Le choix de nos prestataires – Partie 1 : le traiteur

À toi la bride-to-be qui est sûrement en train de faire les annuaires de prestataires, scroller les avis Internet de tout genre ou qui te demande si les prestataires que tu as choisi sont les bons (oui, ça arrive qu’après avoir signé le contrat on doute, mais entre nous je pense que c’est normal)… je vais te parler de la recherche de nos prestataires, te présenter ceux que nous avons choisi (et psssiiiiit, en plus, je vais te montrer en avant-première quelques photos prises pendant le mariage.. Pour te faire patienter jusqu’au récit du jour J !)

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo (creative commons) : Geralt

Aujourd’hui, je te parle traiteur !

Choisir la salle avant le traiteur (ou l’inverse) ?

Dès le début des préparatifs du mariage, avant même d’avoir choisi notre salle (ici, ici, et ), nous avions décidé de faire appel à un traiteur. Je suis toujours admirative des mariés qui font le repas aux-mêmes, avec l’aide de la famille… D’ailleurs, mon papa étant cuisiner, ma maman et ma grand-mère étant douée en la matière, et aimant nous deux passer des heures à cuisiner des petits mets, nous aurions (presque) pu choisir cette option. Mais, personne n’habitant sur place, ça semblait difficile d’un point de vue logistique, et nous voulions que nos invités se laissent porter le plus possible.

Quant à préparer que tous les deux, avec plus de 100 personnes invités au vin d’honneur, des invités arrivant la veille, etc., nous ne nous en sentions pas capables. Et ça aurait contraint notre team à faire une partie du service, ou il aurait fallu trouver des serveurs… bref, faisons simple : prenons un traiteur ! (Et puis, c’est l’occasion de se se faire plaisir non ??!!)

Alors que nous pensions encore faire notre repas en salle des fêtes, nous nous sommes rendus au salon du mariage pour aller à la rencontre des traiteurs (nous avons également fait le tour des quelques photographes et DJ/animateurs, j’y reviendrai en temps et en heure). Nous cherchions avant tout un traiteur qui puisse cerner rapidement nos demandes, et avec qui nous nous sentions en confiance. Car pour nous, le plus important, c’était de pouvoir faire confiance les yeux fermés à chacun de nos prestataires.

Nous avons eu vrai coup de cœur pour les Paganis traiteur. Le chef cuisinier qui nous reçu a très vite compris nos demandes. Il nous a alors proposé de faire un essai de plat principal terre-mer qu’il n’avait jamais réalisé : une ballottine de volaille sauce écrevisse. Conseil n°1 : n’hésite pas à faire des demandes qui ne sont pas sur la carte.

Mais voilà, entre temps, nous avons changé notre lieu de mariage en choisissant le Château de Boucq. Nous avons dû accepter la contrainte qui va avec le lieu : il faut choisir entre 4 traiteurs, et Les Paganis n’en font pas partie. Petite déception pour nous… heureusement que nous n’avions pas signé de contrat. Ce qui m’amène au conseil n°2 : avant de signer avec un traiteur, ta salle tu connaîtras.

Parmi les traiteurs référencés, nous en avions déjà rencontré un lors d’un salon du mariage. À l’époque, nous pensions encore nous marier en salle des fêtes, et avions fait faire un devis en conséquence. Nous décidons de recontacter ce traiteur afin d’affiner le devis. Et là, on nous informe que le mariage se déroulant au château de Boucq, des frais supplémentaires s’imposent. De plus, par rapport au menu que nous avions établi lors du premier devis, des choses doivent être changées. Par exemple, nous voulions faire un trou normand ou « intermède glacé Normand » pour faire plus distingué (en référence à mes origines normandes). Or, le château ne disposant pas de congélateur suffisant, le traiteur nous demande soit de nous débrouiller pour avoir un congélateur sur place, soit d’enlever cet intermède, soit de payer des frais de glace en supplément, plutôt onéreux.

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Granité pomme et pipette de calvados

Nous sortons de ce rendez-vous un peu désarçonnés, et je commence à paniquer : est-ce que le fait d’avoir choisi un château va nous faire augmenter le budget du traiteur de façon exponentiel ? Avons-nous les moyens de nous offrir un traiteur dans un tel lieu ?

Corollaire au conseil n°2 : si tu hésites entre deux lieux de mariage totalement différents, demande à ton traiteur si des contraintes s’imposent en fonction de la salle.

Nous décidons de contacter les autres traiteurs référencés, afin d’avoir toutes les cartes en mains.

Lire toutes les lignes du devis

Au moment de contacter le second traiteur référencé par le château, nous ne savions pas à quoi nous attendre. Nous n’avions jamais entendu parlé de lui, et pour cause : ses ateliers sont situés au Luxembourg et à Metz.

Nous retrouvons le chef dans ses ateliers. Nous sommes conquis par les menus proposés et par le brunch. L’idée d’un menu terre-mer correspond totalement à ce qu’il aime faire… Nous goûtons des verrines lors de notre rencontre, qui nous donnent envie d’en manger encore et encore. Et sur le plan relationnel, tout se passe à merveille. Me voilà prête à lui faire confiance les yeux fermés.

Mais le prix nous arrête. Beaucoup plus cher que le précédent traiteur, ce qui est normal car les prestations ne sont pas les mêmes. De surcroît, la distance des ateliers par rapport au château nous ajoute des frais de route que nous ne pouvons pas assumer en plus du reste. Et nous avons déjà fait des concessions par rapport aux produits choisis. Conseil n°3 : les frais kilométriques tu vérifieras.

À ce stade, nous avions donc fait des devis avec deux traiteurs totalement différents. Il était temps de voir le troisième traiteur référencé par le château. S’agissant d’un traiteur réputé dans la région pour la qualité de ses produits, mais aussi pour ses prix, nous l’avions au départ exclu des possibilités. Mais il nous fallait un point de comparaison.

La rencontre avec la chargée d’affaire se passe très bien. Nous définissons un menu et nous discutons des pièces possibles pour le vin d’honneur.

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo : Jean-Marc Duges

Nos rencontres avec les traiteurs précédents nous ont permis d’affiner nos questions. En guise de conseil n°4, voici une liste de questions qui nous semblent pertinentes au vu de notre expérience :

  • Y a t-il des frais de glace supplémentaire (surtout si ton lieu, comme le nôtre, ne propose pas de congélateur) ?
  • La location de la vaisselle est-elle incluse ? Parce que certains traiteurs ne s’en chargent pas…
  • Le service est-il inclus dans le prix du menu, ou est-ce une ligne supplémentaire dans le devis ? là aussi, nous avons tout eu…
    Au départ, je pensais qu’il était plus intéressant d’avoir un service inclus. Mais l’avantage d’avoir un prix séparé, cela permet au traiteur de faire varier le nombre de serveurs/maîtres d’hôtel et cuisiniers au fur et à mesure de la soirée. Par exemple, nous avons eu des « renforts  » pour quelques heures seulement, afin de fluidifier le service.
  • Combien sont facturées les heures supplémentaires ?
  • Quelles sont les boissons incluses dans le prix du VDH ? et dans le prix du menu ? Certains traiteurs ne te l’indiquent pas, mais ils te facturent les softs en plus… alors que d’autres traiteurs incluent l’eau plate, l’eau gazeuse et le pain à discrétion (« à discrétion », c’est seulement une façon distinguée de dire « à volonté »).
  • Y a t-il des serveurs pour le brunch le lendemain ?
  • La mise en place pour les tables du lendemain est-elle prévue ?

Conseil n°5 : ne néglige pas les questions en ce qui concerne l’organisation du brunch.

Bref… revenons à nos moutons notre traiteur. Après un rendez-vous conforme à toutes nos attentes, il nous restait à attendre le devis, pour pouvoir comparer avec les autres traiteurs.

Et, là, en ouvrant le fichier .pdf joint au mail, mon estomac se retourne et mon cœur explose : ça correspond grosso modo au budget total que nous avions estimé pour le mariage au début des préparatifs. Je me rassure en voyant que, dans ce devis, la chargé d’affaire a déjà pris en compte toutes les heures supplémentaires potentielles. Et elle nous propose des serveurs et la mise en place pour le brunch du dimanche, idée qui nous séduit de plus en plus. Finalement, ce n’est pas plus cher que le traiteur que nous avons rencontré à Metz, voire un peu moins…

Conseil n°6 : ne t’arrête pas au prix affiché, mais lis bien toutes les lignes du devis. D’ailleurs, tu as vu la vidéo de Fabiola à ce sujet ?

Nous n’avons pas rencontré le quatrième traiteur référencé par le château pour deux raisons majeurs : (1) lorsque nous les avons rencontrés au salon du mariage notre première impression était mitigée et (2) nous avons eu quelques mauvais échos.

Nous devions trancher. Et le meilleur moyen pour ça été de faire des dégustations…

Faire une dégustation avant de choisir

Pour chaque traiteur que nous avons rencontré, le menu de dégustation était offert si nous choisissions de travailler avec eux…

Mon conseil n°7 serait sûrement de goûter avant de signer un engagement avec ton traiteur. Même si nous ne l’avons pas fait.
Dans l’idée, j’aurais préféré faire une dégustation par traiteur, afin de pouvoir comparer les produits, mais ça commence à faire beaucoup d’excès alimentaires pour des futurs mariés. Sans compter que, majoritairement, les traiteurs nous ont proposé de venir faire un repas de dégustation un midi en semaine, ce qui est (quasi-)impossible pour nous. (Mais si tu as cette possibilité, je t’encourage à le faire, car j’ai adoré la seule et unique dégustation que nous avons faite ! Nous avons presque plus profité de notre repas de dégustation que du repas du jour J).

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Cœur de saumon sauvage, blinis de Sarrasin, crème et perles de citron
(photo prise le jour du repas test…)

Nous avons donc choisi sur devis, et en suivant notre instinct. Si j’ai bien un dernier conseil à te donner c’est celui-ci : choisis un traiteur en lequel tu as une grande confiance. (Et ce conseil est valable pour tous tes prestataires).

Nous avons finalement choisi de travailler avec le dernier traiteur rencontré : Marcotullio. Ils ont fait tellement de mariage au château de Boucq qu’ils connaissent les lieux et les contraintes techniques qu’il impose. Et leur réputation les précède, toujours en bien.

Et le verdict ?

Nous ne regrettons pas ce choix. Lorsque nous avons choisi d’ajouter un goûter dans le parc du château (afin de faire patienter nos invités entre les deux cérémonies), le traiteur a su s’adapter à nos envies. Nous avions acheté des madeleines pour compléter les fruits et softs proposés par le traiteur, et celles-ci ont été présentées et servies sans frais supplémentaires. Le maître d’hôtel a été très charmant, très prévenant tout au long du mariage. Et en plus nous n’avons eu que des compliments, tant par le goût que par la présentation.

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo : Jean-Marc Duges

Choisir le traiteur de son mariage

Crédits photo : Jean-Marc Duges

Les mariés profitent des gambas à la plancha
(je ne pourrais pas dire que je n’ai touché à rien)

Je pense à te faire une chronique sur notre repas de mariage prochainement… J’ai tellement de choses à te raconter encore.

Et toi, comment as-tu choisi ton traiteur ? As-tu des conseils à donner pour choisir ce prestataire en toute sérénité ?



8 commentaires sur “Le choix de nos prestataires – Partie 1 : le traiteur”

  • Super ! C’est génial que vous ayez trouvé un traiteur dont vous êtes satisfait malgré les « inconvénients » du château.
    Je suis du même avis sur le fait d’avoir des prestataires en lesquels on a totalement confiance !

    • Oh oui!! C’était même au-delà de nos espérances.
      La confiance est vraiment importante, pour tous les prestataires qu’on choisit. Car c’est une journée tellement importante qu’on a besoin d’avoir l’esprit tranquille. Ils sont là pour nous soulager de certaines angoisses ! 😉

  • Oui, moi aussi, le ressentit est hyper important! Nous en avions rencontré qui me laissaient vraiment dubitative. Aujourd’hui je me rends compte que je n’aurais pas été si sereine le jour J si je les avais choisi! Tes conseils sont excellents, je n’ai pas rencontré la moitié des situations que tu as pu rencontrer, j’aurais été heureuse d’avoir tes questions si ça avait été le cas! Vivement la suite maintenant!

    • Tout traiteur laissant dubitative n’a pas lieu d’être le jour de ton mariage… voilà un sage conseil pour toute future mariée.
      Effectivement, nos recherches ont été un parcours du combattant. Mais nous sommes prêts à comparer tous devis dans les moindres petites lignes maintenant.
      Je préparer la suite de mes récits de recherche…. envoi prévu dans le mois 😉

  • Miam, voilà un article qui met l’eau à la bouche de bon matin 😛
    Tes conseils sont pertinents en tout cas, je suis sûre qu’ils seront utiles à bon nombre de futurs mariés !

    La confiance réciproque, c’est la base pour nous aussi avec l’ensemble de nos prestataires 🙂

    Hâte de lire la suite Mme Sirène !!

    • Rien qu’en écrivant la chronique, j’avais envie de revenir à mon VDH pour gouter chaque pièce. Car honnêtement, j’ai beau avoir mangé certaines pièces, j’étais tellement occupée que je ne me souviens à peine de tout ce que j’ai mangé.
      La suite de mes recherches de prestataires arrive….. et j’ai hâte de commencer à raconter mon jour J aussi.

  • Je conseille clairement de goûter avant… Nous avions pré-sélectionné deux traiteurs, dans la même gamme de prix. Une entreprise familiale et une entreprise un peu plus importante.
    Cette dernière proposait plus de choix dans a peu près tous les domaines, ce qui nous plaisait beaucoup. La chargée d’affaires avait l’ai aussi plus flexible. Nous avons quand même voulu faire des dégustations avec chacun, et le hasard a fait que nous avons commencé par celui qui nous plaisait le plus sur le papier… Et la ça a été une déception énorme. Le cocktail était plus que moyen, le plat sans plus et les desserts très bof. Bref la douche froide. Je me demandais si j’étais trop exigeante, et je me disais qu’on aurait dû viser la gamme du dessus. j’étais super stressée le week-end suivant pour notre 2ème dégustation… Et la c’était parfait…
    Au point qu’on a signé le devis le lendemain !

  • On est un peu passé par la même angoisse en réservant le domaine qui nous imposait de choisir un traiteur parmi une liste imposée de 5 traiteurs. Traiteur du même standing que le domaine, c’est-à-dire « prestige ». On s’est dit qu’on allait exploser le budget (un des traiteurs démarrait à 70€/pers et sans boissons). Par contre j’ai bien suivi ton « conseil #1 » en demandant des trucs qui sortaient de ses formules, mais tout a été un échec. Notre traiteur était très traditionnel et refusait de tenter de nouveaux trucs. Mais au moins tout ce qu’il proposait dans sa carte, il le maîtrisait à la perfection donc nous étions hyper sereins sur sa performance le jour-J.
    Il semblerait que vous ayez réussi à déjouer tous les pièges pour trouver le bon traiteur (kilomètres, glace, frais cachés…). Ta chronique sera utile à plein de brides. Moi j’aurais pas signé sans dégustation par contre. C’est tellement un investissement énorme et la bouffe c’est tout ce que retiennent les invités au final.

Leave a Reply to Madame [ɑ̃]ncre Cancel reply