Le choix de notre salle ou comment établir les fondations de notre fête – Partie 2

Je t’ai lâchement abandonné la dernière fois en t’énumérant rapidement les trois options qui s’offraient à nous, à moins de 15 minutes de voiture de notre cérémonie religieuse. Il est maintenant temps pour moi de mettre fin à ce terrible suspense et de te raconter comment nous avons sélectionné notre salle de réception.

Le gros point positif de cette présélection, c’est que nous les connaissions toutes :

  • nous avons déjà été à plusieurs fois au domaine viticole
  • nous avons aussi déjà visité la forteresse restaurée du 13e siècle
  • et bien sûr, nous connaissons très bien la salle des fêtes du village.

Nous n’avions donc pas vraiment besoin de visiter les lieux, il nous suffisait de passer trois coups de téléphone pour connaître les disponibilités ainsi que les modalités de réservation, ce qui, soit dit en passant, nous faisait gagner un temps considérable.

Téléphone

Crédits photo (creative commons) : Nafets

Le domaine viticole

Ce domaine se situe dans le village même de notre cérémonie religieuse, à moins de 700m de l’église selon Google. Peut-être un peu loin pour y aller à pied (ayons un peu de pitié pour la mariée les dames en escarpins) mais largement dans nos critères de proximité. J’ai appelé ce domaine en premier car j’avais eu coup de cœur pour la beauté du lieu lors du mariage d’un ami de mon Grognon. Il a été bâti pour accueillir des réceptions et de ce fait, en plus d’offrir un cadre de rêve il est également très pratique :

  • Un vaste parking dans la propriété,
  • Le choix entre un grand parc clôturé et bordé de vignes ou une somptueuse véranda pour accueillir le vin d’honneur,
  • Un charmant caveau aux murs de pierres et aux plafonds voûtés pour le dîner,
  • Ainsi que tous les équipements nécessaires au traiteur, de la belle vaisselle, des tables rondes…

Je savais que le tarif de cette salle dépasserait notre budget bien avant de passer ce coup de téléphone, mais souvent, lorsque que nous passions devant avec mon Grognon, nous évoquions la possibilité d’y fêter un jour notre mariage. Alors je me suis lancée en me disant que peut-être, en rognant sur d’autres postes de dépense, nous pourrions tout de même nous l’offrir…

Crédits photo : Photo personnelle

Pour commencer, moi qui pensais être dans les temps, je tombe une première fois de haut en apprenant que le château n’est plus disponible avant fin novembre 2016. Bon, ce n’est pas ce que nous avions prévu, mais  je me dis que finalement ce n’est pas plus mal, car nous pourrions profiter de tarifs hors saison pour tous nos prestataires.

Deuxième chute, le domaine étant très prisé, ils ne pratiquent pas de tarif hors-saison (il faut d’ailleurs se décider rapidement car, selon la gérante, les dates restantes peuvent se trouver réservées d’un jour à l’autre). Ce tarif difficilement accessible (plus de 3000€ pour la soirée) comprend néanmoins la mise à disposition de tables, de nappages et de belle vaisselle et même le ménage ! Autre bonne nouvelle, aucun prestataire n’est imposé.

Cependant, en plus de la location il faut compter 2€ de droit de bouchon par bouteille ouverte ne venant pas du domaine (eh oui, le business avant tout ! n’oublions pas qu’il s’agit là d’un domaine viticole). Et comme nous comptons parmi nos proches de nombreux viticulteurs qui font d’excellents vins, nous savions d’avance que nous ne prendrions pas une seule bouteille de leur cave.

Autre point négatif, nous ne pourrions avoir la salle au mieux que le vendredi soir, à condition qu’elle soit libre. Et enfin le coup de grâce : il faut avoir quitté les lieux à 3h du matin.

À ce stade, je savais très bien que malgré la beauté et la classe de ce domaine, il ne nous correspondait pas. Tout d’abord car le tarif était bien trop élevé et demanderait trop de sacrifices en contrepartie. Mais en plus j’ai réalisé que, bien que j’en aie rêvé, ce cadre super chic ne collait absolument pas avec nos envies de mariage décomplexé et décontracté. Je n’arrivais pas à imaginer nos invités évoluer de manière conviviale dans ce cadre très luxueux auquel nous ne sommes tout simplement pas habitués. Et par-dessus tout, je ne conçois pas d’aller me coucher à 3h du matin : j’ai bien l’intention de faire la fête jusqu’aux premières lueurs de l’aube.

Ce n’est donc qu’avec de minces regrets que nous avons éliminé ce domaine de notre liste.

La forteresse médiévale

Pour le coup, ce château fort restauré qui domine fièrement la plaine d’Alsace, colle bien mieux à ma conception d’une fête conviviale et chaleureuse. Il se situe à 10 km de notre église et possède de charmantes salles pouvant accueillir un repas assis, ainsi qu’une cour couverte de tonnelles à capacité de 500 personnes -ou 200 personnes et des jeux dans tous les coins- et d’une cuisine équipée pour recevoir un traiteur. Par chance, la forteresse est encore disponible à partir de mi-septembre 2016.

Forteresse

Crédits photo (creative commons) : Tatiana Decrocq

Le tarif quant à lui reste raisonnable, même s’il est un peu au-dessus de nos moyens. Il y a néanmoins quelques inconvénients comme un traiteur imposé, la présence possible de touristes jusqu’à 20h puisque le château est ouvert au public, et l’obligation d’avoir un service de sécurité, celui-ci étant compris dans le prix de la location jusqu’à 1h du matin, si mes souvenirs sont bons (donc possibilité de rester aussi longtemps que voulu, à condition de payer les heures supp de ces messieurs et de leur toutou).

Concernant la présence de visiteurs, je doute qu’il y ait une foule après 18h en automne, je serais prête à prendre le risque d’avoir un ou deux intrus à mon cocktail. De plus, un rapide calcul nous annonce que même en ajoutant le prix des heures supp du service de sécurité, on est encore loin du tarif du domaine viticole. Cependant, ce qui m’embêtait le plus était le traiteur imposé qui a la réputation d’être très cher. Devons-nous alors sacrifier le choix du traiteur au charme de ce lieu de réception plein d’histoire ? Parce que jusque-là je projetais assez aisément notre mariage dans ce cadre moyenâgeux.

Ce qui nous a aidé à trancher fut un inconvénient dissimulé, non négligeable selon moi, de cette forteresse plutôt séduisante et originale de prime abord. Etant en haut d’une montagne, il était certain que nous devions être véhiculés pour nous y rendre. Et même si aucun trajet n’est nécessaire entre le vin d’honneur et le dîner, il faudrait bien que les invités rentrent chez eux, en voiture, en empruntant une route sinueuse, en forêt et de nuit, avec tous les risques que cela impliquait : collision avec du gibier, sortie de route pour cause de mauvaise visibilité… Et ne parlons pas du fait que les conducteurs devraient vraiment faire attention à leur consommation d’alcool. Alors oui, je sais que dans tous les cas il ne faut pas prendre le volant après avoir bu plus de deux verres. Mais sincèrement, si j’avais à redescendre une montagne dans la nuit noire, je pense que je ne boirais rien du tout. Et ce serait vraiment dommage (et difficile) car nous aurons de bons vins (et de bonnes bières). Il y a, certes, toujours la possibilité d’organiser une descente en bus, mais cela faisait encore grimper la facture et surtout imposait une heure de fin de soirée, ce qui ne nous plaisait pas du tout.

C’est donc principalement pour des raisons de sécurité que nous avons éliminé cette salle car je ne peux pas imaginer une seconde que des proches se blessent (ou pire !) en rentrant de notre fête.

La salle des fêtes

Par élimination il ne nous restait que la salle des fêtes. Beaucoup moins chic que le domaine viticole et vraiment loin d’être aussi originale que la forteresse médiévale.

Mais elle possède néanmoins quelques avantages :

  • Elle se situe à 200m de l’église (nous pourrons nous y rendre à pied et en musique !!),
  • Etant dans le village de mon Grognon de nombreux invités pourront venir (et surtout rentrer) à pied, et s’arranger pour être hébergés sur place,
  • Une grande cour pour accueillir le vin d’honneur et éventuellement un petit espace de jeux pour les enfants,
  • Une cuisine équipée pour le traiteur,
  • De la place pour au moins 100 personnes assises et une piste de danse,
  • Un joli parquet au sol et de belles lampes à éclairage indirect (du coup, elle n’est pas si mal, visuellement parlant, pour une salle des fêtes),
  • Nous devrions pouvoir avoir les clés la salle dès le jeudi pour y installer notre décoration.

Et le tout pour un prix bien plus abordable que celui des autres salles. Cela nous laissait donc un budget confortable pour notre traiteur (youpiii !) et beaucoup de marge de création (la salle étant relativement neutre nous n’avions pas de thème imposé).

Le seul « souci » qu’il y a eu c’est que la salle est utilisée par un club de gym durant l’année scolaire et qu’ils n’aiment pas trop la louer pour des mariages hors de la période des congés scolaires, de début juillet à fin septembre. Nous nous sommes vite mis d’accord sur une date et l’affaire était dans le sac. Et nous n’étions fiancé que depuis deux semaines ! N’est-elle pas efficace cette team Myrtille/Grognon ?

Y a-t-il une morale à cette histoire ?

Alors oui, nous n’avons pas eu de grand coup de cœur pour un lieu magique et avons choisi de privilégier le côté pratique à l’esthétique. Mais je suis convaincue que cela ne nous empêchera pas de créer un fête à notre image dans un joli décor DIY (je l’imaginais déjà très champêtre, peut-être un brin rétro ?). En plus, le prix vraiment très abordable de la salle nous permettra sûrement de nous faire plaisir avec un traiteur qui déchire, en accord avec ce que nous évoquions lors de notre premier brainstorming. Et puis, en lisant les chroniques de mes copines chroniqueuses, je me rends compte que beaucoup de couples font les mêmes choix pour des tas de raisons différentes (avouons le tarif y est souvent pour beaucoup) et que ces mariages n’en sont pas moins jolis… très certainement parce que la magie vient des couples eux-même et non du lieu.

Je dois t’avouer que j’ai souvent eu peur d’avoir trop écouté mon côté cartésien. Mais je me dis que, connaissant mes invités, ils préféreront sûrement profiter de divers plaisirs gustatifs plutôt que d’être dans un lieu magique. Et puis il y a un petit mois de ça, un couple d’amis nous annonce qu’ils se marieront fin août… dans la fameuse forteresse médiévale. Et depuis, je me félicite régulièrement de notre choix.

Cerise sur le gâteau, c’est dans cette salle que mes beaux-parents ont fêté leur mariage en septembre 1986, soit 30 ans quasiment jour pour jour, avant nous. Si ce n’est pas un signe du destin…

Et toi ? Quels sont tes critères pour le choix de la salle de ton mariage ? Tu privilégies le côté pratique ou l’esthétique ? Racontes-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Le choix de notre salle ou comment établir les fondations de notre fête – Partie 2”

  • Un joli signe du destin même 🙂

    Je t’envie d’avoir une salle des fêtes neutre à l’intérieur et avec un extérieur ! Dans mon coin, ces salles sont plutôt posées sur le bord de la route, jouxtent un parking bétonné et… voilà ! Ce qui nous a donné pas mal de fil à retordre dans nos recherches.

    En tout cas je ne doute pas que tu vas en faire un très bel endroit avec tes nombreux DIY ! 🙂

    • Ne m’envies pas trop non plus : ce que j’appelle cour c’est en effet le parking de la salle (bétonné, mais ça c’est pas plus mal en cas de pluie) donc c’est loin d’être paradisiaque. Il y a tout de même un tout petit coin de verdure avec un grand arbre et elle a le mérite d’être fermée. Et puis on n’avait pas non plus pensé au fait que le traiteur devrait garer son camion dans la cour… Alors tu vois il y a encore quelques petits détails à régler 😉 …

  • Ah un beau clin d’œil du destin 🙂
    Je suis sûre aussi que tu sauras rendre cet endroit à votre image et je suis d’accord sur le fait qu’il y a de nombreux paramètres qui entrent en jeu dans ce genre de décisions et il faut tout prendre en compte 🙂 et je t’envie de pouvoir installer ta déco dès le jeudi !!!

    • C’est vrai que quand tu choisis une salle des fêtes peu prisée elle est libre tout le temps, contrairement aux restaurants ou aux domaines. Mais vu la liste de choses que je souhaite installer … C’est mieux d’avoir un peu de temps devant nous.

  • c’est génial de se marier 30 ans après au même endroit que tes parents…rien que pour cette raison c’est une super idée. D’autant que votre salle de village a l’air très sympa.

    • J’aime beaucoup la symbolique en effet de ces 30 ans de mariage réussi (on ne le savait pas quand on l’a réservée). Je trouve que c’est de très bonne augure pour nous.
      Il faut juste éspérer que la météo soit aussi clémente qu’il y a 30 ans 😉

  • Sacré signe du destin! et le tout réglé en deux semaines, je vois que ta team est également hyper efficace 🙂
    Et avoir la salle dès le jeudi, ça laisse laaargement le temps de tout peaufiner et d’être en mode zen! enfin autant que faire se peut…

  • Comme dit Mademoiselle Ambrym, il faut écouter les signes du destin, et quel signe après 30 ans de mariage ! 🙂

    J’avais comme toi envie/rêvé d’un lieu de charme, avec du cachet.
    Mais le pire problème auquel nous nous sommes heurté = l’heure limite ! Non mais comment ça il faut être au lit à 4h ? Pas d’accord moi !
    Alors comme toi, j’ai choisi une salle des fêtes et finallement je me rejouis de ce choix (tarif plus bas, bel extérieur, accès facile, salle plutôt neutre, pas de limite horaire, grande capacité, etc). Et comme tu le dis si bien nos invités préféreront LARGEMENT bien manger et bien boire même si le cadre n’est pas “parfait” 😉
    Vite la suite ! Je veux tout savoir 😉

    • Je crois qu’on a le même genre d’invités, ils se rappelleront pendant des années de ce qui composera la carte, par contre la déco sur laquelle on aura passé des heures je doute qu’il s’en souviennent même le lendemain.

  • Super Mlle Myrtille, je suis persuadée que vous avez fait le bon choix… parce que vous avez pris en compte tous les paramètres qui vous importaient. 🙂

    • Je pense aussi qu’on a fait le bon choix. Quand je vois comment se sont passés mos préparatifs par la suite, je suis contente d’avoir eu une “réserve” de budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *