Envie de DIY numérique ?

Avec mon métier, j’ai décidé de créer moi-même toute ma papeterie puisque j’avais déjà une idée bien arrêtée sur ce que je voulais (ou pas). Les éditeurs de faire-part ne me convenaient pas puisqu’ils n’étaient finalement pas si personnalisables que ça (on en reparlera, mais j’ai presque fait une entorse à ma règle pour le faire-part religieux).

Si tu veux aussi te lancer dans l’aventure, je partage avec toi mes bons plans et mes astuces !

Ressources et astuces pour invitation mariage DIY

Crédits photo : Pinterest

Capture d’écran de mon tableau Pinterest « Papeterie »

Les sites pour obtenir des ressources gratuites (ou presque)

Pour toute ma papeterie, je me suis servie de plusieurs sites qui m’ont permis de trouver des polices originales, des fonds, des illustrations… C’est souvent très pratique quand on n’est pas dessinateur professionnel ou qu’on n’a pas envie de scanner un bout de dentelle puis de la détourer sous Photoshop pour avoir un imprimé dentelle sur du kraft !

Creative Market

Beaucoup de jeunes designers y vendent leurs polices et ornements (fleurs en aquarelle, succulentes, décorations, etc.) à un prix tout à fait attractif. Elles sont très souvent à la mode, et coûtent entre 20 et 30€, ce qui n’est vraiment pas cher pour quelque chose d’original et d’ultra personnalisé.

En bonus, tous les lundis, il y a de nouvelles ressources gratuites à télécharger et il y a systématiquement une jolie police originale. Tu peux t’abonner à la newsletter et ainsi savoir tous les lundis quelles sont les nouveautés de la semaine ! J’aime y regarder même quand je ne suis pas à la recherche d’une jolie police pour un projet spécifique, ça permet aussi de se tenir au courant de ce qui se fait en graphisme.

Il y a aussi d’autres ressources comme des photos, de jolies images, des designs (de faire-part par exemple) ou des filtres Photoshop. Je te conseille d’aller y faire un tour, tu trouveras certainement ton bonheur ! Regarde, par exemple ces jolies fleurs en aquarelle couleur pêche qui seront parfaites pour agrémenter délicatement ta papeterie !

Petit conseil : les résultats de recherche sont souvent meilleurs en anglais.

Dafont

Ici, les polices sont toutes gratuites. Elles sont classées par « style » et j’adore me perdre dans les sections « calligraphies » ou « manuscrit ». La plupart du temps, ce sont des versions d’essai que les auteurs mettent gracieusement en ligne pour se faire connaître : il n’y a donc pas toujours d’accent et de caractères spéciaux dans les polices proposées et elles sont réservées à un usage personnel et non commercial.

À bien vérifier lorsque tu sélectionnes ta police si, comme moi, ton futur a un accent circonflexe dans son prénom ! Tu peux aussi les acheter pour une trentaine d’euros en général.

Etsy

Un grand classique que l’on ne présente plus mais savais-tu qu’on y trouvait aussi des fichiers à acheter puis à télécharger ?

J’en ai eu besoin par exemple lorsque je cherchais un joli fond kraft de bonne qualité (en bonus, j’ai eu 8 couleurs différentes, parfait pour mes tests). Il y a aussi des designs très sympas que tu peux acheter pour les personnaliser puis les faire imprimer.

Les images libres de droit

Si tu veux des images (en .jpeg) de bonne qualité pour illustrer tes créations, tu peux aussi te tourner vers les images libres de droit. L’avantage ? Elles sont téléchargeables en très belle qualité !

J’aime particulièrement Unsplash et Pexels.

Ressources et astuces pour invitation mariage DIY

Crédits photo (creative commons) : Morgan McDonald

Les imprimeurs

Qui dit papeterie faite par tes soins dit… impression, ou en tout cas « recherche d’un imprimeur » par tes soins !

J’ai fait plusieurs recherches et comparatifs puis j’ai suivi les conseils de Madame Chihuahua et je suis passée par Impressions en Ligne. Le rapport qualité/prix est excellent, surtout si tu demandes la production en délai le plus lent, soit 10 jours ouvrés. J’y ai fait imprimer mes cartes de remerciements pour le civil et le religieux, mes faire-part pour le vin d’honneur religieux et même mes menus !

Ils ont un grand choix de papiers (carteux, idéal pour les faire-part sans photos), en passant par le bristol (top pour les photos). Le délai de 10 jours est souvent respecté et c’est seulement quelques jours plus longs que d’autres sites tels que Vistaprint. Le bonus ? L’imprimerie est située en France ! Pour moi qui ai toujours cherché à faire fonctionner le local ou au moins le français pour mon mariage, je suis ravie !

Pense aussi à demander aux imprimeurs locaux et pas forcément nationaux : et oui, l’imprimeur du bout de la rue, habitué à travailler de petites quantités, sera parfois aussi compétitif que les grands sites et plus réactif !

Souvent, les imprimeurs en ligne ne proposent qu’un BAT (Bon A Tirer) numérique : tu visualises sur ton écran ce qui sera imprimé, ça nécessite donc une totale confiance en ton choix de papier ! À titre indicatif, les faire-part ont en général un grammage supérieur ou égal à 300 g/m². Tu peux aussi utiliser ce grammage pour des menus ou des cartes de remerciements.

Du jargon !

En imprimerie ou en édition, il y a souvent un peu de jargon que je vais essayer de te traduire ici, le mieux possible.

Si tu es professionnelle dans ce secteur, note que ma formation de base n’est ni en imprimerie, ni en édition et que mes traductions sont ici pour que les « novices » puissent parler le même langage que leurs imprimeurs.

CMJN versus RVB

Le CMJN est le spectre de couleurs utilisé en imprimerie (Cyan, Magenta, Jaune et Noir) alors que RVB est celui utilisé dans le web (Rouge, Vert, Bleu), en bref. Photoshop propose par exemple un mode RVB ou CMJN.

Il faut toujours veiller à travailler en mode CMJN dès que tu travailles un document que tu imprimeras, surtout si l’impression s’effectue par des professionnels. C’est notamment ce mode qui est garant du respect de tes couleurs. Lorsque tu veux respecter un code couleur bien précis, tu peux par exemple utiliser le code CMJN de ta couleur (qui est donc composé d’un pourcentage de chaque couleur).

J’aime particulièrement ce site qui donne les codes de nombreuses couleurs (et au passage, on apprend plein de nouveaux noms !).

Bords perdus

Les bords perdus permettent d’imprimer jusqu’au bord de la feuille, même si par exemple la machine est décalée de quelques centièmes de millimètres : tu as un petit débord de quelques millimètres au-delà de la zone de coupe du papier. Sur les logiciels de mise en page, tu as une option que tu peux configurer très facilement.

Souvent, les imprimeurs demandent des bords perdus (ou fonds perdus) de 3 ou 5 mm de chaque côté.

Vectorisé

Lorsque tu utilises des polices spécifiques, les imprimeurs n’en disposent pas forcément. Vectoriser tes polices te garantira de retrouver ta police sans souci.

Les dessins vectorisés (souvent du .ai ou .eps) permettent par exemple de te prémunir contre la pixellisation que l’on trouve parfois sur les .jpeg.

Les DPI (ou PPI)

Si tu utilises Photoshop, veille à avoir un 300 DPI (les 300 DPI garantissent une bonne qualité d’impression). Par défaut, Photoshop est réglé sur 72 DPI (idéal pour le web). Il s’agit du nombre de Pixel par Pouce : plus le nombre est élevé, meilleure sera ta qualité d’impression.

PDF

Il est toujours préférable d’envoyer un fichier exporté en .pdf à ton imprimeur. Le PDF a notamment pour avantage de conserver les polices, les couleurs et les images dans le document.

Je terminerai ma petite liste en citant Canva, qui est un outil d’aide à la création graphique (je trouve que ça ressemble un peu à tous les éditeurs des sites de faire-part). Il peut peut-être t’aider si tu es en recherche d’inspiration.

Enfin, d’un point de vue personnel, je préfère travailler sur Indesign pour la mise en page mais il existe de nombreux logiciels qui permettent de créer facilement. Powerpoint me paraît d’ailleurs un bon compromis.

Et toi, comment as-tu réalisé ta papeterie ? Si tu as d’autres conseils ou explications, n’hésite pas à les ajouter en commentaires, je suis toujours preneuse de plus d’astuces !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les « Petits Tattoos » ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



5 commentaires sur “Envie de DIY numérique ?”

  • Ton article est vraiment bien détaillé même si à la fin je m y suis un peu perdue avec tous ces termes 😅
    Le résultat doit être super pour un diy numérique je ne savais pas que l on pouvait se servir de tant d images gratuitement sur le net.
    Merci car même si je n ai pas voulu me casser la tête avec les faire parts du mariage, pour le baptême du dernier ca pourra me servir !

  • De très belles astuces pour les novices, merci !! 🙂
    Tout comme toi, sans être graphistes, nous avons décidé de nous lancer dans la création de notre papeterie. J’ai trouvé deux designs sur Etsy dont nous nous sommes inspirés pour créer le nôtre ,via Photoshop. Heureusement que mon chéri avait quelques bases… Nous avons choisi un style très simple, facile à décliner sur toute la papeterie (noms des tables, marques places…) . Impression très réussie via impression-en-ligne également (merci Mlle Chihuahua 😉 )
    Les bords perdus étaient ma plus grande crainte… (c’est rarement explicité par les imprimeurs)
    Hâte de voir ta papeterie maintenant ! Tu nous fais languir :p

  • Merci pour les ressources !!! Je fais presque toute la papeterie du jour J moi-même (à l’exclusion des faire-parts), alors cela me sera sûrement utile !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *