La dernière semaine avant le jour J : épuisement, enfer et sauveur

Ça y est, nous y voilà. Je vais donc te raconter l’ensemble de ces six jours qui ont fait notre mariage. C’est un peu bizarre tout ça.

Tu te souviens de mon article sur le J-8 où on est zen et heureux ? Et bien, tu peux oublier. Désolée si je t’ai créé d’ailleurs un malaise en te disant “Olalala certaines sont zens et heureuses avant le jour J”. Ça, c’était avant. Avant d’arriver chez mes parents.

Reprenons depuis le début :

Mardi : l’épuisement

Je fais joyeusement nos cartons. Et nos valises. Et nos cartons. Et nos valises. Parce qu’en fait on a eu la sublime idée de partir en vacances juste après le mariage. Ce qui fait un peu voyage de noces mais, en fait non, ce sont nos vacances. Donc, si tu calcules bien, il nous faut : nos tenues, notre valise de vacances pour presque un mois (!!!) et nos décorations parce que j’ai rien ramené vu que j’ai tout fait le dernier mois.

Et tout doit passer dans notre 206. Facile.

Sourire_semaineavant

Grumpf se prend la tête, depuis trois jours, sur la playlist (nous n’avons pas de Dj) et cette histoire me stresse légèrement. Bon allez, soyons honnête : je suis infecte. Il n’est pas mal non plus dans son genre : nous sommes infectes. On évite de trop se parler parce que nous ressentons très bien le stress de l’autre. Grumpf m’annonce aussi, dans la journée, que, je cite :

“Avec les ordinateurs que nous avons, je ne vais jamais y arriver, ça galère trop”. Ah.

Ah. On ne pouvait pas s’en rendre compte avant ? Bah non. Tout notre argent est passé dans notre mariage. Je me demande avec quel argent nous aurions pu acheter un nouvel ordinateur qui ne soit pas trop… lent. Celui de Grumpf a onze ans (oui tu lis bien. Il aime aller jusqu’au bout des choses) et le mien est un netbook, de quoi écrire des chroniques et surfer mais pas de quoi passer de la musique pendant toute une nuit.

Je suis hystérique. Je suis persuadée que ma soirée sera nulle, que tout sera foiré, que tout est de la faute de Grumpf (bah oui, sinon ce n’est pas marrant !). Grumpf décide tout de même d’appeler notre ami qui travaille dans l’informatique : on en a tous un. A. décide de nous prêter son Macbook qui est puissant et fonctionne très bien (je parle de l’ordinateur, pas de A. Enfin ceci ne me regarde pas).

Sylvain Mazou, notre ami, coiffeur et maquilleur (que tu as vu passé sur certaines photos de chroniqueuses) vient me faire ma couleur à la maison. C’est un moment de joie. Il coupe aussi les cheveux de Grumpf qui était proche du Beatles. Nous sommes enfin à notre avantage.

Mais bon, il faut passer par chez A. pour récupérer l’ordinateur. On charge la voiture, ou plutôt Grumpf charge la voiture et joue au Tetris géant. On laisse nos chats qui pensent qu’on est en train de déménager et essayent de se cacher et on est parti. Il est 20 h 17. Tout va bien.

On arrive chez A. pour récupérer l’ordinateur, on mange chez eux parce qu’on n’est pas des sauvages et on repart. Il est 23 h 30. Tout va bien.

On arrive chez ma mère, il est 2 h 30 du matin, après une route avec du brouillard, seuls sur l’autoroute. Ma mère est fatiguée et énervée après nous. Nous, on est juste fatigué. On s’endort comme deux grosses masses sans demander notre reste. On a laissé la voiture pleine (j’ai quand même pris ma robe et nos alliances. Faut pas déconner.).

Mes deux conseils pour éviter mes soucis :

  • Apporter sa décoration au fur et à mesure quand on habite loin.
  • Avoir un ordinateur qui tient la route quand on n’a pas de Dj.

Mercredi : l’enfer

Je me lève, les oiseaux chantent, je suis heureuse, je n’ai aucun stress… Ah non, toujours pas ? Je me lève, j’ai envie de café alors que je n’en bois jamais, je commence par faire le point des rendez-vous que ma mère m’a pris : pédicure, manucure, esthéticienne.

Je vais me faire épiler (Ô joie ! Ô délivrance ! J’ai tout bien laissé pousser pour ce grand jour). Je vais me faire aussi pédicurer. Je ne cours pas, je suis bien.

Il est 19 heures, on se promène dans ma ville natale, les copains arrivent le lendemain. On décide de passer voir notre nouvelle pâtissière, trop gentille et super pro, pour discuter et faire le point. Et au détour de la conversation, elle nous dit :

“Bien-sûr, il faudra mettre dans le camion frigorifique rapidement…”

et nous en chœur “Quel camion frigorifique ???

– Bah, celui de votre traiteur…

– Mais on n’a pas de traiteur !!!

– Mais comment votre wedding-cake (un excellent fraisier d’ailleurs !) sur sa planche de 80 x 60 va passer dans un frigo ???”

Pardon ? À J-3, tu es en train de me dire que notre gâteau de mariage ne passe dans aucun frigo et qu’il faut un camion frigorifique pour ça ???

Il est 19 h 30. Je pleure dans la pâtisserie et notre prestataire ne sait plus quoi faire. Je pleure parce que nous n’allons pas avoir le budget pour louer un camion, je pleure parce que j’en ai marre de toujours, toujours devoir trouver des solutions car on a décidé de ne pas passer par un traiteur. Je pleure. Grumpf est en train de faire fonctionner ses méninges mais il est trop tard pour faire quelque chose. Je rentre à la maison et Grumpf décide d’aller faire le tour de la ville pour demander un camion frigorifique. Je reste avec ma mère qui commence à s’énerver contre nous. Nous passons une très mauvaise soirée. En famille.

Mes deux conseils pour éviter une journée aussi pourrie :

  • Demande sur quelle type de planche est posé votre gâteau. Nous n’avions pas un wedding-cake classique, il était donc très très très fragile. Il lui fallait une très grande planche…
  • Si vous avez des parents stressés, n’habitez pas chez eux avant le mariage. Vraiment. Louer un gîte, trouver une auberge, faites ce que vous voulez, mais ne soyez pas chez eux.

Jeudi : Grumpf le sauveur

On se lève vers 9 heures et j’ai comme une gueule de bois, alors que je n’ai pas bu. J’ai mal à la tête et je suis énervée après ma famille. Grumpf a hâte de partir à la recherche d’une solution pour notre gâteau ; moi j’ai hâte d’arrêter de réfléchir.

Nos wedding-planners de “Chéri(e) je t’aime” sont en alerte et tentent, à tout prix, de trouver des solutions pour notre gâteau. Ils appellent les agences de location… 345 euros le weekend, car il n’y a plus de petit camion frigo. C’est impossible. Nous refusons cette solution.

Brico-Grumpf est en train de réfléchir. Il me dit qu’il serait capable de faire un caisson isotherme pour notre gâteau. Je sais qu’il en est capable mais le temps imparti est beaucoup trop court. Nous sommes à J-2. Nous passons même chez Picard. Nous appelons les anciens bouchers pour trouver une solution.

J’en oublie mes listes et ce que je devais faire ce jeudi.

Et, pour rajouter un peu de piment à l’affaire, la météo annonce une tempête pour samedi après-midi. Je me vois déjà dire adieu à mon goûter et à ma cérémonie laïque dans notre pré.

Grumpf, sans solution, décide de reparler à la pâtissière, mais seul cette fois. Parce que moi je pleure trop. Ils se demandent comment les gens faisaient sans frigo. Avant. Ils avaient bien des gâteaux non ? Bon, peut-être pas aussi fragile, mais ils avaient des grands gâteaux.

C’est alors que Grumpf et la pâtissière décident de mettre des pains de glace sous cette foutue planche, de mettre deux ventilateurs et surtout de livrer très très très tard le gâteau. Genre 21 heures. On aura plus qu’à faire confiance à l’apesanteur.

Nos copains arrivent vers 17 heures et nous délivrent de ma famille. On part boire une bière, puis on part au gîte de groupe qu’on a trouvé. C’est la première fois, depuis trois jours, que je me détends. On mange à l’auberge, on boit du vin, on se raconte des conneries. Grumpf et moi, on s’endort pour la première fois paisiblement.

Nous sommes à J-1. Tout est prêt.

Et toi, as-tu pensé à vérifier ton matériel informatique ? As-tu vérifié aussi si ton wedding-cake entrait dans un frigo ? Ou as-tu pris des prestataires pour gérer tout ça ? Raconte !


Crédits photo : Petit Mariage entre Amis

Pssst ! Tu as vu la nouveauté de Petit Mariage entre Amis ? Ce sont les “Petits Tattoos” ! Nous sommes totalement conquises chez Mademoiselle Dentelle : c’est une chouette idée à retenir pour une animation originale le jour J ! Regarde vite par ici !



11 commentaires sur “La dernière semaine avant le jour J : épuisement, enfer et sauveur”

  • Comme nous avons tout préparé pour le repas, j’étais très stressée aussi (150 au repas et 200 vin d’honneur).
    On s’est marié le vendredi et le jeudi c’était l’ascension donc beaucoup de magasins fermés.
    Le mercredi je vais chez Métro pour faire les dernières courses pour les tiramisu (c’est ma spécialité) et là ils refusent de faire ma carte pro alors que j’ai un n° siret mais comme je suis agricultrice ce n’est pas marqué que je fais aussi de l’accueil à la ferme.
    Et là je rentre à la maison avec les caissettes de nos agneaux que je viens de récupérer à l’abattoir.
    Ma mère et une amie sont entrain d’éplucher les 15 kg d’oignons pour la marinade des agneaux mais moi je n’ai toujours pas ma mascarpone.
    Et en passant commander le pain à notre boulanger, en discutant, il me propose sa carte métro. Super. Mais il me reste une heure avant la fermeture.
    Nos copains qui nous ont loué leur chapiteau de cirque sont là et viennent avec moi.
    Et là chacun sa liste dans métro, un caddi énorme : 10kg mascarpone, 700 biscuits cuillères, 70 oeufs, 10 kg crème fraiche, 20kg pommes de terre tranchées pré-cuites et 3 cubis de bière pour remonter le moral.
    On a tout pour les tiramisu. Ouf.
    Heureusement qu’ils étaient là, parce qu’on a bien rigolé.

  • aaah le fameux stress de la dernière semaine. Je n’étais pas à ton point, disons que ça a fluctué mais j’étais loin du “je serai zen pour la semaine avant mon mariage”
    On va dire que c’est pour mettre en valeur le bonheur du jour j hein 😉

  • Surprise et plaisir de découvrir la suite de tes péripéties ! Je pensais que tu n’en avais plus envie, de rendre tout ce bonheur intime plublic. Maintenant moi aussi je suis passée du côté madame de la force, et comme toi, le mardi a été le jour du grand déménagement (2-3 A/R avec voiture pleine au chalet qu’on louait pour le mariage, mais nous on n’avait pas bcp de km à faire, heureusement!). Par contre 0 tension mardi et mercredi : ils ont même été les plus beaux jours de préparatifs, avec la 1ère soirée en amoureux 3h dans un jacuzzi après une dure journée d’installation, la 2ème avec nos 2 témoins, plus arrosée et parfaite. Ensuite quand jeudi et vendredi tout s’est précipité avec en plus l’arrivée des 1ers invités, là l’insomnie et le stress nous ont tenus tous les 2. C’est simple on a du dormir 7-8h en 2 nuits !
    Mais c’est clair, nous on n’avait zéro famille à ce moment-là et c’était vraiment top, la famille c’est bien juste pour trinquer ! (je plaisante et exagère bien sûr, mais on ne regrette pas de ne rien leur avoir demandé, que ce soit pour nous comme pour eux, juste d’être là et heureux c’était parfait!)

    Et côté playlist, c’est drôle parce que nous on avait 3 ordis avec 3 playlists (comme ça chacun était à l’aise avec son ordi), ben au final, y’a pas eu vraiment de playlist de lancée et la plupart des invités était dehors à boire, fumer, rigoler, se baigner avec juste un fond sonore quoi ! Comme quoi hein, on s’était bien pris la tête pour rien !

    En tout cas l’aperçu de ton wedding cake est sublime, j’espère qu’il était aussi bon que beau et que tu as pu le savourer ! Moi je ne suis pas arrivée à déguster les choux que je m’étais réservée, enfin le lendemain si par contre !

    Merci en tout cas d’avoir poursuivi ton récit !

  • Je ne suis donc pas la seule à avoir été (très beaucoup beaucoup) stressée les jours précédant le mariage ??!!!!! Mais finalement, tout se passe bien le jour J, non ?!! Moi je n’en reviens toujours pas : je faisais la gueule la veille, j’étais au bord de la crise de nerf, et le jour J, j’étais détendue, tout simplement heureuse. Hâte de lire la suite de tes récits.

  • Je confirme pour la famille stressée à éviter dans les derniers jours. C’est ce qui a rendu la veille du mariage assez horrible pour moi. Heureusement, le jour J, tout était oublié… J’espère qu’il en a été de même pour toi !

  • on était tellement prêt et détendu que la veille du mariage à 17 h tout était fait et on était en train d’apprendre à jouer aux dominos à notre fils. en famille.
    je vais me faire huer !!! lol.

  • Oh my god! J’ai comme l’impression que c’est un aperçu de ce qu’il va nous arriver… Avec les 6000kms qui nous sépare de notre lieu de réception, l’envoi progressif de décoration est en pleine préparation. Nous choisissons sur internet depuis le Canada et nous livrons tout en France (vive la mondialisation).
    Par contre nous serons chez les parents du Chéri quand nous serons en France… Je vais peut être réfléchir à une solution alternative alors…
    Hâte de voir ton gâteau!

  • Ah les dernières semaines, entre joie, stress, envie d’y être mais aussi ralentir le temps …
    Chapeau pour avoir tout fait rentrer dans la 206 … Parce que nous même si à chaque aller-retour (nous aussi on s’est mariés loin de chez nous) on en avait amené (la déco + la vaisselle du vin d’honneur maison) la voiture était pleine de chez pleine.
    Je crois que beaucoup de mariées passent par la crise de larmes, pour une raison ou une autre … Moi c’était quand j’ai vu l’état de notre cour (gros travaux dans le village à base de tranchées et de tractopelles) qui me paraissait dévastée à mes yeux et j’étais seule quand je l’ai vue. Parce qu’on avait tout remis propre 3 semaines avant, qu’on avait réengazonné (oui pour notre mariage on a aussi joué les terrassiers et les paysagistes ….) et qu’un ouvrier avait remis par mégarde 15 cm de toutvenant (sable + gravier) transformé en boue et que l’autre partie de la cour était une marre …. Avec pluie et brouillard … Et qu’on devait accueillir 70 personnes 10 jours plus tard …. dans cette même cour …. Et me demander comment sortir en mariée de la maison sans ruiner robe et chaussures dès le 1er pas …
    Et en effet à ce moment-là mes parents pourtant adorables et plus que parfaits sur toute la ligne et qui ont fait plein de trucs pour nous ne m’ont pas aidée à me calmer .. la version “c’est pas grave on a quand même des choses bien plus importantes comme l’état de maman” ça n’aide pas à calmer une future mariée … Même si oui on sait très bien qu’ils ont raison. Mais l’accumulation (stress du mariage + perte de son travail pour mon mari + justement l’état de santé de ma maman ) = crise de nerf en cas de pépin non prévu … Mais après quand la crise se passe ça fait aussi du bien. Personnellement j’ai des fois besoin d’extérioriser les choses par une bonne crise de larmes pour que ça aille mieux après …
    Et merci à mon super chéri pour m’avoir remonté le moral à ce moment-là et merci aussi aux supers ami(e)s ….
    Les 10 jours se sont ensuite mieux passés même si parfois des points de friction ont pu apparaître à certains moments avec mes parents ou mon frère ou mon chéri.
    Mais en fait si vous prévoyez de vous marier chez vos parents et que vos relations sont déjà tendues et conflictuelles en temps normal, allez dormir ailleurs pour le bien de tout le monde … si vous en avez la possibilité.
    Et prévoyez-vous des choses à faire rien que tous les 2 sans personne d’autre …Nous on y est arrivé la 1ère semaine mais pas la 2ème semaine de préparatifs (à 9 dans la maison dur de trouver un temps pour s’isoler …) Et si point de friction prenez un temps pour vous éloigner de la zone de conflit …
    Et pour la playlist faite au dernier moment par nos hommes chéris (mais pas à ce moment là^^) je compatis … Nous on avait les ordis pour mais plus de connexion internet si oubli d’une chanson … ce qui est fatalement arrivé ^^. Mais bon nous aussi on a notre lot de choses qu’on devait faire mais qu’on a fait au dernier moment et notre lot de choses qu’on a oublié de faire/de prendre …
    L’essentiel est de ne plus y penser le jour j (enfin sauf penser à prendre ce fameux PC avec soi pour aller à la salle du resto – on a failli l’oublier !).

  • Hum…
    J’avoue ne pas avoir pense à tout ça … Stresssss… Pour l’ordi j’espère que Mr pensera a tout ça mais je n’en doute pas…
    Pour le reste ça fait de bonnes questions a poser a notre traiteur avant de le booker pour de bon. Mais comme on est parti sur un buffet de desserts ça devrait le faire…
    Je vais bosser la semaine du mariage et je sens que ça va être tendu… Mais vu comme j’étais tendue pour le pacs et 30 personnes une chose est sûre je ne cuisine pas!
    J’espère que tout ces petits tracas se sont envolés pour votre joli jour

  • ok ok bien prévoir d’être seuls le soir à la maison pour uniquement se prendre la tête avec l’homme et pas avec mère, frère, etc ….., et prévoir de tout vraiment boucler au moins deux avant (faudra au moins ça pour que j’arrive à dormir) Merci à toi de partager cette expérience j’avoue avoir été bluffée par ton avant dernier billet comme quoi toujours se méfier des zenitudes apparentes.

  • Oh le gros stress ma pauvre !! Comme quoi on perd un peu la tete à l’approche du grand jour.
    Je pense qu’on arrive à trouver des solutions plus facilement quand on est encore loin du jour J mais là, forcément c’est normal que vous craquiez. En tout cas, merci pour les conseils, c’est vrai qu’il faut penser à tout. Mais je suis sure que vous vous en êtes finalement sortis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *