Le décor – ou comment nous avons cherché notre lieu de réception

Un an environ avant notre mariage, nous nous attaquons donc à la dernière étape de la première question pratique de son organisation, à savoir : où c’est qu’on va se marier ? Et plus précisément : quel sera notre lieu de réception ? Au programme, suite à un premier tri, six visites d’endroits potentiellement intéressants.

Premières visites…

Ferme de Beaurieux, ferme du Grand Marcha, ferme de la Pitance, château-ferme de Moriensart, ferme de la Petite Cense et ferme de Mehaignoul : comme je te l’avais annoncé, les lieux correspondant à nos critères sont tous des anciennes fermes, et plus particulièrement des anciennes granges.

Salle de réception fermes mariage Belgique

Crédits photo : 1. Ferme de Beaurieux / 2. Château-ferme de Moriensart / 3. Ferme de Mehaignoul / 4.Ferme du Grand Marcha / 5. Ferme de la Pitance / 6. Ferme de la Petite Cense

Des fermes, des fermes, toujours des fermes et leurs granges.

Pour préparer au mieux ces visites, nous avons listé toute une série de points à noter ou à aborder.

Par rapport au lieu en lui-même :

  • la superficie de la salle principale,
  • le nombre de pièces,
  • la disposition desdites pièces,
  • le style des lieux (briques, pierres, sol clair ou foncé, luminosité…),
  • la capacité d’accueil assise et debout,
  • la présence d’une pièce pouvant éventuellement être dédiée aux enfants,
  • la présence d’un endroit à l’extérieur pour les fumeurs,
  • et… le nombre de toilettes (comme je te le disais précédemment, c’est un critère plus qu’important !).

Par rapport à la situation du lieu :

  • la distance par rapport à notre village (où aura donc lieu la cérémonie religieuse),
  • la facilité d’accès (proximité des grands axes, fléchage, itinéraire),
  • et la présence d’un parking.

Par rapport au budget lié à la location :

  • le prix,
  • les charges,
  • le chauffage,
  • le nettoyage,
  • une éventuelle caution,
  • et une éventuelle assurance.

Par rapport au matériel présent et aux facilités :

  • la présence de tables et de chaises,
  • la présence d’un vestiaire (en hiver, c’est plutôt indispensable !),
  • les possibilités de décoration (poutres pour suspendre certaines choses, autorisation de punaiser dans les murs, anciennes auges, etc.),
  • et les divers éléments compris ou non dans le prix de location (matériel de projection, matériel sono, etc.).

Par rapport à la disponibilité de l’endroit :

  • le fait qu’il soit libre à notre date,
  • l’horaire de la location le jour J,
  • l’éventuelle heure limite de fin de soirée,
  • et la possibilité d’un accès la veille pour l’installation et le lendemain pour le rangement.

Par rapport aux prestataires et aux prestations :

  • le contrat de location libre de traiteur (nous avons malheureusement vite abandonné ce critère au vue des premières informations récoltées),
  • avec choix de ce dernier dans une liste ou avec un seul traiteur imposé,
  • la présence d’une cuisine et de vaisselle,
  • et l’obligation ou non de travailler avec d’autres prestataires spécifiques (DJ, fleuriste, etc.).

C’est donc armés de notre bloc-note que nous avons visité.

Ensuite, nous avons encodé tous ces renseignements dans un beau fichier Excel, afin de pouvoir facilement comparer les différents critères. Nous y avons joint nos impressions vis-à-vis du charme que nous avions trouvé aux lieux, du contact avec les propriétaires ou gestionnaires, les coups de cœur que nous avions pu avoir et ce que nous en avions pensé globalement.

… débriefing…

Au final, nous avons directement éliminé trois lieux.

L’un n’était pas à notre goût : la salle de réception était un peu désuète et le traiteur unique trop peu flexible par rapport à nos envies bien définies. Dommage car ce combo salle/traiteur était probablement le plus intéressant budgétairement parlant parmi toutes les combinaisons possibles s’offrant à nous.

Les deux autres salles nous ont semblé trop petites. En effet, s’il n’y avait pas de souci pour asseoir tous nos invités lors du repas, pour accueillir l’ensemble de nos convives lors du vin d’honneur et de la soirée, il fallait bouger des tables. Or, pour notre mariage d’hiver, nous ne voulions pas de cette solution. C’était l’un des critères non négociables.

L’un de ces deux lieux proposait pourtant la liste de traiteurs avec qui travailler la plus large que nous ayons eu l’occasion de voir : un bon point malheureusement insuffisant. Qui plus est, la salle en elle-même était l’un de nos coups de cœur niveau charme (malgré un léger manque de luminosité à notre sens)… Second bon point, malheureusement toujours insuffisant.

Ferme de Beaurieux : salle de réception mariage Belgique

Crédits photo : Ferme de Beaurieux

Une grange magnifiquement rénovée et entretenue, avec pas mal de petits détails charmeurs.

Restaient donc trois lieux en compétition. L’un d’entre eux rassemblait plus de points négatifs par rapport à nos critères :

  • la salle principale n’était pas de plain-pied, mais sur plusieurs niveaux séparés par une ou deux petites marches,
  • elle était également plus sombre que ses deux concurrentes,
  • et l’extérieur n’était plus accessible après 22h car en lien avec l’habitation des propriétaires.

Qui plus est, les frais de chauffage n’étant pas inclus dans le prix de la location, l’estimation du budget dépassait de 50% nos prévisions. Bref, malgré une excellente situation, à la fois proche des grands axes et au calme, nous avons décidé de l’éliminer.

Plus que deux lieux en lice… bientôt un grand vainqueur ?

Chacun avait quelques plus et quelques moins par rapport à nos critères. Beaucoup de charme dans les deux cas. Un seul traiteur, le plus gros de Wallonie (et peut-être même de Belgique) point de vue mariages, pour l’une et ce même traiteur et un second pour l’autre. Un prix de location similaire.

Qu’est-ce qui a fait la différence alors ? Le feeling ! Par rapport aux lieux en eux-mêmes, mais également vis-à-vis de la personne qui nous a fait la visite.

D’un côté, une grande salle de 500m² sans coupures : pas de pillasses, pas de murets, juste un immense « vide », certes très intéressant pour agencer des espaces selon nos envies, mais trop imposant pour nous. Ajoute que le gérant nous a laissé une impression difficile à expliquer… Il était très cordial, commerçant (ce qui semble logique), mais peut-être un peu trop pour Monsieur Plumechon.

(N’aie pas peur pour autant si tu vises cette salle. Nous y avons été invités pour la soirée d’un mariage à l’été 2016. Les mariés étaient ravis et tout s’est très bien passé. Le feeling, il n’y a rien de plus subjectif. Ce qui nous a marqués, tu peux parfaitement ne pas le ressentir du tout.)

De l’autre, deux espaces : une grange pour le repas, avec des pillasses de briques et de bois qui structurent l’ensemble ainsi qu’une partie bar accolée mais séparée de la piste de danse, et une enfilade de salles plus basses et plus en longueur pour accueillir le vin d’honneur et les invités de la soirée.

Tu commences à le comprendre, cet endroit, c’est mon gros coup de cœur de nos visites : l’agencement des lieux, la luminosité de la salle pour le repas malgré le peu de fenêtres et les détails tels que les lustres de bougies dans la grange, les auges dans les petites salles ou les jeux de lumière mis en place m’ont conquise. Monsieur Plumechon non plus n’est pas resté indifférent au charme des différents matériaux mis en valeur dans les différents espaces de réception.

Ferme de Moriensart salle de reception mariage Belgique

Crédits photo : Château-ferme de Moriensart

Ferme de Moriensart : salle de réception mariage Belgique

Crédits photo : Château-ferme de Moriensart

Un coup de cœur pour le mélange de briques claires, de béton ciré et de bois… et les lustres de bougies !

Suite à cette première salve de visites, nous tenons donc un unique lieu finaliste. Cependant, il ne fut pas notre vainqueur ! Je t’expliquerai pourquoi dans ma prochaine chronique. (Mouhaha, je gère le suspense ! Ne me remercie pas.)

Pssst, si tu souhaites plus de renseignements sur l’une ou l’autre des salles dont je parle, n’hésite pas à me contacter via mlleplumetis@mademoiselle-dentelle.fr, je te répondrai au mieux.

Et toi ? Comment t’es-tu préparée pour les visites en vue de choisir votre lieu de réception ? Quels étaient les critères auxquels vous ne vouliez pas renoncer ? Avez-vous facilement trouvé votre bonheur ? Dis-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “Le décor – ou comment nous avons cherché notre lieu de réception”

  • Han !!!!! l’intérieur de la ferme n°4, c’est juste magnifique !!!!!!! J’adore ce type d’ambiance avec les vieilles pierres, la charpente en bois, toussa toussa 🙂
    J’aime aussi beaucoup l’architecture extérieure de la ferme n°3 – en voyant tes photos de prime abord, c’était mon coup de coeur !

    Bon tout ça pour nous annoncer la bouche en coeur, que ce n’est pas cette ferme (celle de Moriensart) que vous avez choisi ??!! Arghhhh tu es cruelle Mme Plumetis, d’entrenir ainsi le suspens… 😉

    La suite ! La suite ! La suite !!!

    • Teaseuse, ce n’est pas un métier ? Je devrais penser à me reconvertir peut-être ! 😉

      La ferme n°3, de Mehaignoul, avec les parasols dans la pelouse ? Si oui, c’est celle que nous avons éliminé parce que nous ne pouvions pas accéder aux extérieurs après 22h et aussi à cause des multiples petites marches dans et entre les salles. 😉

      Quant au pourquoi nous avons finalement opté pour une autre salle, promis, la chronique suit bientôt. Mais effectivement, Moriensart est superbe. Et je pensais avoir mis une photo où on voyait les petits lustres de bougies, mais il semblerait que non ! C’est encore plus féerique !

      • (Il est possible que je l’aie enlevée et remplacée par une similaire parce que je ne trouvais pas de lien précis et officiel –
        provenant du site des propriétaires – vers la page source de l’image. Pensez bien à les mettre dans vos chroniques pour éviter ça 😉 Fin de la parenthèse éditrice “non tu n’es peut-être pas folle” 😀 )

        • Ne t’inquiète pas Camille, j’ai vu qu’ils avaient changé leur site depuis le moment où j’ai cherché des photos. Et je me souviens que j’avais galéré à en trouver d’ailleurs. Donc pas de soucis pour moi. 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *