De la conception de la robe pour le mariage à la mairie

Cette fois-ci c’est au tour de ma robe pour la mairie d’être sur le devant de la scène. Je sais que l’absence des robes avait soulevé quelques interrogations lors de ma présentation donc voici un moyen de me racheter en t’en donnant un aperçu ! Car celle-là je l’ai enfin entre les mains !

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo (creative commons) : themichelleeng

Comme je te l’expliquais dans ma chronique sur notre choix de mariage participatif, c’est ma mère qui confectionne mes deux robes. Si au tout, tout début je ne souhaitais qu’une robe courte (idée que j’ai laissée au placard pour ne pas peiner ma grand-mère), j’ai vite fini par vouloir deux robes. Seulement, je ne souhaitais pas non plus accabler ma mère de travail ! J’avais donc dans l’idée de m’acheter une petite robe blanche en prêt-à-porter, mais au vu de la collection printemps-été 2018 rien ne me plaisait. Ma mère m’a donc proposé de me coudre aussi cette robe.

La création de ma robe de mariée

Celle pour l’église étant longue et très travaillée, je souhaitais quelque chose de plus simple. Et surtout je souhaitais pouvoir la reporter, et pourquoi pas la teindre pour après ! Ma mère m’a alors demandé des inspirations. Et pas besoin de chercher bien loin : j’étais tombée amoureuse de la robe rouge que porte Emilia Clarke dans “Avant toi”. C’est donc à partir de ce modèle que ma mère a dessiné les croquis de la robe. Une fois celui-ci approuvé elle a demandé à Mister Fox de prendre mes mensurations (tour de poitrine, tour de taille, distance entre mes deux épaules, distances entre mes pieds et mes épaules, entre mes pieds et mes genoux, etc.).

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Un des premiers croquis de la robe

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Le croquis définitif

Ensuite elle s’est mise à chercher le tissu avant qu’on ne s’accorde sur la pane de soie (en fait je mens : comme je n’y connais rien je lui ai fait confiance). Puis elle a ensuite réalisé une toile du haut avec du tissu ordinaire et me l’a envoyé par La Poste – oui par ce que ma maman habite en Nouvelle-Zélande – pour que je me prenne en photo dedans. Si besoin il fallait faire retoucher. Mais ça tombait bien donc je lui ai renvoyé sans qu’il n’y ait de retouches.

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

La toile que ma mère m’a envoyée

À partir de la réception du colis ma mère s’est mise à confectionner ma robe et m’a envoyé les photos de ses avancements très régulièrement jusqu’à ce qu’elle soit finie quelques semaines seulement après ! Nous sommes en fin juillet.

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

La robe terminée dans l’atelier de ma mère

Mais maintenant il me fallait attendre que ma mère vienne en décembre ou qu’une de ses connaissances rentre en France pour que je puisse l’avoir : l’envoi par voie postale étant inenvisageable pour ma mère. Personne ne semble vouloir rentrer en France, mais voilà que ma mère trouve une idée qui me ravie. Un de ses amis repart en Angleterre. De là il pourrait envoyer la robe à un membre de la famille de Mister Fox. Celui-ci devant s’y rendre en octobre pour les alliances ( je te raconte ça bientôt) ce serait vraiment parfait pour moi !

Les essais de ma robe sur mesure

Mais voilà ma mère étant une grosse cachottière je reçois un jour au boulot une grosse boîte qui contient… ma robe de mariée ! Bien sur je n’attends pas une seule seconde pour l’enfiler même si personne n’est là pour me prendre en photo.

  • Première constatation : je rentre parfaitement dedans !
  • Deuxième constatation : j’adore le tissu.
  • Troisième constatation : je n’aurais pas perdu un peu de seins ?!

Ma mère qui est en vidéo-conférence avec moi me rassure : on arrangera ça quand elle sera en France. Tant que je ne prends pas plus de poids qu’au moment de la prise des mesures pas de problèmes pour elle. Enfin… Il ne faudrait pas non plus que je perde trop de poids non plus !

Quelques jours plus tard, Mlle Purple me rend visite et je renfile la robe pour avoir son avis et qu’elle me prenne en photo. Je suis tellement contente, je danse et fait des têtes bizarres. Sur les photos, la robe n’est pas encore ajustée, ni repassée elle n’a donc pas encore le rendu final. Et même si ce n’est pas le cas j’adore ma robe : elle est belle mais simple, pratique et agréable à porter ! Elle sera parfaite pour la soirée dansante !

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe de mariée courte, confectionnée par ma maman

Crédits photo : Photo personnelle

Je porte enfin ma robe ! Mais elle n’est ni reprise, ni repassée !

Et maintenant il va te falloir patienter encore un peu pour avoir des détails sur ma robe longue. Car celle-ci est encore en confection et je ne l’aurais entre les mains qu’en décembre !

Et toi, as-tu deux robes ? Ta robe sera-t-elle longue ou courte ? Raconte-moi tout !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “De la conception de la robe pour le mariage à la mairie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *