Notre cérémonie religieuse bilingue : le déroulement

Bon, et bien maintenant que nous avons coché la case « Dossier de mariage« , il n’y a plus qu’à créer notre cérémonie ! « Plus que »… ah quelle naïveté, Madame Claddagh !

Alors si toi non plus, tu ne sais pas du tout par quel bout commencer, si ta paroisse ne t’est pas d’une grande aide, et si en plus (bonus), tu veux faire une cérémonie bilingue, cette chronique va peut-être te parler, et même t’aider !

Par où je commence ?

D’après les retours de mes amies déjà mariées, il semblerait qu’il soit fréquent que ta paroisse te fournisse un petit fascicule avec quelques informations utiles pour construire ta cérémonie : les grands axes, les différents moments, l’ordre, une sélection de lectures, de chants…

Nous n’avions rien de tout ça. J’ai donc contacté la paroisse française dans laquelle nous allions nous marier : le prêtre (de 90 ans, ou pas loin, rappelle-toi) m’a envoyé quelques documents Word un peu fouillis, et c’est tout. Notre prêtre irlandais quant à lui ne répondit pas à ma demande (mais aux autres questions de mon email, si), j’en conclus donc que ce genre de petit fascicule n’existait pas en Irlande. Il faut dire que les irlandais étant assez pratiquants, ils n’en ont peut-être pas besoin ?

Là, j’ai commencé à sérieusement me questionner… Est-ce qu’en tant que chrétienne, j’étais censée avoir une lecture préférée ? Est-ce que je devais connaître les chants que je souhaitais pour mon mariage ? Et l’ordre des événements ?? Je peux te l’avouer, à toi : incapable de répondre à ces questions, j’avais un peu l’impression d’être une chrétienne en carton. Qui avait sacrément besoin du guide « La cérémonie religieuse Pour les Nuls » (non, ne cherche pas, il n’existe pas. Encore).

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo (creative commons) : Pexels

Heureusement, j’ai pu compter sur mon ami Google, et ma super demoiselle d’honneur, Coloc. Coloc est très pratiquante, s’est mariée il y a quelques années, et en plus de ça, est bilingue grâce à son papa anglais.

Pour commencer, ma super demoiselle d’honneur m’a envoyé ce lien, qui t’explique quels sont les différents temps, que ce soit une messe, ou une bénédiction. Mr Claddagh et moi souhaitions une bénédiction, d’une part parce que nous ne sommes pas très pratiquants, qu’une bonne partie de nos invités seraient athées, et que nous ne souhaitions pas que ce soit trop long.

Ensuite, j’ai trouvé ce PDF, qui te sera fortement utile si tu n’as pas eu ce type de livret par ta paroisse : tu y trouveras les différentes parties, une sélection de textes, de lectures, les différentes versions pour l’échange de consentement, etc., etc. Ce document a un peu été ma Bible (ahah, façon de parler !), et m’a beaucoup aidée !

Nous avons donc suivi ce déroulé, qui est le même en Irlande, à deux petites exceptions près : en Irlande, il y a le rituel du cierge, « Lighting of the candles ».

Le marié et la mariée allument chacun un cierge qui représente leurs vies en tant qu’individus. Les deux bougies allumées serviront ensuite à allumer la bougie unité, emblème des deux vies réunies et de l’amour.

Je trouvais ce symbole très beau, et nous avons donc choisi de l’intégrer à notre cérémonie.

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Yoshi Power Shot

Spoiler alert : Voici une petite photo de notre mariage… qui ne t’en dévoile pas trop ! Tu vois à gauche mon cierge, avec mon prénom, à droite celui de Mr Claddagh, et au milieu, le cierge « unité », que nous allumons ensemble après l’échange des consentements.

L’heure des choix

Une fois tous ces documents rassemblés, j’ai pu commencer à faire mes choix. Tu te demandes peut-être pourquoi cette chronique est rédigée à la première personne… du singulier. Non, je ne me marie pas seule, et ne t’inquiète pas, Monsieur Claddagh s’est (beaucoup) impliqué dans la préparation de notre mariage. Seulement voilà, si les irlandais ont tendance à être très pratiquants, ce n’est pas le cas de Monsieur Claddagh, et pour tout te dire, il préférait me laisser gérer cette partie. Alors bien entendu, il était hors de question que je choisisse et construise notre cérémonie seule : je souhaitais qu’elle nous ressemble, à tous les deux. Mais disons que j’ai largement « débroussailler » le chemin, pour lui proposer une sélection de textes, et qu’il n’ait « plus qu’à » choisir.

J’ai donc repris le PDF que je te présentais plus haut, j’ai supprimé les versions et les lectures qui ne me plaisaient pas du tout. Ensuite, il m’a fallu trouver tous les équivalents en anglais… et oui, Monsieur Claddagh ne parlant pas français, il ne risquait pas de choisir une lecture en français ! C’est là que ça s’est sacrément corsé, et que ça m’a pris BEAUCOUP de temps. Donc, si toi aussi, tu fais un mariage bilingue franco-anglais, je vais te faire gagner beaucoup de temps : sur ce site, tu peux trouver TOUS les équivalents. Il y a même d’autres langues, comme l’espagnol, l’allemand, l’italien… mais n’ayant pas regardé ces sections, je ne peux pas te dire ce que j’en pense.

Bon, le site est très bien fait, mais trouver chaque équivalence n’a pas été de la tarte, tu t’en doutes. Certaines versions françaises n’avaient pas d’équivalents exacts (pour ce qui est du dialogue initial, de la bénédiction des alliances, de l’échange des consentements, la bénédiction nuptiale, etc.). Pour les lectures, évidemment, c’est beaucoup plus facile de trouver les traductions grâce aux versets. Autant te dire que je suis devenue une pro des différents temps de la cérémonie en anglais : eh oui, tu sais toi, comment dire « évangile », « dialogue initial », ou encore « bénédiction nuptiale » ? Et bien moi non plus… mais ça, c’était avant !

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Pour ta culture générale, voici le déroulé de la cérémonie, en anglais !

Une fois toutes les équivalences trouvées, j’ai tout imprimé, et Monsieur Claddagh a pris le temps de tout lire, pour que nous puissions choisir ensemble ce que nous souhaitions. Je te montre ce à quoi ressemblait le document (avant d’être surligné dans tous les sens !) :

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Pour les chants, Monsieur Claddagh s’en est remis complètement à moi : en Irlande, les gens ne chantent pas pendant la messe, ils écoutent. Et moi, j’adore chanter à la messe ! J’avais donc 2 chants que je souhaitais absolument : « Souffle imprévisible », et « Trouver dans ma vie ta présence ». Coloc m’a aidée à les placer dans la cérémonie, car je ne savais pas trop dans quelle partie les mettre… Elle m’a aussi proposé de chanter « Amazing Grace », pour avoir un chant en anglais, et puis parce que c’est super beau, tout simplement ! (Et oui, en plus d’être d’une grande aide pour la construction de notre cérémonie, Coloc serait aussi la personne qui fait chanter tout le monde… enfin, les invités français, en tout cas !).

Nous avons ensuite écrit notre prière universelle. Quant à la prière des époux, que l’on doit rédiger soi-même en France, elle est imposée en Irlande. J’avais trouvé un très bel exemple en anglais, qui changeait un peu de ce que l’on pouvait trouver, et lorsque j’en ai parlé à notre prêtre irlandais, il m’a dit que ce n’était pas possible, et qu’il fallait garder la version « imposée » irlandaise. Bon, très bien… dans un sens, cela nous faisait ça de moins à chercher !

L’alternance français – anglais

Bon, sur mon document Word, nous avions donc maintenant le déroulé complet de la cérémonie, en français et en anglais. Nous l’avons envoyé à notre prêtre, qui l’a validé, en changeant quelques mots aux versions anglaises (celles que j’avais trouvées ne correspondaient pas forcément à ce que lui disait). Il nous restait donc à choisir ce qui serait dit en français, et ce qui serait dit en anglais, et à choisir les personnes qui liraient, que ce soit les lectures, ou la prière universelle.

Le choix fut assez facile : comme nous aimions chacun beaucoup deux lectures, nous avons choisi de faire lire ma préférée en français, par ma maman, et la préférée de Mr Claddagh en anglais, par sa sœur. La prière universelle a été lue en alternance : par mes témoins et demoiselles d’honneur pour les intentions en français, et par les neveux et nièces de Mr Claddagh pour les intentions en anglais. Quant à l’échange de nos consentements, nous avons souhaité les faire chacun dans notre langue maternelle, donc moi en français, et Mr Claddagh en anglais.

Les livrets

Sur les livrets, nous souhaitions que tout le déroulé de la cérémonie soit retranscrit (d’où ma recherche de TOUT ce que dirait le prêtre), pour que tous nos invités puissent suivre sans souci, que le prêtre parle anglais ou français.

J’ai donc créé le livret avec, à chaque fois, le français sur la page de gauche, et l’anglais sur la page de droite (si tu te demandes : oui, c’était une vraie prise de tête quand les deux ne faisaient pas la même longueur ahah).

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Sur cette page, j’ai trouvé un exemple de livret de messe de mariage irlandais, et j’ai donc découvert qu’en Irlande, la première page était une présentation de la « Wedding Party », que j’ai traduit en français par « Participants à la cérémonie ».

J’ai ajouté notre symbole de Claddagh au bas des pages, une jolie couverture, et fait imprimer le tout en France. J’ai ensuite rassemblé les pages avec un joli ruban bordeaux : certes, deux agrafes auraient été BIEN plus rapides, mais toi aussi, tu le sais : pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué (et joli à la fois) ? Cela m’a pris une bonne soirée, et ça y est, notre cérémonie, et nos livrets, étaient prêts !

Si toi aussi, tu prépares un mariage bilingue, et que notre livret te serait utile pour construire ta cérémonie, n’hésite pas à me laisser un petit commentaire sous cette chronique, et je t’enverrai notre fichier avec plaisir !

Préparatifs, déroulement et livrets de messe d'une cérémonie religieuse bilingue franco-anglaise

Crédits photo : Photo personnelle

Tu noteras la présence de Ferrero Rocher, sponsor officiel des préparatifs de mon mariage.

Et toi ? As-tu eu des difficultés pour construire ta cérémonie religieuse ? As-tu souhaité une cérémonie bilingue également ? Raconte !



15 commentaires sur “Notre cérémonie religieuse bilingue : le déroulement”

  • Et bien ! Je ne pensais pas qu’un mariage à l’église pouvait demander autant de travail ! Quel boulot ! Et j’ai tout de suite vu les Ferreros derrière le carton lool

    • Je pense que c’est (un peu) plus simple quand on reçoit le livret de la part de la paroisse (et qu’on n’a pas à tout traduire en deux langues ahah), mais c’est vrai que ca demande un certain investissement tout de même pour choisir chaque texte, chant etc.
      Ahah les Ferreros c’est la vie !! 😀

  • Pfiou ! En découvrant ta chronique, je ne m’attendais pas à autant de travail et de recherches de ta part 😰 Tu as vraiment bien géré cette étape et on devine à la lecture de tes mots, qu’elle te tenait à cœur…
    Bon personnellement je n’ai nullement besoin de ton fichier, mais si tu peux m’envoyer une boîte de ton sponsor la bride légèrement control freak que je suis ne dira pas non !! 😄

    • Pour tout te dire, je ne pensais pas du tout passer autant de temps sur la préparation de la cérémonie : pour moi, il suffisait de choisir ses lectures, et puis voilà ! Ce qui est (presque) le cas, et probablement beaucoup plus simple / rapide quand on se marie en une seule langue, et avec un livret explicatif dans lequel il n’y a plus qu’à choisir 🙂
      Ahah je suis en panne de mon sponsor, va falloir que j’y remédie rapidement !

  • Les livrets sont magnifiques. Vous avez bien travaillé. Quand on voit déjà le temps que ça prend de tout préparer pour une célébration uniquement en français, alors tout faire en deux langues et trouver toutes les bonnes traductions, je dis bravo.
    En tout cas, je trouve très beau le rituel « Lighting of the candles », c’est un beau symbole.
    Hâte de voir les photos…

    • Merci beaucoup 🙂 Le récit du jour J ne devrait pas tarder (plus d’un an après il est temps ahah!). C’est un très beau rituel en effet, et c’était chouette d’ajouter une touche irlandaise à la cérémonie en France !

  • Je ne peux que te féliciter de tout ce travail. Vos livrets sont très beaux et j’aime le petit ruban. A vrai dire, j’avais eu cette idée (ou de faire une couture à la machine), et puis on a fait plus simple car on commençait à manquer de temps. Et je suis bien contente de ne pas avoir eu à chercher de traduction. La mise en page était déjà assez difficile comme ça avec seulement le français.

    Par contre je n’ai pas bien compris ce qu’il y a sur la première page, la « wedding party »… Tu aurais une photo à nous montrer ?

    • C’est vrai que les rubans c’est un peu chronophage, mais ca rend bien 🙂

      Alors je n’ai pas mis de photos parce qu’il y a les noms de tout le monde, mais tu as un exemple ici : http://tidd.ly/25a5b207
      En gros c’est la liste de la « wedding team » : les noms des parents, des témoins, demoiselles d’honneur, garçons d’honneur, et le prêtre.

      • Ahhh oui, je vois.
        J’aime bien cette idée, ça permet de présenter tout le monde. J’avais hésité à mettre les noms des personnes du cortège d’entrée…mais je ne l’ai pas fait finalement.

  • Bonjour,
    Nous nous marions le 2/11 et une partie de nos invités sont anglophones!
    Mille mercis pour ce bel article qui m’aide bien.
    Je veux bien le livret…. 😬

Leave a Reply to Madame Lilloise Cancel reply