J’en ai marre qu’on me demande si je ne suis “pas trop stressée” : bien sûr que je le suis !!!

Toi la bride-to-be qui me lit, une tasse de thé à la main, un cupcake “essai pour le mariage” sur la table, entre deux DIY, après ta journée de boulot et avant le ménage et la vaisselle, je sais que tu vas comprendre ce petit coup de gueule.

Il y a une phrase que toute future mariée entend au moins quatre fois par jour à partir du moment où elle est à environ J-60 de son mariage, une phrase qui fait monter la tension d’un cran, qui fait monter aux lèvres un sourire forcé, crispé, le fameux “sourire de plus de quatre secondes qui ne fait pas naturel du tout”…

“Alors, ça va les préparatifs ? Pas trop stressée ?”

Bridezilla

SI, je suis stressée, c’est gentil de t’en préoccuper.

Je pars de chez moi à 6h30 du matin (horaires de train obligent), je rentre à 19h (merci le train !), entre deux, je bosse, le soir, je mange et fais la vaisselle (merci chéri d’avoir préparé le repas), je prépare la journée du lendemain (tu sais, ce que les fainéants de profs font une fois rentrés chez eux : copies à corriger, feuilles à imprimer, rapports à rédiger, remettre de l’ordre dans les affaires, préparer les cours des prochains jours…).

Et après ? Ben après, il est l’heure d’aller se coucher. Parce que je ne fais pas partie de ces gens qui tiennent debout avec 5 heures de sommeil. Moi, quand je me lève à 6h30 du matin, à 21h30 je m’écroule de sommeil.

Et mes DIY, me diras-tu ? Et mes boîtes à dragées ? Et ma déco ? Et mon livre d’or ? Et ma déco comme-dans-les-blogs-américains-là-où-c’est-beau-et-ça-fait rêver ?

Ben j’ai pas le temps.
Vraiment, vraiment pas le temps.

Ma vie est une course permanente, quand je ne suis pas au collège, je fais des heures supp’ ailleurs. Quand je ne suis pas ailleurs, je suis en rendez-vous avec des parents. Quand je ne suis pas en rendez-vous avec des parents, tu me trouveras peut-être avec l’intendante en train de déposer des chèques / des billets pour le voyage en Angleterre. Et si je ne suis pas avec l’intendante, va jeter un oeil du côté du téléphone, je suis peut être en train d’appeler les parents qui n’ont toujours pas effectué le premier versement pour ledit voyage, versement qui était à effectuer il y a plus d’un mois.

Oh je sais, ça pourrait être pire. Je pourrais avoir des enfants à gérer en plus de tout ça.

Et justement, puisqu’on en parle, je vais ajouter un coup de gueule inside le coup de gueule : ça suffit le regard condescendant de celles qui sont “de l’autre côté”, qui ont un, ou deux, ou trois enfants ou plus et qui te regardent avec une mine affligée, un sourire en coin et te disent sur le ton de la confidence “attends un peu d’avoir des enfants, tu verras ce que c’est de ne plus avoir le temps de rien.”

Ça suffit, cet air de tout savoir, comme si elles avaient oublié qu’avant d’être des mamans débordées elles ont été des adultes débordées. Ça suffit cette condescendance à tout va, je ne veux plus entendre que je ne sais pas ce que c’est de ne pas avoir le temps, de manquer de sommeil, de ne pas avoir assez d’argent pour ci ou ça, de ne pas pouvoir passer du temps seul à seule avec l’Homme, de ne pas savoir ce qu’aimer veut dire.

J’ai un boulot que j’adore, qui est loin de chez moi et me prend beaucoup, beaucoup de temps.

Alors le mariage, franchement, je n’ai pas le temps. Il y a un an, quand je n’avais pas un boulot à heures supplémentaires, des horaires de dingues et des rendez-vous de partout, quand j’avais encore mon mercredi et mon jeudi après-midi, j’avais repéré de super jolies choses sur internet :

inspiration mariage rose argent

Crédits photo : D.R.

Des décorations qui donnaient envie de prendre son courage par les 10 petits doigts, et de s’y mettre sérieusement :

Crédits photo : A Field Journal

Mais là, franchement, non, je n’ai pas le temps. Pas l’énergie. Bien sûr, il y a les vacances de la Toussaint, je vais pouvoir faire un maximum, acheter ce qu’il faut, etc.

Mais si je n’ai pas le temps, il faudra bien relativiser.

Je relativise en me disant que le principal, c’est que ChéridAmour et moi soyons mariées. Que le principal est fait (vin d’honneur, repas, playlist presque terminée), et que le reste est de l’éphémère. Qu’on compensera avec de supers animations et que l’émotion du jour J permettra aux invités de ne pas voir la déco un peu bâclée.

Alors gardez vos questions pour vous, Supercollègue, Voisinlourdingue et autres Amipatroproche.

Encore 57 jours à tenir !

Et toi, est-ce qu’on t’a déjà posé cette fameuse question ? Qu’as-tu répondu ? T’en a un peu marre aussi ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



20 commentaires sur “J’en ai marre qu’on me demande si je ne suis “pas trop stressée” : bien sûr que je le suis !!!”

  • Ah que j aime ce coup de gueule
    Je m y retrouve tout a fait
    Avec une puce de 2 ans en plus lol
    Je profitais de sa sieste pour faire les diy

    Allez courage tu vas tenir le choc !!

  • Idem ! C’est tellement bien dit ! Ton article donne le sourire.
    Courage et zen. Tu as raison, le principal est fait, vous serez mariés et votre jour debordera d amour !

  • Bon, je ne vais sans doute pas me faire aimer sur ce coup-là… Mais ce coup de gueule, j’adhère pas. 😉
    Oui, c’est un gros évènement à préparer, et oui, on a envie que tout soit parfait… Mais, alors que tu reproches aux autres de ne pas se mettre à ta place, te mets-tu à la leur ? De l’extérieur, comme toute bridezilla, tu ressembles à une hystérique, monomaniaque et obsessionnelle. Je comprends, je suis passée par là.
    Mais eux, non, ils ne comprennent pas (ou ils ont oublié) ce qui te met dans cet état… Certains sont étonnés d’autres inquiets, mais la plupart sont emmerdés. Parce que la personne agréable et intéressante est devenue stressée, épuisée, et désagréable avec eux, qui ne partagent pas la préparation de ce grand moment de TA vie. Pas de la leur… 🙂 Mais ils sont sympa, ils voient qu’il n’y a que ça qui t’intéresse ces temps, alors ils s’intéressent aussi . ” Pas trop stressée ? ” , c’est leur façon de participer, de s’intéresser à toi…
    Alors je ne sais pas… J’entends des brides râler parce que “personne ne s’intéresse à mon mariage”, et j’entends des brides râler parce qu’ils s’y intéressent… 😀 Ou alors, ils veulent juste faire la conversation. Ils sont polis, quoi…
    Tout le monde ne va pas s’adapter à toi, parce que tu prépares ton mariage parfait. Si tu décides de te stresser parce que tu t’es fixée 100% de DIY, ben tu gères ce que ça implique… 🙂
    Prends garde à ne pas envoyer balader, ou prendre de haut, tous ces Supercollègues et Amispastropproches, parce que ce sont sans doute des gens bien pour la plupart, et ce n’est pas juste pour eux.
    Et pour ton deuxième coup de gueule, un enfant est véritablement chronophage. Vraiment. C’est inimaginable avant de le vivre, désolée, mais c’est vrai. Ou alors, je suis vraiment TRES mal organisée ! 😀

    Bon courage, mais ne perds pas l’essentiel de vue, comme tu l’as dit:

    “Je relativise en me disant que le principal, c’est que ChéridAmour et moi soyons mariées. Que le principal est fait (vin d’honneur, repas, playlist presque terminée), et que le reste est de l’éphémère. Qu’on compensera avec de supers animations et que l’émotion du jour J permettra aux invités de ne pas voir la déco un peu bâclée.”

    • Ah mais je comprends totalement ton point de vue. Et quand on me pose la question, je m’efforce de sourire et de répondre facilement. Cela dit, je fais partie de ces gens qui n’ont pas forcément besoin de faire la conversation / qu’on leur fasse la conversation. Je suis à l’aise avec le silence, et je suis à l’aise avec les gens qui ne s’intéressent pas à moi. D’où le ras-le-bol. Cela dit, je sais que ça part d’une bonne intention, et l’intérêt de l’écrire ici, c’est aussi de ne pas “craquer” en vrai ;).

  • Melle Givrée, merci pour ce coup de gueule qui fait du bien! 🙂

    Etant encore loin du J-60, la phrase qui me fout la pression ce n’est pas “alors tu stresses pas trop?” mais plutôt “alors vous en êtes où?”… Parce que pour les mêmes raisons que toi (boulot prenant, trajets à rallonges en voiture…) j’ai du mal à dégager du temps pour avancer “concrètement” sur notre mariage… Et par concrètement j’entends “la petite pièce qui se remplit lentement mais sûrement de DIY!”

    Quand je rentre tard, c’est plus simple pour moi d’écumer 2-3 blogs pour m’extasier sur telle ou telle déco magnifique du fond de mon lit que de prendre ma paire de ciseaux, ma colle et de me lancer dans un prototype de pompon! Pareil pour les week end…

    Mais comme tu le dit si bien, il ne faut pas perdre de vue l’essentiel : votre engagement l’un envers l’autre! Et rien que pour ça, votre grand jour sera super!

  • Alors j’ai beau avoir 2 enfants et plein de temps (congé parental oblige), et ne pas être stressée comme toi (pas encore du moins), je comprends totalement les raisons de ton coup de gueule !!!

    Franchement, après une journée de taf / transports / tâches ménagères, même wonder woman ou super nanny auraient du mal à se motiver pour faire des DIY !

    Et puis t’inquiète, on est toutes pareil : au début on trouve plein de super idées de déco, tellement super qu’on n’imagine pas son mariage sans, et puis le temps qui passe très vite s’occupe tout seul de faire le tri, que dis-je, le vide !

    En tout cas tu as raison de gueuler un bon coup, ça fait toujours du bien 😉

    • 🙂 Oui ça fait du bien! Et je n’ai jamais dit qu’avoir des enfants ne prenait pas de temps, j’aimerais juste que les mamans se souviennent de leur vie avant, de comme elles avaient l’impression d’être débordées de partout alors qu’elles étaient encore nullipares.

      • Oui je te comprends car moi, perso, je n’ai pas l’impression d’avoir moins de temps qu’avant mais plutôt que j’occupe le temps de façon différente.
        Il y a plein de choses que j’aimais faire avant et que je ne fais plus depuis que j’ai des enfants, et des fois ça me manque.
        Mais de ce côté là je savais à quoi m’attendre et j’ai décidé de faire des enfants en connaissance de cause.
        Alors oui ma vie n’est plus la même, oui parfois je me sens débordée, mais je trouve cela normal et j’assume 😉
        Bien sûr la situation que je te décris là est ma situation d’avant mon congé parental, parce que ce congé ça change tout quand-même 😉

  • Oui, c’est vrai que ces petites phrases ont le don d’agacer et de stresser encore plus. Y en avait chez moi qui déclenchaient de véritables réactions d’envies de meutres. Mais comme le dit Lakmé, c’est aussi une façon qu’ont les autres de prendre la température, de prendre de tes nouvelles en ayant peur d’être intrusifs.
    Oui, car c’est vrai que dans nos vies de dingue, quand s’y ajoutent les préparatifs chronophages et anxiogènes et le “tout petit” état de nervosité avancé (voire de susceptibilité pathologique) dans lequel est toute bride to be qui se respecte, tout est pris au premier degré et détourné de ses véritables intentions.
    En fait, dans ce cas là, comment trouver le juste milieu entre “tu veux que je t’aide à faire quelque chose?” (qui paraît être une intrusion absolue comprise comme “ma pov fille tu n’es bonne à rien”), les “ça va toi ?” (de personnes impuissantes cf l’interprétation précédente qui souhaitent te montrer qu’elles se préoccupent de toi) et les silence radio (dus probablement aux précédentes réactions auxquelles elles ont eu droit précédemment).

    Oui pas simple d’être une future mariée quand on n’a pas que ça à penser et pas simple d’être dans “l’autre camp”.
    Mon dicton préféré dès les premiers mois des préparatifs était “l’Enfer est pavé de bonnes intentions” 😉

    Et oui, tu as raison, la déco, les trucs parfaits, ce n’est pas ça qui fait un mariage. C’est très secondaire et tu as entièrement raison de te dire qu’une fois l’essentiel réglé tout le reste n’est que superflu 😉

  • J’avoue que je n’adhère pas à ton premier coup de stress. Je trouve plutôt gentil de la part des gens de te demander comment tu te sens à l’approche du jour j. Ils s’intéressent ou sont polis. Tu ne peux pas le leur reprocher.
    En revanche, je te reviens complètement sur la condescendance de certaines mamans. Je vis ça quotidiennement et j’avoue qu’à force de ronger mon frein, je vais finir par mordre. Même si j’ai un métier prenant, j’arrive à trouver du temps pour faire des activités qui me plaisent et c’est très, très mal vu. J’ai eu droit à : ” On voit que tu n’as pas d’enfant!”, ” J’aimerais pouvoir faire tout ça mais, MOI, j’ai des enfants !”, Tu as de la chance de pouvoir penser qu’à toi!”… Mouais, peut-être, au détail prêt qu’avec ma moitié, on ne peut pas avoir d’enfant. Alors, avant de balancer ces lieux communs, on tourne sept fois sa langue dans sa bouche et on réfléchit !

  • c’est pas les enfants qui font que t’a pas le temps… sa aide un peu plus c’est tout..
    au lieu de dire “pas trop stressé” ils devraient nous aidé

  • Oh non ! Je suis vraiment désolée que tu sois aussi stressée ! Tu sembles avoir une vie très prenante qui t’empêche de t’impliquer autant dans ton mariage que tu ne le souhaiterais.

    Mais pour autant, je ne me retrouve pas dans ton coup de gueule à plusieurs égards. Je pense que si la phrase “alors, pas trop stressée ?” n’est pas la manière la plus délicate de prendre des nouvelles (on pourrait nous demander “alors, comment se passent tes préparatifs ? Tout se passe comme tu le souhaites ?” au lieu de partir du principe qu’on est stressées), les personnes qui la prononcent souhaitent quand même s’intéresser à ton mariage ou être polis, ce qui part d’une bonne intention. L’enfer peut en être pavé, certes, mais en partant du principe que les gens sont bienveillants, peut-être verras-tu cette phrase d’un autre œil ?

    Pour ma part j’adore qu’on me demande ça, pour le plaisir de répondre “non, je ne stresse absolument pas !”… car ici, point de déco chronophage, juste quelques éléments vraiment très ciblés, car j’estime que le côté esthétique ne vaut pas la perte de ma santé mentale (moi aussi, j’ai un métier très prenant).

    • A vrai dire, la rédaction de ce billet a eu un effet très thérapeutique sur moi. J’ai eu un énorme coup de stress il y a quelques jours, et finalement, je vais beaucoup mieux depuis que j’ai lâché la pression sur les touches de mon clavier!

      • L’article comme tous les commentaires étaient très intéressants 🙂 (et je suis contente de lire que pousser ce coup de gueule t’as permis d’évacuer un peu la pression :D).

        Beaucoup de choses ont déjà été dites, mais j’ai juste un question : pourquoi quand on nous demande “ça va pas trop stressée ?” on ne répond tout simplement pas la vérité ;D ?

        Perso, la dernière personne qui m’a demandé ça a eu droit au compte rendu détaillé des opérations. Ben quoi, elle s’intéresse à ma vie oui ou non 😛 ?

  • Raaaah, mais MERCI de dire les choses aussi bien: “ça suffit le regard condescendant de celles qui sont « de l’autre côté », qui ont un, ou deux, ou trois enfants ou plus et qui te regardent avec une mine affligée, un sourire en coin et te disent sur le ton de la confidence « attends un peu d’avoir des enfants, tu verras ce que c’est de ne plus avoir le temps de rien. ». J’ai le même pb que toi, et ce n’est pas l’incompréhension de ceux qui ne se sont jamais mariés qui me pose problème (après tout, c’est parfaitement normal!) mais la condescendance de ceux qui ont des enfants et qui passent leur temps à te faire comprendre que ton petit mariage, ce n’est rien parce qu’ils ont des enfants, EUX.
    Et pour les “ça va, pas trop stressée?” à répétition (après tout, là encore les gens ne peuvent pas savoir que 12 personnes t’ont déjà posé la même question en moins de 6heures), je conseille le “mode automatique”: tu souris, tu réponds “ça va merci” et tu changes de sujet!

  • Je m’identifie totalement à ta situation ! Même si mes heures de travail sont moins importants (c’est plutôt du 8h-18h) je m’occupe intégralement de notre appart (ménage, papiers, factures, repas…) étant donné que chéri gère son entreprise, en plus de mes cours de cuisine et mes cours de sport.
    J’arrive à me coucher vers 23h-minuit, ce qui me permet de réaliser des DIY le soir et les weekend quand on ne voit pas les amis ou la famille.
    Même si je cours tous les jours, tout ça je l’ai choisi et je l’assume. Mais même sans enfants, je me sens bien plus occupée et épuisée que certaines mère de famille qui se permettent de me dire que je ne sais pas ce que c’est d’être stressée ^^
    Donc oui je suis stressée quand je pense à tout ce que j’aimerai faire pour le mariage. Puis je me re-concentre sur l’essentiel et je me rend compte que je l’ai déjà. Donc je déstresse en 2 temps 3 mouvements.
    🙂

  • Mlle Givrée BRAVO!
    Je suis tout a fait d’accord avec toi! Chacun fait se qu’il peut et comme il peut et celui qui n’est pas content n’a qu’a aller voir ailleurs si c’est mieux!
    Je te soutiens a 100%

  • Aaargh ! Pas facile à vivre le statut de future mariée. Et parfois c’est à double tranchant. On voudrait que notre entourage s’intéresse à notre mariage et en même temps pas trop. Alors c’est clair que parfois peut arriver la question de trop ! Je suis contente pour toi si tu as pu te défouler sur ce billet ! C’est important d’avoir un exutoire parfois. Et puis tu as raison, le principal c’est votre union, pas le décorum.
    Par contre concernant les deux « côtés » qui sont évoqués dans les commentaires, je suis désolée d’en remettre une couche mais c’est vrai ! Avoir des enfants c’est chronophage, et si tu te décides à en faire dit toi bien qu’en plus de tes horaires de dingue, en plus des courses, de la vaisselle et de tout le reste tu devras encore trouver du temps à consacrer à un enfant (et à ton mari !). Mais attention, ce n’est pas irréalisable et il n’y a rien de condescendant dans mes propos, c’est le quotidien de milliers de femmes. En fait, ça se fait tout seul, par la force des choses. Moi je ne m’étais pas rendu compte du temps que ça prend avant de me séparer du père de mes enfants et de pratiquer la garde alternée ! La semaine où je n’ai pas mes filles, au début je me suis trouvée bête (pas de sprint jusqu’à l’école, pas de devoirs, moins de linge sale….) J’ai récupéré un peu de temps pour moi. Mais au final je l’occupe à autre chose ! En fait, je crois qu’on devrait toutes prendre des cours de flemmardise ! 🙂

  • C’est tellement vrai!
    La future mariée est dans un état de stress indescriptible et les questions bien lourdes qui ne servent à rien…. PFFFF
    Tu as raison de profiter de ce blog pour décharger tout ça! On est là pour entendre ce genre de coup de gueule!!!
    Étant passée par là, tu verras qu’en consacrant moins de temps que prévu au DIY on se sent parfois mal mais tu as déjà un tas de trucs prêts alors essaie de vivre ces 50 et quelques jours le plus zenement possible 🙂

  • moi je suis en plein dedans : a un mois et une semaine du mariage, j’y ai droit régulièrement .
    Je comprends le coup de gueule mais moi ca ne me derange pas qu on me la pose.
    cela dit je suis en congés parentale et oui j ai du temps a consacré a mon mariage bien que les évenement des derniers jours me destabilise un peu.
    3 couples invités à notre mariage se sont separé en moins d une semaine! je porte la pouasse ou quoi??!!
    alors plan de table a revoir ect …
    mais le pire c est la preparation religieuse au mariage: le pretre qui nous marie est un ami de la famille et ne peux assurer cette tâche car il se trouve sur paris et nous à Nîmes…
    Mais le pretre de la paroisse ou nous nous trouvons à tout simplement refusé de nous la faire prétextant que ce n était pas grave que ca n avait pas d importance…
    Puis a ajouter que nous devions vite deguerpire de l eglise apres notre ceremonie car un autre mariage était prevu…. nous avions choisi l heure la plus tardive de la journee pour que toute la famille aie le temps d arriver (vacances scolaires oblige…)
    logiquement, il n aurai pas du y avoir d autre mariage …. ZEN
    voilou
    pour les deco ca va a peu pres . il ne me reste qu a decoupe mes menu et faire mes pompoms!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *