Mon mariage traditionnel à paillettes : notre messe de mariage

En écrivant toutes ces chroniques, je me dis que j’aurais mieux fait d’appeler mon mariage : « traditionnel à couacs » plutôt qu’à « paillettes » ! D’ailleurs, des paillettes on n’en a pas beaucoup vu depuis le début…

Pourquoi te dis-je ça ? Car notre messe a, elle aussi, été parsemée de petits couacs qui en ont fait son charme à mon goût (mais pas à celui de Superman qui a fini cette messe totalement stressé et dégouté de ne pas l’avoir vécu à fond).

Que mettre dans le livret de messe ?

Tout a commencé bien avant le jour J. Les deux semaines précédentes, j’ai couru après notre prêtre pour tenter de voir le déroulement de la messe avec lui, en vain. Je ne sais pas comment ça se passe ailleurs mais, de notre côté, nous n’avons JAMAIS parlé de la messe et du sacrement de manière concrète. Il a dû se dire, qu’en bons catholiques, on maîtrisait le sujet sur le bout des doigts mais en fait pas du tout.

C’est vrai que nous avions déjà vécu des messes de mariage mais, franchement, quand on est invité on ne fait pas trop attention à tous les détails du déroulement du sacrement. Je n’avais jamais remarqué qu’il y avait une invocation à l’Esprit Saint avant l’échange des consentements par exemple.

Et dans notre « super » livret de préparation, rien de très précis non plus. Il y avait bien les formules à choisir pour la bénédiction, l’échange des consentements… Mais rien de plus.

Nous nous sommes donc retrouvés quelques semaines avant le jour J avec un livret de messe à faire et aucune idée de ce qu’on allait mettre dedans (à part le déroulement usuel de la messe et encore : une ou deux lectures avant l’évangile ? Le gloire à Dieu ou pas ? Prière universelle ou pas ?). C’est grâce aux livrets de messe du frère de Superman et d’un de ses cousins que nous avons pu voir, pour la première fois, le déroulement du sacrement (et encore il y avait certaines choses qui étaient dans l’un et pas dans l’autre). Alors comment savoir ce qui était « obligatoire » et ce qui était « folklorique » ???

On n’a jamais trop su en fait, donc on l’a fait comme on le sentait. Et nous voilà le jour J, avec certes un livret de messe validé par notre prêtre mais sans trop d’idées de comment les choses allaient se dérouler.

Les petits couacs de la messe

Au moment où je suis rentrée dans l’église au bras à l’épaule de mon père, j’ai pu entendre notre superbe musique d’entrée. Mais, jusqu’à 5 minutes avant le début de la messe, Superman n’était pas sûr que nous ayons cette musique. Car vois-tu l’église, quoi que magnifique, avait un gros problème de taille : elle n’a pas d’orgue. Ce fut le seul critère négatif dans son choix (oui, nous avons choisi notre église avec presque autant de critère que notre salle !). Sans orgue, il ne pouvait pas y avoir d’entrée majestueuse sauf si on avait une sono et un lecteur MP3. L’église avait le premier et Superman le second, mais nous n’avions jamais pu tester, avant la cérémonie, la compatibilité des deux.

Mon cher et tendre, en arrivant à la bourre le jour J, n’avait plus le temps de s’en occuper. Il a alors réussi à choper un de ses amis, DJ à ses heures perdues. Il lui a collé son MP3 dans les mains et lui a dit de se débrouiller pour que je rentre sur de la musique. Grosse pression pour l’ami en question mais qui s’en est sorti comme un chef !

Alors voilà, je me retrouve à remonter l’allée sans connaître toute cette histoire, pas trop souriante car assez tendue. Superman me découvre et me trouve magnifique. Je trouve qu’il a trop la classe en costume. La messe peut commencer !

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Grâce à notre super prêtre (oui il a quand même plein de qualités) et notre super chorale (recrutée un peu à l’arrache 1 mois avant), le début de la messe se déroule super bien. Nous sommes ravis d’être entourés de deux autres prêtres, amis de longue date de Superman, qui ont réussi à trouver un peu de temps libre dans leur emploi du temps surbooké. Nous avons énormément de chance, et voir leur sourire et leur regard si bienveillant et heureux pour nous, nous mets vraiment du baume au cœur !

Et puis arrive le moment de la lecture, tout le monde s’assoit et attend que le lecteur se lève pour aller lire. Au bout de 5 secondes (qui m’ont paru très longues !) personne ne bouge. Je regarde Superman, qui me regarde, puis qui se tourne vers son frère assis au premier rang, qui se tourne vers leur sœur, qui nous jette un regard interrogatif et qui comprend toute la situation et se lève pour aller lire. Et oui, comme des gros boulets nous n’avions mis aucun lecteur. Voilà, voilà, voilà…

Toute l’assemblée n’y a vu que du feu et a pensé que ma belle-sœur avait oublié qu’elle devait faire la lecture mais, nous, nous savons qu’elle nous a sauvé la vie !

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

À partir de ce moment-là, nous comprenons avec Superman que la messe n’a pas été si bien préparée que ça et nous vivons chaque moment en se rendant compte qu’un truc de la prochaine étape allait cafouiller.

En vrac, et pour ne pas trop m’appesantir là-dessus :

  • Nous nous rendons compte que nous n’avons pas les formules du sacrement avec nous. Et comme on ne les connait pas par cœur, ça va être compliqué (heureusement, on arrive à faire comprendre au prêtre qu’on ne sait pas du tout ce qu’on doit dire) !
  • Nous n’avons pas d’air, ni de refrain pour notre psaume (heureusement que l’animatrice est super pro et choisit un refrain au dernier moment).
  • Notre consécration à la Vierge est portée disparue, jusqu’à ce que mon beau-frère retrouve la feuille dans la sacristie (heureusement pour nous avant la consécration à la Vierge).
  • Le prêtre ne sait pas si il y a une prière universelle, mais lance quand même le truc (heureusement, Superman l’avait écrite la veille avec sa sœur).
  • Mon frère, le plus grand guitariste du monde, devait jouer un morceau pendant l’offertoire, mais il nous a appris peu de temps avant qu’il n’osait pas car il y avait trop de monde dans l’église (heureusement que la chorale avait répété un chant au cas où pour ce moment-là).
  • Nous n’avons jamais réfléchi aux déplacements à faire pendant la messe et, au moment d’aller dans la chapelle consacrée à la Vierge Marie, nous avons dû enjamber le banc avec tous les enfants d’honneur, la grande classe !
  • Nous n’avions pas prévu les paniers et les personnes pour la quête (heureusement que mon super beau-frère a pris les choses en main avec les enfants du cortège !).
  • Entendre, pendant TOUTE la messe, la nièce de Superman jouer avec son doudou dans un sac plastique. Un sac plastique ! Je n’ai jamais rien entendu de plus crispant que le son d’un sac plastique que l’on froisse sans s’arrêter pendant 1 h 30…

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Bon, tu vois, dans l’ensemble rien de très grave. Et surtout rien de visible depuis l’assemblée qui a très bien vécue cette messe, l’a trouvée très chantante et priante, pas trop chargée en émotion mais très drôle !

Par contre, de notre côté, nous étions toujours dans l’attente d’un souci et dans sa résolution. Je pense que le peu d’émotion de la cérémonie vient en partie de là. Dur de faire passer tout son amour pendant l’échange des consentements quand on ne sait pas ce que l’on va dire et que l’on répète ce que nous dit le prêtre phrase après phrase.

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mais il faut rester positif et nous avons vécu de belles choses :

  • La présence de 3 prêtres, comme dit plus haut, c’était tellement fort de les voir nous entourer comme ça.
  • Une belle bande de servants de messe et d’enfants de chœur. Grâce à des amis qui nous ont « prêtés » leur enfant avec beaucoup de gentillesse, nous avons eu la messe solennelle que nous voulions.

messe08mlleirbis

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

  • Une chorale, des musiciens et une animatrice au top du top. Nous n’avons eu que des compliments sur eux, et surtout l’animatrice qui nous a sauvé la messe.
  • Superman qui n’arrivait pas à me passer l’alliance, elle bloquait sur la dernière phalange. Il a décidé de la laisser là et ce n’est qu’après une remontrance de ma part (qui a fait rire toute l’église) qu’il a forcé un peu et qu’il m’a passé la bague au doigt !
  • Une très belle consécration à la Vierge et surtout mon chant préféré (« Couronnée d’étoiles ») qui ne m’a pas fait pleurer comme je le pensais mais qui m’a donné plein de frissons.

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

  • Voir nos témoins plus que ravis d’assister aux premières loges à notre mariage, avoir ces regards complices pendant la cérémonie et les voir fiers de signer le registre à la fin.
  • Notre super prêtre qui a mis une tonne d’humour pendant toute la messe et qui nous a fait un sermon du feu de Dieu, sur un texte rarement choisi dans les mariages.
  • Ma famille, pas catholique pour un sou, qui a suivi toute la messe et mes petits frères (qui participaient à leur première messe donc) se sont tenus parfaitement pendant presque 1 h 30.

messe11mlleirbis

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et puis cette messe n’aurait pas été pareille sans ma belle-mère et sa manie de tout contrôler !

Voici le moment WTF de ma belle-mère ! Ça ne se voit peut-être pas sur les photos mais mon voile ne partait pas du haut de ma tête mais de mes épaules (comme une sorte de cape). J’avais mis un bouton pression à chaque épaule et surtout un en bas de la pièce en dentelle. Ainsi, le voile était tenu jusqu’à ma taille à peu près.

Quand j’étais debout devant la chaise, ma belle-mère venait, à chaque fois, me mettre le voile bien comme il faut par-dessus le dossier de cette foutue chaise (et essayait tant bien que mal d’étaler les 3 mètres du voile pour qu’ils ne fassent pas une grosse boule bien moche… Peine perdue à chaque fois !). Mais, dès que je voulais m’asseoir, j’étais obligée de prendre le voile et de le décaler du dossier car je ne pouvais pas m’asseoir ainsi, tout simplement à cause du bouton pression en bas de la dentelle qui se trouvait en bas du dossier de la chaise quand j’étais assise.

Pour que tu comprennes bien, j’ai même fait des petits traits partout sur mes photos ! Elle m’a bien soûlée pendant le début de la cérémonie avec son petit manège, mais elle a vite compris avec le regard insistant de Superman qu’il fallait qu’elle laisse son fessier sur son banc !

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mais, malgré tout ça, nous voici enfin mariés !

On laisse les gens sortir tranquillement de l’église, on profite d’un tout petit moment sans stress ni rien du tout (pendant qu’on se fait mitrailler par les gens qui ont eu interdiction de le faire pendant la messe !).

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et on peut sortir, escortés par nos enfants d’honneur et découvrir toute la foule venue rien que pour nous !

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Mon mariage traditionnel à paillette : notre messe de mariage

Crédits photo : Les productions de la Fabrik

Et toi ? As-tu bien été suivie pour la préparation de ta cérémonie religieuse ? As-tu eu les conseils nécessaires pour réaliser ton livret de messe ? Et, lorsque tu es invitée à un mariage, remarques-tu ces petits imprévus pendant la cérémonie ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



18 commentaires sur “Mon mariage traditionnel à paillettes : notre messe de mariage”

  • Malgré les quelques couac ça a l’air d’avoir été une très belle messe !! Quel texte avez vous choisis pour l’Evangile?
    Félicitations et vivement la suite !!

  • L’idée du voile est une très bonne idée ! Je trouve que cela te va parfaitement. Je ne suis pas très voile, mais là, c’est MA-GNI-FI-QUE ! Tu as une robe sublime !!!

  • En te lisant, je réalise que nos 9 rdv qui nous ont parfois paru de trop, on en fait été indispensables…
    Le cpm nous a expliqué en détail le déroulement de la messe de mariage parce que oui, même en y ayant assisté à d’autres avant on ne se rend pas compte de tout!
    Le prêtre avait tenu à ce qu’on apprene les phrases d’échanges par coeur et du coup on a pu vivre la messe à fond.
    Évidemment on était quand même pas à l’abri de couacs et la lectrice qu’on avait prévu pour l’évangile n’a pas pu venir à cause d’une sciatique et alors qu’on avait donné le texte pour qu’elle s’entraîne a du être remplacée.
    J’ai eu peur que ma belle soeur enceinte avec des petites complications ne puisse assurer la quête comme prévu mais finalement elle a pu.
    Par contre le prêtre à demandé à mon amie chargée de la musique qu’il avait rencontré à la répétition de la messe de détacher tous les bouts de banc avant de partir ! Petit moment de précipitation non prévu que j’ai apris après bien sûr …
    En fin de compte on peut remercier notre paroisse !!
    Mais dans tous les cas, les petits couacs comme vous avez pu avoir ne se remarquent pas par les invités 😉

    • Le CPM et ton prêtre ont bien fait d’insister. Le notre était trop léger de ce côté là !
      Mais c’est sur que c’est rassurant de savoir que les invités n’ont rien vu (et j’attends le prochain mariage de nos amis avec impatience pour revivre ce moment sans stress ^^)

  • Pour notre mariage, le prêtre n’a rien fait comme c’était prévu. Il avait pourtant validé le livret de messe (que j’avais fait grâce aux indications d’un autre prêtre et de livrets d’amis).
    Il a zappé 2 chants (chant à l’Esprit-Saint et chant de sortie), a repris la parole après le premier refrain du chant d’action de grâce alors qu’il était prévu qu’il soit joué ensuite une fois en instrumental et chanté une deuxième fois. Il a oublié le chant à la vierge, que nous avons finalement pris après les signatures. Mais à part moi et quelques personnes très impliquées qui ont quand même remarqué que ça ne correspondait pas au livret, la grande majorité de l’assemblé n’y a vu que du feu. Il faut dire que notre animatrice de chant et nos musiciens se sont adaptés, ils ont assuré ! (alors que ce n’était que des amateurs choisis parmi nos amis).
    Et finalement, à part moi qui était un peu frustrée qu’on ait pas chanté notre chant de sortie, tout le monde à trouvé ça très bien !

    • Je crois que c’est l’animation et les chants qui peuvent sauver (ou non) une messe ! Heureusement pour toi et pour nous qu’on avait des presques pro ^^

  • Ah les couacs de la cérémonie religieuse …
    Pour les livrets le prêtre nous avait donné un livret avec les différents textes à choisir et il nous avait indiqué ceux qu’on pouvait personnaliser (pour nous : prière des époux prière universelle et la profession de foi). Pour le livret de messe on avait tout mis : les textes les chants le sacrement les bénédictions nuptiales et finales et bcp de gens peu pratiquants nous ont dit qu’ils avaient bien apprécié. Pour les chants j’avais demandé à une connaissance du village ce que les gens du village avait l’habitude de chanter pour être sûre que les gens chantent. Puis j avais cherché les chants en mp3 et les paroles sur un site de chant religieux en cherchant les versions où les chants n’étaient pas chantés trop haut pour que tout le monde puisse chanter. Sauf que la personne en question qui fait partie des chorales habituelles chantait trop haut et en décalage par rapport a notre mp3 ce qui a gâché certains chants.
    Et c est vrai que les couacs comme ce pb de chants ou le fait qu’on a trouvé l homélie longue et peu compréhensible m’ont un peu gâché l’émotion.
    Pour le sacrement nous on avait prévu le coup en le mettant dans le livret parce qu’on avait peur de se tromper et heureusement parce que pour la seule chose non inscrite (le passage des alliances) mon mari ne se souvenait plus de la formule !
    Dans les petits couacs il y a aussi le fait que le prêtre n’ait pas utilisé notre boîte a alliance (boîte à bijoux anciennes de mon arrière grand mère) car pas pratique pour bénir nos alliances (pensez y !) et qu au départ on avait oublié de laisser un livret pour nous vers nos chaises.
    Mais surtout et ça je ne m’en suis rendue compte qu’après que ma belle mère après avoir emmené mon mari à l’autel s est installée à côté de ma mère empêchant par la suite mon père de s’installer à côté de ma maman !

    Après pour avoir discuté ensuite avec des invités, les gens n’ont pas trop vu les couacs (et j’en ai discuté avec des gens qui ne mâchent pas leurs mots) et ils ont trouvé notre cérémonie émouvante et recueillie (certains ont même versé leur petite larme …).
    Et à refaire on reprendrait le même prêtre quand même parce qu il nous a laissé pas mal de liberté sur la musique (on est rentré sur une reprise de mettalica) et que ce prêtre ait connu mes arrières grands parents a aussi apporté ce supplément d’âme. Et une certaine ouverture d esprit car on a surtout choisit des textes et des chants qui parlait peu de dogme mais surtout d’amour.

  • Ah là là moi aussi sur le moment j’ai eu l’impression qu’il y avait eu beaucoup de couacs, car plein de détails m’ont chiffonée : pareil, on avait oublié de choisir les lecteurs du psaume et pareil notre super animatrice nous a sauvés ! et nous avions aussi oublié notre exemplaire du livret donc il a fallu se souvenir de l’échange des consentenments … Heureusement il est si beau que nous le connaissions vraiment (« Je te reçois comme époux, et je serai ton épouse … » j’en ai encore des frissons tellement c’est simple et puissant !).
    Comme toi j’ai été très déçue car je suis profondément croyante et la messe était pour moi le coeur de mon mariage. Mais en y repensant je me dis que Dieu a justemement voulu me montrer que l’important dans le sacrement de mariage ce n’est pas la « belle messe », mais bien l’amour, les petits ajustements et les rattrappages de dernières minutes qui vont marquer notre mariage toute notre vie ! Alors longue et belle vie à vous !!!
    (et la photo avec le petit garçon qui tient ta main est sublime, elle dégage tant de tendresse !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *