La demande ou comment il a réussi l’inimaginable… – Partie 1

Avant de te raconter tout ça, il faut que tu comprennes pourquoi je parle d’ « inimaginable ».

Bon à savoir : je suis insupportable !

Tout simplement parce que je suis de celles qui adorent les surprises, mais qui sont IN-CA-PA-BLES de résister à la tentation de savoir tout, tout de suite. Je suis de celles qui commencent un roman policier par la dernière page, qui lisent l’ensemble des résumés des épisodes d’une série pas encore commencée sur Melty, qui fouillent/retournent la maison pour trouver leur cadeau d’anniversaire en avance…

Je suis également de celles qui remarquent tout avant tout le monde (surtout les grossesses et les fiançailles… forcément, j’adore les bonnes nouvelles!). Je remarque (inconsciemment) le moindre détail : « tu ne bois plus de café ? »,  » tu n’as pas pris des seins ? », « tu ne manges plus ta viande saignante ?, « Regarde Chéri, elle tourne une bague invisible à son annulaire gauche – elle va nous annoncer ses fiançailles ! ».

Mademoiselle Teochew 1 – Effet de surprise 0

Bref, je suis insupportable comme dit Chéri et il appréhende le jour où il me demandera en mariage : il veut que ça soit une surprise totale, mais il sait que je vais scruter le moindre changement de comportement et d’habitudes.

Ça n’était pas gagné.

Mais revenons à nos moutons

Tout comme Madame vanille, j’ai toujours fait partie de ces filles qui ont grandi avec les princesses Disney en rêvant au jour où « mon prince viendra ». Il était clair que quand ce jour viendrait, je souhaiterais me marier.

Couple d'amoureux

Crédits photo : sh112

Une envie commune de se marier

Avec Chéri, j’ai rapidement su que c’était « le bon ». Et se marier, c’était un souhait que nous avions depuis la rencontre. Nous n’avions qu’une vingtaine d’années et pourtant, nous en avons parlé tout de suite : on s’est immédiatement vu partager cette aventure l’un avec l’autre.

Bien sûr, nous projetions ce projet sur long-terme : nous étions toujours étudiants et sans aucune stabilité financière.

Finalement, nous avons été diplômés et avons tous les deux trouvé notre CDI en région parisienne 3 ans après la rencontre. Nos parents habitant aussi la région, il n’a pas été question de vivre ensemble tout de suite dans un appart en location. Il faut savoir que dans la culture chinoise, louer un appart ne se « fait pas » : ça équivaut à jeter de l’argent par les fenêtres. Du coup, n’ayant absolument pas peur de l’engagement que représente un achat, je demande à Chéri ce qui nous retient d’acheter ?  » Un apport pour commencer ? Un peu d’ancienneté professionnelle pour être légitime auprès des banques ? ». Argh. Il n’avait pas tord.

Après 20 mois d’économies, nous avons finalement acheté et emménagé dans notre appartement en mai 2015. Et juste avant, en avril, nous nous sommes pacsés afin de garantir certaines sécurités à l’autre en cas de « malheur ».

L’attente

Je m’attendais à ce que la demande tombe assez rapidement : c’était un peu la suite logique dans mon esprit.

Sauf que ce n’est ni arrivé pendant l’été, ni pendant notre anniversaire ni pendant mon anniversaire (novembre – scorpion powaaa rappelle-toi!) et encore moins à Noël.

Réflexion

Crédits photo : The 5th

Nous étions alors début d’année 2016 quand plusieurs proches – amis et collègues – nous annoncent leur fiançailles et leur mariage pour 2017. J’étais évidemment super heureuse pour chacun d’entre eux, mais je l’ai aussi mal vécu car :

  • ils avaient notre âge et Chéri se trouve alors encore un peu jeune pour se marier
  • certains n’étaient ensemble « que » depuis 3 ans et que Chéri trouve nos 5 ans « trop courts » pour s’engager vers le mariage (mais pas pour s’engager 20 ans avec un crédit immobilier ! )

Après une longue soirée à discuter avec Chéri de tout et de rien, il m’annonce d’un coup qu’il est prêt à se marier, mais que la demande arrivera quand je m’y attendrais le moins…

Quand Chéri et l’effet de surprise, ça fait 10

Nous sommes en mai quand Chéri m’annonce un samedi après-midi qu’il voit des amis sur Paris et qu’il ne sait pas trop quand il rentre. Mon radar se met immédiatement en marche, car il n’est JAMAIS aussi vague : tu ne vas pas faire le tour des bijouteries plutôt ?

« Non, non, pas du tout, je vais voir des amis je te dis »

« Mouais »

Il sourit, gêné et quitte l’appartement.

Hiiiiiii ! *Danse de la joie dans l’appartement* Il va chercher la bague ! Il va chercher la bague ! Il va chercher la bague !!!

Crédits photo : Giphy

Plus tard, en juin, lors d’un pique-nique en amoureux, il me raconte qu’un de ses collègues va se fiancer et passer par sa sœur (celle du collègue) pour acheter la bague de fiançailles, car elle travaille pour une grande chaîne de joaillerie. Il continue en m’expliquant que son collègue lui a également proposé de passer par elle pour ma bague, mais me précise qu’il a décliné parce qu’il a déjà acheté la mienne.

Attends. Quoi ? Ma bague est déjà achetée ?

Ce jour-là, il s’en est vraiment voulu d’avoir fait la boulette : je savais déjà qu’il cherchait, mais il espérait au moins me faire croire qu’il était toujours à la recherche de « THE ONE ». Trop tard.

De mon côté, je ne pouvais plus m’empêcher de sourire : ça y est, ça devient concret !

Crédits photo : Ed Gregory

« Mais ça prend du temps hein, tu as des petits doigts et j’ai demandé des modifications et tout et tout donc c’est long. Ne t’attends pas à avoir une demande cet été, tu t’y attends trop ! »

Nous sommes maintenant en juillet et je suis partie 2 semaines en vacances avec mes parents, ma sœur et son conjoint et mes petits-neveux. Chéri ayant changé de travail en avril n’a pas pu poser de vacances. Un jour, mes neveux souhaitant parler à « Tonton dans le téléphone », je le contacte par facetime en fin de journée. L’écran s’allume et je le vois… dans le RER. « Bah? Pourquoi tu es dans le RER ? » (note : il prend la voiture pour aller au travail, car aucun transport ne dessert facilement sa ville). « Ben le bijoutier n’est pas loin de Républ…oh non… ».

Je sais maintenant qu’il a récupéré la bague : c’est une certitude ! Ce n’est certainement plus qu’une question de semaines !

Et toi ? As-tu toujours voulu te marier ? Attendais-tu la demande avec patience ? Est-ce que ton Chéri sait garder les surprises ? Raconte moi !

Mademoiselle Teochew (prononcé "Té-Tché-Ou"), heureuse mariée de l'été ! J'ai 26 ans et Chéri 28 ans. Presque 7 ans après notre première rencontre sur les bancs de l'école, nous nous sommes dit "Oui" en juillet 2017 ! Au programme, un mélange des cultures françaises et sino-cambodgiennes, des prises de têtes à n'en plus finir, des couleurs, des franches parties de rigolades mais aussi et surtout beaucoup d'amour !

Commentaires

  • Avatar
    Banane
    Répondre
    27 avril 2017

    Mouah ah ah!! Pas très fort en cachotteries, effectivement.
    J’ai tendance à trouver ça bon signe. 😉

  • Avatar
    Madame Zinzin
    Répondre
    27 avril 2017

    Hihihi je suis comme toi pour les romans et Melty 😂
    Ton chéri laisse échapper tellement d’indices que j’en viens à me demander si ça n’était pas une tactique pour te mettre sur une fausse piste !

  • Avatar
    Madame Zinzin
    Répondre
    27 avril 2017

    Hihihi je suis comme toi pour les romans et Melty 😂
    Ton chéri laisse échapper tellement d’indices que j’en viens à me demander si ça nn’était pas une tactique pour te mettre sur une fausse piste !

    • Avatar
      Madame Zinzin
      Répondre
      27 avril 2017

      Fausse manip désolée !

  • Avatar
    Mademoiselle Bulles
    Répondre
    27 avril 2017

    Ahhhhhh mais tu ne peux pas nous laisser avec un tel suspense !!!
    Vite, vite, j’ai hâte de savoir comment il a fait !

  • Avatar
    Mademoiselle Gypsophile
    Répondre
    27 avril 2017

    Enooorme, je me reconnais trop aussi dans l’impatience devant les surprise, commencer les livres par la fin, etc. Et s’il est comme Chouchou, ça sent la manipulation à plein nez !!! méfies toi lol !!!

  • Avatar
    Emule
    Répondre
    27 décembre 2019

    Une bonne histoire. J’suis le meilleur en cachotterie que je n’ai jamais vu ! La raison ? C’est parce que je lis beaucoup de filles et que je vous comprend mieux pour savoir gérer vos réactions dans mes moindres gestes. Heureux mariage à vous !

Poster une réponse