Les dessous d’un EVG : comment Monsieur Chaton a enterré sa vie de garçon (écrit par Monsieur Chaton lui-même)

Pas facile de prendre la plume (ou plutôt son clavier) pour écrire sur Mademoiselle Dentelle en tant que futur marié ! J’espère que tu seras indulgente avec moi et que j’arriverai à te faire voyager un peu dans l’univers des EVG.

Surpris malgré moi !

Comme plus c’est long plus c’est bon, comme pour le mariage, mon EVG a été prévu sur trois jours, et pour une question d’organisation je connaissais la date du weekend. Mes témoins M. Sirano et M. Pépé m’avaient gentiment demandé de poser le vendredi pour être tranquille et être prêt à partir dans l’après-midi. Moi un peu naïf je pensais vraiment que c’était le plan. C’était sans compter sur la volonté de me surprendre un peu de ces deux loulous avec la complicité de Mlle Chaton, qui était dans la confidence d’un départ aux aurores… 

C’est donc la tête un peu dans le cucul que je me fais réveiller par une partie des joyeux lurons qui participent à la fête et qui viennent me kidnapper chez nous ! Mlle Chaton me laisse tant bien que mal partir, elle sait que je suis entre de “bonnes mains” même si elle a l’air moyennement confiante… Je vous laisse en juger par sa tête sur la photo. Après quelques bières pour le petit-déjeuner, il est temps de la quitter (Ô rage Ô désespoir, non je déconne !!) et de prendre la direction de l’aéroport. Mais pour où ?

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

Y a-t’il un pilote dans l’avion ?

Je ne connaissais pas la destination, ni même le nombre de participants ! M. Sirano me confirme qu’une quinzaine de copains ont répondu à l’appel ! Trop cool. En arrivant à CDG, ils me demandent gentiment d’aller me changer dans les toilettes et d’enfiler ma tenue pour le voyage (j’ai peur…). En fait ça me va plutôt bien, c’est la tenue de Maverick dans Top Gun, pour un aspirant pilote de ligne c’est un joli clin d’œil !

Nous profitons du salon Air France pour continuer d’augmenter notre taux d’alcoolémie moyen de groupe (et surtout le mien), quand nous embarquons dans l’avion direction Prague (je suis trop content, j’adore cette ville où j’ai passé des soirées mémorables, ça me va parfaitement de retourner là-bas !) j’ai déjà une bonne dizaine de verres dans le nez et je commence à lutter pour rester sérieux… Je me dis que je vais avoir le vol pour me requinquer. Mais là encore une surprise, les potes négocient mon entrée dans le cockpit pour la deuxième partie du vol. TROP BIEN ! 

Ce n’est pas car c’est mon EVG, ils ne laissent pas non plus rentrer n’importe qui (surtout un mec éméché) dans les cockpits mais c’est grâce au fait que je passe les entretiens finaux pour être apprenti pilote de ligne chez Air France quelques semaines plus tard. C’est un peu un cadeau de pré-embauche, si je suis pris et que je ne me crame pas avec les pilotes. Je fais l’atterrissage avec eux, c’est franchement un souvenir fantastique qui me donne encore plus envie de me défoncer pour réaliser mon rêve de gosse. 

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

Fiesta et activités, un programme parfait

Le weekend à Prague commence comme il se doit par l’arrivée à l’auberge de jeunesse en plein centre de la ville qui sera notre QG pour les 3 jours.

Mes témoins ont prévu un polo par personne pour chaque participant, avec « Team EVG » inscrit dans le dos et notre surnom devant. Bien cool pour l’ambiance de groupe. Un burger plus tard, on attaque la première activité : un escape game. Un grand classique mais j’adore ça et on déchire tout dans la salle, on prend le nouveau record, équipe d’ingénieurs quand tu nous tiens…

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

Ensuite retour à l’auberge et grosse soirée dans mon bar/nightclub préféré de la ville : Le James Dean. Pour faire la teuf je te le conseille franchement, la cave est exceptionnelle et l’ambiance déchire. Musique variée qui plait normalement à tout le monde ! Mes potes me font subir le châtiment EVG avec un passage derrière le bar absolument mythique. Mais chut, je ne peux pas tout raconter non plus ! 🙂 

Le lendemain, le samedi, réveil relativement tôt pour une nouvelle activité surprise. Nous prenons un minibus, et nous roulons pendant environ 1h15 avant d’arriver dans une espèce de zone démilitarisée. Je ne crois pas si bien dire, ils ont réservé un tour dans un ancien char de l’ex-URSS et quelques tirs à la Kalash pour tout le monde. Franchement trop cool je n’avais jamais fait ça de ma vie et dans le genre décharge d’adrénaline et testostérone nous ne sommes vraiment pas mal. L’organisation aux petits oignons de mes témoins me fait vraiment plaisir, ils se sont donnés ! Ils ont bien été aidé par M. Fabounet qui vit en République Tchèque depuis pas mal de temps. 

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

L’après-midi en ville est plus calme avec un passage dans une sorte de “maison hantée”, et repos des guerriers avant la deuxième soirée. On la passe cette fois-ci au Hangar, autre bar rétro de la ville, à la déco aéronautique / automobile de l’Amérique des années 70. Je passe encore une fois une super soirée, bien alcoolisée et surtout super bien entouré. La recette de la réussite, c’est une belle bande de copains et de la simplicité. 

Le dimanche est plus calme, avec une visite de la magnifique ville de Prague (il faudra que j’y emmène Mademoiselle Chaton un jour !). Ça aurait été dommage pour ceux qui n’étaient jamais venus de passer à côté de ça. Une croisière sur la Vltava, la rivière qui traverse la ville et coule sous le Pont Charles.

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

Nous terminons quand même ce super EVG par une activité pour détoxifier nos organismes avec un Foot-Ballon d’anthologie où tout le monde prend un malin plaisir à me prendre pour cible.

Il est déjà temps de se dire au revoir, ce genre de moment de vie paraît toujours trop court à posteriori, mais qu’est-ce que c’est bon de mettre tout ça dans la boîte à souvenirs.

Mon enterrement de vie de garçon à Prague !

Crédits photo : Photo personnelle

Enterrement de vie de garçon réussi à 100 %, merci à ma team, et si Prague tente ton futur mari ou ses témoins, c’est un super choix ! 🙂 

Et toi alors, tu as été tendue un petit peu à l’idée de laisser partir ton (futur) mari à son EVG ? Toi aussi tu as réussi à le surprendre pour le départ ? Il t’a tout raconté ou est resté mystérieux sur ce qui s’est passé ? 



6 commentaires sur “Les dessous d’un EVG : comment Monsieur Chaton a enterré sa vie de garçon (écrit par Monsieur Chaton lui-même)”

  • C’est cool d’avoir la version de M. Chaton. Je pense d’ailleurs qu’on ne voit pas assez de témoignages de mariés ! En tous cas très sympa cet EVG, Prague c’est vraiment une chouette destination ! Et un programme super original !

    • Merci Aurélie ! Oui c’est chouette d’avoir aussi leur point de vue ! Je laisserai à nouveau la plume à M. Chaton pour sa chronique d’essayage et un petit paragraphe dans les préparatifs. Et peut-être dans le bilan aussi si il est sage 😉

  • Chouette enterrement de vie de garçon dit donc ! Et super sympa de la part de Mr Chaton de passer derrière le clavier pour nous le raconter ! Perso Mr Fox m’a tout raconté c’est a dire pas grand chose, je crois que c’est la chose qui l’a le plus frustré du mariage ! Juste 2 copains car les jours choisi n’arrangeaient pas tout le monde et pas vraiment d’activités meme (parce que ?) si ils sont partis en Pologne ( là où vivait le témoin)

    • Effectivement pas de chance si peu de monde a pu se joindre à la fête c’est toujours un peu frustrant 🙁 J’imagine qu’il devait être un peu déçu, je l’aurai été aussi mais après l’essentiel c’est quand même qu’il ait réussi à passer un bon moment avec ceux qui se sont libérés! La Pologne me tentait bien aussi, j’ai mes origines là-bas, mais Madame Chaton m’y avait déjà emmené pour un anniversaire. C’était important pour moi d’écrire un peu sur Mlle Dentelle, ça prend pas mal de place dans la vie de Madame depuis quelques temps maintenant, c’est ma petite pierre à l’édifice pour l’aider un peu!

  • Monsieur Chaton a bien résumé les evc : La recette de la réussite, c’est une belle bande de copains et de la simplicité.
    Ils se sont quand même bien demene pour organiser des activités variées sur les trois jours. Par contre monsieur chaton n’aide pas à rester sobre dès le matin 😅😂

    • Ahahah, c’est pas de sa faute, c’est ses crapules d’amis et de témoins aussi qui l’ont poussé à la consommation ! 😉 Mais oui ça avait l’air très chouette ! ils se sont grave donnés

Commente ici !