Demoiselles d’honneur, “groomsmen” et “flower girls” : les tenues

La dernière fois, je t’ai laissée sur le choix de notre wedding team. Et très vite après le choix, s’est posée la question : mais que porteront-ils ? Et une flopée de différences culturelles ont fait leur apparition…

Crédits photo (creative commons) : Virginia State Parks

Comment ça se passe, en Irlande ?

En Irlande, les demoiselles d’honneur, c’est version comédies romantiques américaines. Comment ça, tu n’as pas vu Bridesmaids ?? Ajoute-le sur ta liste de “films à voir spécial mariage” (allez, dis-moi que je ne suis pas la seule à en avoir une…).

Les demoiselles d’honneur portent donc toutes la même robe, qui leur va plus ou moins bien (ben oui, on n’est pas toutes en “houit, ma chérrrrie !”), avec plus ou moins d’enthousiasme. Traditionnellement (et là, je crois ne pas me tromper en disant que ce n’est pas qu’au cinéma), les demoiselles d’honneur n’aiment pas leur robe imposée. Voilà. C’est comme ça.

Quant aux messieurs, ils portent tous un costume identique, et similaire à celui du marié, qui se distingue juste par quelques petites différences en général (un nœud pap alors que les autres ont une cravate, un gilet d’une couleur différente… bref, quelque chose qui montre que c’est lui le marié !).

D’un côté comme de l’autre, les tenues sont payées par les mariés. Eh oui ! Ils n’ont pas le choix de ce qu’ils vont porter, donc ils ne paient pas.

Et toi alors, Mademoiselle Claddagh, tu en penses quoi ?

À l’américaine ou pas ?

Dans l’esprit de Monsieur Claddagh, il était inconcevable que mes demoiselles d’honneur ne portent pas la même robe. D’une part, “c’est comme ça que ça se fait”, d’autre part, je te rappelle que mon fiancé est un chouia perfectionniste et qu’il veut donc que tout soit parfait, symétrique et tout et tout (tu vois, là ça n’irait pas non plus, parce qu’il y en a quatre d’un côté et trois de l’autre…).

De mon côté, il fallait bien que je me rebelle un peu, je ne suis pas française pour rien. Il était hors de question d’imposer une robe à mes demoiselles d’honneur, déjà parce qu’elles n’ont pas toutes la même morphologie, et ensuite parce qu’elles ne la remettraient probablement jamais ! Cette perspective a quelque peu effrayé mon amoureux, mais j’étais catégorique : MES demoiselles d’honneur, MON choix. Il peut bien faire ce qu’il veut de ses groomsmen, après tout.

Bon, ceci étant dit, je trouvais ça sympa tout de même, l’idée des demoiselles d’honneur “assorties” (comment ça, je me contredis ? Je te rappelle que je vis au pays des Leprechauns depuis huit ans, mon cerveau est par conséquent français quand ça l’arrange, et irlandais quand il veut !).

J’avais donc pensé à leur demander de porter une robe bordeaux, la couleur de notre mariage, de leur choix. Soyons honnête, le bordeaux, c’est joli, ça va à tout le monde, et c’est plus facilement “remettable” que du jaune Elizabeth II (si tu n’es pas, comme moi, une fan de la famille royale britannique, voici une photo de ce qu’elle portait cette année au Royal Ascot).

Oui, mais ça allait faire des teintes de bordeaux différentes, et ça, ce n’était pas possible pour Monsieur Claddagh. J’ai eu beau lui montrer des photos de demoiselles d’honneur “camaïeu”, non non non, il ne voulait pas en entendre parler (tout en me disant que c’étaient mes demoiselles d’honneur, et que je faisais ce que je voulais, hein. Tout de même).

Finalement, après de longues réflexions, j’ai trouvé, je crois, le compromis parfait, avec une robe identique qui pouvait se porter de plusieurs façons différentes. Comme ça, chacune pourrait essayer la façon qui lui plairait/irait le mieux, la couleur serait identique, et tout le monde serait content !

J’ai d’abord fait mes recherches sur des sites américains (forcément, c’est leur spécialité ! Si toi aussi, tu cherches ce type de robes, sache qu’elles répondent au doux nom de “convertible dresses”), et j’en ai trouvé un qui proposait cette fameuse robe, en quatre-vingt-deux couleurs différentes. “Bingo !” te dis-tu (et moi aussi, par la même occasion).

