Qu’est-ce que c’est, un « couple mixte » ?

Je te le disais récemment, je n’aime pas l’appellation “couple mixte”. Comme le faisait remarquer Dame Cha dans les commentaires, ça fait un peu vestiaire de piscine municipale…

Mais parce que je suis une folle des mots, j’ai voulu savoir pourquoi je n’aimais pas. Donc : qu’est-ce qui se cache derrière cette idée de couple mixte ?

Couple mixte mariage Light & Stories

Crédits photo : Light & Stories

Je suis donc d’abord aller voir du côté de mon dictionnaire en ligne préféré.

Mixte : “qui comprend deux ou plusieurs éléments de nature différente”. Et au niveau des synonymes, on trouve : composite, mélangé, bâtard, hybride…

Tu trouves que ça donne envie ? Non, mais en plus, ça ne veut rien dire ! C’est quoi des natures différentes ? Le sexe ? La religion ? La nationalité ? La langue ? La culture ? Les centres d’intérêt ? Les qualités, les défauts ? Les valeurs ? L’éducation ?

Bon, cherchons maintenant du côté de “couple mixte”.

Si tu tapes cela sur google, il y a deux aspects qui semblent apparaitre : une différence religieuse et une différence d’origine.

La différence religieuse

En ce qui nous concerne, nous ne nous sentons pas d’une religion différente.

Nous sommes chrétiens tous les deux. Il a été éduqué protestant, et moi catholique. Nous ne sommes pas très pratiquants. Nous allons volontiers dans l’église de l’autre. Ça rend les choses un peu plus compliquées, pour préparer notre cérémonie religieuse de mariage (promis, quand les choses seront plus claires, je te fais une chronique sur une bénédiction nuptiale trilingue et œcuménique).

Mais pas de problème de ce côté-là pour le moment. On discute, on réfléchit, on s’écoute. J’ai plus l’impression que ça fortifie notre foi et notre amour, que ça ne nous sépare… Et finalement, comme on considère qu’on a la même religion et des pratiques différentes, on a adopté l’adjectif “interconfessionnel” qui nous parait beaucoup plus juste que “mixte”.

Si ton couple est aussi interconfessionnel, je te conseille d’aller voir par là : l’association française des foyers mixtes interconfessionnels chrétiens. Le message aux jeunes couples nous a beaucoup parlé, je partage donc avec toi la conclusion (mais tu peux trouver le document en question et d’autres ici) :

“Faites d’abord ce que vous trouvez important pour votre couple, pas pour vos églises ou pour les autres. Prenez des risques. Agissez suivant vos convictions.
Aimez-vous par dessus tout, soyez chrétien avant d’appartenir à une autre confession et Dieu pourvoira au reste.”

Et pour la différence d’origines ?

C’est sans doute plus important, dans notre couple.

Pourtant, on vient du même continent. Et nos différences ne sautent pas aux yeux (y a qu’à regarder nos photos de couple, on nous a déjà dit qu’on avait l’air de frère et sœur !). Après tout, y a bien l’idée d’une identité européenne non ? (Bonjour, nous sommes des bébés de L’Auberge espagnole…)

D’ailleurs, je n’ai pas l’impression d’avoir vécu beaucoup de chocs culturels depuis le début de notre aventure de couple. Faut dire qu’on avait tous les deux voyagé avant. Qu’on a une langue en commun (l’anglais). Qu’on s’est rencontrés en terrain neutre, et entourés de gens de plein de nationalités (merci CouchSurfing). Et puis, moi, j’ai eu des cours pour prendre conscience des différences culturelles. Et l’amoureux, il a pris des cours de français et a passé pas mal de vacances en France. Les français, il avait déjà une vague idée de comment les aborder…

Mais comme tout le monde, nous sommes ethnocentrés. Alors on a nos petits moments d’incompréhension.

Exemple : l’amoureux qui dit qu’on va voir ses parents ce soir. Puis, vers 18h30, il demande ce que j’ai envie de manger… “Mais tu m’as dit qu’on allait manger chez tes parents !” (J’aurai juré d’avoir entendu ça !). Non, ici, tu peux être invité à l’heure de ce que tu crois être un repas, et ne pas y manger. D’ailleurs, l’idée d’heure de repas n’est pas si importante (je peux donc avoir des cours de 10h à 14h sans pause-déjeuner et sans que ça ne choque personne – sauf mon estomac…). Rien de grave, donc, mais des petits riens qui rappellent qu’on n’a pas la même culture !

C’est souvent plus gênant quand c’est dans un cercle plus grand.

Surtout quand il y a la barrière de la langue. Ça veut dire quelques moments de solitudes, quelques incompréhensions dans les mœurs de la famille, quelques malaises à se sentir idiot(e) avec les amis. Mais ce n’est pas tabou et nous essayons d’en parler quand ça arrive.

C’est pour ça qu’il est important pour moi de pouvoir parler la langue de l’autre. Pour mieux comprendre et me sentir un peu moins étrangèr(e). Mon néerlandais n’est pas encore courant, mais ma compréhension est plutôt bonne et je me débrouille pour dire ce que je veux.

D’ailleurs, je compte dire mes vœux en néerlandais et faire un discours lors de notre repas de mariage. Ce serait un joli cadeau, je crois, pour ses proches. Monsieur Gezellig, de son côté est mon meilleur élève et il a même accepté de faire sa préparation spirituelle dans une paroisse francophone.

La langue de l’autre fait donc partie de notre vie. Même si l’anglais reste notre langue-terrain-commun-neutre. Dans les faits, nous parlons au quotidien un mélange des trois langues. Langues que nous ne maîtrisons pas forcément à la perfection… Cela peut aussi créer des confusions. Utiliser un mot pas tout à fait comme il faut, ne pas sentir la connotation négative, ça peut créer des conflits sur juste un problème d’intercompréhension. Il faut être prudents, avec l’implicite, il faut sentir le malaise possible

Alors, encore une fois, nous discutons, nous écoutons. Dans notre couple, nous parlons et nous parlons. Beaucoup. De tout et de rien. Nous avons appris à dire “ça ne va pas”, “je ne comprends pas”, “pourquoi ?”…

Alors oui, on a des différences. On en rit beaucoup aussi ! Mais je ne dirais pas que nous sommes “de natures différentes”. Nous partageons des valeurs, des principes, des idées, des projets et beaucoup d’amour.

Je me dis souvent qu’il peut y avoir des différences bien plus importantes pour des couples de même langue, nationalité et confession, juste pour une question d’éducation et/ou de milieu social par exemple. Que quand on habite avec quelqu’un, on se rend bien compte qu’on a tous une culture familiale propre…

On est peut-être tous un peu des couples mixtes, finalement, non ?

Enfin, je me dis que nos solutions pour endiguer les problèmes que nos différences pourraient créer, sont des solutions qui me semblent la recette adéquate à tous les conflits de couple : communiquer, dire ce qui ne va pas, expliquer ses peines, ses joies, ses déceptions, ses sentiments petits et grands et être à l’écoute de l’autre, chercher à la comprendre, à ne pas le juger trop vite, à l’accepter avec ce qui fait ce qu’il est…

Et là, on se rend compte aussi que nos différences peuvent être des richesses très précieuses. Parce qu’elles nous permettent de réfléchir, de découvrir et souvent d’aimer !

Alors, il parait que dans ces mariages riches (ça sonne mieux que mixte, non ?), le plus difficile, c’est quand des enfants arrivent. Parce qu’on dit que “c’est là que se cristallisent les phénomènes de tradition, d’habitudes, de vision du monde, de souvenirs d’enfance”. Même pas peur ! Le mariage est un ensemble de bonheurs et de défis à relever… J’ai confiance !

Accepter qu’il puisse y avoir des différences, c’est déjà la moitié du chemin de fait, non ?

Et toi, tu trouves ton couple riche en différences ? Lesquelles ? Tu te définis comme un couple mixte ? Dis-moi ce que tu en penses… 

A propos de Light and Stories
Installée à Londres depuis 2009,  Joséphine Declerck de Light and Stories voyage partout où l’on a besoin d’elle et photographie, seule ou avec son équipe, des gens qui s’aiment passionnément ! Spécialisée en mariages, portraits et événements, son style est élégant, créatif et naturel.  Et puisque c’est toujours  un vrai plaisir pour elle de passer quelques jours en France, n’hésitez pas à la contacter !

Pour en savoir plus : www.lightandstories.com


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



19 commentaires sur “Qu’est-ce que c’est, un « couple mixte » ?”

  • Cette notion de couple mixte… Le mot en lui même ne me gêne pas plus que ça.
    On va commencer par le début. Dans ma petite tête de petite fille noire élevée en Afrique le couple mixte c’était noir et “autre chose” (blanc, jaune, rouge, vert, bleu,…). Pour bien me faire comprendre un japonais et une espagnole je ne me l’imaginais pas comme mixte. Ils sont blancs à quelques teintes près. C’était pareil tout ça.
    Au fur et à mesure surtout vers le collège j’ai compris que mixte regroupait aussi les différences religieuses. Oui ! Tout le monde n’est pas musulman dans ma famille.
    Quand j’ai rencontré Mr c’est-à-dire en 3ème là j’ai découvert qu’on pouvait parler français, avoir grandi dans le même quartier, avoir les mêmes amis, être originaire du même pays, avoir la même religion mais former quand même un couple mixte. La magie (ou pas) des ethnies. Nos familles (heureusement celle proche parle français) ne parlent pas la même langue, n’ont pas les mêmes coutumes ce qui peut s’avérer difficile à gérer dans la mesure où religion et tradition ne font quasiment qu’un lors de mariages.

  • Merci pour cette chronique, je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu as dit ! Et couple “riche” c’est beaucoup plus beau et vrai que couple “mixte”. Et je prends nos différences aussi pour une richesse, Pour nous, il y a une différence de culture, de pays et de religion mais on se rassemble sur plein d’autres points et aspects. et on va dans la même direction. Et comme tu as bien expliqué à partir du moment où on est deux, il y a forcément des différences : éducation, environnement familial… mais à la différence des autres couples de même nationalité par exemple, on a conscience de nos différences les plus visibles dès le départ. Ecoute, partage, compréhension, tolérance… font aussi parti de notre quotidien 🙂

  • Le mariage mixte peut avoir plusieurs significations 🙂 nous même sommes mixtes de par nos origines et notre biculturel franco maghrébine. Réussir à faire apparaitre nos deux origines, nos deux cultures à notre mariage est un défi pour nous deux ! Aucun de nos horizons ne doit être occulté, du religieux au culturel en pensant par ce que nous sommes aujourd’hui et ce que nous étions hier.. la est notre mixité 😀 avez vous déjà vu un mariage de type orientale avec de la pivoine et une robe mariée dentelle ? Ce sera nous !!! 🙂

    • Naella, la même chose pour mon mariage 😀 on essaie de mélanger au maximum les 2 cultures et religions afin que les 2 côtés s’y retrouve et le mélange des 2 permet d’avoir un mariage à notre image 🙂 bouquet de pivoine et robe en dentelle aussi pour moi 😉

  • Je suis d’accord on est tous des “couples mixtes”, de toutes façons car nous avons chacun nos propres personnalités, au delà de toute différence de culture, d’éducation, d’origine… Et puis les différences se cachent parfois dans des tous petits riens : vers chez moi, les pains au chocolat ça n’existe pas, ce sont des chocolatines. Bon bin chéri il connaissait pas les “chocolatines”, et il se moque gentiment de moi à chaque fois que mon vocabulaire régional remonte à la surface et que j’essaye de le convaincre que non “pain au chocolat” c’est pas un nom de viennoiserie. Mais ce sont ces petits moments de complicité que j’affectionne par dessus tout

    • Tout pareil, j’aime beaucoup cette conclusion : on est tous des couples mixtes. On a beau avoir été élevés à trois heures de route l’un de l’autre, parfois on se prend la différence culturelle en pleine poire… et c’est marrant 🙂

  • En ayant les mêmes valeurs au final la différence culturelle est toute relative, ce sont juste parfois des détails pratiques qui doivent être expliqués.
    Après de mon coté zéro aspect religieux donc pour cette partie je ne sais pas trop.

  • Très belle article! Je me sens énormément concernée car mon futur et tendre est… Japonais!
    Pour le coup, on a eu beaucoup de chocs culturels… Que ce soit dans la vision même du couple ou même de la vie! Après, rien de dramatique, on parle beaucoup ensemble donc on arrive toujours à trouver une sortie de secours. Le plus important dans un couple “mixte” est le respect de la culture de l’autre et une bonne dose d’ouverture d’esprit!^^

  • Et un parisien et une provinciale, ça compte comme couple mixte ? 😉
    Toute blague mise à part, je trouve que tu as une très belle définition du couple, qu’il soit mixte ou non.

  • Merci beaucoup Mlle Gezilig ! J’adore toujours autant tes chroniques !!! Nous sommes considérés aussi comme un “couple mixte” mais moi aussi je trouve ça moche, on nous appelle le couple Benetton !!!! (Plus glamour quand même !!!!)

  • Merci pour la citation ! (*paillettes dans les yeux*)
    Je me rends compte qu’avec mon chéri tamoul et hindou, moi parisienne et catho, il y a surtout une différence dans le détail de certaines perceptions (Dieu, la nourriture, la famille…), mais que dans les grandes lignes et surtout sur le fond, nous nous ressemblons.
    Les parents envahissants, les principes de bonté et de charité, l’indissolubilité du mariage (j’ai dû relire le mot 3 fois pour vérifier que j’avais bien tout écrit dans le bon ordre), etc.
    Tant que les piliers qui te structurent ne sont pas fragilisés par les siens (ou inversement), rien ne peut vous arrêter !!
    Le reste s’ajuste au fur et à mesure (bon, en forçant un peu parfois, j’admets)
    De toute façon avec les nouvelles lois, un couple mixte aura une signification bien plus… biologique qu’avant ! 😉 (ok, je sors)

    • “Tant que les piliers qui te structurent ne sont pas fragilisés par les siens (ou inversement), rien ne peut vous arrêter !!
      Le reste s’ajuste au fur et à mesure (bon, en forçant un peu parfois, j’admets)”
      Je n’aurais pas dit mieux 🙂

  • J’aime beaucoup cette chronique, et je partage avec toi l’idée que quelquepart, on est tous des couples mixtes 🙂 je trouve le fait de marier deux cultures très enrichissant !

  • J’aime également beaucoup cet article étant moi-même issue d’un couple mixte (France et Canada) et en couple avec un japonais. -Comme quoi les chiens ne font effectivement pas des chats, je dois avoir le gêne ‘mélange des cultures’ en moi-.
    C’est vrai qu’il y a beau avoir des différences culturelles, de langue… On en ressort plus forts,p plus soudés par les expériences.
    Heureuse aussi de voir autant de commentaires positifs sur ce sujet 🙂

    • Et donc tu vas faire un super mariage franco-canado-japonais ? ça va être génial…
      (et sinon, je suis trop fan de la photo de robe de profil, c’est la tienne ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *