L’épisode où je trouve la robe – Partie 4

Après l’explication de pourquoi je souhaitais avoir une robe de mariée d’occasion, des essais chez Oh my robe en banlieue lyonnaise où j’ai trouvé une jolie robe mais neuve et des essais dans des boutiques plus classiques où je n’ai pas eu de coup de cœur, nous voilà parties, toujours ma maman et moi, dans la capitale française pour essayer de nouveau des robes de seconde main.

Je ne désespère pas de trouver une robe d’occasion et je ne m’arrête pas aux essayages précédents. Évidemment, la dernière essayée dans le premier magasin la journée précédente reste ma favorite, mais il y a des détails qui me gênent. Notamment le fait que la mousseline, ou sorte de mousseline (tu as vu, je m’améliore sur les tissus), soit sur plusieurs niveaux sur le bas. Oui, je change d’avis en deux secondes. Enfin, en un peu plus de deux secondes, puisque j’ai regardé les photos de nouveau, puis encore une fois, et encore une cinquantaine de fois après ça, et plus le temps passait, moins j’aimais cette robe.

Je me rabats donc sur la toute première robe essayée, celle d’Oh my robe. Néanmoins, il me reste encore à me rendre dans un magasin de robes d’occasion, Graine de Coton.

L’inconvénient, c’est qu’il est à Paris et qu’il faut prendre rendez-vous, donc je ne peux y aller qu’à la fin du mois de novembre, soit plus d’un mois après mes essayages de robes neuves.

L’avantage, c’est que sur le site de Graine de Coton, une fois que tu as ton rendez-vous, tu peux faire la liste des robes que tu voudrais essayer.

L’inconvénient à cet avantage, c’est qu’une nana qui est trop pressée d’aller essayer va voir à chaque nouvel arrivage si elle ne va pas changer son planning d’essayage. J’ai donc eu un turn-over dans ma sélection assez important. L’une d’entre elles est tout de même restée sur la liste des essayages jusqu’au samedi avant ma visite… où une jeune mariée aujourd’hui l’a achetée.

L’inconvénient de l’occasion, c’est que quand une robe n’est plus là, le modèle n’est plus disponible.

Trêve d’avantages et d’inconvénients, j’ai ma liste finale de dix robes, à ma taille ou avec une taille de plus ou de moins. Alexandra conseille de n’essayer que des robes dans sa taille pour éviter les retouches.

Nous voilà donc à Paris avec ma mère, pendant que Monsieur For It est parti visiter la ville avec sa fille et son beau-père. On le retrouvera après pour aller essayer des alliances, mais ça, c’est une autre histoire.

Alexandra nous reçoit dans la boutique. Les robes sont sorties mais sur les dix, il faut déjà en éliminer quelques unes. Nous n’avons pas le temps de toutes les essayer, et avouons-le, certaines qui étaient trop belles en photo ne me plaisent plus tellement en réalité – encore heureux, j’ai envie de dire.

Voilà donc l’une des gagnantes de ma sélection : le dos est trop beau, c’est surtout ça qui me plaît, au final (non, vraiment, moi aimer le dos trop joli, c’est étonnant), le devant j’aime moins, et surtout, elle ne me va pas si bien que ça. Mais ce dos, c’est vraiment trop beau (oui, j’en rajoute un peu peut-être, mais franchement, tu n’es pas d’accord ?).

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

J’ai aussi essayé une robe à froufrous sur le bas. Sur le papier, je la trouvais très jolie, mais sur moi, je trouve que ça fait trop froufrous, pour le coup – alors que bien sûr, c’est ce qui me plaisait au départ (oui oui, je change d’avis facilement). Elle est bien jolie, mais rejoint les robes éliminées d’office.

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

On passe enfin aux deux dernières. La première faisait partie de mon choix des dix sélectionnées. Elle est trop jolie.

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

T’as vu ce mouvement de cheveux, en plus !

Dans cette robe, je me sens bien : il y a des plis, une fleur, et le drapé du devant me convient mieux que sur celle du magasin de robes neuves. En clair, j’aime bien : la preuve, je m’assois avec pour tester (à côté du thé et du café, même pas peur).

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Comme il faut bien un inconvénient, je t’avoue que je ne suis toujours pas fan de bustier, et n’avoir rien sur les épaules ne me convient pas franchement. Je ne suis pas une super fan des clavicules (il me semble que ce sont ces os-là) qui ressortent.

Elle reste quand même ma favorite.

Alexandra me propose tout de même une dernière robe, que je n’avais pas repérée sur Internet.

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

La photo n’est pas la meilleure, je dois avouer…

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Cette photo est tout aussi belle, tu avoueras…

Évidemment, tu t’en doutes, celle-ci me plaît : elle est simple tout en étant originale. En plus, on évite le bustier ! Oui, bon, il n’y a qu’une bretelle, mais justement, c’est original, et la mousseline est toute douce.

La bretelle, justement, qui rend la robe asymétrique, tu m’en aurais parlé il y a quelques mois, je t’aurais dit que je n’aimais pas du tout et que c’était vraiment bizarre comme idée. D’ailleurs, je te disais dans mon article précédent que je trouvais ça étonnant. Mais là, elle revient au milieu dans le dos et elle permet d’avoir un autre bout de tissu mousseline dans le dos (que de précisions de tissu, tu remarqueras). Et puis, peu importe, je me sens bien dedans.

Le problème que j’ai maintenant, c’est que je me sens bien dans les deux !

Si on les compare au niveau du budget, la seconde est à 800€ et la première un peu moins chère. Mais sur la première, en plus de l’ourlet, il faut reprendre un peu les côtés, donc on revient à peu près au même tarif.

Madame Maman, toujours présente, aime bien les deux, ça n’aide pas non plus.

Je décide donc de garder les deux en réserve. Quand je dis en réserve, c’est façon de parler. C’est encore une fois le problème principal. Je souhaite réfléchir, mais si une demoiselle vient après moi et qu’elle décide de la prendre, je ne l’aurai plus. Oui, tu peux être trop triste pour moi, d’autant plus que j’ai l’impression d’en avoir déjà raté une, celle que j’avais repérée et qui a été achetée trois jours avant.

Tu l’as compris, je suis pleine d’indécisions (c’est souvent ça dans tous les aspects de ma vie : je change d’avis assez souvent et sur tous les sujets). Pour l’achat d’une robe de mariée, je me laisse de toute façon le temps de réfléchir.

Mon choix se fera entre ces deux dernières robes. Elles me plaisent toutes deux, un nouveau rendez-vous est donc programmé pour la semaine suivante (oui, oui, j’ai très peur qu’elles ne partent, donc ne perdons pas de temps : après tout, je me marie dans quinze mois seulement !).

Pour ce nouveau rendez-vous, ma maman n’est pas présente, je suis en fait seule avec Alexandra.

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Après avoir passé les deux robes de nouveau, j’envoie les photos à Sœur Témoin, qui est toujours de bon conseil. En fait, mon choix est déjà fait, il me faut juste une confirmation.

Ma nièce trouve que je ressemble à une princesse dans les deux robes, mais que, malheur, il n’y a pas de traîne assez longue pour qu’elle puisse la tenir ! J’ai trouvé ça trop mignon, alors il fallait que je le partage avec toi.

Après tout ça, je choisis donc la toute dernière robe que j’ai essayée.

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Ma robe d'occasion Graine de Coton

Crédits photo : Photo personnelle

Oui, je t’inonde de photos, mais c’est la grande gagnante, quand même, il faut bien en profiter !

Je peux maintenant partir avec ma robe dans le métro (oui, grosse angoisse et gros stress) et la ramener à la maison. Ensuite, il ne lui restera plus qu’à attendre quatorze mois que je me réveille un beau matin de janvier 2018 en me disant qu’il faudrait peut-être que je la raccourcisse. À deux mois du jour J, il serait temps.

Je me retrouve à contacter plusieurs couturiers et couturières, dont l’une assez peu agréable, jusqu’à tomber sur une personne très aimable et très professionnelle, qui me dit qu’elle fera le même point que ce qu’il y a déjà sur la robe (la précédente m’avait laissé entendre qu’elle ferait un point zigzag, la blague) et surtout, qu’elle le fera avec un collègue d’une autre entreprise qui maîtrise mieux qu’elle.

J’ai presque entièrement confiance. J’aurais eu plus confiance en Alexandra, je suis sûre qu’elle connaît son métier et qu’elle sait ce qu’elle fait, mais quand j’ai retrouvé mon devis, j’ai vu que les retouches étaient prévues en décembre, donc j’étais trop juste (sans parler des aller-retour à Paris nécessaires).

Bref, je suis finalement fin prête début février, avant de mettre ma robe au pressing que je connais, pour ne la récupérer que le jeudi soir, deux jours avant le grand jour. On y croit, ça va le faire tranquille !

Et toi, tu as fait cinq magasins ou plus et tu as pris la toute dernière robe que tu as essayée ? Ou tu as été un peu moins hésitante ? Raconte-moi tout ! 


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



8 commentaires sur “L’épisode où je trouve la robe – Partie 4”

  • Tu étais très jolie dans les deux robes, elles t’allaient toutes les deux très bien, mais j’ai quand même une préférence pour celle que tu as choisie! Tu es vraiment très jolie dedans et c’est encore plus chouette car tu as pu choisir une option en cohérence avec tes valeurs… Merci pour cette belle chronique!

    • Chouette, j’ai bien cru que tu allais préférer la première 😉
      Merci bien.
      Oui, j’ai oublié de le préciser de nouveau mais c’est clair que je suis ravie d’avoir trouvé au final une robe d’occasion !!

  • Eh bien, que de péripéties pour trouver la robe !!! On sent bien que le choix n’a pas été facile et que les contraintes logistiques ne t’ont pas aidee… Mais la robe que tu as choisie te va super bien ! Elle est superbe, elle est simple et élégante ! Tu ressembles vraiment à une princesse !

    • Merci !! C’est clair, le choix a été dur, je pense que si j’avais attendu quelques mois pour les essayages, j’aurais eu une robe complétement différente, mais celle-ci me correspondait bien, comme, tu dis, simple et élégante tout moi quoi 🙂
      La traîne était néanmoins trop petite pour que ma nièce et ma fille la tienne, mais elles ont assuré quand même pour l’entrée de la cérémonie !

  • Elles sont toutes les deux très jolies, mais celle choisie te va vraiment très bien 😀 !!! Elle est originale et classe à la fois ! 🙂

    • Merci, c’est tout à fait ça 😉 Enfin, en tout cas, c’est ce que je souhaitais, une touche d’originalité qui ne fasse pas cheap ! (oui, mon propos est très clair je te l’accorde sans problème)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *