Une décoration de mariage facile à faire, multicolore et pleine de sens

Si je continue mon récit des mois déjà passés dans les préparatifs, il est temps de parler décoration ! Parce que oui, je m’y suis mise plus d’un an à l’avance ! Et j’ai fini le plus gros !

Enfin, je dis « je » mais je n’ai pas fait tout toute seule…

Il y a pas mal d’heures de travail derrière nos petits travaux manuels (ou Do It Yourserlf mais même si l’anglais est sans doute la langue que je parle le plus au quotidien, comme prof de français à l’étranger, je me fais un devoir de préservation de notre jolie langue…).

Et pourtant, je vais t’avouer un truc, c’est pas notre truc, la déco. Je déteste qu’on nous offre des bibelots. Ça a pris deux ans pour qu’on n’ait plus une ampoule nue qui pend dans la cuisine. Et ça ne nous dérange pas, d’avoir des meubles de couleurs bien différentes dans notre salon. Nous préférons mettre nos sous dans des sorties, des voyages, des restaurants.

Donc je ne comptais absolument pas passer des heures à me demander si mon camaïeu de couleurs était harmonieux et si le vert de mes noms de table est bien le même que celui des serviettes – d’ailleurs, c’est peut-être grâce à la lecture de Mademoiselle Dentelle que j’ai su rapidement prendre de la distance par rapport aux envies qu’on peut avoir. Et dépenser 150€ pour des vases n’était pas non plus une option envisageable pour nous (et tu en fais quoi, après ?).

A côté de cela, nous avions bien conscience que le lieu, la décoration peuvent jouer sur l’ambiance. Et on a vraiment envie d’une ambiance joyeuse et festive ! Mais on a déjà la chance d’avoir une jolie grange normande avec des poutres !! Nous ne tenions pas à un thème. Faut être un peu narcissique parfois : le couple de mariés ne suffit pas, comme thème ? On n’a pas non plus envie de se réduire à un code couleurs. C’était tellement plus nous de pouvoir toutes les mettre à l’honneur.

C’est pour ça que j’ai eu l’idée de faire des chemins de tables à base d’origami.

Chemin de table mariage origami

Petite remarque rigolote au passage : quand on a fait le choix du multicolore, il y a presqu’un an, on se croyait vraiment originaux. C’est marrant, donc, de voir que dans les nouvelles promos de Mademoiselle Dentelle, il semble y avoir une épidémie (les filles, j’adore vos idées, au passage…)

Au fur et à mesure de nos recherches, de nos bricolages, de nos découvertes, d’autres éléments se sont ajoutés plus ou moins consciemment :

  • Les cartes, parce qu’on aime le voyage et que l’amoureux est atlasovore, oui, oui, il dévore des atlas !

Ce qui a d’ailleurs posé quelques problèmes d’efficacité dans les ateliers du dimanche : “Ben chéri, qu’est-ce-que tu fais, pourquoi tu ne découpes plus ?” “Attends, je regarde… tu savais qu’il y a une enclave de trois communes dans le Béarn ?” (Euh… si déjà je savais situer le Béarn sur une carte de France…) “Hum, hum… tu peux me passer la carte de l’Italie ?” “QUOI ? Mais tu vas découper cette superbe vieille carte ??!” Bref, un fiancé impliqué, c’est pas toujours facile à gérer…

Mais vise un peu mes 110 cornets à confettis (je crois que j’en ai fait trop, mais c’était tellement simple à faire !)

Cornets à confettis mariage en carte

  • Quelques clins d’œil à mon côté maîtresse d’école : nous privilégions l’écriture à la main pour la typographie, le menu sera écrit sur un tableau d’enfant à la craie.

Tableau d'écolier pour menu de mariage

  • Un petit côté naïf : les pots de fleurs et à bougies sont décorés très simplement de rubans pas forcément noués parfaitement, je me suis beaucoup amusée à faire des cocottes en papier.

Photophores mariage simples

Jeu : sauras-tu deviner ce que j’ai mis au fond des pots pour les bougies ? (Et en vrai, je mettrais aussi de l’eau et des bougies flottantes)

  • Des petits rappels discrets de nos origines : les petits origamis moulins, ou les galets de mes plages normandes.

origami multicolores déco mariage

Comme tu le vois, ça ne m’a pas dérangée de passer des heures à couper, coller etc… Je ne suis pas forcément une fan de déco, mais j’aime bien les travaux manuels s’ils ne sont pas prise de tête. J’en fais d’ailleurs tous les samedi avec mes cours enfants et quand c’est à ce niveau-là, c’est parfait (mais non, je n’ai pas pensé à exploiter mes enfants pour les préparatifs de mon mariage, voyons !).

Mais ce dont je suis la plus fière pour la déco de notre mariage, c’est sans doute le côté participatif !

Il y a les aides inattendues. Par exemple, le père de la copine de mon frère qui a été me chercher les boules chinoises de toutes les couleurs que j’avais repérées en région parisienne sur Annonces Dentelle.

Mais encore mieux que cela : pour les vieilles cartes et des bouts de tissus, j’avais fait appel à mes amis sur mon blog perso. Et là, j’ai été carrément éberluée de réaliser que des personnes que je n’avais jamais rencontrées avaient envie de participer à notre mariage. Une baroudeuse amie d’amie qui me lit nous a envoyé une enveloppe énorme de cartes, par exemple. La Claire de notre mariage d’inspiration a voulu qu’un petit morceau de tissu qui lui a servi pour son mariage soit présent au nôtre…

Alors pourquoi du tissu, vas-tu me dire ?

Bon, alors, aux Pays-Bas, il n’y a pas une fête sans fanions. Y’a qu’à voir les rayons décoration d’Hema (d’ailleurs, si tu as besoin de fanions par chers, c’est une bonne adresse. Promis, je n’ai pas d’action chez eux, mais de manière assez stupide, je suis fière qu’une de mes boutiques néerlandaises préférées se soit installée en France).

On aurait pu les acheter directement, mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ou plutôt, quand on a une maman qui touche à la machine à coudre… Quand j’en ai parlé à ma maman, j’avais en tête le nombre assez hallucinant de chutes de tissu qu’elle a. Mais quand je lui en ai parlé, elle a eu une meilleure idée : et si on faisait des guirlandes à histoires ?

Et voilà comment on s’est retrouvé à persécuter nos proches pour qu’ils nous donnent des morceaux de tissus… L’avantage de vouloir un mariage bariolé !

C’est tellement touchant, de voir le tissu de la robe de mon enfance, ou les vieux rideaux de la cuisine, d’avoir des amis qui te disent « J’aimais vraiment ce tee-shirt, tiens ! » ou « Ce sont les chutes d’un déguisement qui me rappelle plein de bons souvenirs ». J’imagine le jour J et les préparatifs la veille, où sans doute nos proches chercheront leur bout de tissu…

Guirlandes de fanions à histoire mariage

D’après un décompte approximatif, il y a 200 petits fanions. J’étais loin d’ambitionner de si longues guirlandes. Faut rendre à César ce qui lui appartient : c’est ma maman qui vient de passer six mois à les coudre…

D’ailleurs, je lui en fais faire, des choses : aller chercher un tableau pour notre menu au fin fond de la campagne normande. Appeler mes prestataires, car cela coûte moins cher que de l’étranger. Ouvrir les boîte de la cave, pour y trouver tout ce qu’elle a pu conserver précieusement au fil des années alors qu’on se moquait un peu… Mais finalement, du raphia, des pots, des rubans, du bolduc, tout ça était à portée de main et c’était vraiment bien !

Ce qui fait que notre déco de mariage ne devrait pas nous coûter plus de 100€. Les boules chinoises sont la partie la plus chère (et j’ai acheté un lot de 70 !) mais je compte bien les revendre après le mariage.

Les papiers des origami sont de la récupération (des chutes de mes cours enfants, des cartes à droite à gauche). Pour les fanions, il n’a fallu payer que le biais. Les pots, les galets, les bolducs, les rubans, ça vient de la caverne d’Ali baba maternelle. Le tableau du menu était donné sur Leboncoin. Les vieilles caisses, paniers, brouette pour notre goûter d’honneur viennent de ci, de là.

Nous voulons aussi afficher des textes et quelques photos : le papier des textes vient d’un vieux cahier indien de l’amoureux (le même papier qui a servi pour notre save the date). Le texte est tapé sur la vieille machine à écrire du grand-père (on s’est éclaté) et ok, j’avoue, pour plastifier, j’ai utilisé mon stock de prof pour les feuilles, mais l’appareil était mon cadeau de Saint Valentin (ouais, je sais, ça fait rêver !)… Les photos, c’est celles qu’on a développées pour notre séance d’engagement.

Textes mariage à la machine à écrire

Voilà pour ce qui est de la déco globale. Il y a toujours des détails à régler et sans doute quelques dépenses supplémentaires… Mais je suis assez fière de nos solutions économiques, assez simples et surtout pleines de sens !

Je me suis bien amusée à faire tout ça bien avant le mariage. C’était une façon de rendre les choses concrètes, j’avais du temps et de l’énergie. Et j’adore le résultat. Au delà du côté esthétique… Je ne me sens pas honteuse d’être très loin des shooting d’inspiration orchestrés par des pro, ou des mariages gérés par un décorateur et un wedding planner. Car ce qui me plait, c’est que ça nous ressemble et cela semble raconter un peu qui nous sommes… C’est-à-dire aussi profondément des amateurs !

Maintenant, nous pouvons nous concentrer sur des détails bien plus pratiques et essentiels. Parce qu’on le verra, un mariage participatif, c’est du boulot !

Toutes photos : D.R.

 Et ta déco de mariage à toi ? Tu l’as commencée très tôt ? Tu as tout fait toi-même ? Elle est pleine de sens et de couleurs aussi ? Tu as mis tes proches à contribution ? Raconte ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



33 commentaires sur “Une décoration de mariage facile à faire, multicolore et pleine de sens”

  • C’est bien joli tout ça !! Et comme tu dis … C’est amateur mais surtout, vient du cœur donc CHAPEAU !!!
    En ce qui concerne le fond des bougies, j’aurai dit des bouts de verres polis qu’on ramasse sur les plages …

    • Merci des compliments 🙂
      Et oui, c’est ça, des bouts de verre polis ramassés sur les plages… Ils étaient au fond de mon aquarium quand j’étais ado, et on les avait patiemment ramassés sur la plage !

  • J’y ai pense direct !!! J’adorais ramasser ça sur la plage petite et ça avait le don d’énerver mes parents … 😉 “tu ramasses des bouts de ver alors qu’il y a de jolis coquillages !!!” Ah ah ah …

  • La récupération il n’y a que ça de vrai !
    Tu as raison : que fait on des 150€ de vases achetés spécialement pour l’occasion? Ou des kilos de napperons en papier dentelle?
    Je te suis à 100 % sur ces points là !
    Et puis cette idée des fanions à histoire, c’est juste génial. ça me fait penser un peu au Bai-jia-Bei, les couvertures “patchwork” qu’on réalise pour la naissance ou l’adoption d’un enfant. Des petits carrés de tissus, en provenance des familles et amis, accompagnés de bons voeux pour l’enfant, cousus ensemble pour lui faire une couverture à son arrivée. C’est tellement porteur de sens !
    Très bonne idée !

    • Je viens de googeuler, je ne connaissais pas cette tradition chinoise mais ça me parle et c’est vraiment dans la même idée, merci du partage, j’ai l’impression que ça donne encore plus de sens à nos guirlandes 🙂

  • Super jolie tout ça ! Félicitation pour le travail. Et si en plus ça s’est passé dans le bonne humeur, c’est encore mieux.
    Je vais sûrement passer pour une handicapée du fait-main, mais comment as-tu fait tes cônes ? Je veux faire la même chose avec des pages de livre et je galère… Quelle taille de papier ? rectangle ou carré ? Avec quoi tu les fait tenir, colle ou scotch ?

    • Alors, c’est facile mais ça mérite une explication :
      il faut des triangles rectangles, moi pour la taille, je suis partie d’une moitié d’une page d’atlas mais tu peux faire des essais pour voir ce qui te convient.
      J’ai utilisé le tuto de cuisine : http://recetteslilouina.canalblog.com/archives/2012/08/14/18581666.html
      Mais le papier pas sulfurisé ne tient pas tout seul, donc tu vois la petite languette qui dépasse au niveau de l’ouverture, je la replie et j’agrafe.
      Au début, tu as besoin de deux ou trois essais pour choper le coup de main et puis après, tu peux les faire les yeux fermés !

  • Que te dire ? A par que FORCEMENT je te rejoins sur plusieurs points. Tu as pris juste énormément d’avance, étant donné que moi je commence tout juste mes moulins à vent ! (Je pourrais en faire dix chroniques je crois… )
    J’adore tout simplement ! 🙂

    • Non mais on a pris de l’avance parce que maintenant, faut s’occuper de toute ce qui est repas participatif et ça, c’est une sacrée organisation 😉

  • Ah la la ! Comme Mlle Sourire, je suis grave à la bourre par rapport à toi !!! Mais je suis vraiment fan de tout !!! Les pots avec les émeraudes (c’est comme ça qu’on appelait les petits bouts de verre verts qu’on trouvait sur la plage !) et les bougies ont ma préférence je crois mais je suis pas sûre tellement tout est bien et beau !!! (Moi aussi je suis fan des annonces dentelles !!!)

  • C’est super joli comme déco, simple et efficace.
    Je suis un peu comme ta maman, je garde les petits bouts de raphia, de bolduc, certains papiers que je trouve jolis, des coquillages, des galets, des bouts de verre polis aussi (certains ont de super formes), parce qu’on ne sait jamais ça peut servir :p

  • Brvao !!!!!
    Pour les fanions, nous nous y sommes mis également, mais en mode paresseux. Une belle découpe et quelques agraphes, pas de biais et le résulat reste propre.

  • Pas de biais non plus pour nous, on a utilisé de la cordelette…enfin, quand je dis “on”, c’est mes parents que j’ai exploité sur ce coup là :p

  • Des origamiiiiis multicolooores, j’adore! La déco de table, c’est un de mes grands soucis du moment (avec les chaussures parce que je ne sais pas qui a décrété que les chaussures open toes avec bride cheville DEVAIENT avoir AU MOINS 10 cm de talon!) parce que j’avais eu une idée jolie de chemins de table mais… les tables font 60cm de large ^^‘.

    • Les miennes font 73 cm de large, j’espère que ça va aller…
      Et pour les chaussures, je viens de craquer sur des modcloth (site où mlle sourire a acheté sa robe à pois) pour des jolies chaussures pour le mariage civil mais je me prends toujours la tête pour celles su mariage religieux (comme quoi avoir deux tenues, c’était peut-être pas la super idée !)

      • 73cm c’est un peu étroit mais pas trop, je pense que tu pourras te lâcher un peu plus que moi! Enfin tu les verras bien hein les fameuses tables de 60cm, moi qui avait une superbe idée de chemin de table de 30cm de large!
        C’est vraiment trop galère les chaussures, mon fiancé a bien de la chance de les avoir achetées avec le costume!

  • J’arrive ici grâce aux lectrices ayant cliqué sur le lien de mon blog et je suis super contente de voir le résultat, la transformation de mes vieilles cartes. Je suis tellement contente de ne pas avoir eu à les jeter et de les voir ainsi embelli. Félicitation pour tout ce boulot !

  • Félicitations.
    Les idées, ce que vous avez déjà accompli, vos personnalités…
    Ton mariage va être formidable.
    J’attends avec impatience la suite.
    Nous aussi, nous commençons les décorations (trés en avance) et nous faisons deux mariages à deux endroits différents!

    Bonne continuation et beaucoup de bonnes choses à vous.

  • Bon, ma mére est d’accord pour que je l’exploite… Merci les filles !!!
    Les agrafes ont été validées lors des tests, mais comme ma maman me propose de les coudre… 🙂
    Petite question technique : avez vous utilisé des biais ? De la cordelette ? Comment les accrocher vous au fil ? Et par quel moyen ? Même si ma maman me les fait, je recherche un moyen rapide et aussi économique…
    Par avance, merci

    • Ma maman a mis des biais cousus à la machine, tu plies le biais et tu mets le fanion entre les deux, et hop, un coup de machine… Faut juste coudre droit 🙂

  • Nous avons prévu un peu le même esprit, une couleur directrice (rouge bordeaux) qui est notre couleur préférée à tous les deux.
    et ensuite de la récup, beaucoup de découpage et collage, vive les vieux bouquins… bcp d’utilisation de déco de notre maison aussi … et du chinage d’objets que nous voudrions mettre chez nous de toute façon.
    Un peu de neuf chez le suédois, et oui un vase ou deux (je n’en n’ai pas, je suis embêtée quand on m’offre des fleurs … même si je n’aime pas les fleurs coupées et qu’il n’y en aura pas à notre mariage)
    Une robe longue pour cacher mes rondeurs mais pas une traine de 10km, des chaussures plates (groom est à peine plus grand que moi, autant garder mon confort) et sans doute rouges aussi… un bouquet de tissu et de papier réalisé par mes soins.
    Une liste de DIY longue comme le bras, il reste 15 mois pour faire tout ça…

    • bon courage 🙂 J’en garde personnellement un super souvenir et en s’y prenant à l’avance, on peut faire pas mal sans stressé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *