qualité de ses photos à la mairie avant de signer avec elle pour notre fête de septembre… Mais, pressés par le temps, nous avons bloqué la date avec elle dès le mois de février. Et n’avons rien regretté.

Ce qui nous a plu, c’est surtout qu’elle semblait prendre des photos de tout le monde le jour J, et pas seulement des invités les plus glamours. Je m’explique : souvent, j’ai eu l’impression que les photographes ne mettaient en « vitrine » que des photos de mariés et d’invités jeunes, beaux, minces et lookés (et plein de photos très « mode » de la déco, or moi je m’en fiche un peu de la déco). Loin de moi l’idée de dire que mes invités sont tous moches, au contraire, mais, c’est un fait, ils ne sont pas tous des top-models. Et je veux quand même des (belles) photos d’eux ! Avec leurs rides, leurs kilos, leur veste de travers… Mais surtout avec leurs sourires !

En cela, Sonia nous a rassurés : pas de problème pour faire des photos de groupe, et surtout pour prendre ce qu’on appelait, nous, des « photos pas posées » (et que les photographes appellent « reportage »). Et, aujourd’hui, avec le recul, nous en sommes enchantés. Non seulement nous avons de belles photos de couple, douces et lumineuses, mais nous avons aussi des photos de tous nos invités en mode « reportage » (pris sur le vif). Oui, tous ! Bon, OK, on n’était que 42, c’est moins dur que si on était 200. Et on a opté pour l’option « soirée », ce qui multiple encore le nombre de bons moments et de sujets de photo. Mais quand même… nous sommes impressionnés. Tous ont au moins une belle photo d’eux, certains même qui ne sourient jamais sur les photos ont été immortalisés en plein éclat de rire. Le bonheur, quoi.

photo reportage, sourire naturelle

Crédits photo : Sonia Blanc

photo reportage mariage

Crédits photo : Sonia Blanc

Et ça rigole, et ça papote… De vraies photos de vrais gens.

M moins 7 – bis : le traiteur du dimanche

Pour le brunch du lendemain, on a été un peu fou-fous : on n’a pas signé avec notre traiteur chéri du samedi, on a fait appel à un camion « food-truck » tenu par deux de mes copines d’enfance, 1 boîte 2 sardines. Je plaide coupable : sur ce coup-là, les blogs mariages nous ont complètement influencés (quoi, tu ne sais pas encore que c’est la mode d’avoir un food-truck à son mariage ? Bouhouhou !). On leur a demandé de mettre en place un stand « open crêpes » (ai-je déjà mentionné que j’adore les crêpes ?) et un buffet de salades, pour la fraîcheur. Mission accomplie : c’était très chouette et convivial.

Je m’arrête là pour aujourd’hui ! La prochaine fois, je te raconterai comment j’ai réservé wedding-planner, maquilleuse et coiffeuse, officiants de cérémonie, vins, fromage et softs, et le DJ ! Oui, oui, tout ça (pfiou, rien que d’y repenser ça me fatigue !).

PS : Si tu te maries près de Besançon et que tu veux plus d’infos à ce sujet, n’hésite pas à me contacter à mllesuzette@mademoiselle-dentelle.fr.

Et toi, dans quel ordre as-tu réservé tes prestataires ? As-tu eu quelques moments de stress parce que vous étiez en retard ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Le choix des prestataires : le compte à rebours – Partie 1”

  • Ouuuuh comme je comprends l’envie que tu avais de rencontrer le traiteur, moi aussi j’adore manger, et juste avant de choisir le traiteur, en plus, j’étais allée à un mariage où c’était vraiment moyen pour le coup et où les mariés avaient été super déçus de leur repas 🙁 du coup ça m’a motivée à chercher une valeur sûre lol, et celui qu’on a réservé était prêt aussi à assouvir nos drôles de demandes ! C’est le pied quand c’est comme ça 🙂

    Et effectivement le travail de ta photographe a l’air top !

  • Je suis contente de voir que tout tes prestataires n’ont pas été comme tes fleuristes 😉
    Et je te rassure, pour moi aussi “la bouffe c’est la vie” 😀 Le traiteur est le prestataire le plus important à mes yeux… Et j’adore l’idée du foodtruck ! Hate de lire la suite de tes chroniques…

    • Oui le food truck était une réussite, elles nous ont fit pile ce qu’on souhaitait. Mais c’est plus adapté aux “petits” mariage je pense (difficile de servir 150 personnes sans les faire trop attendre).

  • Je constaté que nous avions les mêmes exigences. Nous aussi le traiteur ça a été la révélation. Et le repas testé était enchanteur, on a pas hésité une seconde avant de signer, une évidence.
    Et pour le photographe, on voulait surtout un reportage. Ce qui fait que l’on a des photos de tout le monde en train de rire, discuter, manger et trinquer ! Tu m’as compris j’adore nos photos de mariage.

  • Mmmh la mixture “belles photos” + “mets appétissants” est savoureuse et me met l’eau à la bouche ! Je serai curieuse d’avoir un aperçu du menu de ton mariage (j’ai moi-même tellement d’idées que je ne sais que choisir, et mon traiteur a fixé fin février pour rendre les copies … ça gamberge fort!!) !

    • Alooooors, notre menu : cocktail 8 pièces, amuse-bouche (tu vois la photo : c’était un “cappuccino aux morilles”), entrée froide (à la truite), plat : magret de canard, fromage et beeaauucoup de dessert.Bon et pas trop copieux (ce qui est un compliment pour moi) … sauf le dessert 🙂

  • C’est génial le coup du food truck et si ça existait dans ma région je signerais de suite…Bon à la place je vais faire une “station” Cancoillotte et Comté puisque j’épouse un homme de ta région ,-)

  • Merci pour cet article ! Tout est dit de mon point de vue 😉
    Un photographe doit savoir prendre un maximum de photos des invités, sans oublier les mariés !
    Et c’est parfois compliqué quand il y a beaucoup de monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *