Mariée d’avril, puis de juin, puis de…

À mon tour de te parler d’actualité, de venir apporter mon témoignage et ma situation face à ce qu’il se passe en ce moment. On en parle partout de ce fameux Coronavirus aka COVID-19 ! Il fait des ravages et le monde du mariage en pâtit forcément. J’ai de la peine pour toutes ces mademoiselles de mars et d’avril qui se sont retrouvées dos au mur et dans l’obligation de reporter leur mariage en automne, en hiver, en semaine et/ou parfois même en 2021 sans s’y être préparée.

Nous sommes confinés, le pays est au point mort. Les préparatifs du mariage aussi. Il faut dire que les montagnes russes émotionnelles auxquelles nous sommes confrontées n’aident pas vraiment. Entre le « c’est juste une grosse grippe » et le « restez chez vous » il n’y a eu qu’un pas. Tout juste le temps de s’acclimater et de se rendre compte de la réalité des choses.

Coronavirus : je reporte mon mariage de juin

Crédits photo (creative commons) : Adam Niescioruk

Quand la réflexion s’impose

Tu te doutes bien qu’à trois mois du mariage, le stress de l’incertitude s’est emparé de moi. Ne rien pouvoir contrôler, être confinée à domicile et attendre… Deux semaines ? Un mois ? Deux mois ? Ou plus. NON. Je ne supportais vraiment pas l’idée de ne pas savoir et ça me provoquait des insomnies.

Je suis quelqu’un qui calcule tout, qui programme tout et qui s’organise au mieux. Si quelque chose ne se passe pas comme prévu, j’ai tendance à rebondir et voir le bon côté puisqu’en général j’avais anticipé le coup. Il est donc inutile de te préciser que je ne supporte pas l’imprévu. Sauf quand c’est un « imprévu prévisible » (comme une surprise d’anniversaire par exemple). Mais là, nous sommes en plein dans un « imprévu imprévisible ».

J’avais beau essayer de me rassurer et de me répéter en boucle : « Ça ira, le mois de juin est encore loin. Tout va bien se passer ». Je n’y croyais qu’à moitié. La petite voix au fond de moi ne se taisait pas : « Mais même si le confinement s’arrête début ou mi-mai… Te sens-tu de faire la fête dans une atmosphère de deuil avec une ambiance inquiétante et stressante. Et surtout, te sens-tu de faire la fête sans telle ou telle personne chère à ton cœur qui souhaiterait ne pas prendre le risque de venir en région parisienne de peur d’être contaminée ». La réponse à toutes ces questions était bien évidemment NON.

Coronavirus : je reporte mon mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Deauville 2014

Et maintenant, on fait quoi?

Après plusieurs nuits sans dormir et plusieurs journée à regarder les informations, nous avons donc choisi de reporter le mariage. Et je t’avoue qu’une fois la décision prise, c’est une sensation de soulagement que j’ai ressentie instantanément. Plus de stress, plus d’angoisse, plus de peur. Uniquement du soulagement.

Nous étions d’accords sur le report du mariage, il fallait donc trouver une nouvelle date. Pour tout comprendre, il faut revenir ici. Je t’expliquais que notre lieu n’était pas disponible à la date que nous souhaitions initialement en avril. Nous avions dû reporter une première fois notre mariage, ce qui nous amenait par dépit au mois de juin. C’est donc sans grande surprise que le lieu nous a confirmé n’avoir plus aucune disponibilité pour cette année. Nous prévoyons ce mariage depuis 2018 et je ne me voyais vraiment pas le repousser jusqu’en 2021. Pour tout te dire, je n’aime pas 2021. Je trouve que 2020 sonne mieux : « c’est un chiffre rond ». (Je sais, c’est un peu spécial comme réflexion.)

Mais donc… ça signifie exit le lieu alors ? Et oui, exit le mariage de princesse avec un château, un grand jardin et un cadre magnifique ! Lourde décision. De plus, après toutes les recherches que j’avais faite à l’époque et qui m’avaient conduite à cet endroit. Je savais que je ne retrouverais jamais le même rapport qualité/prix et qu’il faudrait de toute façon augmenter le budget. Je t’avoue que la pilule a eu du mal à passer de ce côté-là.

Mon ressenti personnel dans tout ça ?

Honnêtement, je te le dis en toute sincérité : je ne m’étais jamais vraiment faite à l’idée de notre date au mois de juin. J’avais toujours dans un coin de la tête un petit quelque chose qui me turlupinait. Je n’étais pas sereine, ni en accord réel avec cette date.

Alors petit moment conseil/confidence : si tu accordes autant d’importance que moi aux détails, aux liens entre les choses, aux connections insignifiantes pour les autres mais cruciales pour toi. Sache que tu as raison ! Il faut t’écouter, n’étouffe pas tes envies pour ce grand jour. Sinon ça risque de te suivre un long moment et parfois même être une source de regrets.

En ce qui me concerne, j’avais appris à faire avec. À force de m’entendre répéter « ça vous fera un autre jour de fête », « ce n’est pas grave si c’est une date qui ne veux rien dire pour vous », « c’est une date qui sonne bien à l’oreille », etc. Je tentais de me convaincre moi-même. J’y arrivais tant bien que mal mais un gros point important revenait souvent : je n’aime pas l’été ! Oui oui, tu as bien lu : je n’aime pas l’été. En été, j’ai trop chaud et j’avais peur d’étouffer avec mes robes. En réalité, je préfère le printemps (d’où avril 2015 justement) et l’automne (avec ses couleurs orangées, tu t’en doutes).

Tout ça pour dire qu’il y avait plein de petits détails qui ne me plaisaient pas avec cette date et que pour ma tranquillité d’esprit, j’ai profité des événements actuels pour sauter sur l’occasion et reporter. Donc si tu es une bride-to-be de juin (ou de mai) et que tu n’as pas prévu de décaler ton mariage car tu as une date qui te tient à cœur et/ou que tu as l’espoir que d’ici là tout soit rentré dans l’ordre (ce que je te souhaite sincèrement) alors s’il te plait ne prends pas peur, ne sombre pas dans la panique en te disant « ho là là ! Mademoiselle Mirabelle a reporté son mariage alors qu’il était prévu après le nôtre… Peu-être qu’on devrait penser à reporter aussi ». Non. Prends bien en compte tout ce qui m’a fait faire ce choix et au fait que cette décision ne dépendait pas seulement du Coronavirus.

Je sais ce que ça fait de changer de date, de reporter son mariage et de renoncer à un jour qu’on affectionne particulièrement (tu te rappel de mon passage mélo-dramatique le jour où j’ai su qu’on ne se marierait pas en avril) donc bon, je comprends.

Dans le live Instagram de Mademoiselle Dentelle, que tu as peut-être suivi comme moi, Fabiola et les intervenantes conseillaient d’attendre un mois avant la date du mariage pour se décider sur un éventuel report ou non. Et bien sache que je suis totalement du même avis. Si la date du 20 juin avait autant compté pour moi que celle du 25 avril, j’aurais attendu jusqu’au dernier moment pour prendre la lourde décision de reporter. J’aurais peut-être même décidé de ne pas le reporter et de célébrer le mariage quand même, quitte à être en petit comité restreint.

Alors, je te vois venir. Tu dois certainement te demander : « Mais Mademoiselle Mirabelle, pourquoi avoir choisit cette date alors si celle-ci ne te convenait pas totalement ? ». Et bien c’était juste par rapport au lieu. Comme je voulais absolument ce château, je m’étais adaptée aux disponibilités qu’il avait. Maintenant les choses ont évolué et je me rends compte à quel point il est important pour moi de me marier à une date qui compte. Je ne ferais pas la même erreur.

Cette fois, je veux une date qui ait du sens, une date qui signifie quelque chose pour nous, une date qui, en plus de me soulager, me fasse être heureuse d’avoir décalé ce mariage. Plus de date par dépit en fonction d’un lieu, ce sera un lieu en fonction de notre date.

Et cette date s’est présentée comme une évidence car, en fin d’année, il n’y en a pas trente-six qui ont une signification pour nous. À vrai dire, il n’y en a qu’une : le 31 octobre, date de notre rencontre en 2008 dont je te parlais ici. Et si je te disais que cette année, ça tombe sur un samedi… Me dirais-tu que c’est un signe ? Et bien pour moi oui ! C’est immédiatement ce que je me suis dit. Ni une ni deux, j’appelle Monsieur Steack Haché (oui il fallait bien que je parle de lui à un moment dans cet article quand même). Je lui annonce que j’ai trouvé une nouvelle date et lui demande de la deviner avec pour seul indice « C’est entre septembre, octobre, novembre ou décembre et ce n’est pas un jour d’anniversaire ». Il a directement trouvé !

Voilà ! Notre nouvelle date était actée, mais ce n’était pas encore validée. La partie la plus importante et la plus stressante allait commencer. Demander la disponibilité de nos prestataires. Nos prestataires bien aimés que j’ai mis du temps à choisir et que j’avais envie de garder pour ce nouveau jour. Je leur ai envoyé un mail à tous en espérant n’avoir que des retours positifs et ce fut le cas. Ils étaient tous disponibles. Quel soulagement !

C’est officiel, je peux le dire : je serais une mariée d’automne et non plus une mariée d’été !

Coronavirus : je reporte mon mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Le save the NEW date envoyé à nos invités.

Je n’ai plus qu’à refaire tous les DIY où il y avait la date et me lancer dans de nouveaux faire-part maison une fois que nous aurons trouvé le nouveau lieu et que nous aurons l’heure du passage en mairie. Difficile de faire mieux que les premiers dont je te parlais ici, mais je relève le défi. Bien évidemment, je partagerait cette nouvelle aventure avec toi soit en sûre ! Je suis là encore pour un moment !

Et toi, comment vis-tu ce confinement et cette période de doute ? Prévois-tu de reporter ton mariage ? Attends-tu la dernière minute avant de te décider ? As-tu déjà un plan B ? Dis-moi tout !



8 commentaires sur “Mariée d’avril, puis de juin, puis de…”

  • Elle est très touchante ta chronique !! Je suis très heureuse pour toi que finalement cet éventement vous amène quelque chose de positif.
    Il se dit que rien n’arrive par hasard, là ça s’applique très bien !!
    Belle organisation à vous !

  • Je me retrouve tellement dans ta chronique…merci! Nous avons attendu exactement 1 mois pile avant notre mariage (prévu le 9 mai 2020) avant de décider et d’annoncer son report. Je suis encore en phase de « deuil »…nous n’avons pas encore de nouvelle date ni l’accord de tous nos prestataires pour leur dispos, mais ce sera probablement en mai 2021…le printemps est important pour moi et je suis née le 8 mai…je devais me marier le lendemain de mes 45 ans, donc pour moi, plus aucune date n’est primordiale sauf la saison…Bon courage à vous !

  • Je me demandais pour quelle raison vous aviez décidé si tôt de reporter votre mariage… et votre décision est très touchante ☺ C’est chouette d’avoir une nouvelle date qui vous parle davantage, et encore plus que tous vos prestataires vous suivent dans l’aventure !
    Hâte de découvrir votre nouveau lieu de réception désormais 😉

  • Très contente pour vous qu’au final ce soit un mal pour un bien ! Mais votre salle va vous rendre l’avance que vous avez fait pour réserver la salle ? vous avez déjà trouvé un autre lieu pour octobre ? oui trop curieuse, hâte d’avoir la suite de tes aventures ! et outch, devoir tout refaire, ça va sacrément occuper tes journées de confinement au moins !

  • Une chronique qui tombe à pique ! Je suis exactement dans la même situation (mariage le 20 juin) et je me reconnais tellement dans ta chronique : je ne sais même pas pourquoi nous avons choisi l’été nous n’aimons tous les deux pas cette saison ! Trop chaud, trop transpirant, nous ce qu’on aime c’est l’hiver. Et bien hop : changement de date pour nous aussi : ce sera décembre 2020. Un mariage en GROS comité (nous avions prévu 5 fêtes dans le jardin pendant l’été avec en trentaine d’invités à chaque fois) 160 personnes. Plus qu’a choisir une salle 😀
    Merci pour cette chronique qui fait du bien à lire, hâte d’en savoir un peu plus sur ce joli mariage aux belles couleurs d’automne.

  • Bonjour,
    Chronique d’actualité où je me reconnais également, me mariant cette année. Questions pratico-pratique : as-tu récupéré l’argent que tu avais versé pour ton lieu de réception ? Idem : commande de nouveaux faires part j’imagine ?
    Au niveau financier, ça peut faire une sacré augmentation :/?
    Merci d’avance pour tes réponses et bon courage pour la suite des préparatifs,
    Julie

  • Nous devions nous marier le 30 mai, et nous avons nous aussi décider il y a quelques jours de reporter au 31 octobre! Pour le coup moi ce n’était pas une date coup de coeur du tout, mais en contactant mes invités je suis heureuse de voir que tous les absents de mai seront là en octobre et finalement ça c’est trop cool!! Par contre on ne refait pas de faire part, j’ai passer trop de temps sur les premiers 😅

    • Nous avons reporté du 23 mai au 24 octobre, et comme toi quand Monsieur m’a dit, on refait des faire part, je lui aie dit j’ai pas 3 € par personne une seconde fois et encore moins 20 h à perdre. Conclusion mail et coup de téléphone pour tout le monde et si ils sont pas contents ils restent chez eux (mais tout le monde est plus en mode, on est désolé pour vous et oui bien sur qu’on viendras!!)

Commente ici !