Notre mariage traditionnel malgache : les derniers jours avant le jour J, je suis au plus mal…

Ça y est ! Le grand jour approche à grand pas !

Nous sommes arrivés à Madagascar 12 jours avant notre mariage.

Ce qu’il nous reste à faire

Comme tu le sais, nous avons pas mal de couacs dans l’organisation de notre mariage et voilà ce qu’il nous reste à faire en sortant de l’avion :

  • Retourner voir le gérant de la salle pour avoir notre plan de salle, confirmer le menu et les quantités de boissons à commander.
  • Rencontrer nos mpikabary. Chéri-chéri ne les a pas encore rencontrés et nous voulons mettre au clair différents points de la cérémonie.
  • Imprimer les menus et les mettre au dos de nos noms de tables.
  • Faire notre plan de table, imprimer les étiquettes correspondantes à chaque table en 4 exemplaires et les coller sur nos planisphères.
  • Commander l’alcool.
  • Fournir toute la décoration à notre décoratrice et notre plan de salle définitif (le nom de chaque table et sa couleur).

Pour faire tout ça, nous devons nous lever très tôt le matin. Antananarivo est une ville TRÈS embouteillée et nous logeons à 20 minutes (ou 3 heures selon) du centre-ville. Nous partions vers 7 heures le matin, pour être revenus pour le déjeuner avec ma famille qui loge avec nous. Nous partons également deux fois-deux jours, en voyage pour faire découvrir Madagascar à ma famille, avec des départs encore tôt le matin.

Embouteillages

Crédits photo (creative commons) : Mike

La maladie qui s’invite !

À 3 jours du mariage, je suis crevée… Sans mes 8-9 heures de sommeil par nuit, j’ai du mal à tenir le coup. De plus, j’ai mon niveau de stress au maximum. Le jour de Noël, après une nouvelle courte nuit, je me réveille pas super en forme…

Après être tombée dans les pommes le matin, je suis au plus mal… Un mélange de fatigue, de baisse de tension et de turista ! So glam ! Je vomis dès que j’avale quelques chose, même un verre d’eau… On essaie de me soigner toute la journée mais aucun médicament ne reste dans mon corps plus de 15 minutes…

Le soir venu, nous commençons un traitement de choc afin que je sois sur pied le jour du mariage, dans environ 36 heures. On commence par des injections et quelques médicaments.

Mais le lendemain, c’est encore pire…

Nous nous rendons tout de même chez mes beaux-parents où se trouve la déco à terminer et les affaires à ramener à la salle. Je ne sers pas à grand chose, je suis même complètement hors service ! Je continue de vomir encore et toujours… Je ne tiens pas debout plus de 5 minutes tellement je suis faible. Tout le monde s’agite autour de moi pour finir le plan de table de notre mariage auquel je ne vais peut-être même pas pouvoir assister. Vers 12 heures, ma belle-famille (en tout cas les médecins ou futurs médecins de celle-ci) décide de prendre le taureau par les cornes, on me perfuse pour me soigner au plus vite… Ils enchaînent différentes fioles pour stopper les nausées et me réhydrater. Vers 19 heures ça va déjà un peu mieux ! J’ai pu manger une assiette de pâtes ! Youhou !

Ma belle-sœur, qui s’occupe de moi et de mes perfusions, endosse aussi le rôle de manucure-pédicure.

Atelier manucure-pédicure avant le jour J

Crédits photo : Photo personnelle

Je ne sais pas encore comment je vais pouvoir tenir demain mais je ne dis rien. Tout le monde est inquiet mais ne dit rien. J’arrive à avoir mes parents au téléphone, idem, ils ne montrent pas l’état de leur angoisse.

À l’origine, je devais retourner dormir avec mes parents, ma famille et nos amis dans la maison à l’extérieur de la ville, et Chéri-Chéri devait dormir chez ses parents. Finalement, changement de programme, je dois rester perfusée jusqu’à 23 heures pour mettre toute les chances de notre coté. Je suis triste de ne pas passer la soirée avec mes parents et mes proches mais si ça me permet d’être sur pieds le lendemain, je préfère rester ici. Il nous reste le mariage en France pour respecter la tradition du dodo séparé la veille du mariage !

Chéri-Chéri part donc chercher toutes mes affaires préparées par ma Maman, dont ma robe (heureusement cachée dans sa housse), mes sous-vêtements et mon maquillage car, rappelle-toi, j’ai décidé de me maquiller seule. Tous mes proches m’ont écrit un petit mot pour me soutenir et me souhaiter un bon rétablissement. Un véritable shoot d’amour qui me gonfle à bloc !

Je m’endors dans les bras de mon Chéri-Chéri (qui se réveillera à 4 heures pour aller chercher notre dernier couple d’amis à l’aéroport) pour une nuit de sommeil réparateur et guérisseur.

Alors, à ton avis, est-ce que je vais tenir le coup le lendemain ? Tu le sauras très vite !

Et toi ? Les derniers jours de préparatifs ont été chargés ? Tu es tombée malade ? Tu as bien cru ne pas assister à ton propre mariage ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



9 commentaires sur “Notre mariage traditionnel malgache : les derniers jours avant le jour J, je suis au plus mal…”

  • Oh ma pauvre !!! J’imagine ton angoisse à l’idée de ne pas être sur pieds le lendemain ! La fatigue peut vraiment faire beaucoup de dégâts. En même temps vous ne vous êtes pas ménagés. Je suis sûre que tout est aller bien mais j’attends la suite de ton récit avec impatience.

  • Ma plus grande hantise c’est celle-ci, d’être vraiment mal en point dans les jours qui précèdent le mariage, voir le jour-même.
    Mais je suis sûre que tu auras réussi à assister à ton mariage, quand même ! Bon, j’ai hâte de lire si tu étais en pleine forme quand même, sinon ce ne serait pas un super moment à passer …

  • Ohlala ma pauvre!!! C’est vrai que c’est une angoisse de tomber malade pour le mariage 🙁 Peut être un pic de stress? J’espère que ta famille a pu tout gérer les derniers préparatifs et que tu as pu te remettre à temps!!!

  • Merci les filles !
    Je vous rassure j’ai tenu le coup toute la journée le lendemain ! Ce n’était pas là grande forme mais plus la journée avancée et mieux je me sentais… Le lendemain je pétais la forme ! C’était bien un gros pic de stress… J’espère ne pas refaire la même chose pour le mariage en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *