Enterrer sa vie de célibataires, oui pour lui mais non pour moi

Enterrer sa vie de célibataires, oui pour lui mais non pour moi

Autant mettre tout de suite les pieds dans le plat en te disant que je ne suis pas convaincue par les enterrements de vie de célibataires. Que ce soit celui de garçon ou de jeune fille.

Enterrer sa vie de célibataires, oui pour lui mais non pour moi

Crédits photo (creative commons) : Timothy Marsee

Déjà, rien que le terme « enterrer » me rebute.

Ce n’est pas parce qu’on nous allons nous marier que notre vie d’avant est terminée.

Je sais bien ce que tu vas me dire : ce n’est qu’une expression. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que ça signifie que l’on doit partir d’une page blanche lorsqu’on se marie. Or je refuse de voir le mariage comme un commencement. Surtout quand on a déjà des enfants ensemble ou que, comme nous, on a déjà parcouru un bon bout de chemin tous les deux.

Je ne dis pas que passer un excellent moment en compagnie de personnes qui me sont chères soit inutile mais je ne conçois pas par exemple de se brouiller avec ses amies parce qu’elles n’ont pas assuré en organisant quelque chose de grandiose…

De plus, je ne suis pas la fille qui a une grosse bande de copines.

Je fréquente au quotidien mes deux témouines que j’ai rencontrées en L2 à la fac. Et c’est tout.

Il y a quelques années, je voyais très souvent mes cousines mais l’expatriation est passée par là. Étant quelqu’un d’assez introverti, ça ne me dérange aucunement. La soirée parfaite selon moi : être SEULE à la maison avec des spéculoos ou des chips et une bonne série ou un livre selon l’humeur du moment. C’est ainsi que quand mes témouines ont voulu m’organiser une petite fête pour fêter la fin de mon célibat, je leur ai immédiatement expliqué que l’EVJF ce n’est pas pour moi. Sans être d’une timidité maladive, je n’aime pas trop être le centre de l’attention, à tel point que la dernière fête d’anniversaire en mon honneur date de l’école primaire… Je me demande encore comment je vais survivre au mariage !

Ajoute à ça que je ne me considère plus comme célibataire depuis un bon bout de temps même si c’est vrai que nous ne sommes pas (encore) mariés avec le Nounours. Nous allons accepter de nous secourir mutuellement, d’être fidèle l’un à l’autre, de se porter assistance en cas de pépin et surtout de nous respecter l’un l’autre. En résumé, nous allons signer pour ce qui, dans les faits, est déjà une réalité…

Et de son côté ?

Le Nounours quant à lui n’imagine pas le mariage sans LA grosse fête pour enterrer sa vie de garçon sur un yacht avec des filles en bikini qui se trémoussent. Bon ok ça, c’est ce que moi je vois dès qu’il en parle… Peut-être que c’est parce qu’il fréquente toujours sa grosse bande de copains qu’on connaît depuis, pour certains, la maternelle. Je ne sais pas. Mais lui aura une grosse fête et il en est très content !

Inutile de préciser que ce ne sera pas sur un yacht (LOL) et que les filles (en bikini ou vêtues pour se dévêtir « artistiquement ») ne seront pas de la partie. S’il accepte d’écrire, il viendra te raconter ça !

Je ne m’imagine pas enterrer ma vie de célibataire et lui n’imagine pas ne pas le faire ! C’est curieux. Nous avons grandi au même endroit et ça ne nous empêche pas d’avoir des idées diamétralement opposées sur certains points. Ça m’étonnera toujours.

Et toi, es-tu pour ou contre l’enterrement de vie de célibataires ? Auras-tu un EVJF malgré tout ? Raconte-moi !

Le Nounours et moi sommes amoureux depuis 2004. Nous nous sommes mariés en mai 2015 à 26 ans. Les cérémonies de notre mariage, mêlant nos deux cultures, ont eu lieu sur trois jours dans notre pays d'origine la Guinée.

Commentaires

  • Avatar
    Jahanara
    Répondre
    19 avril 2015

    Je me suis mariée en septembre dernier et ni moi ni mon mari n’avons enterré nos vies de célubataires. Et personne ne s’est manifesté pour proposer quelque chose, ce qui nous allait très bien !! Chacun son choix, il ne faut pas que ce soit une obligation si tu n’as pas envie !

  • Avatar
    Mademoiselle All You Need Is Love
    Répondre
    19 avril 2015

    Mon futur mari est actuellement en train de faire son EVG 🙂 Mais comme toi, j’imaginais le yacht avec des filles en bikini qui se trémoussent… Heureusement que j’ai une confiance aveugle en lui et ses témoins !!

  • Avatar
    FairpArt Création
    Répondre
    19 avril 2015

    Pour ma part toute mes amies sont à l’étranger, alors difficile de faire la fiesta avec elles. Alors j’ai laissé mon mari s’éclater avec ses potes et moi je me suis allé voir une pièce de théâtre. Jehanara a raison. Il n’y a aucune obligation.

  • Avatar
    Laure
    Répondre
    19 avril 2015

    Ni lui ni moi n’avons en vie de l’enterrement de vie de célibataire. Déjà comme tu dis le terme laisse entendre que notre vie va radicalement changer et qu’on dit adieu à une vie pour en prendre une autre. Nous ça fait 12 ans qu’on est ensemble, dont la moitié sous le même toit et à l’étranger donc le mariage ne va carrément rien changer dans notre quotidien (et c’est tant mieux). Mon chéri lutte un peu contre son frère-témoin pour qui c’est indispensable et qui a en tête un truc en mode Las Vegas alors que mon chéri est plutôt trip à la montagne dans un chalet avec les copains. Et après 2 déménagements à l’étranger, les amis sont trop dispersés pour les regrouper le temps d’un week end, on ne se voit pas demander aux gens de traverser l’Atlantique pour ça alors qu’ils vont le faire pour le mariage déjà, et hors de question de le faire 3 jours avant le mariage. Et ça ne va clairement pas nous manquer!!

  • Avatar
    Bianki
    Répondre
    19 avril 2015

    Il n’y aura pas d’enterrements de vie de jeune fille ni de garçon d’ailleurs , chez nous.
    Pour la même raison que toi: on a déjà un petit garçon, on vit ensemble et, pour nous, c’est le jour ou on s’est mis ensemble qu’il aurait fallu une fête !!!
    L’un comme l’autre nous nous tournions autour depuis des années et la fin du célibat a été salvateur pour nous deux.
    Oui, nous voulons nous « enterrer » , y’a aucun problème, on le veux même très fort (oh les vilains !).
    Les hommes de sa famille ont tenté de le dissuader avec la promesse d’un w.e entre mecs à faire la tournée des bars, mais la réponse de mon futur mari fût : « C’est une nuit sans ma femme qui me rendrait malheureux, pas le mariage ». 🙂 🙂 🙂 (Quel Homme Ce Chéri-Chéri)
    Du coup la semaine avant le mariage, on sera plutôt entrain de se reposer ou d’organiser, mais aussi de s’aimer à trois comme d’habitude.

  • Avatar
    Madame Sucrée
    Répondre
    19 avril 2015

    Pour moi, l’enterrement de vie de jeune fille (même si, comme toi, je n’en aime pas le nom), c’était l’occasion de réunir mes amies, celles qui comptent pour moi, et de s’amuser tout un week-end, ce qui honnêtement, n’arrive pas souvent !
    Ce peut être simplement pour se retrouver, et rire ensemble. Pour ma part, je n’étais pas hostile au déguisement et aux jeux (même si j’avais donné mes conditions) mais certaines amies mariées avant moi ont préféré des choses plus « discrètes » comme une après midi spa/thé/petits fours…
    Je crois honnêtement que peu de gens « enterrent » une vie de célibataire désormais. C’est plutôt une fête entre ami(e)s et l’occasion de faire se rencontrer ceux/celles qui nous sont proches, que l’on aime, qui font partie de différents moments de notre vie, avant le grand jour !

    • Avatar
      Jojo
      Répondre
      19 avril 2015

      Pour moi c’est exactement ce que tu décris, Mme Sucrée. C’est pourquoi je voulais un EVJF, mais placé sous le signe de l’amitié et de la rigolade plus que du tournant dans une vie et de l’alcool 😉

  • Avatar
    Gaëlle
    Répondre
    19 avril 2015

    Je ne souhaitais pas d’enterrement de vie de jeune fille à proprement parler, pour les mêmes raisons que toi (en gros). Pas de copines, pas de page à tourner… Mon petit frère étant mon témoin, il m’a emmenée en week-end à Disney. C’est ce que je pouvais rêver de mieux : quelques jours rien qu’avec lui pour déconnecter et partager nos souvenirs.

    Quant à mon homme, il a eu son enterrement de vie de garçon. C’était le premier de la bande, alors ils avaient plein d’idées… D’abord, ses amis lui ont offert un saut en parachute. Génial. Pour la suite, ça s’est révélé être ce qu’il y a de plus classique, ce à quoi on pense quand on entend « enterrement de vie de garçon »…

  • Avatar
    Mlle future Mme
    Répondre
    20 avril 2015

    Aaaah mais comment refuser une super journée, voire un super week-end, entre copines? Moi, je n’y résiste pas, et j’ai vraiment fort hâte! Une excellente occasion de faire célébrer la future mariée et l’amitié, et de lui montrer justement que mariée ou pas, la fête sera toujours là! Et si enterrement n’est pas un mot d’emblée positif, on peut partir sur le brûlage de culotte (si on ne l’oublie pas) ou la bachelorette party 🙂 ou tout autre terme qu’on voudrait choisir 🙂
    Enfin nous sommes toujours partants pour nous amuser bien entourés, donc il n’a jamais été question pour nous de ne pas saisir cette chance^^ Et j’ai l’impression que le concept a évolué et s’adapte de plus en plus à la personnalité et aux goûts de la future mariée, de sorte que chacune puisse y trouver son compte 🙂 Grosse guindaille ou spa, tout est possible! Une amie a fait une journée tranquilou clôturée par un bon resto, juste avec ses deux témoins. Je trouve ça super si c’est ce qui lui convient!
    Cela dit, et surtout, je pense qu’il faut être à l’aise avec son choix. Devoir subir un EVJF serait dommage, tout comme regretter de ne pas en avoir un.

  • Avatar
    Nathou
    Répondre
    20 avril 2015

    J’ai organisé l’EVJF de ma meilleure amie, et même s’ils étaient aussi ensemble depuis un petit bout de temps, j’ai trouvé que c’était super et surtout ça nous a donner l’occasion de bien nous connaître entre ses amies de différents horizons et quand on s’est retrouvée au mariage, on se connaissait déjà et l’ambiance a bien pris. Maintenant c’est moi qui me marie, cependant, les années ont aussi passé et ce sera certainement différent mais quand même l’idée surprise, c’est chouette!

  • Avatar
    Virginie
    Répondre
    20 avril 2015

    Je me marie le 4 juillet prochain et pour nous non plus il n’y aura pas d’enterrement de vies de célibataires, nous sommes ensemble depuis 7 ans déjà et nous allons signer seulement pour confirmer ce que nous vivons déjà. Nous n’avions ni l’un ni l’autre des vies de célibataires déjantées avec une grosse bande de potes !!! Donc ce n’est pas comme ci en nous marions, on devient un vieux couple strict qui rentre dans le rang !!!!!

  • Avatar
    Mademoiselle D
    Répondre
    20 avril 2015

    Pour nous, ce n’est pas une question d’enterrement de vie de célibataire au sens littéral, puisque comme vous, nous ne nous marrions pas sans nous connaitre (on a même un enfant, olala le pécher (lol bien sûr)).
    L’Homme ne veut pas le faire. Pour lui c’est inutile et, je cite, « j’ai passé l’âge de me bourrer la gueule ». C’est son choix.
    Perso j’ai demandé à ma sœur et ma meilleure amie de m’en organiser un. Le but, avoir toutes (ou presque) mes amies autour de moi car je sais que je ne pourrais pas passer autant de temps avec elles le jour du mariage. Ma sœur a carte blanche. Mais je sais qu’elle me connait bien et ne fera rien qui me déplairait. J’ai trop hâte !!

  • Avatar
    Mlle Zola
    Répondre
    20 avril 2015

    Je trouve ça dommage de ne pas profiter de cette occasion pour faire un peu la fête et surtout retrouver toutes ses copines. Le mien a eu lieu samedi dernier est c’était génial, toutes mes copines sans exception étaient présentes, et mes témoins ont préparé une journée de dingue qui me ressemblait !
    C’est sûr que le terme « enterrement » n’est pas folichon, mais refuser un week-end avec ses amies était pour moi inconcevable !

  • Avatar
    Uhbnji
    Répondre
    20 avril 2015

    j’ai eu un enterrement de vie de jeune fille à 3 (ma témoin, celle de mon mari et moi), sans déguisement ou jeu à gage, juste un moment tranquille où on a papoté, fait un bon repas, une jolie balade, était récupérer ma robe, fait des essais maquillage et plié des livrets de messe. Pour moi, c’était un super week-end où j’ai décompressé, je me suis un peu laissée faire même s’il n’y avait pas vraiment de programme et que j’ai proposé un certain nombre de choses vu que j’étais la seule à connaitre la région. Mais ce week-end m’a vraiment fait du bien. J’ai presque oublié pendant deux jours que j’étais loin de mon mari (nous étions séparé depuis 3 mois à cause de son travail), et j’étais reboostée pour les 15 derniers jours de préparatifs !

Poster une réponse