L’épisode où nous l’annonçons à tous

Nous ne sommes donc, à ce moment de mon histoire, que trois personnes au courant de nos projets de mariage et à en connaître la date. Notre fille ne parlant pas encore à l’époque (on parle du printemps 2016, quand même), il n’y a pas de risque qu’elle lâche une information. Monsieur For It et moi, par contre, nous avons envie d’en parler et même assez rapidement. Bon, peut-être surtout moi, je plaide coupable.

Nos parents

Nous avons souhaité l’annoncer à nos parents sous forme de jeu. J’ai donc réalisé une cocotte en papier pour les convier au salon du mariage de la ville de mes parents. J’ai suivi le tutoriel de Madame Pivoine pour le faire sur PowerPoint et le résultat était satisfaisant à mon goût, oui, rien que ça.

Nous avons profité d’un déjeuner du dimanche au printemps 2016 (oui, la date exacte a été oubliée) pour leur faire faire ce petit jeu. J’avais plastifié la page… sache que c’était une mauvaise idée. Ça ne tenait plus, ça sautait partout, et il a fallu que je le fasse moi-même plutôt que ma maman. Il fallait le serrer fortement et bien le tenir pour qu’il ne parte pas. Ajoute à ça ma fille qui voulait tester aussi, mais qui en y jouant risquait de gâcher la surprise, et tu comprendras qu’on a évité le drame de peu sur ce coup-là !

Je dois aussi avouer que j’ai presque truqué le jeu pour qu’ils aient nos prénoms en premier, puis la date, puis le lieu, et enfin le “salon du mariage”. Mes parents sont un peu tombés des nues, ils ne s’y attendaient pas franchement, comme tu le sais. S’en est suivi une discussion rapide sur le budget, le nombre d’invités, et qui payait quoi.

Traditionnellement, dans les familles de mes parents, ce sont les parents des mariés qui payent, donc nous n’avions pas trop de suspense concernant leur implication financière. Enfin, nous espérions grandement qu’ils pourraient nous aider, en tout cas. Mes parents connaissaient l’état de nos finances et savaient qu’une des conditions pour pouvoir se marier en grande pompe, et surtout avec toutes nos familles, serait qu’ils financent justement en grande partie ce weekend. Et mes parents étant parfaitement parfaits (oui, rien que ça), ils étaient tout à fait dans cette optique, nous avons donc pu poursuivre tout ça. Tu peux faire un ouf de soulagement aussi.

Cocotte annonce de mariage

Crédits photo : Fichier personnel

Oui bon, en fait, je ne me suis pas trop foulée, finalement…

Pour mes beaux-parents, rebelote quelques jours plus tard. De nouveau, j’ai dû m’occuper de l’organisation et du comptage des chiffres dits par mes beaux-parents, mais ma belle-mère a tout de suite compris. J’ai tant bien que mal fini le jeu, mais bon, la surprise était un peu gâchée (bien sûr, je lui en veux énormément, tu te doutes bien). Elle avait eu la surprise pour l’arrivée de notre fille, donc on n’allait pas l’avoir deux fois ! En plus, mon beau-frère s’étant marié seulement deux ans auparavant, on ne la lui faisait pas, à elle !

Quoi qu’il en soit, ils étaient dorénavant au courant. De leur côté, ayant déjà financé le mariage de leur fils aîné, ils ne voyaient pas d’inconvénient à participer à celui-ci aussi.

Les annonces à nos frères et sœur

Pour nos frères et ma sœur, j’avais prévu un super DIY qui a complètement raté (c’est ce qui arrive parfois quand on se lance dans des DIY à n’en plus finir), mais que je vais quand même t’expliquer.

J’avais décidé de faire un arc-en-ciel sur ordinateur, avec une info par couleur, nos prénoms en haut, puis “sont heureux”, puis “de vous inviter”, puis la date, et enfin “pour leur mariage”. Ça ne remplissait pas toutes les cases, mais ça ne changeait pas la donne. (À l’époque, nous n’étions pas encore décidés pour les couleurs et j’adore, que dis-je, j’adoooorrrre les arcs-en-ciel. Ceci était un aparté.)

Le but était ensuite de cacher le texte, que j’avais imprimé et plastifié, avec un mélange peinture/liquide vaisselle. Je voulais faire comme pour les marque-place que j’avais vus ici, sur le principe d’une carte à gratter. Et c’est là que je me suis un peu beaucoup ratée : la peinture que j’avais étant de la gouache, il fallait faire de nombreuses couches pour que ça fonctionne. En plus, comme pour peindre un escalier, je ne pouvais faire qu’un rayon sur deux (petit cours de bricolage/peinture en même temps, on peut dire que je te fais du deux-en-un !), donc ça m’a pris deux fois plus de temps.

Au bout de quelques jours de dur labeur, Monsieur For It m’a fait revenir à la raison en s’essayant à un fichier à envoyer, avec un jeu de couleur qu’il fallait changer pour accéder au texte en dessous. Une idée que j’ai validée, et nous avons donc pu envoyer le fichier à nos frères et sœur.

Nous avons reçu un appel de ma sœur dans les minutes qui ont suivi, plein de joie, de bonheur et de questions aussi. Mon frère a été un peu plus long à réagir : j’ai dû lui envoyer un texto pour lui demander s’il avait bien reçu le mail pour qu’il s’en occupe. Des félicitations également de sa part, et surtout, un cahier de notes spécial mariage reçu quelques jours après. Cahier que j’ai toujours et qui ne me quitte pas franchement. Quant à mon beau-frère, honte à moi, je ne m’en souviens pas du tout, et Monsieur For It non plus. Oui, la mémoire, ce n’est pas notre fort, je dois faire un effort intellectuel intense pour venir te raconter tout ça.

Carnet d'organisation du mariage

Crédits photo : Photo personnelle

Les annonces officielles à notre cercle familial étaient faites.

Et les autres, alors ?

Pendant que je me battais avec la peinture, Monsieur For It s’activait pour l’annonce au reste de la famille et pour faire un Save The Date (aussi appelé STD, mais tu le sais), parce que “c’est trop bien les STD, ça fait américain, ça peut être un problème, mais en même temps, tu sais, ça se démocratise, et puis il faut bien le dire à tout le monde, ce sera plus marrant de le faire avec un STD qu’en envoyant un mail tout simple à chacun”. Monsieur For It étant très impliqué dans le mariage, cette histoire de “oui, faisons un STD” était en fait actée depuis belle lurette. Mais j’aime argumenter et puis la discussion, c’est quand même le principal ciment d’un couple.

Monsieur For It s’était donc lancé dans la personnalisation de trois vidéos Kaamelott, que je ne peux bien sûr pas te montrer. Il a utilisé “Les Fêtes de l’hiver” 1 et 2 et “Les festivités”, soit trois épisodes des livres I et III, qui permettent de changer du texte en remplaçant par “le mariage”, la date et tout ce qui peut être remplaçable sans dénaturer le texte – qui est un monument de drôlerie et de bons mots. Il a aussi incrusté le texte avec la date de nouveau et à la fin un petit “Retenez votre weekend pour notre mariage”.

Pour te donner un exemple plus concret, dans “Les Festivités”, le but de l’épisode est de concilier deux célébrations qui ont lieu dans le même weekend. Léodagan, le beau-père d’Arthur… Quoi tu ne le connais pas ? Quoi, tu ne connais pas encore ce chef-d’œuvre des séries françaises ??? Va donc voir un extrait et reviens après, je reste ici et je t’attends.

Léodagan, donc, propose à la fin de catapulter un danseur, et Monsieur For It l’a changé par “la mariée”. Ce qui donne donc dans les dernières secondes : “On n’aura qu’à catapulter la mariée !” Je te parle de ce changement-là parce qu’à chaque fois que je le vois, ça me fait rigoler.

Nous avons ensuite envoyé un épisode aléatoirement à chaque personne que l’on avait prévu d’inviter. Nous avons eu quelques retours rapides de certains, ravis de participer et trouvant ça bien rigolo, d’une tante voulant bien venir même si elle était tombée (pas de chance) sur l’épisode où Arthur explique qu’il ne veut pas voir sa “c… de tante” à Tintagel – bien sûr, elle l’a bien pris, mais c’est vrai que je n’avais pas bien réfléchi à ce détail !

Et nous avons aussi eu des gens qui ont cru qu’on les spammait. Des cousins et des copines, pas mal de monde, au final. La vidéo étant envoyée via un lien, le mail était un peu énigmatique et totalement impersonnel. Nous avons donc dû renvoyer un mail pour savoir s’ils l’avaient bien eu, tout en restant toujours un brin mystérieux, et avoir enfin des réactions… Pas de tout le monde, bien sûr, mais certaines très enthousiastes, comme celle de ma copine future témoin.

Les réactions à l'annonce de notre mariage

Crédits photo (creative commons) : JESHOOTS

Au final, nous nous sommes bien amusés à préparer tout ça et je suis ravie que Monsieur For It ait toujours des idées de folie. Mais chut, il ne faut pas trop lui dire quand même !

Je reviens bientôt pour te raconter pourquoi, finalement, nous nous sommes mariés civilement un an avant notre mariage religieux.

Et toi alors, comment as-tu annoncé ton mariage ? Il y a eu des larmes de joie et des gnniii de bonheur, ou tu attends encore les réactions ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



6 commentaires sur “L’épisode où nous l’annonçons à tous”

  • Trop chouette toutes ces annonces, j’avoue que j’étais tellement contente de la demande que je l’ai annoncé aux copines par sms et aux parents de vive voix le jour même. Rien d’original et je regrette en voyant tes supers annonces! L’idée de la vidéo cela devait être très marrant!

  • En grande fan de Kaamelot, je pense que j’aurais adoré votre save the date ! Super idée !

    Notre STD était numérique aussi, et en vrai j’avais trop peur que les gens prennent notre mail pour un spam… Du coup j’ai rajouté une petite phrase énigmatique en signant avec nos prénoms pour que nos invités soient sûrs qu’il s’agissait bien d’un vrai mail… Donc c’est bien passé, ouf 😉

    • J’avais aussi rajouté une phrase du genre « voilà une petite vidéo dont tu me dira des nouvelles j’espère ». Mais comme c’était un mail sacrément impersonnel, certains n’ont pas compris !! Au final, j’ai renvoyé quelques mails mais ce n’était pas tant que ça.

    • Merci, mais en vrai, même si il ne faut surtout pas le dire, c’est Monsieur For it qui foisonne d’idées. Bon, certaines passent à la trappe, mais il en ressort toujours quelque chose de bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *