Quand la tristesse s’invite dans les préparatifs…

Sur Mademoiselle Dentelle il y a beaucoup de paillettes, de joie, de belles histoires, mais pas que. Parce que la vie n’est pas toujours tendre avec nous, certaines épreuves s’imposent dans des moments où l’on ne les attend pas, quand on a plus envie de penser à de beaux moments, des moments de joie, comme les préparatifs d’un mariage.

Un triste retour

Je suis rentrée de 8 mois de voyage le 13 juin 2016, après mon « long way home » pour revenir de Nouvelle-Calédonie. Fiancés en 2014, deux ans plus tard nous revenons pour nous réinstaller en métropole. À mon arrivée, j’ai retrouvé mon Papa à l’hôpital. Je ne me doutais pas, à aucun moment, de la tournure qu’allait prendre ma vie à ce moment-là. Pour moi c’était une opération, on allait réparer mon Papa, et tout rentrerait dans l’ordre. Sauf que ça n’a pas été si simple.

Huit mois après le retour et autant de temps à aider mon père dans son combat contre le cancer, la rémission annoncée se voulait aussi être le moment pour moi de reprendre le travail. J’ai été la première à retrouver du travail, Monsieur Sou aidait mon frère, Monsieur Bambou, dans l’ouverture de son deuxième restaurant.

Faux départ…

Mai 2017 : rechute brutale pour mon Papa, et gros passage à vide pour nous. Je ne sais pas comment il s’en sort vivant, mais nous sommes dans un tel déni de la gravité de son état, que je continue d’y croire. Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir non ?

Le décès de mon papa pendant les préparatifs du mariage

Crédits photo (creative commons) : steichen

Monsieur Sou trouve enfin un travail dans sa branche mi juin. On fait quoi ? On se marie ? Nous avons d’autres problèmes… Mais force est de constater que mon Papa ne va pas bien, et qu’il ne va peut être pas tenir des années encore. Je veux, nous voulons qu’il soit là pour notre mariage. Début juillet, nous commençons les recherches. On trouve le lieu. Mais quid de la date ? Sera-t-il encore là un an plus tard ?

Je lui montre les photos du lieu, il trouve cela très beau. Il y a un accès handicapé, je m’en suis assurée. Avec Monsieur Sou nous réfléchissons à faire le mariage à la mairie de manière anticipée, en fin d’année. Mon frère me demande si j’ai déjà abandonné, si je n’y crois, plus. Bien sur que non. Mais que va-t-il penser si on lui explique cela ? Va-t-il croire qu’on le laisse tomber, qu’on y croit plus. Non, on se mariera en 2018, et Papa sera là, le 28 juillet 2018.

Nouvel espoir

Après un été à courir Paris pour trouver un traitement pour soigner mon Papou, nous avions trouvé un autre hôpital et un espoir de thérapie : le rendez-vous est pris, début du traitement le 27 septembre. Victoire !!! Son oncologue est revenu de vacances, il veut y croire. Je quitte mon père dans l’ambulance en ce début septembre 2017, je l’embrasse et file prendre mon train pour Besançon. C’est la dernière fois qu’il m’embrassera.

Clap de fin

Le 26 septembre, mon frère m’appelle : Papa est à l’hôpital, choc sceptique, encore un. Je saute dans le premier train, 3 heures plus tard je suis à ses côtés, il est inconscient.

Je ne lâcherai pas sa main pendant les 24 heures qui ont suivies. Je lui raconte qu’on ira plonger avec les dauphins lui et moi. Les médecins n’ont pas voulu le mettre en soins intensifs, avec M. Bambou et ma maman on ne comprend pas.

Le décès de mon papa pendant les préparatifs du mariage

Crédits photo (creative commons) : ajrproj

Mercredi 27 septembre 2017 : Maman est rentrée dormir à la maison la veille avec ma marraine, elle ne vont pas tarder. Les infirmières insistent pour que l’on sorte pendant qu’elles font les soins. Pour la première fois, nous laissons mon père.

Nous descendons chercher un café, nous remontons. Papa ne respire plus. C’est fini.

Le décès de mon papa pendant les préparatifs du mariage

Crédits photo (creative commons) : pasja1000

Autant te dire que les préparatifs ont été suspendus pendant presque 3 mois. J’ai été arrêtée pendant 3 semaines, je ne mangeais plus, je n’avais plus aucune envie, ni même celle de me marier.

Je savais que je devais te raconter tout ça pour que tu comprennes le sens de mon mariage, l' »épreuve » qu’il a été pour moi. Se marier sans son Papa c’est comme un ciné sans pop-corn, ça n’a pas la même saveur. Et c’est difficile, je ne vais pas te mentir.

Cette chronique est restée longtemps dans mes brouillons, difficile de ne pas pleurer chaque fois que m’y remettais. Aujourd’hui je t’ai ouvert mon cœur chère lectrice, il y a beaucoup plu, mais certaines fleurs commencent à nouveau à pousser.

Et toi, est-ce que tu as aussi eu la douloureuse épreuve d’un décès lors de tes préparatifs ? Comment vas-tu aujourd’hui ? Ton mariage a t-il été maintenu ? Raconte-moi.



7 commentaires sur “Quand la tristesse s’invite dans les préparatifs…”

  • Malheureusement on a connu ça aussi 2 décès brutaux à 3 semaines d’intervalle, le conjoint de ma témoin qui avait 36 ans et un cousin de mon conjoint qui avait aussi 36 ans…

  • :'( merci Mme Popinée pour cette chronique. C’est important aussi de partager les moments plus durs de la vie et du mariage qui sont tous aussi vrais que les paillettes et confettis.

  • Merci de nous avoir dévoilé cet épisode si douloureux de tes préparatifs. Il en effet une sacrée dose de courage pour oser coucher ces mots sur le papier (enfin sur le clavier en l’occurrence) mais j’espère que cela t’aura libérée d’un certain côté 🙂
    Je suis sûre que ton Papa était auprès de vous le 28 juillet dernier…

    Pour ma part je n’ai plus mon père dans ma vie depuis l’âge de 8 ans, et mon grand-père maternel a plus ou moins pris sa place. Il a toujours été là pour moi, dans les bons comme les mauvais moments et je savais que je pouvais compter sur lui.
    Il nous a quitté l’année dernière, une vraie douleur car j’espérais bien qu’il me conduirait à mon futur mari – que ce soit à la Mairie ou lors de notre cérémonie d’engagement… Ce ne sera pas le cas 🙁

    Le deuil d’un proche est toujours très dur à vivre, mais lorsqu’il survient en même temps qu’un événement heureux ce sont tout un tas d’émotions (contradictoires ou non) qui se côtoient et ce n’est pas forcément évident.

  • Merci d’avoir eu le courage de nos dévoile ce dur moment de tes préparatifs.
    Et les douleurs de ne pas avoir nos proches auprès de nous sont ravivées le jour J, indéniablement.
    <3

  • Merci à toi de nous rappeler que tout n’est pas toujours rose dans le monde des mariages, et d’avoir su trouver les mots pour partager cela avec nous. Je t’envoie plein de bonnes pensées, je ne peux imaginer à quel point cela a du être difficile pour toi de te marier sans ton papa. <3

Commente ici !