Le choix de mes témoins ou la décision du coeur

La dernière fois, je t’ai raconté pourquoi nous avons fait le choix d’un mariage en deux temps. Si nos invités n’assisteront pas à la cérémonie civile, il y a tout de même certains protagonistes qui seront à nos côtés pour l’occasion, j’ai nommé : ladies and gentlemen… the team de choc, THE témoins !

Comment nous avons choisi nos témoins

Crédits photo (creative commons) : Momo

La question du choix de mes témoins est venue se poser rapidement dans les préparatifs. J’ai su très tôt que je ne voulais avoir que deux témoins. J’aurais pu en avoir quatre pour la mairie, et encore plus pour la cérémonie laïque, mais j’avais à cœur de ne choisir que deux personnes car c’était une façon pour moi de montrer à quel point elles comptaient pour moi.

Mais alors, qui choisir ?

Ces personnes représenteront tout de même pour toujours les témoins de notre amour, et c’est pour moi aussi le signe d’une grande amitié qui nous lie. J’ai fait la liste, je souhaitais avoir près de moi deux personnes :

  • En qui je pouvais avoir confiance.
  • Qui aient été présentes pendant des périodes capitales de ma vie, avec qui j’avais vécu de belles choses.
  • Qui soient bienveillantes et sincères (en projection des essayages de robes de mariée !).
  • Et qui seraient heureuses d’avoir ce rôle bien sûr (je ne te conseille vraiment pas de choisir un témoin qui n’en n’a pas envie…).

Mais alors, quuuuuui ?

Certaines futures mariées préféreront demander à des membres de leur famille, d’autres uniquement à des amis, ou d’autres encore à un peu des deux ! J’ai choisi cette dernière option. J’ai en effet posé la question à mon amie la plus proche, et à ma cousine chérie… j’ai nommé : Agent J et Agent R. Pour moi, c’est l’équation parfaite, car elles représentent toutes les deux deux parties essentielles de mon existence. J’ai vécu avec elles des choses dont je me souviendrai toujours, mais comme l’une est mon amie et l’autre ma famille, sous deux angles totalement différents, tu t’en doutes ! Et je dois dire que l’idée de rassembler ces deux côtés m’a beaucoup plu. Quand je leur ai demandé d’être mes témoins, j’ai senti que ça les touchait beaucoup, sans qu’elles n’aient eu à me le dire et j’ai aussitôt su que j’avais fait le bon choix…

Et complètement par hasard, j’ai découvert que Monsieur Loup avait eu le même genre de raisonnement puisqu’il a lui aussi demandé à son meilleur ami et à sa cousine. Marrant la similitude tu ne trouves pas ?

Et du coup, pourquoi faiiiire ?

Selon ma vision des choses, un témoin est plus qu’une personne présente uniquement pour signer sur un registre. C’est quand même aussi lui donner une certaine pression sur les épaules. Il me semblait judicieux de bien leur expliquer les fonctions clés de leur rôle après leur avoir posé LA grande question (eh oui, car si comme moi, c’est ton Chéri qui t’a fait sa demande, c’est l’occasion de te rattraper et de poser à ton tour un beau et solennel « veux-tu être mon témoin ? »).

Mes témoins étant des êtres-vivants (si, si je t’assure), je n’avais pas non plus envie de les rendre esclaves de fonctions qui ne leur correspondaient vraiment pas. Je leur ai donc exposé mes attentes et discuté avec elles de ce qu’elles souhaitaient faire ou ne pas faire.

Par exemple :

  • La coordination du jour J : si tu n’as pas de coordinatrice pour te soulager le jour J, tu peux sans doute compter comme moi sur ta famille et tes témoins pour que les événements s’enchaînent au mieux. Et bien là encore, tout le monde ne maîtrise pas l’organisation de manière innée. Nos témoins souhaitent vraiment aider le jour J, mais ils ne peuvent pas non plus deviner comment. Pour ma part, je prévois donc un planning détaillé, un rendez-vous avec chacun pour expliquer les missions qu’ils pourraient effectuer, et voir si ça leur convient. Comme ça le jour du mariage, tout le monde sera au courant de ce qu’il est censé faire, et ce à quel moment.
  • Les conseils : là-dessus, aucun problème. J’ai l’habitude de me confier à mon Agent J et je savais que je pourrais compter sur elle. Agent R aussi d’ailleurs, mais nous sommes plutôt du genre à partager des confidences quand on se voit qu’au téléphone, et étant plus éloignées géographiquement, c’est moins souvent réalisable.
  • Les discours : je ne voulais vraiment pas imposer à mes témoins de faire un discours alors qu’elles ne se seraient pas senties à l’aise avec cette mission. Un discours à un mariage implique tout de même de prendre la parole devant potentiellement une centaine de personnes. Si ton témoin est un peu timide, ou pas très à l’aise en public, cette mission peut vite devenir angoissante pour elle/lui. Et je n’avais pas envie de leur imposer une pression supplémentaire.
  • Les animations : c’est un peu comme pour les discours, tout le monde ne se sent pas forcément de faire le show devant un grand nombre de personnes mais, si tu connais bien tes témoins, tu devineras vite qui est plus à même de prendre en charge les animations de la soirée.
  • L’EVJF : là, je te le dis tout de suite, aucun problème pour les convaincre ! Ça a même été le premier mot dans la bouche de nos quatre témoins et ça nous a bien fait rire !

Nous sommes finalement très heureux d’avoir choisi nos quatre témoins… assez peu nombreux pour se coordonner et assez nombreux pour que chacun puisse remplir des missions qui lui convienne.

Le quart d’heure américain

Comme tu l’auras déjà remarqué dans ma précédente chronique sur le thème que nous avons choisi, nous sommes un peu plusieurs à l’intérieur de ma tête, ce qui fait que pour mon mariage, j’ai envie d’avoir plusieurs délires, et en même temps ! Je rêvais donc un peu aussi du cortège de copains « The Best man, the Maid of Honor, the Bridesmaids et Groomsmen ».

J’ai donc souhaité faire un mix de notre tradition française (nous aurons d’ailleurs des petites filles d’honneur… un concept qui existe aussi aux États-Unis avec les petites Flower girls qui balancent des fleurs trop choupinettes devant le passage de la mariée) et de cette tradition d’outre-atlantique.

Mes deux témoins, agents R et J ont donc le double rôle témoin/Maid of honor (oui bon d’accord, elles sont deux, j’ai triché normalement elle doit être seule, mais dans la série Friends, Ross lui aussi choisit d’avoir ses deux meilleurs amis pour Best men d’abord), et j’ai ensuite demandé à deux amies proches ainsi qu’à la petite sœur de Monsieur Loup d’être mes bridesmaids chéries !

Du côté de Monsieur Loup, ses témoins feront aussi parties du cortège, et il a lui aussi demandé à ses copains s’ils accepteraient de venir compléter nos rangs (dans un mail, car il est timide hihi). Une fois qu’ils ont accepté, il a déclaré qu’il les adoubait officiellement comme chevaliers de notre mariage (je t’avais dit qu’on aimait bien les délires).

Comment nous avons choisi nos témoins

Crédits photo : Capture d'écran de la série Friends

Le concept de cortège à l’américaine n’est parfois pas très connu en France, je reviens donc dans une prochaine chronique te raconter comment ça s’est passé pour moi et mes demoiselles d’honneur, notamment sur les tenues !

Et toi, combien de témoins as-tu choisi ? Comment as-tu pris ta décision à ce sujet ? As-tu choisi des membres de ta famille, des amis, les deux ? As-tu souhaité avoir des demoiselles d’honneur ? Partage ton expérience !

Enregistrer

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



10 commentaires sur “Le choix de mes témoins ou la décision du coeur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *