Confessions d’une acheteuse compulsive

Cette chronique, c’est celle que j’ai écrite pour ma candidature chez Mademoiselle Dentelle. Je suis une acheteuse compulsive, et le mariage n’a rien arrangé. Je te remets donc cette chronique rédigée en août, suivie d’une section “Et maintenant ?” pour voir ce qui a changé (ou pas…).

« Bonjour, je m’appelle Mademoiselle Aran et ça fait trois semaines, deux jours et cinq heures que je n’ai rien acheté pour le mariage… » « Bonjouuuuuuuur Mademoiselle Araaaaaan ! » Voilà, le décor est posé, j’avoue tout : je suis une acheteuse compulsive, mais je me soigne (enfin, j’essaie)…

Aujourd’hui, j’aimerais aborder ce sujet sensible, parce qu’on n’en parle pas assez, parce que c’est important quand on est dans ce cas de savoir qu’on n’est pas seule, et qu’il y a des solutions pour limiter les dégâts.

Les achats compulsifs, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des achats incontrôlés, faits sur le coup d’une impulsion et en général pas très justifiés. J’ai un besoin incontrôlé d’acheter des choses. Chez moi, c’est par vague. Par exemple, je me suis mise au tricot. En moins d’une semaine, j’ai acheté de la laine et des aiguilles pour faire deux snoods, un plaid, une paire de guêtres, deux bonnets, une écharpe. C’était l’hiver dernier, ça fait plus de huit mois que je n’ai pas tricoté…

via GIPHY

Autre exemple ? La papeterie ! J’ai découvert les organiseurs à anneaux, j’en ai acheté beaucoup trop et je ne les utilise pas tous, loin de là (sauf mon organiseur de mariage, que je t’ai déjà présenté !). Tous ces achats me font plaisir sur le coup, puis un sentiment de culpabilité arrive…

Et tu sais quoi ? Dans le contexte du mariage, c’est encore pire ! Un an avant le mariage, j’avais déjà tout acheté. Oui, tout : nos tenues, toute la déco, mes bijoux, mes chaussures, les alliances… Tout, je te dis ! C’est hyper frustrant de ne plus rien avoir à acheter, et surtout galère, car tes goûts changent. Que faire des kilomètres de rubans, des kilos de pâtes en tout genre quand finalement, tu changes d’avis ?

Je vais te donner quelques conseils pour ne pas tomber dans le même piège que moi.

1) Garder ton cap

Avant d’acheter ce magnifique ruban de dentelle, demande-toi si tu en as vraiment besoin ? En vois-tu l’utilité ? Est-ce qu’il s’accordera avec ce que tu as déjà acheté ? Si une des réponses à ces questions est « je ne sais pas », alors attends.

Je te vois venir, tu vas me dire : « Mais je lui trouverai une utilité, c’est sûûûûûûûr ! » Ou pas. C’est aussi ce que j’ai dit quand j’ai acheté ces mignons photophores BLEUS (les couleurs de ton mariage, Mademoiselle Aran, c’est prune et ivoire, juste pour rappel…), ou ces 40m de ruban de satin…

Il est impératif de rester concentrée sur ton idée de départ. Alors, on est d’accord, tu vas probablement trouver de nouvelles idées au fur et à mesure, et c’est tant mieux ! Mais il faut qu’elles soient toujours cohérentes avec ce que tu as déjà prévu. Avant d’acheter, va faire un tour dans tes stocks/listes d’idées pour voir si tu peux y intégrer ton achat…

2) L’art des listes et des points mensuels

Dans ton superbe organiseur de mariage, commence à te faire des listes : liste d’idées, liste des choses « validées », liste de tes stocks, liste des achats à faire, liste des envies d’achats.

  • La liste d’idées concerne toutes les idées qui vont passer dans ton esprit. Notes-y tout ce que tu trouves, tout ce à quoi tu penses. Cette liste est ta mémoire externe, en quelque sorte : de l’arche de fleurs à la location de poneys, tu peux tout y mettre.
  • La liste des choses validées, c’est la liste d’idées version réfléchie : tu y mets tout ce dont tu es sûre (exemple : ta palette de couleurs).
  • La liste des stocks est la liste de toutes les choses que tu as déjà achetées et qui dorment quelque part dans ta maison, sous une chaise ou sur une étagère (mais si, tu sais, ces tas de choses informes que tu empiles en attendant de t’occuper de tous les DIY que tu as prévus…).
  • La liste des achats à faire concerne les fournitures nécessaires à la réalisation de tes idées validées (c’est ta liste préférée, si si, je t’assure, tu comprendras plus loin pourquoi).
  • Enfin, la liste d’envies, ce sont toutes ces petites choses qui te font envie mais dont, pour le moment, tu n’as pas encore trouvé l’utilité (coucou le joli ruban de dentelle !).

Bon, ça peut paraître un peu compliqué comme ça, mais en fait, c’est un super outil pour t’éviter de partir dans tous les sens.

Une fois par mois, tu prends ta liste d’idées. Tu la relis, et tu réfléchis à ce qui est réalisable, ce qui te fait toujours plaisir. Est-ce que tu as toujours envie de ce canon à paillettes ? Est-ce que des menus origamis, c’est une bonne idée ? Si tu te dis que oui, parles-en à ton chéri : vous en discutez, et si l’idée vous botte tous les deux, que vous en êtes sûrs, hop, on translate l’idée dans les choses « validées ». Ça veut dire qu’il va falloir remplir… la liste des achats à faire (bon, déjà, regarde celle de tes stocks…) !

Ensuite, la liste de tes envies d’achats : est-ce qu’au bout d’un mois, tu as toujours envie de ce ruban ? Oui ? Bon, est-ce que tu peux lui trouver une utilité ? Avant de le mettre dans la liste des achats à faire, trouve-lui une utilité : reprends toutes tes idées et essaie de le mettre dedans, quitte à parcourir des pages et des pages Internet de déco avec en mots-clés : « ruban dentelle »…

Crédits photo (creative commons) : ColiN00B

3) Échelonner les commandes

Là, il va s’agir d’acheter (ouiiiiiiiiiiiiii). Oui, mais pas n’importe comment ! On reprend notre liste d’achats à faire, et on fait une commande. Oui oui, une seule. On n’achète pas tout d’un coup. Une commande maxi par semaine, et c’est tout. Oui je sais, je suis dure, mais crois-moi, quand en une semaine, tu as acheté toute ta déco ou presque, c’est super frustrant…

4) La magie des échantillons

Avant d’acheter 5kg de cire, 4 X 40m de rubans et 5kg de pâte autodurcissante (comment ça, ça sent le vécu ?? Nooon, je ne vois pas de quoi tu parles… Bon d’accord, j’avoue tout : j’ai acheté tout ça…), achètes-en en petites quantités. Pourquoi ?

Déjà, pour faire des essais. Est-ce que ce que tu as imaginé va vraiment fonctionner (oui, certains tutos semblent trop faciles sur Internet, mais la théorie et la pratique, ce sont deux choses différentes, surtout quand ce sont des tutos faits par des pros !) ?

Ensuite, parce que si tu changes d’avis, tu n’auras pas commandé trop de choses et tu pourras encore faire marche arrière. Oui, c’est beaucoup plus simple de changer de cadeau d’invité quand tu as acheté de quoi en faire un que quand tu as acheté de quoi en faire cent cinquante… Je t’assure que je regrette de ne pas avoir fait ça pour les cadeaux d’invités en particulier, car là, tout le matériel a été acheté sans faire d’essais !

Enfin, quand tu achètes des échantillons et que ça fonctionne, il faudra forcément repasser commande pour toute la quantité qu’il te faut… Youpiiiii, une nouvelle commande à faire !!

5) Le cas particulier des soldes/promos = plan d’urgence

Aaaaah, les promos et les soldes ! La pire période pour les achats irréfléchis… À moins de t’enfermer dans un terrier de lapin sans Internet et de ne pas en sortir avant la fin de ces périodes, tu n’y échapperas pas.

Mon conseil : si c’est sur ta liste d’achats et vraiment bien en promo, OK, vas-y. Sinon, ne t’inquiète pas : des promos, il y en a tout le temps. Mieux vaut ne pas acheter, quitte à acheter un peu plus cher plus tard, qu’acheter pour au final ne pas utiliser. Si si, je t’assure, quand tu fais le bilan, ça te coûte moins cher (je parle encore une fois d’expérience…).

Bon, tous ces conseils sont à adapter à ta situation, bien sûr ! L’important, c’est de réussir à ne pas se dégoûter. Tu as acheté trop de choses/tu as changé d’avis ? Revends ! Tu feras une heureuse et tu te libéreras de ta culpabilité (un peu, en tout cas). Et puis bon, si tu as un gros craquage un jour, ce n’est pas la fin du monde non plus ! (Sauf si tu as acheté des poneys et que ton chéri y est allergique… le groom aux yeux larmoyants et nez écarlate sur les photos, ce n’est pas très glamour…)

Gérer les achats du mariage

Crédits photo (creative commons) : Blaer

Et maintenant ?

Depuis l’écriture de l’article, en août dernier, est-ce que les choses ont changé ? Eh bien oui ! Je me suis vraiment calmée sur les achats, et tu sais quoi ? Ça fait du bien !

Je t’avoue que j’ai toujours ce réflexe de “je pense à un truc et je veux acheter tout de suite et en quantité suffisante”, mais comme je m’en rends compte, je me raisonne. Prendre conscience de ses “pulsions” est le premier pas vers le contrôle !

J’espère que cette chronique te sera utile, ou, au moins, qu’elle t’aura fait sourire ! Je te laisse, j’ai un panier en attente, faut que j’achète des rubans (mais ouiiiiiiiiiii, j’en ai besoin, pour qui tu me prends ?!).

Et toi, comment tu gères tous tes achats mariage ? Tu as des astuces pour ne pas craquer ? Partage !



9 commentaires sur “Confessions d’une acheteuse compulsive”

  • Haha tu m’as bien fait rire !
    Mais je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, et dans le fait de ressentir de la culpabilité après coup… Et quand je veux un truc, j’ai beaucoup de mal à attendre et laisser murir, j’ai l’impression qu’il faut que je l’achète tout de suite ! Bon… il reste une place pour moi dans ton groupe d’acheteuses anonymes ? 😉

  • J’adore ta chronique, elle m’a fait beaucoup rire !
    J’avoue que moi aussi j’ai acheté / chiné une bonne partie de la déco entre 1 an et 6 mois avant le jour J… Et que depuis je ne m’en suis pas encore occupée ^^.

  • Haha !! Oui c’est sur que ce n’est pas évident de ne pas succomber à toutes ces tentations, ce qu’on peut voir sur Pinterest, etsy ou surbles blogs ! Moi j’ai un peu le même problème mais en “mode recup” Je vois des palettes dans la rue, du bois, des objets et je me dis que je pourrais en faire quelque chose pour la déco. Bon il y a du mieux, j’ai appris à ne plus tout rapporter à la maison haha.

    • Effectivement, mais en mode récup tu as peut-être moins de culpabilité après ? En tout cas j’imagine ton chéri appréhender la veille des encombrants en se demandant ce que tu vas ramener 😉

  • Haha ! Pas mieux! J’avoue que j’ai la chance d’avoir un chéri économe qui a su me freiner pas mal de fois… J’ai donc limité les dégâts… cette chronique nous a fait du bien à toutes je crois question culpabilité ! Ca décomplexe un peu…

    • Elle est faite pour ça, pour décomplexer justement !
      Mon chéri aussi est assez économe, mais je le consulte pas forcément quand c’est des fournitures…

  • Je peux rejoindre le groupe??
    Je n’arrive pas à me contrôler, je dois acheter tout de suite et vu que je ne sais jamais évaluer la quantité je prends généralement 2 fois plus. Et parfois j’oublie que j’ai déjà acheté certains trucs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *