Dernière ligne droite avant le grand jour

Après un début de semaine plus ou moins mouvementé, nous voilà vraiment dans la dernière ligne droite !

J-4 : le jour des courses et du grand nettoyage

Départ dans la matinée pour Chalon-sur-Saône. Le programme est chargé : course de vêtements de tous les jours (et oui le monde ne s’arrête pas de tourner à l’approche du mariage, passage dans un grand magasin pour dévaliser le rayon des assiettes/verres/serviettes jetables bleues, ainsi que les saladiers et pot à eau, moment de bonheur intense en trouvant enfin mes souliers dorés… Nous avons même pu manger à midi dans notre restaurant japonais adoré de l’époque où on vivait dans le coin avant de rentrer, ça fait tellement plaisir au milieu du cyclone des préparatifs.

On rentre à la maison pour repartir immédiatement à l’Eglise, c’est l’heure de la sortie de son repos hivernal.

Derniers jours Mlle Piccolo

Crédits photo : Photo personnelle

Pleins de bénévoles de l’association des amis de l’Eglise sont là pour nous aider à faire le grand ménage, les services techniques de la mairie sont entrain de tondre la pelouse. C’est un sentiment assez incroyable de voir tous ses gens, dont certains que je n’ai jamais rencontré, là pour faire de notre jour le plus beau. Le ciel est bleu, il fait chaud, j’essaye d’oublier la pluie annoncée pour le vendredi et le samedi.

On rentre vite pour accueillir le maire à l’apéro, histoire de faire le point sur la cérémonie civile.

On finit la soirée sur notre plan de salle et… la frise. Ça faisait longtemps dis-donc ! Promis la prochaine fois je te parle de cette fameuse frise plus en détail !

Derniers jours Mlle Piccolo

Crédits photo : Photo personnelle

Et puis n’oublions pas le petit entrainement de valse du soir !

J-3 : ça se complique !

Arrivée de ma grand-mère. Ça rajoute une grosse source de stress, plus le droit au bordel… Papa Xylo est là, le climat est un chouilla tendu après quelques mois de préparation légèrement… tendu entre nous. J’arrive tant bien que mal à faire bonne figure malgré quelques frictions (comment ça il y a une photo de Mameu à son mariage, on nous a toujours dit que non. Et peut être que toi bridezilla en devenir ou passée tu comprendra mon désespoir à l’idée de coller un bout de papier juste sorti de l’imprimante familiale sur la frise sur laquelle j’ai passé des heures et des heures, aux côtés des jolis médaillons plastifiés !). On respire un coup, ça va mieux.

Surtout qu’il faut digérer le rendez-vous avec le prêtre en fin de matinée : il nous dit maintenant que le Gloria n’est pas à la bonne place sur le livret de messe (tu sais les 120 livrets tout fraîchement imprimés, reliés…). Bon ok, c’est une boulette de notre part mais flûte, on lui a envoyé exprès avant impression pour éviter ce genre de soucis. Ma mère et Pierre arrivent à me convaincre que ce n’est pas la fin du monde, qu’on ne va pas tout refaire.

Petit tour à l’Eglise avec Papa Xylo et c’est reparti pour une soirée sur la frise (qui commence à ce moment à vraiment me désespérer). Le système de fixation tant travaillé les soirs précédant ne fonctionne pas. Bridezella sort ses griffes !

Vite dans un lit pour passer à autre chose. Frise 1 – Piccolo et Xylo 0 !

J-2 : arrivée de la cavalerie

Petit passage matinal chez la fleuriste avec maman et M. Xylo. Nous sommes ravis de ce qu’elle propose, vivement dans deux jours. Au passage, on commande les 25 baguettes de pain pour le dimanche.

Peu avant midi, arrivée de la troupe : mon père, mon frère et ma sœur. On mange rapidement et je pars avec ma super témoin sœurette, direction la détente, suite aux conseils de plusieurs chroniqueuses ! Je laisse frérot et M. Xylo avec une « petite » liste de choses à faire. Mon amie Estelle arrive en cours de route et pourra leur donner un coup de main.

Derniers jours Mlle Piccolo

Crédits photo : Photo personnelle

Ma troupe au boulot !

Après 3h de jacuzzi, hammam et sauna, et des discussions bien de filles avec ma sœur, nous revoilà toutes détendues. On rentre (après les…ième courses de la semaine : PQ, sopalin et pansements) alors que les ultimes gâteaux sont entrain de finir de cuire. Ma petite équipe (d‘esclaves) est trop forte !

On se met alors à la recherche d’une solution pour la frise. De nombreux tests, craquage de bridezilla et engueulades plus tard, la version est testée et approuvée. Frise -3000 – Piccolo et Xylo +100000. Nan mais oh !!

Derniers jours Mlle Piccolo

Crédits photo : Photo personnelle

Réflexion intense pour finir notre satanée frise

Impression des livrets de messe XXL le soir (pour nous, les lecteurs, le prêtre…).

En parallèle, M. Xylo m’apprend qu’il a trouvé une tente pour l’harmonie présente au vin d’honneur mais qu’elle devra être montée le vendredi, qu’il fasse beau ou moche le samedi. Gros moment de désillusion pour moi qui refuse d’accepter qu’il fera moche à mon mariage. Je me retrouve à bouder, le stress atteint un point qui ne me permet ni diplomatie, ni de faire les efforts habituels pour cacher mon sale carafon.

Jusqu’à ce que l’encre de l’imprimante tombe en rade. Là, le craquage n’est plus très loin. On retrouve rapidement une cartouche d’avance, on est sauvé mais il est l’heure pour la grand-mère de se coucher et l’imprimante est dans sa chambre. Tant pis, ça attendra le lendemain matin.

Réunion au sommet autour de tisanes et réalisation d’un premier programme détaillé du lendemain et du jour J, le tout sous les commandements de mon Papa qui se transforme en père-de-la-mariée-ultra-stressé-zilla.

Je me couche très tard et désespéré de ce qu’il nous reste à faire le lendemain avant de récupérer les clés de la salle à midi, alors que je voulais tout finir le soir même.

J-1

La météo est toujours aussi pourrie mais l’espoir renait : il devait pleuvoir et le ciel est tout bleu.

On organise un atelier nœuds de voiture.À 5, les 70 nœuds se terminent rapidement.

Derniers jours Mlle Piccolo

Crédits photo : Photo personnelle

Des noeuds à la chaine

En parallèle, l’encre trouvée miraculeusement la veille fonctionne à merveille et les livrets XXL voient enfin le jour. Quelques ballotins de bonbons pour les enfants et c’est le départ avec M. Xylo et mon père pour l’état des lieux, frérot et lui ayant déjà réceptionné le crémant arrivé trop tôt dans la matinée. À peine on arrive qu’on réceptionne le rouge. Le stress monte car le retard s’accumule.

Dès la fin de l’état des lieux, on rentre précipitamment manger. Alors que M. Xylo et moi stressons à mort pour aller préparer la salle, ma famille se pose tranquillement pour prendre le café dans le jardin. Grand moment de désespoir.

Enfin, on charge et nous voilà partis.

On se bat pour mettre les tables en place. J’ai mal calculé l’emplacement de la porte, mon plan de salle est faux. J’arrive à le corriger (mais le traiteur rebougera un peu les tables, je ne pourrais pas rectifier les derniers changements à mon grand désespoir). Bon j’avoue, là je suis la pire bridezilla de la planète. Le moindre petit problème est multiplié par mille grâce à mes neurones survoltés.

Le traiteur arrive, on le suit à la trace pour placer les chemins de table et centre de table alors qu’il nappe et dresse.

Les tables sont mises, quelques petits problèmes plus tard (trop de confettis tue le confetti !) on s’attaque à la frise. Miracle, tout tient du premier coup et ça se rapproche du rendu voulu. Finalement la photo de Mameu est sur du papier photo, donc ça passe au milieu de mes médaillons, je respire.

19h, on rentre à la maison.

Entre temps mon oncle, ma tante, une de leur fille et son mari sont arrivés. La maison commence à être sacrement remplie. Un repas à 12 plus tard, on s’éclipse avec monsieur pour saluer sa famille réunie autour d’une soirée crêpes dans un gite du village. Autant mon stress a disparu dès que la salle a été mise en place, autant celui de monsieur apparaît d’un coup. On ne reste pas longtemps, un briefing avec le commandant en chef nous attend.

Mon popa commence à être franchement désagréable avec sa belle famille : cool je comprend une nouvelle fois que le stress qui rend désagréable, c’est héréditaire, donc c’est pas de ma faute ! Na !

Un énième planning est déterminé.

Je ne m’en rends pas encore franchement compte mais ça va permettre un travail de l’ombre de malade de toute ma famille, qui va permettre qu’on ne rencontre pas un seul problème logistique sur le weekend.

Pour le moment c’est direction le lit après une douche/lavage de cheveux à fond… Monsieur ronfle déjà dans le lit. Une nouvelle fois le stress et les insomnies ne me permettront pas de dormir plus de 4/5 heures. Pas grave, demain je me marie.

Mais ca c’est une autre histoire.

Et toi, qu’est ce qui est prévu pour les derniers jours ? Le programme est chargé ? Tu as prévu de passer du temps avec ta famille ? Dis moi tout ! 

Enregistrer


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Dernière ligne droite avant le grand jour”

  • wouah, quel marathon !
    heureusement que vous aviez une équipe de choc pour vous épauler dans cette dernière ligne droite.
    Ton anecdote concernant les livrets de messe arrive à point, car je viens d’envoyer un n-ième mail à notre (pauvre) curé pour qu’il vérifie (encore une fois) notre programme…

  • Les articles relatant les derniers jours de préparatifs sont définitivement mes préférés !!!
    Et bravo pour avoir su gérer les minis couacs.
    Je pense que mon papa sera exactement comme le tien !

  • Oulala! Moi j’ai peur de devenir une vrai bridezilla surtout avec la belle famille les jours avant le mariage 🙂
    Est ce que tu vas faire un article sur ta frise? Sinon pourrais tu m’envoyer quelques photos? Je suis très intéressée!
    Merci!
    Justine

  • Pffiiuuu, les derniers jours n’ont vraiment pas été cool, ma pauvre !! La vache ! Heureusement le récit du mariage sera plus licornes-paillettes je crois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *