Quand le décompte s’emballe…

Ça y est, nous venons de passer un cap fatidique (en tout cas pour toute future mariée) puisque nous sommes désormais à J-50 de notre mariage civil.

Je me permets donc une petite pause dans mes chroniques pour te faire part de mes sentiments au fur et à mesure que l’échéance se rapproche ! Oui, à peine deux chroniques et je me disperse déjà… Tu te souviens, je t’ai dit que j’étais une vraie fenêtre pop up ! Je crois que j’ai besoin de mettre des mots sur ce que je ressens, sûrement pour me rassurer davantage.

Pancarte bonheur

Crédits photo (creative commons) : Ben Rosett

Je suis sûre d’une chose…

J’ai vraiment hâte d’épouser M. Redingote, ça, c’est sûr, même s’il ne s’agit pour le moment “que” de notre mariage civil (j’entends par là que nous nous marions religieusement en juillet, c’est là qu’aura lieu le grand mariage). Tous les matins, et tous les soirs, je fais un décompte en me disant que dans x jours, je serai mariée à cet homme merveilleux. Et je me sens chanceuse, très chanceuse. Bref, j’ai hâte de voir à quoi va ressembler notre mariage civil et notre anniversaire.

J’ai également développé un nouveau don (tu as le même ?) : j’arrive à caler “je vais me marier en mars” dans presque toutes mes phrases : à (tous) mes collègues, à la petite dame du magasin de lingerie ou à celle de la boutique de thés pour le goûter d’honneur. Je crois que ça prouve bien mon bonheur et mon impatience, non ? (ou alors ça prouve que je sais être vraiment casse pied quand je m’y mets, j’hésite encore).

Je suis désormais un peu rassurée

Le week-end dernier, on a franchement bien avancé sur le mariage civil/30 ans : le traiteur est confirmé et les horaires sont calés, on a commandé nos gâteaux dans une bonne pâtisserie de la ville, le DJ est recontacté, nous sommes allés chercher mon bibi pour la Mairie qui me plaît énormément, mon essai coiffure est réservé, j’ai vu avec la fleuriste pour mon bouquet de gypsophile et la boutonnière de M. Redingote.

Ah, et mes faire-part, qui sont devenus FF ou “Foutus Faire-part” au bout du cinquantième, ont tous été envoyés. Ma super témoin arrive demain pour le week-end pour m’aider à avancer dans l’organisation et dans les bricolages en tous genres. Enfin, j’ai poussé un énorme ouf de soulagement quand j’ai reçu ma robe pour la soirée Années Folles : trouvée sur un site de ventes privées en décembre, elle est arrivée seulement hier (la joie des ventes privées). Je t’avoue que j’angoissais de ne pas rentrer dedans, je ne me voyais pas en changer ! Il faut dire que c’est un peu la robe de mes rêves : elle est toute en paillettes roses dorées. Rassurée, la Mademoiselle Bulles. D’ailleurs, selon M. Redingote, on est carrément prêt (on a de quoi manger, de quoi boire et la musique : pour lui, on est bons) !

Mais à côté, je stresse pour un rien

Je pense à 10 000 choses en même temps, je guette avec impatience le facteur pour mes commandes de déco, j’ai peur de ne pas avoir le temps de tout faire. J’avoue que j’y suis prise un peu à la dernière minute (oui, oui, sur mon échelle personnelle, trois mois, c’est la dernière minute).

Je suis aussi un peu perdue : j’ai l’impression que je vais “errer” (n’ayons pas peur des mots) dans un état second entre les deux mariages : mariée, pas vraiment mariée ? Est-ce que je prends son nom tout de suite ? Je coche quoi dans les formulaires administratifs ?

Parfois, je me dis aussi qu’on a été fous de faire ça en deux fois avec autant de monde. Mais souvent, je me dis que j’ai trop hâte de me prendre 2 énormes shoots d’amour. Quand je vois mes copines de la danse qui montent la chorégraphie Charleston canon qui ouvrira la soirée (promis, je t’en reparlerai). Quand ma tante me dit qu’elle a reçu sa robe et qu’elle lui plaît trop. Quand je mesure mon amoureux pour louer sa queue-de-pie à distance. Quand je montre les photos de ma robe à mes collègues. Quand je parle en boucle de l’organisation avec ma Maman. Quand je reçois une photo de ma cousine en train de chercher son déguisement. Quand mon oncle accepte de jouer de la guitare pendant la cérémonie. Et bah, j’ai presque les larmes aux yeux en pensant à tout ça, mon cœur se gonfle d’amour et je me dis que même s’il n’y a pas le nombre de rosaces prévues (ah… ces fameuses rosaces) au fond du Photobooth, et bah ça sera bien quand même. Vivement dans 50 jours !

Update à J-48

Ma super Témoin, Coloc, vient de partir et… Je suis encore plus soulagée : là, ça y est, on a VRAIMENT avancé ! La table est calée, les dernières décos sont commandées définitivement et surtout, la to-do list finale est prête. On a en effet priorisé toutes les deux les différentes choses à préparer, en fonction d’un fil conducteur précis (ça aide de prioriser avec quelqu’un d’autre). Elle s’est mariée l’année dernière : elle a donc bien conscience des délais et du temps nécessaire pour tout faire et je dois avouer que ça m’a beaucoup aidé. Alors… merci beaucoup Coloc !

En bonus, on a même eu le temps d’aller toutes les deux à un dernier salon du mariage dans de superbes salons Années 20 (pour rester dans le thème du mariage civil). On en a profité pour rencontrer (et valider) l’esthéticienne que j’avais repérée pour mon maquillage en juillet : hop, encore un point de rayé !

Mlle Bulle et super témoin au Salon du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Ma Super Témoin et moi lors du Salon du Mariage !

Et toi, à partir de quand as-tu commencé à compter les jours qui te séparent de ton joli jour ? Dis-tu à tout le monde que tu es une future mariée ? As-tu prévu une liste de choses à faire conséquente ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



2 commentaires sur “Quand le décompte s’emballe…”

  • Ton récit me renvoie à mon état dans la dernière ligne droite, qu’on pouvait résumer en un mot : HÂTE !!! C’était trop bon de rayer des trucs dans la to do list, de parler mariage en boucle (d’ailleurs oui, c’est toi qui me fait réaliser que j’avais aussi cette étrange faculté pour caser dans toutes mes phrases que j’allais bientôt me marier haha) et de m’imaginer devenue la femme de mon amoureux…
    Je suis curieuse d’en savoir plus sur ton chouette mariage civil en tout cas !

  • Ahhh je suis bien contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir réussi à caser que je me mariais à tout mon entourage (direct ou indirect d’ailleurs). 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *