Mon mariage gourmand en hiver : couacs et angoisses avant la cérémonie

Ça y est ! On y est !

Le moment que M. Salé et moi attendions et préparions depuis plus de dix-huit mois (et que tu rêvais de lire depuis bien longtemps) est arrivé : nous allons nous unir religieusement, devant Dieu et devant tous nos proches !

Maux de tête et prise de bec

Je suis excitée comme une puce… et un peu sur les nerfs, il faut bien le dire.

Pourtant tout allait bien au début : nous avons mangé (des pâtes bolognaise… heureusement qu’on n’était pas encore habillés !), et M. Salé est parti se préparer à notre hôtel, avec son témoin. De mon côté, une migraine m’assaille… je vais me reposer quelques minutes dans la chambre de mes parents (tu as déjà essayé de dormir sans t’appuyer sur rien du tout pour ne pas trucider ta coiffure ? Je t’assure, ce n’est pas facile !).

Et là, c’est le drame : mon père appelle pour dire qu’il ne trouve pas les clés de l’orgue de l’église ! Le stress s’empare de ma mère, qui crie sur mon père… stress qu’elle finit par me communiquer ! Et je le communique à ma témoin (“C’est bientôt fini ? Et là, c’est fini ?” en lui parlant de mon maquillage…). Mais tout est bien qui finit bien, on retrouve les clés et tout va mieux.

flickr https://www.flickr.com/photos/danielavladimirova/6627187639/sizes/l

Crédits photo (creative commons) : Daniel Aavladimirova

Ce n’est pas le pied…

Tout va mieux sauf que j’ai oublié de te préciser une petite chose… quelques jours avant le mariage, je me suis blessée en dansant ! J’ai très mal aux deux chevilles, et j’ai même ressorti les béquilles de ma mère pour me soulager… Le jour même du mariage, je contacte donc mon cousin, masseur kinésithérapeute. Verdict : tendinite ! Aux deux chevilles !

L’une est plus douloureuse que l’autre… Comment vais-je danser au bras de mon mari ? Comment vais-je supporter mes talons ? Comment vais-je passer des heures debout sans souffrir ? Panique et angoisses me submergent. Heureusement, mes amies et la communauté Dentelle me soutiennent : je me bourre d’antidouleurs, je vais faire un tour chez un rebouteux, et mon cousin me bande la cheville droite juste avant que je ne m’habille. (Pour tout te dire, je crois que l’adrénaline m’a beaucoup aidé, je n’ai rien senti toute la soirée… mais le lendemain, en revanche, fut une autre paire de manches… et je me bats encore aujourd’hui, plus de deux mois après m’être blessée, pour guérir de cette fichue tendinite).

Arrivera ? Arrivera pas ?

Une fois ma cheville bandée, je demande à S. et à ma mère de m’aider à enfiler ma précieuse. Malheureusement, j’ai oublié de demander à mon frère d’immortaliser ce moment… je n’ai donc aucune photo de mes préparatifs. Tout comme nous n’avons aucune photo des préparatifs de M. Salé.

Ma mère lutte pour faire le nœud de ma robe de mariée : la couturière lui avait expliqué mais, sous le coup de l’émotion, c’est très difficile pour elle. Et voilà S. et ma mère, penchées sur mon derrière, pour trouver une manière harmonieuse de nouer tout ça !

Moi qui espérait faire une entrée en mariée sans que (presque) personne ne m’ait vue dans ma jolie tenue, c’est râpé : mon cousin et sa compagne, ses parents, ma belle-sœur, l’épouse de R. (témoin de M. Salé) ma mère et S. sont tous là !!!

Là, je me rends compte que je n’ai absolument pas prévu dans quelle voiture je vais partir à l’église : M. Salé est parti avec notre voiture et son témoin, et je ne sais pas qui m’emmène ! Finalement, c’est l’épouse de R. qui me prend dans sa voiture, une petite voiture dans laquelle je dois tasser mes mètres de robe !

En arrivant à l’église, il pleut. Bien, comme il faut. Heureusement, nous avons le parapluie. Et je tombe sur des amis : car oui, bien qu’il soit l’heure, plein d’invités ne sont pas encore arrivés, et vont donc me passer devant, et me voir dans mes habits de lumière… PIRE ! Mon futur mari qui papillonne dans l’église transportant des cartons de droite et de gauche me voit dans ma jolie robe ! On est bien loin de la découverte que j’avais rêvé… Mais bon, tant pis ! On se voit, on se sourit, on est beau : on y va ! Ça y est !

Et toi, as-tu prévu des plans B en cas de couacs de dernière minute ? As-tu pensé dans quelle voiture tu iras sur le lieu de ta cérémonie ? As-tu prévu un temps spécifique pour la découverte avec ton futur mari ? Dis-moi !


Tu es sur Instagram ? Ouiiii, nous aussi ! Rejoins-nous !

Abonne-toi au compte Instagram de Mademoiselle Dentelle



8 commentaires sur “Mon mariage gourmand en hiver : couacs et angoisses avant la cérémonie”

  • J’imagine ton stress qui monte. Je suis de nature angoissée alors si quelqu’un me stress avant c’est encore pire.
    Je comprends aussi ta déception de ne pas avoir ton beau “first look” ! J’espère que l’on arrivera à mettre ça en place pour min mariage mais cela demande un peu d’organisation et je me rappelle que pour le mariage de ma soeur, des gens l’avaient vu dans sa robe bien avant le marié. Et cela l’avait un peu contrarié.

  • J’adore ce récit ! Car malgré les couacs … On s’en bien que ce n’est pas le plus important pour toi.
    Bon par contre tu me fais peur car tu as vécu une de mes deux hantises : la migraine le jour du mariage (la deuxième c’est le bouton de fièvre sur la lèvre). A ajouter sur la liste : la boîte de comprimés “prontalgine” !! Hâte de connaître la suite de ton récit 🙂

    • Oui, heureusement qu’on ne s’est pas arrêté à ces petits couacs, comme tu le dis, ce n’est pas le plus important !
      Mes deux plus grandes hantises personnellement étaient la migraine et la cystite ! Pour la migraine, heureusement, j’ai réussi à juguler ça mais j’avoue que sur le moment, ça n’a pas diminué mon stress !

  • L’adrénaline du jour J qui te fait oublier la douleur mais celle-ci qui revient au galop le lendemain, je connais, c’est pas fun pour l’après mais au moins, on a pu profiter du jour… En tout cas, j’espère que ça va se soigner cette cheville…

  • Je suis en plein cauchemar de mon côté… mon mariage est ce samedi et autant l’organisation est pour le moment impeccable , mon pire cauchemar est en train de se réaliser…. un préavis de grève des controleurs aériens. J’ai 45 invités qui viennent en avion pour mon mariage 🙁 je nous raconte même pas l’état dans lequel nous sommes avec chéri… qu’un miracle se produise! Bon courage en tout cas pour ta cheville!!

    • Aaaaaargh !!! Je prie pour que tout se passe pour le mieux pour vous, et que les contrôleurs aériens cessent leur grève !
      On croise les doigts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *