La demande ou comment il a réussi l’inimaginable… – Partie 2

Rappelle-toi, je suis en vacances dans le sud avec ma famille quand j’apprends qu’il a récupéré la bague.

Deux semaines plus tard, c’est enfin l’heure du retour et des retrouvailles. Je suis impatiente de le revoir et je lui ai demandé de venir me chercher à la gare. Je suis une incorrigible romantique (Team nunuche bonjour !) et que je m’imagine « descendre du train, chercher son visage parmi les gens, le retrouver et sauter dans ses bras ».

Le brutal retour à la réalité…

Sauf que ça ne s’est pas du tout passé comme ça…

En réalité, je rentre le premier jour des travaux de notre ligne de RER et Chéri -ayant oublié ce détail- doit prendre une ligne de métro (et c’est beeeeeeeeeaucoup plus long). Il m’annonce qu’il aura probablement peut-être enfin certainement du retard.

Crédits photo (creative commons) : Feliciano Guimarães

Je descends du train et malheureusement, comme annoncé, personne ne m’attend sur le quai. Il arrive 15 min plus tard avec un énorme sourire et un grand bouquet de fleurs à la main. Je suis tellement contente de le revoir que je renonce à ma scène à l’eau de rose sans trop de difficultés !

Nous rentrons dans le métro et je ne peux m’empêcher de penser : et s’il allait me demander ce soir ? Est-ce que les fleurs seraient un premier indice ?

Pour confirmer mon doute, je lui demande s’il a prévu quelque chose pour ce soir (une sortie ou un dîner au restaurant ?). « Non ».

Bon, ça ne peut pas être pour ce soir, il n’est même pas habillé « chic », il est juste en tee-shirt / short.

… et le retour à la maison

Nous arrivons devant notre appartement et tout en mettant la clé dans la serrure, je l’embête encore : « j’ai des pétales de rose qui m’attendent ?« .

J’ouvre la porte et trouve un gigantesque « WELCOME HOME » en post-it sur les murs de notre salon : « ah, ah, trop mignon Chéri ! ».

Je me pose sur un tabouret de bar et discute avec lui de tout, de rien, de mes vacances, de ses semaines au travail. On discute depuis plus d’une heure quand je veux me rafraîchir le visage après mes 4h de train. Il me suit dans la salle de bain pour continuer la discussion. Hum. Bizarre, ce n’est pas son genre.

Entre mariées, futures mariées et lectrices… On peut tout se dire !

Je retourne dans le salon pour rediscuter à nouveau sauf que j’ai vraiment très chaud. Nous sommes en plein mois de juillet et notre appartement atteint les 35° à l’intérieur…

Je commence alors à enlever mon jean qui me tient chaud. Pour que tu visualises mon niveau de glamour-attitude : je suis maintenant démaquillée, en débardeur/culotte et surtout : en sueur.

J’annonce à Chéri : « Je vais prendre une douche et on mange après ?« . Je passe par la chambre prendre des vêtements plus légers… Quand je suis stoppée net : le lit est recouvert d’un « WILL YOU MARRY ME ? » En pétales de rose.

Je veux ressortir de la chambre immédiatement, mais Chéri me bloque le passage « J’ai quelque chose à te demander« .

« Euh. Non. Non. Non. Pas maintenant. Tu ne peux pas me demander maintenant. Je suis en culotte. Je ne suis pas jolie. Non. Non. Non. »

Il me demande de m’asseoir sur le lit, met « notre » chanson en musique de fond et me fait la plus belle des déclarations d’amour. Il termine à genoux et me pose LA question. Je réalise en une fraction de seconde ce qui est en train d’arriver et je fonds en larmes. Entre deux sanglots, j’oscille la tête pour lui signifier « OUI ».

Il sort une petite boite de sa poche et l’ouvre pour me faire découvrir ma bague : elle est magnifique.

Bague de fiançailles Mlle Teochew

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai vraiment été très touchée par sa demande, car Chéri est plutôt timide sur ses sentiments et n’a pas l’habitude de me faire de longues déclarations d’amour. J’ai conscience de l’effort que ça lui a demandé pour s’ouvrir et se dévoiler comme ça et c’est ce qui m’a complètement fait fondre.

Une fois remis de nos émotions, il me raconte qu’il a pris la décision au dernier moment pour que je ne puisse pas me douter que ça allait arriver « aujourd’hui ». Et effectivement… Il a réussi l’inimaginable !

Alors comme dirait Madame Bigoud… n’achète pas de radar à mariage, c’est daubé !

Et toi, comment s’est passée ta demande en mariage ? Est-ce que le jour J , tu te doutais de quelque chose ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “La demande ou comment il a réussi l’inimaginable… – Partie 2”

  • qu’est ce que c’est beauuu! une magnifique demande en toute intimité! Et ta baggue est magnifique! merci d’avoir partager ce récit avec nous!

  • Ooooo GENIAL, je suis fan de M.Teochew !!! Il assure !!! et au passage magnifique bague de fiançailles, il a du goût 😉

  • Il a bien rusé M. teochew, génial ! Et puis j’ose l’avouer, mes demandes en mariage préférées ne se passent pas dans un resto en tenue de soirée mais plutôt dans l’intimité des amoureux et la spontanéité <3

    Et ta bague est canon !!!

  • Je viens de réaliser en lisant ma chronique que je n’ai même pas donné d’explications..😂
    Cheri voulait me demandait en mariage dans un cadre plus dépaysant que chez nous mais je l’ai tellement stressé en lui disant que je le connais trop bien pour quil me surprenne, qu’il n’a pas eu d’autres choix que d’improviser une demande le SEUL jour où je me doutais de rien ! \o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *