Notre dream team

Comme tu as pu le comprendre dans ma dernière chronique, j’ai deux super témoins : ma sœur, que nous appellerons Témoin Ninette, et Témoin Plume, l’une de mes meilleures amies.

Mais le choix ne fut pas si facile… Pour que tu comprennes pourquoi, il faut que je t’explique comment ça fonctionne, les mariages, en Irlande.

En Irlande, il n’y a pas vraiment de témoin. Si j’ai bien compris, il y a besoin d’une ou deux signatures pour le registre à l’église (plus souvent une seule), et il n’y a pas de mariage civil, puisque le mariage religieux est reconnu par l’État. Le terme de “témoin” est relativement inconnu au bataillon, et mon fiancé m’a regardée avec de grands yeux écarquillés la première fois que je lui en ai parlé.

Par contre, qui dit mariage irlandais dit groomsmen, best man, bridesmaids et maid of honour. Kézako, te dis-tu ? Si tu es fan des comédies romantiques américaines, tu en as sûrement déjà entendu parler. En Irlande, le marié a son petit groupe de groomsmen, ou garçons d’honneur, avec un “chef”, et c’est lui qui a le rôle le plus important (comme nous avec nos témoins, finalement. Mais il n’y en a qu’un.). La mariée, quant à elle, a sa petite tribu de demoiselles d’honneur, et une “chef”, qui a le titre de maid of honour.

Alors forcément, quand j’ai commencé à parler de deux témoins à Monsieur Claddagh, il ne comprenait pas tout.

Et moi, j’aimais beaucoup le côté “américain”, l’idée d’avoir des demoiselles d’honneur, parce que je trouvais ça très difficile de ne choisir que deux personnes parmi mes amies. Bien avant la demande en mariage, c’était évident dans ma tête : j’aurais six demoiselles d’honneur/témoins.

Dans la voiture, juste après la demande en mariage, nous avons commencé à en discuter, et nous nous sommes donc mis d’accord sur le nombre de six chacun. Parce que oui : il est impératif d’avoir le même nombre de chaque côté. Et dans la joie et les paillettes du moment, j’ai tout de suite envoyé un message à deux de mes amies pour leur annoncer mes fiançailles : “Comment vont mes futures demoiselles d’honneur ? Rien de prévu en août 2018 ?”

Choisir ses demoiselles d'honneur et témoins

Crédits photo (creative commons) : StarFlames

Oui mais…

“Dis-moi, tu ne vas pas un peu trop vite, Mademoiselle Claddagh ?” Mis à part cette annonce-ci, je n’ai prévenu personne d’autre. Je voulais finalement réfléchir à une façon de leur faire part de leur titre.

Des mois plus tard, nous en reparlons avec Monsieur Claddagh, qui me dit que non non, il n’a jamais dit “six”, puisqu’il n’a que quatre amis ou frères dont il est très proche, mais certainement pas six… Bien bien bien… Nous mettrons ça sur le compte du stress et de l’excitation de la demande en mariage. Me voilà donc à recompter mes amies, et à retourner le problème dans tous les sens.

Bon, il est vrai que je suis un peu moins proche de deux des six, et que nous discutons de moins en moins souvent sur Messenger (Messenger, toute ma vie d’expatriée !). Je suis par contre très très proche des quatre autres, que je n’imagine pas ne pas être dans ma bride team.

“Eh bien alors, il n’y a pas de problème, Mademoiselle Claddagh ?” Eh bien si, parce que l’une de ces deux amies dont je me suis éloignée, c’est l’une des deux à qui j’avais envoyé un message sous le coup de l’émotion ! Eh oui… Oh, tu peux le dire, hein, je t’entends d’ici : “Tu abuses, Mademoiselle Claddagh !”

C’est donc ainsi que j’ai dû “détrôner” ma sixième demoiselle d’honneur. Rassure-toi, elle ne l’a pas trop mal pris. Elle m’a dit qu’elle avait d’ailleurs été un peu étonnée que je le lui demande, mais qu’elle avait été ravie.

Si cette mésaventure peut servir de leçon (personnellement, je ne compte pas me remarier de sitôt !), prends bien le temps de réfléchir aux rôles de chacun, et surtout d’en parler avec ton amoureux, avant de te précipiter, même si tu veux crier la nouvelle de ton mariage sur tous les toits !

Et les quatre alors, c’est qui ?

D’abord, il y a ma soeur, Témoin Ninette. J’ai quatre frère et sœurs, et Ninette, ça a toujours été ma petite préférée (je dis “petite”, en taille, parce qu’en vrai, je suis la petite sœur des quatre). J’ai d’ailleurs été témoin de son mariage, et je suis marraine de ma petite nièce, donc c’était une évidence pour moi.

Il y a aussi Témoin Plume, que j’ai rencontrée il y a presque dix ans, en Irlande, alors que j’étais Erasmus et qu’elle était jeune fille au pair. Depuis, on a rarement vécu dans la même ville, mais nous connaissons tout de la vie de l’autre, avons vécu de foooolles soirées ensemble, et lorsque nous nous retrouvons, c’est comme si nous ne nous étions jamais quittées !

Pour les demoiselles d’honneur, nous avons Elfie, rencontrée en Irlande, elle aussi : il n’y a pas une journée qui passe sans que nous ne papotions, malgré la distance. Et puis Coloc, ma meilleure amie de lycée, avec qui j’ai tant de souvenirs (et pour qui le mariage efface la distance Slovénie-Irlande, puisqu’il nous a beaucoup rapprochées dernièrement !).

Décider de qui serait témoin et qui serait demoiselle d’honneur n’a pas été trop difficile : je voulais les deux personnes les plus importantes pour moi en tant que témoins, et surtout celles qui avaient été “témoins” de ma relation avec Monsieur Claddagh.

Et côté irlandais, alors ?

Quand ma belle-famille m’a demandé qui serait dans ma bride team, ils ont tout de suite ajouté : “Oh ben de toute façon, tu as trois sœurs, donc ça en fait déjà trois !” Euh oui, mais non… J’ai tâché de leur faire comprendre que non, ma bride team, c’étaient les personnes les plus importantes pour moi, mais pas forcément mes sœurs ! Au contraire, je trouvais belle l’idée de donner un rôle “officiel” dans ma vie à des amies, rôle que mes sœurs ont déjà !

Ils ont trouvé ça très étrange, je crois, parce qu’en Irlande, c’est impensable de ne pas choisir tes frères ou tes sœurs en tant que témoins. Ma belle-sœur m’a demandé plusieurs fois si j’étais bien sûre… Heureusement, j’ai l’excuse d’être française, ha ha ! Quand je fais quelque chose d’un peu différent, je peux dire : “En France, ça se fait couramment comme ça !” Bon, ils ont eu l’air sceptiques, mais après tout, ce ne sont pas eux qui seront à mes côtés devant l’autel, hein !

Monsieur Claddagh a deux frères, c’était donc évident qu’ils feraient partie de la groom team, et deux amis d’enfance. L’un de ses frères sera donc le groomsman, et il a noté à reculons le nom du second comme second témoin (puisqu’en Irlande, il n’en faut qu’un !).

Et l’annonce ?

Après l’annonce complètement précipitée suite à la demande en mariage, j’ai fait les choses bien ! J’ai fait pour chacune une petite carte, accompagnée d’une lettre qui expliquait pourquoi je l’avais choisie, et quelles seraient ses missions (avec une petite liste correspondant à la personnalité de chacune).

Pour deux d’entre elles, j’ai dû la poster, car je n’allais pas les voir rapidement, mais j’ai donné les deux autres en mains propres, et elles ont été tout émues !

Choisir mes demoiselles d'honneur et témoins

Crédits photo : Fichier personnel

Et voilà, tu sais tout sur mon équipe de choc ! Je te raconterai plus tard leurs tenues, leurs rôles et l’art de la délégation !

Et toi, as-tu choisi seulement des témoins, ou bien des demoiselles d’honneur aussi ? Est-ce que le choix a été difficile ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



12 commentaires sur “Notre dream team”

  • Merci pour cette article, c’est super de connaître les traditions en Irlande ! 🙂 J’avoues que je connaissais un peu les différents termes, mais je ne savais pas que c’était autant “codifié”.

    En tous cas, tu as raison d’avoir tenu bon face aux pressions familiales 😉 Et ta demande officielle est carrément canon 😀

    • Merci 🙂
      Oui, c’est très codifié, et tout ce qui a trait au mariage en général… je continue à le découvrir au cours des préparatifs ahah !
      On est beaucoup plus “à la bonne franquette” en France !

  • Très jolie carte pour demander à chacune d’être à tes côtés pour ce grand jour. Mais j’espère qu’il est possible de se marier sans passer par la case église en Irlande… on peut quand même se marier à la mairie si on n’est pas croyant ou c’est un truc impensable ?

    • Merci Véronique !
      Alors les mariages civils commencent à pointer leur nez, mais ca reste très rare… J’ai fait mes petites recherches : jusqu’il y a peu, il suffisait d’envoyer un dossier, de se présenter à un rendez-vous pour signer, et c’était fait. Pas de cérémonie. Les cérémonies civiles existent depuis peu, et peuvent avoir lieu à la mairie ou dans n’importe quel endroit “autorisé”.
      J’ai assisté à un mariage civil en Irlande : la réception avait lieu dans un hôtel, la cérémonie a donc eu lieu dans une salle de l’hôtel, c’était un peu moins expédié qu’en France, mais pas non plus follement personnalisé.

      Mais pour répondre à ta question, il y a très très peu d’Irlandais non croyants… L’Irlande est et reste encore un pays très catholique (les écoles sont catholiques, avec cours de religion, prières etc), et je pense que même si les Irlandais (notamment les jeunes) sont de moins en moins pratiquants, beaucoup se marient encore à l’église, soit par conviction religieuse, soit par habitude / “coutume”, ou peut-être juste pour la “beauté” de la cérémonie !

  • J’imagine ton malaise à l’idée de devoir annoncer à ton amie que finalement, elle ne sera pas demoiselle d’honneur… Je crois que toute future bride a été confrontée à ce genre de situation, dans l’euphorie du moment ! Pas plus tard qu’il y a quelques jours, j’ai eu un quiproquo avec l’une de mes demoiselles d’honneur à propos de sa (non) présence lors de mon prochain essayage de robe … vite rattrapé par une bonne communication 😉
    J’ai hâte d’en savoir plus sur les rôles que vous avez confié à votre team de choc, ainsi que sur le choix de leurs tenues (robe identique ? dégradé d’une couleur ? …) 😀

    • Je me suis sentie tellement mal pour elle, la pauvre… mais tu me rassures, ça arrive, je ne suis pas une horrible bride to be 🙂 La communication, c’est essentiel, pas seulement avec le futur marié, mais aussi avec la petite équipe autour de soi !
      Les tenues, c’est pour la chronique de la semaine prochaine 🙂

  • C’est un peu comme ça au Québec aussi, le mariage civil est reconnu par l’État, du coup nous ne sommes passés que par l’église. Un seul témoin aussi pour chacun d’entre nous, et moi j’ai choisi un ami très proche et mon mari a opté pour une amie Américaine (son mari était notre photographe, et les deux avaient hébergé mon mari lors de son séjour aux USA au début des années 90).

    Et ceux qui optent pour un mariage civil uniquement au Québec peuvent aller à la mairie, au palais de justice ou n’importe quel autre endroit (hôtel, cabane à sucre, restaurant, même à domicile dans la cour arrière si ça leur chante) si le célébrant a été autorisé par l’État (pour ce mariage uniquement ou pour plusieurs, selon ce qui est choisi). Un simple formulaire gouvernemental permet donc à un papa, une maman ou même un ami proche de marier un couple: http://www.etatcivil.gouv.qc.ca/fr/celebrants.html

    • C’est intéressant de voir que c’est très similaire au Québec !
      Et pour les célébrants autorisé par l’Etat, c’est génial ! Ca permet de faire une cérémonie laïque, en étant vraiment mariés par un proche, ça doit être super émouvant !
      Ici par contre, on peut se marier vraisemblablement où l’on veut (la liste des lieux autorisés a l’air très longue !), mais le célébrant doit être “officiel” , donc faire partie de la mairie.

  • J’aime toujours autant découvrir les traditions de mariage de différents pays! Merci!
    Par contre en France aussi tu peux avoir 1 seul témoin par personne. L’obligation c’est juste d’avoir 2 témoins en tout. Mais je crois que la tradition est telle que quasiment tout le monde choisit 4 témoins au total!

    • Merci Mme Moutarde, contente de te faire découvrir quelques traditions irlandaises (et ce n’est pas fini ahah !).
      Tu as tout à fait raison, c’est vrai que j’avais en tête 4 témoins au total, parce que ça a l’air d’être le plus courant, mais c’est vrai que ce n’est pas obligatoire !

  • Merci pour cet article encore une fois riche d’informations 🙂
    Malgré leurs traditions, j’ai l’impression que ta belle-famille joue quand même le jeu de te laisser ton libre-arbitre sans rien t’imposer, c’est chouette.

    Avec Chéri nous n’aurons qu’un témoin chacun, et nos choix respectifs étaient une évidence. Pas de retournement de cerveau à ce niveau du coup ! 😀

    • Merci Nala ! Oh oui, ma belle-famille n’est pas du tout du genre à imposer quoique ce soit (et avec moi, ils seraient mal tombés ahah !). Donc ils sont parfois surpris (mais plus par différences culturelles qu’autre chose), mais ca s’arrête là. Et puis le fait que le mariage se fasse en France est un avantage aussi : “Ah bon, ca se fait comme ca en France ? – Oui oui – Très bien alors !” ahah!
      C’est super d’avoir tout de suite su qui seraient vos témoins ! Un casse-tête en mois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *