Le choix du repas et des boissons, passionnément et à la folie ! – Partie 2 : la quête des alcools

Après notre choix de repas, je continue en t’expliquant comment nous avons choisi nos boissons de mariage. Je ne sais pas si tu te rappelles, mais nous avions prévu beaucoup de choix afin de satisfaire la plupart de nos invités (GCC me répète que je ne laisse pas la place au hasard, que je veux trop penser à tout et que ce n’est pas si bon, nous y reviendrons), mais finalement, même le traiteur nous avait demandé de raccourcir notre liste de boissons. Alors voilà comment nous avons choisi les différentes bouteilles pour désaltérer les invités.

Trouver nos alcools pour notre repas de mariage

Crédits photo (creative commons) : PhotoMix

Les bons plans Internet

Nous avons la carte de fidélité Carrefour. Nous faisons nos courses tous les premiers mardis du mois car le mardi, c’est LE jour où on cumule. Je reçois aussi par mail les avantages du moment et promotions en cours car je suis inscrite à la newsletter concernant les alcools (j’ai tout de suite pensé au mariage en faisant ainsi).

Et à quelques semaines de Noël, je suis intéressée par une offre sur des vins rouges grands crus. Même si j’adore boire du vin, je ne suis pas assez connaisseuse pour pouvoir affirmer si c’est une bonne bouteille ou non avant de l’acheter. Je ne connais pas les bonnes années et trop mal les régions de production. Mais je reconnais tout de même les cépages que j’apprécie. Je vois une remise immédiate sur un grand cru de Saint-Émilion.

J’en parle à Grand Chef Chat afin qu’il valide ou non ce vin. Au niveau des quantités que l’on peut commander, ça passe – c’est important de regarder car parfois, tu es limitée selon les offres. Une bouteille offerte pour une achetée. Nous faisons nos recherches, nos calculs, et prenons la décision de nous faire livrer tout ça ! Nous payons 16€ par bouteille au lieu de 32 et recevons vingt-quatre bouteilles. Nous avons le vin rouge du repas, youpi !

Il en est de même pour le champagne. Je vois la promo sur du Mumm. Je me dis qu’on ne prend pas de risque sur ce genre de champagne, donc je vérifie simplement avec GCC que le prix après promotion rentre dans notre budget. Cette fois, c’est trois bouteilles pour le prix de deux, 16€ la bouteille, du coup, au lieu de 24. Nous en prenons trente-six : à six mois du mariage, nous avons aussi le champagne. Une bonne chose de faite !

La foire aux vins

Le témoin de GCC travaille chez Carrefour. Décidément, cette enseigne est faite pour nous ! Lors d’une foire aux vins, il nous y convie afin que l’on fasse une dégustation.

Nous sommes entre copains, c’est la première fois que je suis joyeuse dans un supermarché ! Il y a du vin rouge et du champagne qui nous plaisent vraiment mais zut, nous les avons déjà achetés. Nous passons un bon moment malgré tout et retenons quelques noms au besoin.

Crédits photo : Photo personnelle

On redevient enfants !

Crédits photo : Photo personnelle

Je comprends mieux pourquoi mes enfants en raffolent !

La cave à vins

Une fois de plus grâce à Valérie, la propriétaire de notre salle, nous rencontrons un caviste situé à Cavaillon. C’est GCC qui prend contact avec et qui lui explique ce que nous recherchons pour notre mariage. Il nous propose de venir récupérer un assortiment de plusieurs vins pour que l’on choisisse en fonction de nos goûts et envies.

À notre arrivée, nous découvrons quelqu’un d’extrêmement gentil et commerçant. Je repère un alcool de lavande, je pense tout de suite au thème du mariage et en parle à GCC. Notre interlocuteur me donne tout de suite son avis en me disant que ce n’est pas intéressant gustativement parlant. C’est plutôt un souvenir que les touristes aiment bien ramener, mais sans plus.

Nous apercevons du pastis (autre que Ricard ou 51, marques de prédilection chez nous, avec une large avance pour Ricard) et ma moitié se dit qu’il pourrait être sympa de faire découvrir à nos convives cet apéritif avec d’autres saveurs que celui que l’on connaît. Nous souhaitons mettre en avant les produits locaux et de petits producteurs (après notre recherche et nos achats via la grande distribution), ça tombe bien.

Il nous remet un petit carton avec vins bancs et rosés et une bouteille de champagne. Il ne nous fait rien payer, nous sommes très étonnés, mais ce geste nous donne définitivement envie de passer par lui. Ça crée une véritable relation de confiance. Il nous informe également qu’à cette période, il n’a pas reçu tous les vins rosés, il nous en enverra d’ici quelques semaines.

Crédits photo : Photo personnelle

Crédits photo : Photo personnelle

La wedding team comme jury

Nous proposons à notre wedding team plusieurs soirées afin d’échanger sur le mariage. Une, en particulier, consiste à goûter et noter les vins récupérés à Cavaillon quelques jours plus tôt.

Cette façon de faire nous permet de les investir un maximum dans notre union, de nous donner des occasions en plus de nous voir et ainsi de partager encore et toujours plus de bons moments, mais aussi d’avoir leurs avis car après tout, ils font partie des invités, non ?!

Et finalement, ça nous permet de choisir des vins que nous n’aurions pas sélectionnés à cause de moi car un vin blanc a fait l’unanimité par exemple, mais il n’était pas à mon goût. Je sais que GCC ne l’aurait pas retenu si je ne l’avais pas apprécié lors d’une dégustation à deux. Ç’aurait été dommage vu l’engouement de toute la team à son propos !

À la suite de cette soirée, nous avons commandé notre vin à la cave des 5 sens, ainsi que du limocello et du pastis pour le cocktail et le digestif. Le caviste nous propose de nous mettre à disposition une grande quantité de chaque bouteille choisie et de ne nous facturer que celles ouvertes. Il nous les livrera lui-même à la bastide et viendra les récupérer le lundi d’après le mariage. C’est parfait pour nous !

Les bonnes affaires

Nous avions une grande partie de notre alcool, il ne nous restait plus que quelques boissons pour les cocktails et digestifs. Et bien sûr, nous avons attendu un mardi où en plus, Carrefour faisait des promos sur le Get 27. Ça nous a permis de cumuler sur notre cagnotte fidélité, mais aussi de bénéficier d’un prix plus intéressant.

Le garçon d’honneur de GCC partait en Corse peu avant le mariage. Je voulais acheter du muscat pétillant du Domaine Orsini, que j’adore. Je les avais contactés afin de nous en faire livrer, mais du coup, garçon Lebon nous a dit qu’il irait directement les chercher au domaine. Ça nous a permis de réaliser des économies sur les frais de livraison, mais en plus, vu la quantité prise, le propriétaire lui a offert un carton supplémentaire. Nous étions très contents d’avoir agi ainsi.

Donc si je peux te donner un conseil, c’est de ne pas hésiter à regarder partout. Tu peux trouver des choses intéressantes en grande distribution, mais également chez de petits producteurs locaux ou dans des caves à vins. Je privilégierais tout de même la cave à vins qui, dans notre cas, a été une merveilleuse découverte. Les prix étaient tous en dessous de nos budgets alloués à chaque variété de boissons et en plus, nous avions les conseils, les compétences professionnelles et la proximité que tu peux avoir avec un interlocuteur direct.

Je me languissais décidément beaucoup de voir tous nos invités et pouvoir nous-mêmes profiter de ce qui nous attendait pour régaler nos papilles !

Et toi, comment comptes-tu acheter les boissons pour ton mariage ? Tu as des conseils à partager ? Viens nous raconter ça !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Le choix du repas et des boissons, passionnément et à la folie ! – Partie 2 : la quête des alcools”

  • Une affaire bien menée dis moi. Entièrement d’accord vive les produits de nos régions! Pour notre part, nous avons convié nos parents à Vitiloire une manifestation dans notre ville qui regroupe pleins de producteurs locaux et où tu peux déguster et acheter sur place. On a pris quasi tous nos vins ainsi et à la place du champagne on pris du vouvray un pétillant de chez nous !

  • Voilà un article qui me plait bien ! 😉 (bon ok j’avoue, tout ce qui touche au vin m’intéresse ^^)

    Ton caviste a effectivement l’air topissime, et vous avez eu raison de faire appel à des producteurs locaux en plus de la grande distribution 🙂

  • Ah le muscat pétillant corse, un de mes meilleures souvenirs de vacances 😉
    Nous avons la chance que le beau-père de Monsieur Cerf travaille dans le milieu viticole : c’est lui qui s’est chargé de sélectionner et d’acheter tous les vins du mariage ! Et 0 regrets : j’ai adoré chacun de ces choix et surtout il nous reste des bouteiiiiiiiiilles 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *