Un triton, une sirène, un poisson : la demande en mariage

Aujourd’hui, je vais te dévoiler LA chronique. Celle qui est à l’origine du mariage bien sûr, mais aussi celle avec laquelle j’ai postulé pour devenir chroniqueuse… et… Tadam ! me voilà.

Demande en mariage sur le sable

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Bien avant que Monsieur Triton n’ait fait sa demande, j’avais imaginé LA demande, comme dans les films : la bague au fond de la flûte de champagne qui risque de te faire monter des larmes aux yeux parce que tu l’auras avalée par mégarde de joie, la demande spontanée et rapide quelques mois après la rencontre, ou encore lors d’un séjour surprise à l’autre bout du monde (Eh Mademoiselle Sirène, tu as peur de prendre l’avion et tu imagines un voyage à l’autre bout du monde pour la demande en mariage ? Et bien pourquoi pas !)

Mais à aucun moment je n’avais imaginé SA demande…

La demande… qui (n’)arrive (pas)

Enfin, si, je l’avais imaginée, mais pas comme ça. La première fois et dernière fois que j’y ai pensé, c’était pour mes 27 ans, en mai 2017. Mon triton, si tu lis cette chronique tu vas apprendre des choses…

Ça faisait 5 ans qu’on était ensemble, on avait emménagé dans notre nouvel appartement, le CDI de Monsieur était signé, et j’étais enfin entrée dans l’école de mes rêves après avoir réussi le concours d’entrée. On était comme deux poissons dans l’eau, tout allait au mieux, et dans ma tête de fille amoureuse c’était le moment de faire de nouveaux projets pour construire notre avenir.

Je ne sais pas pourquoi, j’étais sûre que mon anniversaire serait le bon moment. Monsieur Triton avait prévu un bon repas, un bon vin, et m’avait dit « cet après-midi on part à 15 heures, je ne te dis pas où ». Étoiles dans les yeux, cœur qui bat vite… finalement, même si nous avons passé une journée magique (dans une station thermale à quelques kilomètres de chez nous), pas de demande. Je n’étais pas déçue pour autant, mais je n’ai plus jamais osé penser à la demande… En me disant que ça viendrait sûrement à la fin de mes études, en 2020.

Mais si j’écris aujourd’hui, tu te doutes que ça ne s’est pas passé ainsi.

C’est quand on s’y attend le moins…

Et oui, parfois, les demandes en mariage, arrivent dans les moments les plus inattendus. Je dis inattendus pour deux raisons : déjà parce que j’avais mis cette possibilité de côté jusqu’en 2020 au minimum, ensuite parce que la situation ne ressemblait en rien à ce que j’avais pu imaginer. Pas de dîner romantique ni de flûte de champagne. Mais…. Un poisson. (hein ? quoi ? un poisson ?)… bon, ok, il faut que je t’explique.

Depuis que je connais Monsieur Triton, nous nous sommes rendu compte que nous aimons tous les deux les sorties en mer et surtout la pêche en pleine mer (et pas en lac attention ce n’est pas pareil).

Imagine le décor : août 2017 (quelques mois après l’anniversaire dont je t’ai parlé un peu plus haut), un bateau au large de Saint-Martin de Ré, une mer d’huile, un beau soleil… le cadre idyllique me diras-tu.

port sain martin de re

Crédits photo : Photo personnelle

Le port de Sain-Martin de Ré, vu du bateau

Mais avant tout ça, on avait aussi passé 4 heures à pêcher, j’avais remonté 3 beaux chinchards au bout de ma canne à pêche, je sentais bon le poisson, et parce que le ridicule ne tue pas et que j’ai beaucoup d’auto-dérision je te fais une confidence : j’avais dû faire pipi par-dessus bord en me cachant de tous les pêcheurs (j’étais la seule fille sur le bateau, et pas de toilettes, ce qui est insupportable pour ma petite vessie). J’avais ce côté très nature de la fille qui vient de passer 4 heures en pleine mer… on a vu plus sexy. Tu la verrais venir toi la demande un mariage dans ce cas ? Ouais, bah moi non plus.

J’étais tellement surprise que je ne me souviens pas de tout mais je vais faire un effort. Alors… de mon point de vue, les paroles de mon Triton chéri ont donné un truc du genre « Désolé de ne pas avoir pêché le bar*, mais je te tends un chinchard, que tu as pêché, j’espère que ce que tu trouveras dedans te consolera » … Gné, mais qu’est-ce qu’il me raconte… ????

(* Pour les non-initiés, un bar est un poisson – très bon -. Et pour anecdote mon cher amoureux en a eu un magnifique au bout de sa canne à pêche et hop! il l’a laissé filer. Il s’est fait charrier jusqu’à la fin de la sortie en mer par les pêcheurs présents, et je continue de le taquiner à ce sujet. J’espérais même lui imposer du bar au repas du mariage… mais ça, tu sauras plus tard.)

Devant mon air hébété de Sirène qui ne comprend pas, il reformule et me demande de regarder ce que le poisson a apporté des fonds marins (c’est là que j’ai vu un reflet brillant dans la gueule du poisson)… et me demande si je veux devenir sa femme.

Demande en mariage originale

Crédits photo : Photo personnelle

« Au début il y avait un poisson, Monsieur Triton et toi »
(Mlle Lindy, que je te présenterai bientôt)

Pour info, je ne m’étais pas rendue compte que le bateau était arrêté, ce qui signifie que mon futur mari (oh j’aime dire ça) avait demandé au capitaine de couper le moteur, que deux pêcheurs que je ne connaissais pas avant ce fameux jour m’avaient rejoint à la proue du bateau (dont un qui avait l’appareil photo de chéri dans les mains) ni que les 6 autres pêcheurs attendaient ma réponse également. J’ai dû bafouiller un oui (je crois). Et nous avons profité, émus, de notre retour jusqu’au port et de la vue.

Et, cadeau de pêcheur : nous nous sommes vu offrir du poisson de la part des autres pêcheurs pour nous féliciter.

J’ai appris ensuite que Monsieur Triton avait imaginé la demande autrement : lors d’une visite nocturne des fortifications Vauban de Saint-Martin-de-Ré. Malheureusement cette visite est tombée à l’eau (sans jeu de mot) et il a dû trouver une autre idée. Finalement, je ne changerai rien à cette demande, certes très originale, mais qui nous ressemble.

Et toi, est-ce que tu as attendu longtemps la demande en mariage ?  Était-elle plutôt originale ou au contraire plus classique ?



17 commentaires sur “Un triton, une sirène, un poisson : la demande en mariage”

  • J’adoooore ! J’adore ce genre de demande pas qui ressemblent aux amoureux, simple et non conventionnelle. Il a assuré, ton triton des mers 😉 Et puis St Martin de Ré quoi… <3
    Et puis du baaaaaaar !! Dis moi que c'est ce que vous avez choisi pour le repas de mariage ! (pour l'anecdote, c'est notre repas d'amoureux préféré avec M. Golf, c'est meme le premier plat qu'il m'a cuisiné alors que nous n'étions pas encore ensemble 🙂 )
    Hâte de lire la suite de vos aventures !

    • Une amatrice de poisson.. ah, le bar… si seulement il n’avait pas laissé filer celui qu’il a pêché. (Dans le genre « expression à peu près » : faute de bar, on mange du chinchard 😀)
      Pour le repas, il faut que nous fassions aussi quelques concessions entre nos envies de produits et la mer, les goûts de nos invités, et le budget… des choses sont encore en discussion. Mais je te raconterai nos choix.

  • Et bien moi aussi j’adore cette demande !! Elle est vraiment originale et au moins, ça dégouline pas d’amour (référence à une vieille chanson d’Anaïs). Et j’aime beaucoup la phrase de Mlle Lindy !

  • ahh j’ai la chanson d’Anaïs en tête maintenant. Merci pour cette belle référence ! Mlle Lindy m’a sorti cette phrase un jour où je stressais pour le mariage, les invités… afin de me rappeler que l’essentiel c’était Monsieur Triton et Moi (et le poisson accessoirement).

    • Aaaaaah moi aussi je l’ai dans la tête du coup !! Je suis tout à fait d’accord avec Mlle Lindy, c’est tout ce qui compte (bon le poisson aussi)

  • Quelle demande originale ! Mais en même temps elle a l’air tellement personnelle que tout le côté peu glamour que tu décris s’efface ! A ta place je regarderai dans chaque gueule de poisson maintenant, sait on jamais qu’un autre bijoux s’y trouve. D’ailleurs ça me rapelle un conte ou une histoire mais impossible de me souvenir quoi.

  • Je serais curieuse de connaître ce conte. Si ça te reviens, je suis preneuse.
    Je regarde toujours les huîtres, mais toujours pas de perle de nacre. Je ne désespère pas.

    • Peut-être qu’il va te refaire la même pour vos noces de perle (dans 30 ans donc…). Ce serait un beau clin d’œil… M. Triton, si tu passes par là 😉

  • Alors là, on peut dire que c’est une demande originale, il ne doit pas y en avoir beaucoup des comme ça ahah ! Et je comprends mieux vos pseudos 🙂 (Ah et puis l’ile de Ré <3 )

    • Monsieur Triton m’a épaté sur ce coup là. Dire que tout était prévu différemment en plus…. C’était très spontané de faire ça sur le bateau. Et on a eu la chance d’être tombés sur des pêcheurs très sympas lors de la partie de pêche pour partager ce moment.

Répondre à Madame Framboise Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *