Entre clichés et idées dépassées, quel nom choisir après le mariage ?

C’est en lisant la très chouette chronique de Mademoiselle Ophrys que j’ai eu envie, à mon tour, d’aborder ce thème souvent sujet à débat.

Les choix possibles

Je n’avais pas vraiment de préférence entre les différents choix possibles, mais à la seconde même où j’ai été fiancée, j’ai été questionnée sur ma future décision et j’ai eu cette sensation :

  • Tapez 1 si vous voulez prendre le nom de votre mari et soutenir une société patriarcale.
  • Tapez 2 si vous voulez que chacun garde son nom et être étiquetée “féministe radicale”.
  • Tapez 3 si vous voulez imposer votre nom à votre mari et le faire renoncer à toute virilité.
  • Tapez 4 si vous voulez accoler vos deux noms et briser la vie de votre enfant qui devra écrire DEUX noms quand il apprendra tout juste à lire.

Crédits photo (creative commons) : Flash.Pro

En gros, il n’y avait aucune bonne décision concernant mon nom après le mariage et les réactions autour de moi étaient très souvent rétrogrades vis-à-vis des femmes.

C’est justement à cause de ces réactions que NOUS avons pris une décision. Ensemble.

Ce que beaucoup de personnes ignorent

Mais avant de te dévoiler cette fameuse décision, il faut que tu saches que j’ai été énormément confrontée à des personnes (de tout âge, de tout horizon) qui ignoraient les possibilités après un mariage.

En France, la loi concernant le nom de famille et le nom d’usage est simplissime et totalement égalitaire. Le nom de famille que nos parents nous ont transmis est notre nom pour la vie. Le choix de changer de nom d’usage (pour vos deux noms par exemple) est libre et aucune option n’est automatique avec le mariage.

Et ceci particulièrement, beaucoup l’ignorent. Beaucoup de mes amis ou collègues ont été étonnés voire franchement surpris que mon Chéri avait (entre autres) le choix de prendre mon nom ou d’accoler nos deux noms.

J’ai même été fâchée d’entendre que “si j’aimais Chéri, je devais prendre son nom” ou que “si je voulais perpétuer sa lignée, ce serait mieux que je prenne son nom”. Si tu l’ignores, j’ai un côté “adolescente en perpétuelle contradiction” quand on me dit quoi faire. On voudrait me faire prendre son nom ? Très bien… mais non merci !

Dans la vraie vie…

En réalité, Chéri a toujours été très ouvert d’esprit à ce sujet : qu’importe ma décision, il la respecterait. Mais en discutant de plus en plus de ce sujet avec lui, j’ai réalisé que ça lui tenait à cœur qu’on soit UNE famille. Qu’importe le nom choisi, il souhaitait que nous ayons le même et que nos futurs enfants aient le même.

Du coup, exit la solution “chacun garde son nom”.

Crédits photo (creative commons) : MaxPiwel - Emotions

Nous n’avons pas tergiversé dix ans pour nous mettre d’accord sur la décision finale. Je pense même que c’était une évidence depuis le début : nous prendrons tous les deux le même nom d’usage : SonNom – MonNom.

Pourquoi cet ordre ?  Ça a été tiré à pile ou face ! Véridique ! (Quand je te dis qu’on ne se prend jamais la tête…) On a également la chance d’avoir tous les deux un nom minuscule – le mien possède six lettres et le sien quatre lettres – et très facilement épelable/prononçable/compréhensible !

De cette manière :

  • Il me montre qu’il est ouvert sur la question (et il ne “renonce pas à sa virilité” – comme j’ai pu souvent l’entendre).
  • Nous pourrons tous les deux transmettre notre nom à nos enfants (qui survivront en classe de CP).
  • Nous sommes à “égalité” : on va tous les deux se battre avec l’administration française pour le changement de nom (mutuelle, sécurité sociale, banque, etc.).
  • En cas de séparation (bon, on ne se marie pas pour se séparer, hein), il n’y aura pas de grand changement dans nos sphères professionnelles ou personnelles.

Et toi ? As-tu aussi ressenti pas mal de pression sur la question ? Quelle solution as-tu choisie ? Pourquoi ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



33 commentaires sur “Entre clichés et idées dépassées, quel nom choisir après le mariage ?”

  • J’adore la solution que vous avez choisi! Belle preuve d’ouverture d’esprit de ton homme. J’avoue que cette possibilité ne m’a pas effleuré l’esprit, je ne savais pas que Mr pouvait prendre notre nom aussi. Mais de toute façon nous n’aurions pas retenu cette solution : mon nom étant déjà long et celui de chéri plus court mais un peu compliqué!

  • Je me reconnais parfaitement dans ton témoignage. Nous avons réfléchi à toutes les possibilités et mine de rien nous sommes tous les deux attachés à nos noms de familles. Ils font partie de notre identité et il s’avère que ni l’un ni l’autre n’avons envie d’y renoncer. Nous voyons le mariage comme la célébration de l’amour de deux personnes à part entière, avec leur identité propre, des envies et surtout l’envie d’avancer ensemble main dans la main. Ils étaient impensables pour nous qu’une personne “avale” le nom de famille de l’autre. J’aurais eu l’impression de disparaître en prenant son nom, de devenir sa possession et lui ressentait la même chose à l’idée de prendre mon nom. Nous allons chacun garder notre nom et pour les enfants nous serons fier de leur transmettre une partie de notre identité en leur donnant les deux noms. deux noms représentant l’amour de deux personnes. L’ordre n’a pas été déterminé par pile ou face mais par ordre alphabétique ^^

    • Ton témoignage est vraiment touchant et me parle complètement. Et c’est d’autant plus agréable d’avoir tous les avis sur ce sujet souvent amené à débat.
      Je trouve que c’est une très jolie raison qui vous a mené à faire ce choix et j’espère que les personnes autour de vous l’ont respecté <3

  • C’est chouette d’avoir cette possibilité là, et je trouve que c’est un beau geste, une belle symbolique pour cette nouvelle famille que vous avez créé tous les deux ensemble ! Dans mon cas c’est juste impossible: j’ai déjà 2 noms rien qu’à moi, et puis longs, tant qu’à faire (9lettres-12lettres), indissociables. Alors en rajouter un 3eme… C’était juste pas possible ! Et comme ça nous tenait à cœur de porter le même nom, j’ai pris le sien (plus court!) tout simplement

    • Ici aussi j’ai un nom composé indissociable. Donc la question de donner nos deux noms (donc en réalité 3 noms) à nos enfants ne s’est même pas posée. On a donné le sien qui est simple. Et quand on s’est mariés j’ai fait le choix de prendre le sien. Comme ça on a tous le même nom et au moins, au bureau, je vais passer moins de temps à dicter mon adresse mail !
      Donc le choix a été fait plus pour des raisons pratiques que traditionnelles.
      Et je n’ai pas l’impression de perdre mon nom car il est et resteras toujours mon nom de naissance, visible sur mes papiers d’identité. Le nom de mon mari reste un nom d’usage.

    • J’avoue que je n’ose pas imaginer la future génération qui se mariera car les noms composés deviennent super fréquent ^^
      Je me demande toujours comment Marie Durand-Martin fera lorsqu’elle épousera Bernard Lefevre-Lepetit…
      Mais quoiqu’il arrive, je pense que tous les choix pour le nom de famille est un bon choix avec chacun leur raison qu’elle soit pratique, symbolique ou traditionnelle. J’ai vraiment envisager tous les choix 🙂

      • Pour les enfants ayant les 2 noms de leurs parents, ils doivent choisir l’un des deux pour leurs propres enfants s’ils veulent combiner avec le nom de leur conjoint. Mais dans mon cas, le nom composé n’est pas issu de mes 2 parents mais il s’agit uniquement du nom de mon père, qui était celui de son père etc. Ce nom et donc insécable légalement , je ne peux pas choisir entre les 2 pour donner un seul à mes enfants.

  • Merci pour cet article ! Vous mettez en lumière qui me gêne vraiment sur ce sujet (outre les clichés…) : le fait que les gens soient peu ou pas informés et que la loi soit totalement méconnue…
    J’adore votre solution, surtout la manière dont vous l’avez construite, qui est belle, coopérative et respectueuses des deux époux 🙂 Je trouve que c’est un bel aperçu de ce qu’est le mariage (la relation, pas la cérémonie) à mes yeux : un travail d’équipe !
    Pour ma part, je ne prends pas son nom (lui non plus) j’ai vraiment envie de garder le mien (pour raisons pro mais surtout par envie perso, et je ne déteste pas son nom, ça n’a aucun rapport) et nous n’avons pas envie de porter les deux. Ça ne pose aucun problème à mon chéri, il n’a pas besoin de ça pour savoir que je l’aime :p On a eu des remarques désagréables, mais on s’en fiche (même si au début j’avais du mal à rester calme) c’est notre vie.
    Nous savons qu’il faudra prendre une décision si nous avons des enfants (on l’a évoqué, leur donner les deux noms serait sympa) mais pour l’instant la question n’est pas du tout d’actualité.

    • A partir du moment où la décision a été prise à deux que ce soit pour prendre le nom de l’autre, faire un mixte ou garder son nom et que personne ne se sent frustrée, c’est forcément votre décision la meilleure.
      Mais c’est vrai que j’ai été étonnement surprise du nombre de personnes autour de nous (des jeunes et des moins jeunes) qui ne savaient pas que je n’étais pas obligée de prendre son nom.

      D’ailleurs, ceux qui ignorent notre choix ont d’office considéré que je m’appelais maintenant Madame SonNom… L’habitude ^^

  • Très intéressant cette chronique! Et oui la question du nom “d’épouse” véhicule bien des préjugés. Je trouve ça beau de tous prendre le même nom (c’est du coup le nom de la famille et pas simplement le nom de l’un et de l’autre). Rien que pour avoir un compte bancaire à mon nom, et pour avoir nos deux noms sur le compte commun, ça a été la croix et la bannière! Je cite la banquière: ” mais madame, vous êtes mariée donc vous ne portez plus ce nom!” Pour moi il a toujours paru évident que le nom de la famille, c’était le nom du mari. Encore maintenant, je trouve pas ce choix “patriarcal”: c’est une convention sociale, un truc qui simplifie la transmission, la généalogie… Et quand on a eu nos enfants, pour nous c’était l’évidence: ils auraient le nom de leur papa! Après tout les mamans transmettent tellement… même bien impliqué dans l’arrivée de son enfant, on ne peut pas nier que le père vit la naissance de l’extérieur.
    Quand on s’est mariés, la question du nom s’est posée. Pour nos parents, évidemment je suis devenue “Mme Xxx” . Pour moi par contre, je me suis rendu compte que remplacer le nom de mon mari par le nom de mon beau-père, c’était bizarrement pas logique, et je ne le souhaitais surtout pas! Je suis fière de mon nom, de ma famille, et la relation avec un beau père un peu… envahissant étant un peu compliquée, la question du nom est assez épineuse en fait. Peut être que dans une situation familiale différente, j’aurais changé de nom. Et contrairement à ce que j’aurais cru avant mon mariage, porter un nom différent des enfants ne pose absolument pas problème.

    • Ton commentaire m’a fait sourire – surtout quand tu parles de la banque… ah la joie des administrations française 😉
      Quoiqu’il arrive, en France ou ailleurs, qu’importe la décision, il y a toujouuuuuurs des personnes pour trouver à redire sur ce choix : j’aurais été bloquée dans tous les cas.
      Aujourd’hui encore, sur le choix que NOUS avons fait, certaines personnes ne comprennent pas que je ne me sois pas pliée au tradition et pensent que j’enlève “quelque chose” à Cheri en ne portant pas QUE son nom.. !

      Par contre, je suis curieuse par rapport à ton nom différent celui de tes enfants. C’était ma crainte n°1 de garder mon nom et que les enfants ait QUE le nom du papa. Tu as l’air de dire (et c’est une bonne nouvelle) que tu n’as jamais rencontré de soucis vis à vis de ça ? Les crèches/écoles ne sont pas trop pénibles ?

      • eh oui, comme tu le dis au début de ta chronique, quel que soit ton choix, tu auras forcément des critiques de toutes façon! Les administrations… et encore je t’ai pas parlé de la sécu ou de la mairie…
        Pour ce qui est du nom des enfants, ça n’a jamais posé problème d’un point de vue pratique. Parfois on reçoit les factures au nom de M. et Mme [nom du papa] , parfois M. [papa] et Mme [Maman], mais ça n’a jamais posé de confusion. il faut dire que le nombre de couples en concubinage est quasiment devenu la norme, je pense que les structures types écoles et crèches sont habituées.
        D’un point de vue symbolique, je tenais autant que mon mari à ce que nos enfants portent son nom. Et la question d’accoler les deux n’a pas été possible à nos yeux: patronyme originaire d’Europe centrale et super long, on allait pas en rajouter une couche avec mon noms à moi.

  • Ah je suis contente de voir que ma chronique t’a inspirée ! C’est toujours chouette d’avoir différents points de vue !
    Bon, je ne vais pas refaire tout mon argumentaire (si vous êtes curieuses, allez voir ma chronique à ce sujet 😉 ), mais en gros nous gardons chacun nos noms, personne n’en change, nous n’avons pas besoin de ça pour être reconnus comme une “famille” puisque justement, nous sommes mariés (alliance, carnet de mariage, tout ça… les preuves ne manquent pas !)

    • Ce sujet est un super sujet car chacun a son histoire et une raison de prendre tel ou tel choix.
      J’avais (vraiment vraiment) adoré ta chronique et je m’étais régalé à comprendre ce qui vous avez amené à ce choix. C’était super intéressant et surtout, c’est chouette de voir les différences qui peuvent exister entre la France, la Belgique ou le Quebec !
      Merci encore pour ta chronique :-*

  • Vous avez la chance de pouvoir choisir plusieurs options! Au Québec, contrairement au reste du Canada, chaque époux garde son nom après le mariage (sauf ceux mariés avant 1981 si je ne m’abuse, où la femme pouvait prendre le nom de son mari), alors que dans le reste du pays une femme peut adopter le nom de son époux.

    Si on m’avait laissé le choix, j’aurais probablement opté pour changer mon nom (mon futur époux est Français), mais comme je ne peux pas légalement, je serai Madame Moi au niveau légal mais Madame Lui dans ma vie quotidienne (je ne me gêne déjà pas pour réserver le resto aux noms de M et Mme Lui :p )

    Ah oui: et j’ai déjà 2 enfants d’une précédente union, qui ne portent que le nom de leur père (comme bien des enfants ici), alors que les noms composés sont très courant chez nous. Et mon 3e porte le nom français de son papa. Ça ne me dérange pas du tout mais comme j’ai toujours connu ça…

    • J’adore ce site. J’adore ce site qui me permet d’avoir des retours de mariées/futures mariées du monde entier !

      C’est génial de découvrir la grosse différence entre la France et le Quebec 😀
      Du coup, pour ta vie quotidienne en tant que Madame SonNom, tu peux l’utiliser dans le cadre professionnel par exemple? Et si demain tu déménages hors du Quebec, tu pourrais demander à prendre son nom légalement par exemple ?

      • ah ça je ne sais pas si je déménage hors Québec, mais je crois que je pourrais prendre son nom, une amie l’a fait en déménageant dans la province voisine mais je ne sais pas si légalement le changement est fait, faut que je lui demande! 🙂

        Ici, même dans le cadre pro, je dois garder mon nom 🙁 C’est vraiment juste entre nous ou pour un réservation informelle que je peux être madame SonNom!

        Les différences sont assez significatives entre la France et le Québec dans toutes les sphères de la préparation du mariage; du coup, en lisant ici j’ai appris plein de trucs (et j’en ai remis plein en question sur l’étiquette de ma propre préparation…comme si je n’avais pas assez de sources de stress comme ça! :p )

        Bref, je n’ai pas pu devenir chroniqueuse Dentelle car j’ai découvert le site trop tard par rapport à ma date de mariage, (snif!), mais si tu veux voir comment ça se passe au Québec j’ai créé un petit blogue ici (note aux admins: enlevez le lien si je n’avais pas le droit de le mettre!) https://www.mariages.net/web/josee-et-louis

        J’adore ce site aussi, je peux voir que je ne suis pas la seule avec des hauts-des-bas-des-imprévus 🙂

  • J’ai beaucoup aimé ton article Madame Teochew ! Tu as très bien décrit les quatre choses que l’on te sort quelque soit ton choix haha ! Nous avons pris exactement la même décision que vous en plus 🙂 (avec son nom d’abord, pas tiré au sort mais au niveau de la sonorité, l’autre cas impliquait deux consonnes à la suite et on trouvait ça moins harmonieux dans notre cas^^)…m’enfin en pratique on a absolument rien fait jusqu’à maintenant 😀 je crois qu’on va attendre que nos passeports soient périmés, ce sera plus motivant 😉

  • Oh ! J’adore j’adore !! C’est vrai que pour beaucoup, à première vue, la quetion ne se poserait pas mais une fois qu’on a le nez dedans les possibilités laissent à réfléchir. Pour ma part, j’ai fait dans le “classique” mais c’est suite à mon histoire familiale surtout (même si dans celle de mon mari c’est pas forcément mieux).
    Ton article me fait aussi beaucoup beaucoup rire… quand je pense aux démarches qui vous attendent !!! 😁 J’ai fait mon changement de nom directement après le mariage et je suis toujours dedans ! Entre ceux qui ne comprennent pas, ceux qui ne veulent pas et ceux qui acceptent moyennant 3 tonnes de paperasses, pfiou !! Alors, bon courage à vous deux ! 😊

  • Avec mon homme, on est pas marié, mais une chose est sûre, je ne renoncerais jamais à mon nom de famille.
    Ces parents sont de l’ancienne génération pour eux, c’était impossible d’avoir un autre choix.
    Ils veulent perpétuer leur nom de famille pour nos futurs enfants (Si on en a un jour), sous prétexte que j’ai quatre frères blabla.. J’ai pas besoin que mes enfants, on également le mien.

    Mon homme est plus ouvert et pour lui nos enfants auront nos deux noms de famille et si nous nous marions, chacun garde le sien.
    J’ai mon identité propre, il a la sienne. Bon à vrai dire, même si je l’aime, je ne veux pas avoir le nom de sa famille. J’ai toujours eu ce côté hyper rebelle.

    Je trouve ça génial que les hommes puissent prendre le nom de famille de leur femme et inversement, mais malheureusement ça se fait souvent que dans un sens…

    Bref, tout ça pour dire que tu as eu 100% raison 😀

  • Ici la question du nom a rapidement était tranchée. Je garde mon nom dans la vie professionnelle. Je prends le sien dans la vie courante. Nous souhaitons un même nom pr notre famille et le sien est plus simple. Ce choix est bien compris dans notre entourage. Ce qui me dérange par contre depuis notre mariage c’est de recevoir des courriers adressés à “Mr et mme Sonprénom Sonnom” et même “Mme Sonprénom Sonnom”… euh… j’existe encore ! 😉

  • Et la clerc de notaire un peu âgée qui refuse d’inscrire sur les papiers “Mme Son-nom-à-elle” parce “qu’en France, une femme prend le nom de son mari”? Heureusement, elle a fini par se rendre à la raison (à la loi)

    Moi, j’utilise Mon-Nom pour le travail et Son-Nom pour la vie courante.

    Ce qui me pose le plus de problèmes, c’est la difficulté pour avoir des justificatifs de domicile, vu que certains contrats ne peuvent être établis qu’à un seul nom, même pas Monsieur-et-Madame, donc pas de factures à mon nom! Quand un seul justificatif suffit, c’est bon, EDF met les 2 noms, mais quand il en faut 2 c’est galère.
    Pour les enfants qui n’ont pas le même nom que les parents, à l’école pas de problème, il y a suffisamment d’enfants issus de couples non mariés pour qu’ils aient l’habitude, depuis des décennies.

    Pour nos enfants, la possibilité de joindre les 2 noms n’existait pas à l’époque (je crois), mais étant donné que nous avons tout les 2 un nom rare et d’orthographe compliquée, ce n’aurait pas été un service à leur rendre. Le nom du papa étant le plus rare des 2, ça leur convient bien de porter celui-là.

  • J’ai découvert grâce à toi une possibilité que je ne connaissais pas, je n’en avais jamais entendu parler, ça ne m’était jamais venu à l’esprit et pourtant ça me paraît tellement logique en même temps !!
    Pour ma part, j’hésite : que Son-Nom ou Son-Nom Mon-Nom… Je ne suis toujours pas décidé ! Mais vu que le mariage n’est pas encore là et avec la lenteur des démarches administratives, c’est pas pour tout de suite : y a encore le temps de réfléchir 😉

  • Merci pour ton article car c’est un question qu’on me pose beaucoup en ce moment vu que je me marie prochainement. Je suis encore perdue dans mon choix. Je pense que je collerai son nom au mien mais je ne suis pas encore tres sure 🙂

  • Perso, je n’ai pas eu mon mot à dire, c’était SonNom ou pas de mariage ! j’exagères mais j’avoue qu’il y tenait beaucoup et moi je n’ai pas de problème avec ça, alors c’était décidé assez vite. Bon cela dit, je n’ai toujours pas changé mes papiers, et quand on me demande mon nom, je donne encore le mien ahahah

  • Éternel débat (et encore une chose sur laquelle tout le monde te donne son avis sans que tu l’aies demandé 😉). J’ai aussi fait le choix : MonNom dans la vie professionnelle- SonNom dans la vie courante. Et nos enfants portent le sien.
    On aurait aussi bien pû accoler nos deux noms, mais je trouvais que c’était juste reporter le choix à la génération suivante ! Je m’explique : si un de mes enfants avait porté nos deux noms, et s’était marié avec quelqu’un ayant lui-même deux noms, impossible de choisir d’accoler les quatre noms. Pour lui-même et pour ses enfants, il aurait dû faire un choix entre le nom de son papa ou de sa maman… Et je trouve que c’est assez difficile à porter ! Alors on a choisi nous-mêmes !

  • Je suis Belge comme Mlle Ophrys donc la question ne s’est jamais posée : chacun garde son nom puisque le nom de naissance est le seul utilisable légalement ici 😉 Je suis habituée à ce système alors il ne me dérange pas évidemment.
    J’avoue avoir beaucoup de mal à comprendre un argument que je vois souvent en France, celui de dire qu’être une famille implique d’avoir le même nom. Heu… pourquoi ? On se sent moins la mère de ses enfants quand ils ont un nom différent ? Je ne crois pas… Pour moi, c’est plus une convention sociale. Et ici en Belgique, une mère qui aurait le même nom que ses enfants, c’est CA qui est considéré comme inhabituel 😉

    • Ce n’est pas tant de ne pas se sentir mère, mais la société qui doute de ta maternité à tous les coins de rue ! On va facilement demander un justificatif à une maman qui ne porterais pas le nom de son enfant. Une amie à du justifier être la mère de sa fille en l’emmenant à l’hôpital, et ça a été une grosse galère parce qu’elle n’avait pas son livret de famille sur elle. Oui c’est con. Très.

  • Super article comme toujours avec toi 😉
    De notre côté nous avons fait le même choix que vous, l’idée vient de Poupou d’ailleurs. Ça ne me dérangeait pas de prendre seulement son nom même si j’avais un petit pincement au coeur mais ayant un nom composé ça me paraissait compliqué d’en avoir deux. Que nenni au final on portera tous les deux son nom- mon nom composé et tant pis pour nos enfants mouahaha!

  • Il me tenait à coeur aussi d’avoir un seul nom, et je ne souhaitais pas que ce soit nos deux noms accolés : déjà parce que nos noms sont un peu long même si très simple, et surtout parce que le jour où notre fille se mariera elle devra de toute façon le raccourcir et en choisir un des deux (si elle souhaite le garder bien sur…). Du coup autant prendre la décision directement nous même. Du coup, on a tiré au sort ! Aucun des deux ne voulait lâcher son nom, et mon mari était tout à fait d’accord pour dire que la situation était totalement symétrique et qu’il n’avais pas le droit de remporter cette victoire sur une histoire de sexe. Malheureusement j’ai perdu… Et ça me rend un peu triste car tous le monde pense que j’ai “tapé 1”. Et comme je suis plutôt féministe sur les bord, les gens n’ont aucun scrupules à me le balancer en pleine tronche… Du coup quand le sujet vient sur le tapis, je radote à chaque fois que “Oui mais on a tiré au sort, il aurait très bien pu prendre mon nom aussi !”.
    Mais bon, on s’en fou, hein, l’important c’est d’être une famille.

  • [Je débarque mais le sujet m’intéresse]
    Effectivement, c’est fou, dès qu’on annonce qu’on va se marier ça a l’air d’être LA question “Et alors, comment tu vas t’appeler ?”. Alors on y réfléchit déjà mais c’est un peu compliqué : mon futur mari (wiii je peux enfin écrire ça) est encore plus féministe que moi là-dessus et ne cesse de dire qu’il voudrait bien prendre mon nom, moi j’ai toujours un peu rêvé de changer de nom (j’ai un des 5 noms les plus portés en France je crois), en même temps on ne veut pas prendre les deux parce qu’on trouve ça dur pour les enfants de devoir choisir entre le nom de leur père et le nom de leur mère quand ils auront des enfants. J’ai un peu peur de la violence symbolique que ça représente, “choisir entre Papa et Maman”, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Et en même temps, nous sommes un couple binational donc accoler nos deux noms aurait du sens. Alors après je me dis machiavéliquement que si le nom de famille est allemand je pourrai plus facilement imposer des prénoms français pour les enfants niark niark (c’est pas vrai hein).
    Bref, c’est vraiment pas évident comme question dès qu’on se la pose sérieusement, merci pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *