Récit de quête n°17 : Élaborer nos faire-part

Ma meilleure amie (et super témouine) s’était proposée dès le départ pour la réalisation de nos faire-part. Elle en avait déjà fait pour des proches (mariage, baptême, etc.) et attendait simplement nos lignes directrices.

Au départ ça devait être simple…

Que choisir ?

Etant donné que :

  1. Nous donnons directement rendez-vous à nos invités sur le lieu de réception (pour rappel ils ne viendront pas à la cérémonie civile et nous ne faisons pas de cérémonie laïque ou religieuse),
  2. Ce lieu reste le même pour le repas et la soirée,
  3. Tout le monde est invité au vin d’honneur, repas et soirée,
  4. Nous ne faisons pas de « retour de noces »,

Nous n’avions pas énormément d’informations pratiques à faire figurer sur le faire-part. Dès lors, le système habituel des cartons à ajouter selon le type d’invité ne se prêtait pas à notre cas. D’un autre côté, un simple faire-part carré avec les informations du lieu de réception nous paraissait « vide ».

Après avoir fouillé un peu, je suis tombée sur l’article de Mme Cotentine et son fabuleux faire-part en livret. Après tout, parmi nos invités, certains ne connaissaient que l’un de nous deux et pas vraiment notre couple, c’était donc une jolie façon de nous présenter aux yeux de tous (et ça permettait aussi d’étoffer un peu le contenu du faire-part).

Ok pour la version « différentes pages », mais tant qu’à raconter notre histoire, autant le faire « en vrai » et le présenter sous forme de livre non ? C’est ici qu’intervient l’article de Mme Ebichu et son magnifique faire-part en livre. Décidément, le blog de Mademoiselle Dentelle est rempli d’inspirations (mieux que Pinterest !).

De l’élaboration du faire-part…

Pour le contenu, j’ai fait assez simple (oui, comme c’est moi la littéraire du couple, la construction du texte m’était attribuée) :

  • 1 page d’introduction « Il était une fois »
  • 1 page de présentation pour moi (les dames d’abord n’est-ce pas !)
  • 1 page de présentation pour Chéri
  • 1 page pour raconter un peu notre couple et notre histoire
  • 1 page avec les infos concernant le lieu et la date (le plus important quand même dans un faire-part…)
  • 1 page avec les infos pratiques : dress-code inexistant, prévoir une tenue de rechange pour les enfants (pour cause de château gonflable), prévenir qu’on aura une urne le jour J et SURTOUT dire aux invités de ne pas apporter de fleurs ! Pour rappel je suis biologiste et je suis toujours très mal à l’aise face à des fleurs coupées… Et puis en plus on part en voyage de noces juste après le mariage (l’excuse en or !)
  • 1 page avec le choix de réponse, qu’on a voulu un peu humoristique (voir photo ci-dessous)
  • Et enfin, 1 page avec notre « devise », histoire de mettre autre chose que le traditionnel « Je ne sais pas où je vais mais je marche mieux quand ma main sert la tienne » d’Alfred de Musset (attention je n’ai rien contre cette phrase hein, mais je la trouve juste un peu trop connue). Si tu veux bien, je garde donc un peu d’intimité et ne te révèle pas cette fameuse « devise » (tu me pardonnes dis ?)
Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai imprimé tout cela sur du papier de 160g un peu beige, pour donner un aspect vieux bouquin (la couleur est très moche sur la photo mais je t’assure qu’en vrai c’est joli).

Chéri a ensuite cousu (oui oui c’est lui qui a cousu, je t’avais dit qu’il était plein de talents) les pages internes. À la base on devait coudre le tout (les pages internes et la couverture) pour que ce soit joli (et que ça se voie !), mais comme tu le verras sur la photo ci-dessous, le rond “mariage” a été posé un peu trop près du bord, ne nous laissant pas de marge de manœuvre. Plan B donc, on coud les pages intérieures et on colle le tout à la couverture.

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

Voilà l’artisan à l’oeuvre !

Une fois la couture réalisée (et terminée par de solides nœuds), Chéri a collé les 2 pages extérieures (laissées blanches) à la couverture du faire-part. Je te conseille de faire comme lui et d’étaler la colle au pinceau pour que ça colle bien partout et que ça ne fasse pas une grosse trace qui transperce le papier.

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

Pour que la colle prenne bien, Chéri a improvisé un outil à serrage maison, à base de planche (à pain) en bois et de pinces à serrer. Un petit découpage afin d’égaliser les pages (après la couture et le collage, les pages intérieures ressortaient un peu de la couverture) et d’enlever les coins (parce que ça fait plus joli), l’assemblage est terminé.

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

De son côté, ma témouine s’est donc chargée de la décoration de la première de couverture via la technique de l’embossage (d’après ce que j’ai compris, il est question d’un tampon, d’une poudre spéciale et de chaleur…).

Sur la quatrième de couverture, afin que l’arrière ne reste pas « nu », j’ai mis un coup de tampon commandé sur A Little Market (je te recommande d’ailleurs la créatrice eclatsdelune qui a réalisé le tampon que tu vois ci-dessous) et créé à partir du logo que j’ai moi-même élaboré et qui représente un lapin et un furet debout se faisant un bisou.

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

Je peux te le dire à toi, j’y ai passé des journées entières sur ce logo, qui fait référence à nos boules de poils préférées (qui étaient déjà présentes dans notre save-the-date souviens-toi). Je voulais en effet créer notre « logo de mariage » qui soit autre chose que nos initiales (trop classique selon moi, et puis ça donnait « WC » donc bof bof quoi…) et que je puisse utiliser un peu partout sur notre papeterie. Je sais que peu de gens auront remarqué ce tampon, mais moi j’ai pris plaisir à le créer, donc tout va bien.

Pour la rigidité de la couverture, j’avais stocké plein de cartons d’emballage de céréales, comme l’avais suggéré Mme Ebichu, sauf qu’au final je n’en ai pas eu besoin : le carton de couverture était assez épais, de plus Chéri l’a collé à la première page interne, le rendu final était bien assez solide).

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Crédits photo : Photo personnelle

Afin d’éprouver leur solidité, nos faire-parts ont été soumis au test le plus difficile qui soit : l’assaut d’un furet curieux.
Résultat : ils ont résisté !

… Au rendu final

Ma maman s’est chargée de l’achat des enveloppes et timbres via un de ses fournisseurs habituels (j’ai juste choisi parmi les quelques modèles qu’elle m’a rapporté), je ne peux donc pas te conseiller un quelconque site Internet.

En revanche, je me suis donnée du mal pour trouver les polices du faire-part et des adresses pour les enveloppes. Elles sont toutes gratuites et viennent de Dafont, je te les donne avec plaisir si ça peut te servir.

Nos faire-part en forme de livre, racontant notre histoire

Avais-tu remarqué que j’avais mis un “qui” au lieu d’un “que” dans ma deuxième phrase ?
Parce que moi non et du coup les faire-part sont partis comme ça !

J’ai déjà reçu quelques retours de mes invités, et la plupart ont souligné l’originalité du faire-part. Je t’avoue que j’avais peur qu’il y ait trop de lecture et que les gens ne lisent pas jusqu’au bout, mais apparemment ça a plu. Je ne résiste d’ailleurs pas à l’envie de te livrer un des premiers commentaires que j’ai reçu et qui m’a mis du baume au cœur toute la journée :

« Coucou Mlle Ophrys, je viens de recevoir ton invitation. C’est l’invitation de mariage la plus originale, la plus cool et la plus drôle que j’aie jamais eu… Et crois-moi j’en ai déjà reçu beaucoup ! J’adore c’est top ! Alors j’ai regardé mon agenda, je n’ai pas piscine, pas poney, etc. Donc je suis libre pour ton mariage :-). Et c’est avec grand plaisir que je viendrai enflammer la piste de danse ;-). Si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas à demander. On sera 2 adultes :-D. Gros bisous à vous deux. »

Rien que pour ton message Luc, ce faire-part vaut bien tout le mal que nous nous sommes donnés !

Et toi, qu’as-tu comme faire-part ? T’es-tu lancée dans le DIY ou as-tu fait confiance à un pro ? Raconte-moi !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



4 commentaires sur “Récit de quête n°17 : Élaborer nos faire-part”

  • C’est vrai qu’elle a l’air très cool votre invitation! C’est sympa de dire quelques mots sur vous, on a fait pareil car effectivement les gens ne connaissent pas forcément les deux moitiés! Je ne connaissais pas la citation de De Musset, je n’ai pas dû aller à assez de mariages 😀

    • Oui, ça j’avoue que ça a été la meilleure idée que j’aie eue, nous avons reçu beaucoup de compliments sur nos faire-part comme quoi c’était une bonne idée de nous présenter etc.

      Si tu as eu la même idée, j’ai hâte de lire ta chronique sur le sujet !

      Et pour la citation, et bien ça prouve que tu as eu tes idées par toi-même car effectivement il me semble qu’elle est assez célèbre.

      Pour ne citer que des Dentelles, il y a (entre autres) Melle Teochew, Mmes Myrtille et Cotentine qui en ont parlé également 😉

  • Le texte m’a pris pas mal de temps effectivement, j’ai écrit puis laissé reposer, puis modifié plusieurs fois.

    Sinon la phase de réalisation / assemblage, c’est Chéri qui a tout fait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *