La robe de ma vie – Acte 2 : mes essayages en boutique de prêt-à-porter

Après mes premiers essayages de robes de mariée chez Elsa Gary, nous avons rendez-vous dans une deuxième boutique. Cette fois-ci, c’est une boutique qui vend des robes de prêt-à-porter.

En effet, nous sommes allées chez Elsa Gary car ça rentrait dans le budget maximum accordé par ma Maman (qui m’offre la robe), mais ce n’est pas une raison pour atteindre obligatoirement le budget maximum. J’ai donc choisi d’aller aussi dans une boutique de robes de prêt-à-porter où les budgets étaient plus raisonnables. Les tarifs de robes de mariées dans cette boutique démarraient à 399€ et ils avaient un grand nombre de robes aux alentours de 650-800€, qui correspondait pour moi à un budget plus que correct pour une robe de mariée. Du moins c’est le budget que j’étais prête à y mettre si j’avais dû payer moi-même ma robe de mariée.

Nous arrivons à la boutique à l’heure du rendez-vous fixé. La boutique n’est pas privatisée car elle ne vend pas que des robes de mariées. Elle vend aussi des robes de cocktail et des costumes de mariés. Mais le gérant (oui ici mon conseiller de robes de mariées était un homme) nous fait monter à l’étage de la boutique et nous entrons dans un studio privé où il n’y a que des robes de mariées. Cette pièce-là est privatisée pour nous. Nous devons enlever nos chaussures pour entrer dans la pièce, même mes accompagnatrices. À noter que les photos étaient autorisées et illimitées. Bon point pour la boutique. Il s’agit de la Boutic Frizon à Saint-Georges d’Espéranche (au sud de Lyon).

Cette boutique vend des robes de la collection Églantine Créations. La marque est française, les robes sont dessinées en France mais je ne suis pas sûre pour la fabrication et la provenance des tissus.

Les robes que je vois sur le portant font très « princesse », ce n’est pas le style que je recherche. Alors je donne au vendeur les références de robes que j’avais repérées sur leur site Internet. Toutes ne sont pas disponibles en boutique alors il m’en choisit aussi quelques autres modèles à essayer.

Des essayages à gogo

Dans la cabine d’essayage, le vendeur me fait enfiler un jupon. Oh mon dieu, quel attirail de torture. Bon je le mets car il me l’a demandé mais je ne cherche pas du tout le genre de robe qui se porte avec un jupon. Rappelle-toi, chez Elsa Gary les robes se portent au naturel et ça me convenait parfaitement.

Sur ce, je m’exécute et j’enfile la première robe. Aucune idée du nom de ce modèle. Elle est bustier d’origine alors il a ajouté des bretelles à ma demande. Elle est belle, c’est vrai, hormis le bustier qui descend trop bas sur les hanches. Mais ce n’est pas ce que je recherche. Trop volumineuse. Et ce n’est clairement pas un coup de cœur. Suivante !

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Je demande à essayer des modèles plutôt bohèmes. C’est-à-dire fluide, jupe en mousseline la plupart du temps. Je peux enfin retirer le jupon. J’essaye une robe dont le design est très inspiré du style Elsa Gary. Le résultat ne se fait pas attendre. Ce n’est pas du tout le même niveau de qualité, ni de finesse que les robes Elsa Gary. Les dentelles sont grossières, le tissu fait bas de gamme. C’est clair que je ne choisirai pas cette robe.

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

J’en essaye une autre dans le style bohème. Je la trouve trop simple de devant et le dos, mon dieu, beaucoup trop échancré pour moi. J’ai l’impression d’avoir les fesses à l’air. Là pour le coup je me sens dénudée dans cette robe, pas du tout à l’aise.

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

J’en essaye d’autres et d’autres, mais je sens tout de suite que ce n’est pas MA robe. Je demande sans cesse au vendeur si la suivante sera la robe Tourbillon. Un modèle que j’avais repéré dans le catalogue et pour lequel j’avais craqué. Il me fait languir. Tourbillon sera la dernière robe qu’il me fera essayer, comme s’il voulait finir en apothéose.

Enfin l’effet “Wouahou” !

Et là, c’est le wouahou que j’attendais. Cette robe me va super bien. La ceinture drapée met ma taille en valeur. Les manches trois quart en dentelle sont idéales pour un mariage de novembre. Le tombé de la jupe est parfait. Le dos est carrément splendide. Je trouve juste que la traîne est trop longue, mais ça peut se raccourcir. C’est évident, cette robe me fait quelque chose.

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

La traîne de la robe Tourbillon et ce que ça donnerait avec une traîne raccourcie

Mais… il y a plusieurs mais

Mais à y regarder de plus près, les dentelles sur le haut sont un peu grossières. Ce n’est pas de la dentelle de Calais, on dirait que les morceaux de dentelle ont été thermo-collés sur la robe. En fait, la robe est splendide de loin et fait très certainement un effet wouahouh au premier abord. Je suis sûre que j’aurais fait sensation auprès de mes invités. Mais lorsqu’on s’en rapproche, la robe fait tout de suite moins qualitative.

Je te rassure, si tu n’as pas les moyens d’acheter une robe fabriquée en France, la robe Tourbillon reste quand même une très jolie robe (elle m’a fait un sacré effet) et tu seras une mariée magnifique.

Cependant, j’ai pris goût aux tissus fins et délicats cousus à la main chez Elsa Gary et la différence de qualité est clairement présente (le budget est différent aussi, tout se paye).

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Mes essayages de robes de mariée à Lyon

Crédits photo : Photo personnelle

Autre aspect qui me fait grandement hésiter à prendre la robe Tourbillon : je trouve qu’elle fait très “femme mûre”, dans le sens où je trouve qu’elle serait parfaite pour une femme plus âgée (35-45 ans). Sur moi ça fait trop “femme” alors que je me considère encore comme une “jeune fille encore étudiante il n’y a pas si longtemps que ça”. Du coup ça tranchait un peu entre l’image que je dégageais avec cette robe et ma véritable personnalité. Je ne sais pas si tu vois de quoi je veux parler.

Bref, même si cette robe m’allait à ravir, et que j’ai eu un coup de cœur évident dans la boutique, il y avait un truc qui me faisait terriblement douter avec cette robe. Mais quelle robe j’ai choisi alors ? Rendez-vous dans le prochain épisode pour la troisième boutique de robes de mariées.

As-tu essayé une robe qui ne reflétait pas totalement ta personnalité ? Es-tu regardante sur la qualité des tissus de ta robe de mariée ? Dis-moi tout !



4 commentaires sur “La robe de ma vie – Acte 2 : mes essayages en boutique de prêt-à-porter”

  • Je trouve aussi que celles-ci te vont moins bien. C’est sur qu’une robe de créatrice est un sacré budget, mais en effet, la qualité est vraiment là. Après pour les personnes qui n’ont pas le budget, on s’y retrouve très bien dans les boutiques de « seconde main », de revente et d’occasion.

    • Je n’ai pas essayé les boutiques d’occasion, il n’y en a pas dans la campagne où j’habite. C’est sûr qu’on peut trouver des robes de créateurs à prix intéressants. Je n’avais pas vraiment réfléchi à ça. Peut-être que je suis un peu superstitieuse en me disant que si la mariée a vendu sa robe c’est peut-être qu’elle n’a pas eu un mariage heureux. C’est bête car il y a plein d’autres raisons de vendre sa robe, mais bon…

  • Ah Tourbillon !
    Mon coup de coeur aussi chez Eglantine Creations !
    J’ai moi aussi longtemps balancé entre une robe à budget réduit et une autre avec des tissus plus nobles, mais plus chère (une Rembo Styling). J’ai fini par trouver mon compromis avec un protoype en dépôt vente, qui me permettait d’avoir une robe de très belle qualité à un budget qui restait raisonnable à mes yeux.

    Je dirais moi aussi que celle de ton premier essayage te vont mieux. Hâte de voir la fin (et ta décision finale) !

    PS : aussi hâte d’avoir le récit de ton mariage. J’ai pensé à toi en voyant les chutes de neige qu’on a eu pile pour ton week-end 🙂

    • Je comprends, Tourbillon sort vraiment du lot dans toute la collection Eglantine Créations. Elle a un truc en plus.
      Ah et Rembo Styling, très belles robes également. J’ai eu l’occasion d’en essayer dans ma 3ème boutique et elle m’a valu de grosses grosses hésitations. Eh oui, j’ai eu la neige à mon mariage, c’était génial !!

Commente ici !