Les échantillons de couleur étant très peu chers (avec livraison gratuite !), j’ai décidé de commander les cinq qui ressemblaient de près ou de loin à du rouge/bordeaux/violet avant de commander la robe : ski patrol, cabernet, beetroot purple, port, anemone… Mais euh, je veux juste du bordeaux, moi !

Tenues des demoiselles d'honneur et du cortège

Crédits photo : Copie d'écran du site Cocomelody

Conseil pour toi : commande TOUJOURS des échantillons (et si ce n’est pas proposé, demandes-en !). Il s’est avéré à la réception qu’aucun des cinq ne me paraissait bordeaux… Et pourtant, je t’assure que je ne suis pas difficile ! Même Monsieur Claddagh n’était pas convaincu (et pourtant, toi-même tu sais, le spectre des couleurs masculin est parfois restreint). Il y avait du rouge, du rose, du très foncé, presque marron, mais pas de bordeaux.

J’ai donc repris mes recherches, et j’ai jeté mon dévolu sur la robe du site Tulle Chérie, en version courte (je n’aurais pas été contre la version longue, mais soyons honnête, c’est plus difficile à reporter !). Ils ne proposaient pas d’échantillon, mais n’ont eu aucune objection à m’en envoyer un (et même deux fois, car le premier s’est vraisemblablement égaré dans la nature…).

À la réception, victoire, Allelujah, danse de la joie : c’est bordeaux. Un vrai bordeaux. (Oui, une bride-to-be se réjouit de bonheurs simples…)

Une fois la première robe reçue, nous n’avons pas été déçues : elle était magnifique, de très bonne qualité, et mes demoiselles d’honneur l’ont adorée !! Elles ont donc vite commandé la leur. Elles sont faites à la commande, et ils en ont même fait une un peu plus tard, sur mesure, pour Elfie qui attendra un heureux événement !

Tenues des demoiselles d'honneur et du cortège

Crédits photo : Tulle Chérie

Et les Irlandais, alors ?

Les garçons d’honneur de Monsieur Claddagh, quant à eux, porteront tous le même costume, loué en Irlande, comme ça se fait en général, et similaire au costume de Monsieur Claddagh. Pour être honnête, je trouvais ça un peu étrange que le marié porte le même costume que ses garçons d’honneur, mais pourquoi pas !

Et puis, je fais totalement confiance à Monsieur Claddagh, qui a très bon goût ! Je n’ai donc pas vu les costumes en question, juste un petit bout (parce que la fleuriste réclamait une photo). Eh non, je ne verrai pas le costume de mon fiancé avant le jour J ! Après tout, puisque je garde le secret de ma robe, il a bien le droit de garder un secret lui aussi, non ?

Pour ce qui est des finances, mes demoiselles d’honneur ont acheté leur robe elles-mêmes : puisqu’elle leur plaît et qu’elles la reporteront, ça me semblait plutôt normal (et français, enfin, je crois !). Monsieur Claddagh paiera par contre la location des costumes de ses garçons d’honneur, puisqu’ainsi le veut la coutume !

Mais Mademoiselle Claddagh, tu n’oublierais pas quelqu’un ?

Eh si ! Une autre tradition que j’ai joyeusement empruntée aux Irlandais est celle des “flower girls”. Mais si, tu sais, ces petites filles qui jettent des pétales de rose pour préparer ton passage ! Je trouvais l’idée trop mignonne, et puis surtout, ayant trois nièces, c’était un rôle tout trouvé pour elles !

Le choix de leurs robes ne s’est pas fait sans péripétie : pas facile de trouver une robe identique allant de 2 ans et demi à 9 ans ! C’est donc sur un site anglais, Next, que nous avons trouvé notre bonheur.

Je te passe l’épisode de la première robe commandée, en 7 et 9 ans en attendant le réapprovisionnement de la taille 3 ans qui n’est jamais venu. Donc retour de ces robes pour la commande d’un autre modèle, dispo dans les trois tailles… Tout ça a pris un peu de temps, des livraisons chez mes parents, et plusieurs weekends pour que les trois puissent les essayer, mais ça y est, on a trouvé !

Tenues des demoiselles d'honneur et du cortège

Crédits photo : Photos personnelles

Ma petite nièce top model

Mes petites flower girls rentreront donc dans l’église juste avant moi, avec de petites corbeilles de pétales de rose qu’elles jetteront sur leur passage.

Et voilà comment tout ce petit monde sera sur son 31, à la mode franco-irlandaise !

Et toi, est-ce que tu as laissé ton équipe de choc choisir sa tenue ? As-tu fait face à quelques différences culturelles ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Demoiselles d’honneur, “groomsmen” et “flower girls” : les tenues”

  • Magnifique les robes de tes demoiselles d’honneur! Elles vont être superbes comme ça! Je suis allée consulter le site car ça m’intéresse. Pour le choix des tailles, tes amies ont-elles coché “Envoyez-moi un formulaire de mensurations! (GRATUIT)” ou ” Je veux une robe de mariée taille standard! (GRATUIT)”? Et par conséquent, ont-elles ensuite modifié la taille qu’elle avaient au préalable commandé? Sans surcoût? Merci d’avance pour ces détails!

    • Merci Abby 🙂 alors je crois que deux d’entre elles ont sélectionné leur taille directement (ce n’est plus dans les options ?) Et c’était parfait. Une autre a envoyé un mail avec ses mensurations en demandant quelle taille ils lui conseilleraient, et elle a ensuite commandé. Et pour la dernière, elle est enceinte et a donc envoyé un e-mail pour savoir quand commander sa robe etc, elles lui ont demandé d’attendre deux mois avant le mariage pour leur envoyer ses mensurations et l’ont faite sur mesure (donc un peu plus longue pour qu’elle ne soit pas trop courte devant etc). En tout cas le service client est vraiment au top, pour tous les échanges que j’ai eu avec eux (elles, plutôt!). Donc n’hésite pas à les contacter tout simplement 🙂

  • J’adooooooooooooooore (mode christina on) la “convertible dress” que tu as trouvé. Je ne connaissais absolument pas le principe et je trouve çà top. Elle peut aller à différentes morphologies c’est génial.
    Et ta petite nièce est trop adorable avec sa robe….

    • Ooh Merci ! Ravie de t’avoir fait découvrir ce principe magnifaïque ahah! C’est bien pratique pour celles qui veulent “la même robe mais pas pareille” lol. Cela dit il se peut qu’elles decident de toutes la porter de la même manière ahah !

  • Wahou mais j’adoooore ce principe ! Quelle bonne idée, franchement c’est génial 🙂
    Et tu as raison de conseiller de demander des échantillons, on peut vite être déçue entre la photo et la réalité 😉
    J’adoooore la robe de la flower girl, bref, j’ai hâte de voir tout ça 😀

  • Merci mme impatiente 🙂 c’est vrai que ce principe de robe convertible nous a sauvés, mr claddagh et moi ! Un excellent compromis !
    Et pour les échantillons oui, ça n’avait vraiment rien à voir, heureusement que je les ai demandés plutôt que de devoir renvoyer une robe aux États Unis ! Et puis comme ça, j’ai découvert un site made in France 🙂

  • Ah, les fameuses robes convertibles pour créer de la diversité de forme mais maintenir une homogénéité dans la couleur ! C’est un classique aussi en Nouvelle-Zélande, où effectivement les bridesmaids sont tenues de respecter le dress-code, mais souvent, ne payent pas leur tenue.
    Dans ma liste de films à voir spécial mariage (que donc tu n’es pas la seule à avoir !), il y a aussi 27 robes… Film comprenant une scène culte où l’héroïne, qui est donc “éternelle bridesmaid”, essaye toutes les tenues ridicules qu’on lui a demandé de porter en tant que demoiselle d’honneur. La carricature est délicieuse !

  • Toooop elles sont vraiment très sympas ces robes ! J’aurai voulu faire pareil mais bon, ma témoin est fan de mode et ça avait l’air de la soûler très beaucoup ne serait ce qu’un camaïeu de couleurs donc imposer la robe, c’était même pas la peine… donc au final j’ai totalemenr laissé tomber ! Tant pis pour cette envie d’unité que j’avais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *