Démarrage de l’organisation – Étape 3 : rechercher une salle en Loire-Atlantique

Je suis chef de projets de mon métier, j’ai donc une fâcheuse tendance à  l’organisation, un peu tendance psychorigide. Pour notre recherche de salle, j’ai donc repris le mode d’organisation d’un projet, à savoir faire des listes, rétroplanning…

J’ai construit un périmètre de 45 minutes autour de chez nous et j’ai écumé tous les sites de réservation de salles. Armée de mon fichier Excel, j’ai noté toutes les salles qui pouvaient accueillir un minimum de 120 personnes. En parallèle de quoi, je lisais TOUTES les chroniques de Mademoiselle Dentelle pour voir quelles étaient les difficultés rencontrées par les autres brides to be avant moi.

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Austin Distel

Une fois le fichier Excel construit, j’ai fait choisir à M. Red les salles qui lui plaisaient. La consigne était « Oui ou Non, et si Non alors Pourquoi succinct ». Ça nous a pris plusieurs soirées. Comme je te le disais dans cet article sur le mode de fonctionnement que nous avons, il a fallu du temps, ici aussi, pour trouver le bon canal de communication. Les premières lignes du fichier, M. Red m’expliquait en détails, tout en étant un peu gêné de me dire que ça ne lui plaisait pas, pourquoi oui ou pourquoi non. Sauf qu’il n’y avait pas loin d’une centaine de lignes sur mon fichier. Impossible de me souvenir de toutes les salles virtuellement visitées et surtout, je savais que mon quota de discussions mariage allait vite s’épuiser. J’ai donc expliqué à mon chéri que j’avais besoin de sa liste pour pouvoir affiner les recherches et continuer d’avancer.

Arriver à cette liste, et surtout le choix par mon chéri, nous a pris toutes les vacances d’été 2018 mais à la rentrée de septembre (2018 donc), nous avions une liste d’une vingtaine de salles potentielles.

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Raphaël Biscaldi

Armée de mon fichier Excel (Excel est ton ami) et de ma plus belle plume, j’ai fait un modèle de mail, que j’ai plus ou moins personnalisé pour chaque salle en expliquant la période souhaitée, le nombre approximatif d’invités et demandant (chose somme toute assez logique, tu en conviendras) les tarifs sur un weekend.

J’ai demandé les tarifs des 20 salles qui étaient shortlistées et j’ai attendu sagement une bonne semaine. J’ai reçu quelques réponses dont le budget dépassait pour certaines le budget fixé. J’ai relancé celles qui n’avait pas répondu. J’ai de nouveau attendu quelques jours puis j’ai fini par appeler les dernières à ne pas m’avoir répondue. Oui oui certaines n’avaient toujours pas répondu après deux mails. Il a même fallu parfois laisser plusieurs messages. J’ai même eu une dame qui m’a carrément expliqué que notre mariage n’était pas la cible de l’établissement et qu’ils ne faisaient pas de petit mariage… Ben à 100 invités ça ne me paraissait pas être un petit mariage mais bon, soit, next !! (Mode vexée : ON)

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Johnny Cohen

Bref, in fine, merci le fichier Excel dans lequel je compilais la date du mail 1, du mail 2 et de/des appels. J’y prenais également des notes pour être capable de faire un résumé rapide à M. Red. Souviens-toi, mon quota de discussions mariage est limité, il faut est claire, nette et précise dans ce que je raconte. Il faut donc être bien préparée !! Si tu as le même modèle de chéri, sache-le, la préparation, c’est la clef !

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Helloquence

Une fois que j’ai eu (presque) tous les tarifs, nous avons éliminé toutes les salles qui se situaient au-dessus de 5000€. Aussi psychologiquement impossible pour nous deux de dépenser 5000€ pour un weekend que pour moi de dépenser un SMIC dans la robe d’une journée (t’inquiète, je reviendrai longuement sur l’épisode de la robe !!). Et puis 5000€ me paraissait être déjà un très beau budget. Oui mais non en fait… Certaines salles te louaient une journée à 5000€ ou alors ne te louaient que le barnum dans le jardin, le reste n’étant pas accessible aux invités… J’ai eu des surprises de dingue en lisant les réponses. Dès fois je me suis même demandé qui acceptait de louer une salle dans des conditions pareilles ! Petit conseil chère bride to be : ne perds jamais espoir et ratisse large ! Il y a des salles des fêtes magnifiques, des petits domaines à prix intéressant, des resto qui seront ravis de remplir leur salle en semaine, bref, ne baisse jamais les bras, quelque part se cache ta salle de rêve !

Je m’égare, reprenons. Si tu as bien tout suivi, je fonctionne avec le schéma classique de l’entonnoir. Je prends large au début et j’affine de plus en plus. DONC, sur les 20 salles questionnées, il n’en est resté que 6 ! Oui oui, 6 malheureuses salles à être en dessous de 5000€ !!

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Ben White

Nous nous sommes donc armés de patience, et d’une nounou compréhensive et nous avons éclusé les salles. Ça nous a pris plusieurs semaines ! Nous avons des déplacements professionnels tous les deux, des agendas très chargés. La synchronisation des agendas n’était pas toujours chose aisée mais nous avons néanmoins réussi à toutes les visiter. Une fois j’ai visité seule à cause d’un souci d’agenda de dernière minute. Petit conseil (encore un) : évite de visiter seule. Sauf à ce que tu aies un futur mari qui se moque éperdument de la salle choisie, auquel cas, fonce, mais si comme dans mon cas, il souhaite être présent à chaque étape de validation, tu comprendras, que la visite seule, est loin d’être la plus optimale.

Je fais digression sur digression mas je t’assure que je suis mon fil (chef de projet, n’oublie pas !). Juste je te raconte TOUTES les étapes de cette foutue recherche de salle (certaine ce sont les fucking faire-part, nous c’est la fucking salle de réception. Ça sera aussi les fucking faire-part mais je t’en dis déjà trop). BREF, sur le papier, elles avaient toutes du charme. Tu te doutes bien que si j’attaque comme ça, c’est qu’il y a un mais… En effet ! Dans la réalité, à chaque fois il y avait quelque chose qui n’allait pas. Pas de logements sur place, pas de salles pour les enfants, une salle trop petite, une contrainte horaire d’arrêt de la musique, des extérieurs moches… bref.

Nous avons fini les 6 visites avec un profond sentiment de déception. Aucune ne nous plaisait vraiment et on ne se voyait pas dépenser 4500€ minimum par dépit… J’avoue que j’ai eu un GROS passage à vide. Je m’attendais à ce que mon expérience en gestion de projet me conduise à une organisation sereine et sans difficulté… erreur !

Nos recherches de salles en Loire-Atlantique

Crédits photo (creative commons) : Matthew Henry

J’ai eu un gros coup de mou suite à cette déconvenue… j’étais vraiment déçue de ne pas trouver de salles qui nous convenait. Surtout que je pensais que notre budget était suffisant pour trouver notre bonheur… j’étais toute pleine d’espoir et de naïveté dans cette recherche mais ça n’a pas fonctionné…

Et puis au-delà de la déception, j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps (et mon crédit de discussion mariage). Nous nous retrouvons donc mi-octobre 2018 soit 4 mois après la demande, retournés au point de départ. Que faire ? Suite au prochain épisode (spoiler : tu t’en doutes, nous avons trouvé une salle 😊).

Et toi ? Raconte-moi un peu ? Tu as eu des difficultés à trouver la salle de tes rêves ?

J'ai 36 ans, en couple avec mon chéri depuis 16 ans. Nous sommes les heureux parents d'une choupette de 5 ans et nous marions en Novembre 2020. Pas de thème à proprement parler mais un vent de rock va souffler sur notre mariage. j'y ajouterai des touches de couleur et de couture et ça sera un savant mélange de nous. Tu peux me retrouver pour la suite de mes chroniques sur le blog Paillettes et Chaussettes. Hâte de te retrouver!

Commentaires

  • Avatar
    Lili
    Répondre
    9 décembre 2019

    Hello ! Je me suis mariée en Loire-Atlantique en 2015 !! Et effectivement j’ai vite déchanté aussi en voyant les prix pratiqués dans le coin… Le domaine du Pas Jahan à Coueron me faisait effectivement de l’oeil mais trop cher pour notre budget.Je voulais un joli domaine style champêtre à l’image du thème de notre mariage, on n’a pas trouvé..et on ne voulait pas que la salle de réception soit trop éloignée de Nantes. Finalement on s’est tournés vers les salles de fête et il y en avait de très sympas à petit prix. Ce n’était pas le cadre dont on avait rêvé au départ mais on n’a pas regretté notre choix : grande salle lumineuse pour accueillir 130 invités, avec un grand coin de verdure( les gens ont bien profité de dehors^^). J’ai.meme des amis qui ont repris notre salle 3 ans plus tard pour leur mariage^^. Je vous souhaite d’avoir trouvé votre bonheur !

  • Avatar
    Madame Pomme de Pin
    Répondre
    10 décembre 2019

    Bouh aux salles qui nous snobent sous prétexte qu’on est un « petit » mariage. On l’a vécu deux fois. Et puis le domaine qui démarre à 4000€ (déjà très conséquent) mais quand tu empiles les options obligatoires (un vigile obligatoire, une nounou agréée obligatoire, un dj imposé, le supplément pour la cérémonie dans la grange, un droit de bouchon abusif…) tu arrives au-delà des 7000€ rien que pour le domaine, sans la bouffe. Tu te dis là clairement ils visent les couples Kardashian, Clooney et compagnie.
    Le fichier excel d’une centaine de lignes…je suis impressionnée. Habiter à la campagne ça aide tout de suite à réduire le nombre d’alternatives existantes à 1h à la ronde.

Poster une réponse