Le choix de mes témoins : une évidence, il me faut des paillettes et des baskets !

Bon maintenant, tu en sais un peu plus sur le mariage en lui-même tel que nous l’envisageons (et espérons qu’il sera…).

Aujourd’hui, je vais te parler de la première chose à laquelle j’ai pensé une fois que Monsieur Grand Timide m’a fait sa demande a cédé à mes supplications de mariage. Et, dans cette chronique, point de Monsieur Grand Timide justement. Juste moi et le premier choix le plus important que j’allais faire pour le mariage. Et, si tu as bien lu le titre de ma chronique du jour, tu sais que je vais te parler du choix de mes témoins, enfin “témouines” plutôt.

Une fois que je me suis remise de mes émotions, j’ai réfléchi très vite aux personnes susceptibles de tenir ce rôle important ! J’ai d’abord pensé à mes frères et sœurs, et bien-sûr je souhaite leur présence autour de moi ce jour-là, mais ayant 2 frères et 2 sœurs c’était trop compliqué de faire un choix. Et puis, pour cette occasion si spéciale, je souhaitais confier ce rôle important à mes amies !

Comme je te l’avais expliqué, nous vivons loin de nos amis à cause de notre “expatriation” en région parisienne, je voulais donc vraiment que ces 2 jours de mariage (le civil en avril et la fête en mai) et tous les préparatifs me permettent de passer du temps avec celles qui me manquent tant au quotidien… (minute émotion).

Du coup, tout naturellement 2 noms me sont venus en tête, 2 amies qui comptent énormément pour moi ces dernières années. Je t’en parle ?

il_fullxfull_429351018_h4vz

Miss Paillettes

Il y a d’abord Miss Paillettes.

Elle et moi on s’est connue via un forum de jeunes mamans lorsque nous attendions toutes les 2 nos premiers bébés il y a 5 ans déjà… De discussions virtuelles sur nos grossesses et sur nos bébés, on est passé à échanger sur nos passions communes (comment ça les sacs à main et les chaussures ne sont pas des passions ?) et puis, de fil en aiguille, on a abordé les sujets plus sensibles qui rythmaient notre quotidien. Le début d’une jolie amitié.

Et puis on a lâché nos claviers et on s’est rencontré en “vrai” et c’était canon ! Malgré la distance entre nous (moi en Seine-et-Marne, elle à Lyon), on essaie de se voir une ou 2 fois par an chez l’une ou l’autre. Cette nana c’est vraiment plus qu’une copine, je peux me confier à elle sur tout et n’importe quoi sans jamais avoir le sentiment qu’elle me juge ! Elle m’aide toujours sans m’influencer à prendre les meilleures décisions. On se parle quasiment tous les jours dans les bons et les mauvais moments.

On a vécu notre deuxième grossesse à nouveau ensemble et ça, crois-moi, ça renforce une amitié de parler nausées et vergetures mais aussi fringues de grossesse “fashion” et prénom de bébé.

Elle est là pour moi comme je le suis pour elle. Je ne me voyais pas vivre ce grand moment sans elle à mes côtés. Alors je me suis lancée, et elle a accepté et on a pleuré par écrans interposés…

Miss Baskets

Et puis il y a Miss Baskets ma copine du Nord.

Une rencontre improbable au détour d’une cuisine au mois de novembre il y a 4 ans. Toutes les 2 mamans d’un petit blond sans cheveu qui deviendront des blonds à bouclettes et un lien qui se crée… On discute d’abord par Facebook puis on se revoit d’abord pour faire des photos de GrandC (mon nain à moi) parce que Miss Baskets est photographe et que je suis tombée amoureuse de son travail (mais ce n’est pas l’objet de ma chronique, j’aurai bien l’occasion de te reparler de ses talents de photographe) puis aussi juste pour papoter.

Là aussi, une amitié qui grandit un peu plus chaque jour grâce à nos délires, les looks fashions de nos enfants et notre amour du Kinder… Et puis elle attend à nouveau un heureux évènement qui se transforme en double heureux évènement, une grossesse compliquée, beaucoup de doutes alors je suis présente, je l’aide et la réconforte dès qu’elle en a besoin. À mon tour, j’attends un autre bébé, et on m’annonce un deuxième garçon et, je l’avoue, je suis déçue et triste… Elle me soutient, me rassure et j’envisage les choses sereinement en partie grâce à elle. Nous voilà aujourd’hui à la tête d’une tribu de petits gars… et une amitié renforcée !

Miss Baskets c’est une amie très particulière, pas toujours très à l’aise dans les relations entre copines, qui a besoin de garder une certaine liberté, mais qui s’améliore et j’aime son petit côté “insaisissable”. Elle n’est pas le genre de nana passionnée par le mariage et les trucs de filles. Avec elle, je ne parle pas shopping ou maquillage mais plutôt sport et runnings fashion…

Mais ça ne m’a pas empêché de vouloir partager ce grand moment avec elle. Alors je lui ai proposé et je pense que ma demande l’a surprise et touchée et elle a accepté.

Un rôle à leur hauteur

Et depuis ce jour, elles sont là toutes les 2 à leur façon.

Miss Paillettes me conseille à chacun de mes doutes sur la décoration, les chaussures, la robe, etc. Elle me pousse à contacter mes prestataires, me rappelle à l’ordre quand je procrastine trop, m’a aidée à oublier la déception quand j’ai dû renoncer à la robe de mes rêves, est venue avec moi à mon tout premier essayage de robe, et me suit dans tous mes délires de future mariée…

Et Miss Baskets elle, me raisonne, me tempère et me rappelle que j’ai décidé de faire un “petit” mariage pas le mariage princier de Kate et William. Bref, elle me fait redescendre sur Terre quand mes envies deviennent trop extravagantes. Elle m’a accompagnée pour mon deuxième essayage de robe, m’a aidée à prendre les bonnes décisions et essaie de s’intéresser (pour mon plus grand plaisir) à tous mes trucs de filles.

Je les tiens au courant régulièrement de l’avancée de mes préparatifs de la même façon. Elles sont présentes quand j’en ai besoin et seront de magnifiques témoins !

Bon il y a quand même 2 tous petits points négatifs : Miss Paillettes et Miss Baskets ne se connaissent pas et ne se sont jamais rencontrées. Et, comme tu peux le constater, elles sont quand même bien différentes. Mais je sais au fond de moi (ou j’essaie de me rassurer) que le courant passera entre ces deux-là, il suffira de leur offrir une bière au pire des cas. Je compte bien d’ailleurs organiser une petite rencontre avant pour qu’elles apprennent à se connaître. Et puis le deuxième point négatif c’est que ces 2 nanas sont des “bombasses” grandes minces et super canons ! Moi, mon petit mètre 60 et mes kilos superflus on a un peu peur de souffrir de la comparaison mais, tant pis, je les mettrais en ballerines obligatoires ce jour-là !

Voilà, tu en sais un peu plus sur mes copines chéries que j’ai choisi d’avoir auprès de moi. Je voulais écrire cette chronique pour les remercier à nouveau et surtout pour leur dire de ne pas changer. Je vous aime fort les filles (Miss Paillettes je te vois pleurer tu sais… et toi Miss Baskets arrête de te marrer je sais que la gnagnantitude ce n’est pas ton truc…) !

D’ailleurs les filles maintenant que j’ai été sympa avec vous, je compte sur vous pour l’être tout autant pour l’organisation de mon EVJF… Mais ça c’est une autre histoire hein ? (Oui, oui je flippe un peu je l’avoue).

Et toi comment as-tu choisis tes témoins ? Leur as-tu demandé de façon particulière ? Elles ont été sympas pour ton EVJF ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



16 commentaires sur “Le choix de mes témoins : une évidence, il me faut des paillettes et des baskets !”

  • Un joli choix de témouines !!
    Moi aussi j’ai eu du mal à choisir dans la fratrie, j’ai 3 sœurs aînées qui ont chacune leur rôle dans ma vie …copine/2ème maman/marraine/confidente…
    Mais j’ai du faire un choix alors ne j’en ai gardée qu’en comme temoin, car je voulais aussi demandé à quelques amis ! Je me retrouve avec 4 temoins, 2 garçons et 2 filles, qui représentent chacun un moment de ma vie enfance pour ma sœur, lycée pour un copain, université pour une amie et amitié plus récente pour le dernier (car ami de mon futur mari à l’origine)
    Ils arrivent tous à m’entourer à leur façon et parfois je m’étonne de toute l’affection et l’aide qu’il me donne depuis le début de la préparation au mariage !
    Je te souhaite de beaux moments avec tes témouines avant et après le mariage 🙂

    • Bravo d’avoir réussi à choisir des personnes qui ont compté pour toi tout au long de ta vie … Moi j’ai privilégié des amitiés récentes finalement …

  • Elles ont l’air trop sympa tes temouines ! C’est une jolie chronique que tu leur adresse.
    De la même manière que toi, c’est la première chose que j’ai faite après la demande en mariage, demander à mes copines d’être témoins ou demoiselle d’honneur !!! J’ai adoré leur réactions. L’avantage pour moi c’est qu’elles se connaissent toutes 😉

  • De belles histoires d’amitié ton choix de témoins, je suis certaine qu’elles vont aussi très bien s’entendre 😀
    Ici 2 témointes, ma meilleure amie et collègue et mon flamant rose (son surnom) rencontrée sur le gros groupe culinaire où j’ai rencontré M. Samouraï futur mari <3 et également 15 demoiselles d'honneur car ayant beaucoup bougé elles ont toutes eu une importance passé et présente ! Témointes et demoiselles se prénomment les licornes et elles sont très présente aussi dans l'organisation du mariage (rockabilly participatif) <3
    Je te souhaite de super moments avant et après ton mariage !

  • Un super choix de témouines 🙂
    Moi aussi après la demande de Mr Chéri, je me suis penchée sur le choix de mes témouines (décembre 2013), mais là à 220 jours du mariage, je doute & ce de plus en plus … Je suis perdue & je ne sais pas comment faire pour l’annoncer à la témouine en question (très très distante avec moi depuis plus de 3 mois, moins de 2 messages par semaines :S )
    Si tu as des conseils je suis preneuse

    • Alors avec ma témouine miss baskets j’ai eu un phase de doute également… j’ai eu l’impression que mes préparatifs ne l’intéressaient pas t qu’elle se détachait de son rôle que j’imaginais qu’elle aurait. Et on a eu une discussion franche et sincère qui a dissipé tous mes doutes … Je pense sincèrement qu’il faut que tu lui dises ce que tu ressens. Miss baskets m’a avoué ne pas être à l’aise avec tous mes trucs de filles et on a rectifié tout ça ! Je sais pour quels sujets je peux la solliciter et ceux qu’il est préférable d’éviter 😉 Tiens moi au courant

  • De jolies histoires d’amitié! Ne t’inquiète pas, elles sont probablement différentes mais elles ont un point commun très très important: toi! Et puis on s’entend parfois mieux avec des gens qui ne nous ressemblent pas. Elles auront de toutes façons en tête ton bonheur donc ça se passera bien. Mes témoines sont deux de mes amies les plus proches. Ça a été comme une évidence. La premiere a toujours voulu être ma témoine et ce n’était pas possible pour moi d’envisager les choses autrement. D’ailleurs, pour la petite histoire, j’étais témoine à son mariage, ou j’ai rencontré un ami du Marie qui n’est autre que mon promis! Donc, une évidence. La seconde, c’était aussi une certitude pour moi, c’est la copine qui a passé des heures à écouter mes miseres, me raconter les siennes et nous préparer des pâtes au fois gras pour nous réconforter! Elle a par contre été très étonnée quand je lui ai demande, elle avait les larmes aux yeux, un joli moment. Je les ai présentée l’une à l’autre il y a des années et a priori elles n’avait pas grand chose en commun, et finalement on est devenue un vraie groupe d’amies… Je suis plus qu’heureuse qu’elles m’entourent le jour J et dans tous les préparatifs! Elles sont super, toujours enthousiastes!

    • Toi aussi ton choix de témoins est une très jolie histoire … J’espère que la rencontre avec mes témouines se passera aussi bien .

  • Mes futures témoins, je les avais “choisies” avant mon mariage : mes 3 meilleures amies. Quand après la demande en mariage, il a fallu faire un choix pour les répartir sur les postes mairie et église, je me suis rendue compte qu’il fallait des personnes qui répondraient rapidement à mes messages. Au final, il n’en restait que deux pour des rôles aussi importants. Sur le coup, c’était bizarre de ne pas demander à la 3ème. Mais depuis que j’ai fait le choix de deux seules témoins, les mêmes pour l’église et la mairie, je me rends compte que j’ai bien fait. J’ai beaucoup de mal à communiquer avec la 3ème, je crois que je me serai inquiétée d’avoir tous les papiers pour la mairie à temps pour notre rdv, qu’elle remplisse son rôle correctement. Bien sûr elle aura une place spéciale ce jour-là si elle le souhaite (je lui fais confiance pour les tâches à réaliser le jour-même) mais pour l’organisation d’un an et demi, ça n’aurait pas fonctionné.
    Ce qui est assez étonnant, c’est que Chéri a aussi pensé à trois personnes, finalement il n’en a pris que 2. La 3ème a aussi un peu le même problème que chez moi : les réponses n’arrivent pas toujours 😉
    Pour l’EVJF, on verra… je n’ai pas encore entendu parler de date ^^

  • Mon choix de témoins a été très facile. Je voulais 2 personnes qui seront (et qui ont toujours été là) pour partager nos joies et nos peines. A la fin, j’ai une amie qui est plus posé et une autre qui a une personnalité qui ressemble beaucoup à la mienne. Entre elles, je pense qu’elles sauront me tenir confortablement le jour J et qu’elles me soutiendront jusqu’à la fin. Elles ont une place très précieuse dans mon coeur et j’ai beaucoup de chance que toutes les 2 ont dit oui et sans retenue. Ma mère souhaitait que mon oncle et ma tante (qui sont mariés depuis plus de 35 ans) soient nos témoins, mais tant Monsieur TLC comme moi, voulons que ça soit 4 personnes qui ont partagé notre histoire et qui savent tout le chemin qu’on a traversé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *