L’annonce officielle de notre mariage à nos proches : les réactions

La dernière fois, je t’ai laissé au moment où nous avions : deux dates, une salle, une cérémonie religieuse, une idée du mariage civil, et un semblant de liste d’invités.

« Bon, maintenant que tout ça c’est bloqué… Il va peut-être falloir penser à annoncer ça à nos familles et proches non ? Oui mon cœur, tu as raison il faut qu’on fasse ça. »

Ah l’annonce… Grand moment… Délicat ! Mon n’amoureux et moi avons 10 ans d’écart. Nos familles ont beau se connaitre depuis toujours, nous ne sommes officiellement ensemble que depuis peu, finalement. Il m’a tout de même demandé en mariage au bout de seulement 6 mois. Et puis, je te l’ai déjà dit, j’ai fait un certain nombre de mauvais choix par le passé.

Donc vu toutes ces variables, je savais qu’annoncer notre mariage à mes parents était… Comment dire… Dangereux. Soit ça se passerait à merveille, soit ça se passerait très mal. Et là, je ne te raconte même pas la catastrophe.

Sans compter que dans sa famille, ça n’allait pas être plus simple. Chéri a perdu son papa très jeune, et cet évènement a quelque peu taché la façon de voir le mariage. Ni sa mère, ni son frère ne sont vraiment très « emballés » par le concept. Ça promettait donc un moment délicat là-bas aussi…

Autant te dire que cette étape me stressait tout particulièrement. Surtout que vu qu’on avait déjà signé pour tout (ou presque), il devenait impossible de faire marche arrière. On ne sait jamais, des fois les papas ont des super arguments pour te faire douter de toi, même si tu es archi-méga-sûre de ce que tu fais… Et comme mon papa et moi c’est fusionnel… Bref, j’étais juste morte de peur.

danse mariée et son père

Crédits photo : Daniel Krieger Photography

On a donc mis pas mal de temps à trouver LE meilleur moment pour expliquer ça. On a finalement choisi un dimanche classique. Après un bon petit repas préparé par Maman. Au dessert quoi… J’ai laissé faire chéri, j’étais trop tétanisée pour pouvoir ouvrir la bouche. Je passais non stop du visage de Papa à celui de Maman tout en gardant un œil sur la porte au cas où il faudrait courir vite (bin quoi, on ne sait jamais après tout !).

Et puis là, soulagement. Pas de hurlement, aucun reproche. Pas mal d’étonnement, ça se voyait. Un peu de surprise aussi… Ils ne s’y attendaient pas si vite, mais finalement aucune aversion ni réticence. Je pense qu’il leur fallait juste du temps pour se faire à l’idée que leur fille allait

  1. se marier et
  2. partir vivre à 250 km d’eux.

J’ai donc décidé de ne pas trop partir dans des effusions de joie, et de leur laisser le temps de digérer la nouvelle.

Pour ce qui est de la famille du groom (ouais tu as vu ça, j’utilise les mêmes mots que vous les autres, brides to be, youhou !!!)…

Un peu de sérieux. Je disais… Pour la famille du groom, on a profité d’un repas organisé par la maman du groom, où elle avait convié le frère (et futur témoin pas encore au courant). Là, c’était tout de même plus délicat. Pas non plus d’effusion de joie, de saut au plafond, de pleurs.

Oh non, rien de tout ça. Juste un « c’est bien, on est content pour vous ». Quoi ? C’est tout ? Eh bien oui, c’est tout ! Une pointe de jalousie pour la chérie de mon beau frère…  Je n’ai pas trop compris pourquoi sur le coup, donc j’ai laissé couler.

L’annonce au témoin (et frère) du groom dans la foulée, qui a eu comme réaction : « ça m’engage à quelque chose ? Non, bon eh bien alors c’est OK, si je dois juste signer un papier ça me va ». OK, ça c’est fait : on sait qu’on ne devra pas compter sur eux pour les préparatifs.

Bilan : demi-flop et pas flop complet ! Ouf de soulagement ! Ça aurait pu être pire, donc au final on s’en sort plutôt pas mal.

photo de couple grimace

Crédits photo : Jayd Gardina Photography

Allez, rien que pour toi, je finis sur une note un peu plus joyeuse : l’annonce à ma meilleure amie et témouine; j’ai nommé Mlle C., ministre de son activité (pas vraiment, mais son agenda y ressemble fortement !).

C’était un bel après-midi, à la fin de l’été, nous passions un moment agréable dans son super méga jardin. Et c’est en allant chercher l’apéro toutes les deux que je lui ai dit que nous aussi, on allait se marier (elle nous avait annoncé son mariage quelques jours avant), et que je lui ai demandé de remplir THE mission : devenir ma témouine !

Elle et moi, on se connait depuis toujours ou presque. Elle sait tout de moi, elle me connait par cœur. Et malgré nos vies de malades, on garde le contact et nos liens restent ! La prendre comme témoin était donc une évidence.

Et là, j’ai eu le droit aux effusions de joies, la larme à l’œil et tout et tout et tout !!! Ah, merci Mademoiselle C., tu remontes considérablement le niveau !

Mais le registre des témoins n’est pas terminé, non non non non ! Après plusieurs mois de réflexion, Chéri a subitement décidé de vouloir prendre un témoin supplémentaire : son cousin. Excellent choix, car lui aussi a sauté au plafond et est prêt à combattre vents et marées à nos côtés. Cool, un deuxième allié !

Me voilà donc dans une phase délicate, il me faut choisir un second témoin aussi. Pas si délicat que ça en fait… Car à la base, mon cœur balançait entre Mlle C. et mon ami d’enfance. Non mais attends… Je peux prendre deux témoins maintenant ? Donc plus de choix à faire ? Eh bien parfait dans ce cas, ça sera Mlle C. et mon ami d’enfance !

En conclusion, tu vois chère bride to be, annoncer son mariage n’est pas toujours chose facile.

L’essentiel est d’écouter ton cœur et de faire ce qu’il te dit. Dis-toi que si tu es heureuse et certaine de ton choix, rien ne pourra faire chavirer ton embarcation. Les personnes qui te sont chères comprendront ton bonheur et finiront bien par s’y faire. Un peu comme les miens ont fini par se faire à l’idée. Donc aies confiance en toi, tu as choisi l’homme de ta vie, c’est la décision la plus belle que tu prendras. Alors garde la tête haute et souris quoi qu’en pensent les gens !

Et toi ? Tu avais un peu peur d’annoncer ton mariage à tes proches ? L’annonce a déclenché des cris de joie ? Ils ont a peine relevé ? Ou bien ça a été vraiment mal pris ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “L’annonce officielle de notre mariage à nos proches : les réactions”

  • Grande joie dans ma famille ! Pleurs champagne et ańknce dans la foulée à tout les proches de mes parents .
    Par contre du côté de monsieur … Euh comment dire ! Le « Ah c’est bien , c’est quoi la date ? Ok vous fera passer notre liste d’invités » … Puis on change de sujet dans la foulée ! Donc pas de grande joie …
    Du côté de nos témoins par contre grande joie pour tout le monde , les temouines étaient ravies et au taquet pour l’organisation 😉

    • On dirait que tu comprends un peu ce que j’ai vécu alors 🙂 Au final je ne sais pas toi, mais moi j’ai réussi à passer au dessus. L’essentiel c’est d’épouser l’homme de sa vie. La famille finit bien par s’y faire!

  • Ici il n’y a pas vraiment eu d’annonce à la famille, parce-que dès que j’ai rencontré l’homme, j »ai dit le jour même à qui voulait l’entendre qu’on allait se marier un jour lol et pareil dans sa famille. Donc l’idée a toujours été ancrée comme une évidence dans nos famille et il ne manquait plus qu’à donner la date, on s’est marié 7 ans plus tard et tout le monde l’attendait avec impatience.

    C’est dommage que l’annonce n’aie pas été un grand moment de joie pour vous :/

    • Oh ce n’est pas si grave tu sais. Car au final après coup, mes parents sont super heureux et emballés. Je penses que pour eux c’était dur de voir partir leur fille, une fois cette nouvelle avalée ils se sont réjouis et investis. Pour ma belle famille, le mariage c’est pas vraiment dans les moeurs. Mon chéri a perdu son papa très jeune et ça a quelque peu terni l’image du mariage mais je sais qu’ils sont quand même heureux pour nous. Donc au final tout va bien. Mais sur le coup j’avoue qu’il faut quand même encaisser….

  • pas toujours annoncé à mon père et mon grand frère, logiquement ça devrait bien se passer enfin on ne sait jamais ma mère trépigne d’impatience car 2 ans c long pour elle, mais je peux compter sur elle pour les préparatifs (elle a déjà commencé à acheter le vin !!) et surtout elle va faire ma robe de mariée avec une amie à elle. Pour toi je suis sure que le jour J sera une belle journée même si tes proches ont eu l’air distant le charme de la cérémonie et du couple amoureux les fera craquer.

  • Coucou!
    Après y’a des gens moins démonstratifs… Ma famille était contente mais pas d’effusion de joie: c’était pour eux normal. Ma belle-famille était à fond sur la déco et les animations. Chacun son truc. Mais le jour J tout le monde était heureux et très ému, chacun à sa façon, etc ça c’était mémorable 😉
    Ne t’inquiète pas, souvent pour les gens ça n’est pas concret « aussi longtemps à l’avance » (pour nous 1 an 1/2). Dans leur tête c’est un évènement lointain, pas comme dans la nôtre. Ca peut expliquer pas mal de réactions « bizarres » de notre point de vue lol.

    • Coucou!
      Je crois que tu as raison car à moins d’un mois du mariage civile je vois que les réactions changent tout doucement. Pareil pour la cérémonie religieuse de septembre. Donc en effet chacun doit avoir sa façon de réagir et d’exprimer sa joie. Hâte de voir ce que cela donnera le jour J!

  • « Je passais non stop du visage de Papa à celui de Paman » lapsus révélateur? c’est ton papa qui compte plus que tout en effet 😉

    • Oups. En effet lapsus révélateur. J’ai plus d’affinité avec mon papa qu’avec ma maman et son avis importe plus pour moi en effet. Je sais qu’il a toujours le dernier mot. Mais excellent de lire ta remarque je n’avais même pas remarqué ça. Merci j’ai bien ri !

  • Pour les réactions de la famille, je me souviendrais toujours de celle de ma maman chérie « mais pourquoi faire ? Vous êtes déjà pacsés !  » mais elle l’a dit sur un ton doux et en souriant… en fait elle avait surtout un peu la frousse de ce que cela représente en organisation, traditions… Elle s’est marié à la bonne franquette et se demandait si nous allions faire très guindé ou pas. Elle était au final très heureuse de cette journée familiale !

    • Oui c’est rassurant de voir que la plupart du temps les réactions à chaud ne reflètent que les craintes de nos proches. Elles prennent le dessus sur la joie. Ouf elle revient bien vite après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *