Itinéraire de 2 futurs mariés : de notre rencontre à nos fiançailles

Il est temps que je te confie un peu plus de choses sur notre couple, pour que tu comprennes notre histoire et son influence sur notre mariage.

Avant toute chose, il est nécessaire que je te précise que, si M. Salé et moi sommes originaires du même département, de deux villes distantes de 30 km, il était assez peu probable que nous nous croisions simplement. Pourquoi ? Parce qu’il existe une véritable rivalité entre nos deux villes et que les habitants de l’une critiquent et médisent sur les habitants de l’autre… et inversement, bien sûr !

Mais comment nos chemins ont-ils fait pour se croiser ?

Une, deux et trois rencontres plus tard…

Eh bien voilà : M. Salé et moi nous nous sommes rencontrés…

… une première fois, lorsque nous avions 4 ans, lors des vœux d’une amie de nos deux familles, devenue Sœur. Nous ne nous en rappelons pas, mais nous savons que nous avons joué avec les mêmes enfants ! Mais, ce n’est pas à ce moment là que nous sommes tombés amoureux !

Itinéraire de 2 futurs mariés : de notre rencontre à nos fiançailles

Crédits photo (creative commons) : Eric Miles

… une deuxième fois, alors que nous avions douze ans, lors d’un voyage de servants d’autel (ou enfants de chœur) à Besançon. Comment le savons-nous ? Nous avons des photos montrant notamment M. Salé et son cousin… à côté de ma mère, accompagnatrice pour l’occasion. Mais, ce n’est pas à ce moment là que nous sommes tombés amoureux !

… une troisième fois, avec une amie, je me suis inscrite à un groupe catholique de jeunes majeurs appelé Groupe Théo. Dans la liste, je vois deux fois le même nom de famille et je me dis « Quoi ? Un couple marié ? À nos âges ? » Des images de jeunes catholiques traditionalistes prout-prout et coincés (préjugés du jour, bonjour !) se mirent alors à défiler dans ma tête. Au secours !

En réalité, il s’agissait de M. Salé et de l’une de ses sœurs ! Dès que je l’ai vu, mon cœur a bondi : j’étais sous le charme ! Nous avions alors 19 ans.

Si mon coup de cœur fut immédiat, de son côté, pas du tout ! J’ai alors décidé de ne pas lâcher l’affaire et d’essayer de me rapprocher de lui, coûte que coûte. Ayant subtilisé son numéro de téléphone, puis son adresse e-mail, je l’ai harcelé… enfin, je veux dire, nous sommes devenus amis.

À la fin de l’année 2006, un voyage avec le Groupe Théo était organisé à Rome, entre Noël et le Nouvel An. Après huit mois à lui courir après, j’ai décidé de tenter le tout pour le tout. J’ai pris sa main dans un bus… et notre histoire a commencé, le 1er janvier 2007.

Comme quoi la religion n’a rien à envier aux meilleurs sites de rencontres, pas vrai ? 

M. Salé et Mlle Sucrée à Rome

Les cinq premières années ont été jalonnées de séparations et de retrouvailles : j’étais étudiante à Dijon, lui à Nancy. Puis je l’ai rejoint à Nancy (c‘est là que j’ai rencontré S., qui va devenir ma super copine, avant de devenir ma Super Témoin !) et lui est parti à Caen !

Ces périodes d’éloignement nous ont aidé à voir que notre histoire était belle et bien solide et que nous étions prêts à entamer une relation de très très longue durée.

J’en profite ici pour remercier nos postiers qui ont transporté BEAUCOUP de lettres entre nous, ainsi que ma colocataire dijonnaise, l’une des premières à disposer d’un forfait illimité et qui m’a fréquemment prêté son téléphone pendant des heures !

Depuis 2011, nous vivons enfin ensemble pour de bon, en Normandie.

La demande en mariage

Pour être très honnête avec toi, je ne vais pas raconter cette demande en détail, parce qu’elle n’appartient qu’à nous. Pour autant, je vais t’en expliquer le contexte.

Nous nous sommes pacsés en décembre 2011, par nécessité administrative et fiscale (so glamour, pas vrai ?). Nous arrivions à nos 6 ans ensemble et l’idée du mariage a commencé à faire son chemin dans ma tête, d’autant que de nombreuses personnes autour de nous « sautaient le pas ». Je me suis alors lancée dans des allusions plus ou moins lourdes pour faire entendre mes attentes à M. Salé.

Et là… M. Salé a commencé à me dire que le mariage, ce n’était pas nécessaire, qu’après tout on vivait très bien comme ça, que c’était dépenser beaucoup d’argent et d’énergie pour une journée… Déception de ma part, surprise aussi, mais petit à petit, j’ai décidé de me calmer. Peut-être lui mettais-je trop de pression ? Peut-être, qu’après tout, il n’avait pas tort : n’étions-nous pas heureux ainsi ?

En novembre 2012, nous devions partir en voyage au Canada : notre premier grand voyage en amoureux et le premier départ en avion de M. Salé. Malheureusement, le genou de M. Salé ayant décidé de jouer les trouble-fêtes, nous avons repoussé notre voyage à mars 2013.

Nous avons visité Montréal, Québec, Toronto et les chutes du Niagara. Au retour de cette escapade, nous étions fiancés !

M.Salé et Mlle Sucrée à Montréal

M. Salé m’a ensuite avoué qu’il avait préparé cette demande depuis plusieurs mois, que la bague était achetée depuis septembre et que novembre aurait dû être le mois de nos fiançailles s’il n’y avait pas eu son problème de santé !

En outre, ayant gardé la bague sur lui durant tout le voyage, il avait craint que les portiques des aéroports ne se mettent à sonner et qu’il soit obligé de faire sa demande au milieu de la zone de contrôle !

Et la bague, me diras-tu, parce que tu es curieuse et que tu as bien raison ?

La voici :

bague de fiançailles Mlle Sucrée

Une bague en argent, toute simple, que j’avais repéré dans une bijouterie près d’un an auparavant. M. Salé avait noté les références en toute discrétion. Je sais que ce n’est pas une bague de fiançailles traditionnelle mais elle est à mon image et je l’adore !

Si tu l’as bien compris, nous nous sommes fiancés en mars 2013 et nous marions en décembre 2014. Pourquoi attendre vingt et un mois ? Et pourquoi avoir choisi le mois de décembre ?

La suite dans une prochaine chronique !

Et toi, comment as-tu rencontré ton Amoureux ? Aviez-vous aussi un passé commun sans le savoir ? Et la demande ? Comment s’est-elle passée ? Raconte-moi !

 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



7 commentaires sur “Itinéraire de 2 futurs mariés : de notre rencontre à nos fiançailles”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *